Accueil >  Gamme  >  Gamme Electrique 2022  > 

Renault Mégane E-Tech Electric (2022)

En 2022, Renault lance la cinquième génération de sa Mégane. Une version 100 % inédite car elle adopte un style de crossover et une motorisation 100% électrique. Le crossover s'attaque au marché pressenti comme l'avenir de la mobilité : l'électrique
Renault Mégane E-Tech Electric (2022)
Par le 23/02/2022

Un peu plus d’un an après l’apparition du concept Megane eVision, lors de l’annonce du plan Renaulution, et presque six mois après la présentation du modèle de pré-série au dernier salon de Munich, l’heure est enfin venue de découvrir le modèle de série de cette Nouvelle Renault Mégane E-Tech. Disponible uniquement en 100 % électrique, cette nouvelle génération change complètement de style et adopte désormais un look de crossover. A-t-elle toutes les cartes en main pour venir s’imposer, dès sa commercialisation, sur un marché où l’offre se diversifie au fil des mois ? Voici notre avis sur le sujet. 

Un mix de plusieurs catégories pour créer Nouvelle Renault Mégane E-Tech Electric 

Nouveau look et nouveau style pour la Nouvelle Mégane

C’est la tendance du moment, mixer les genres pour créer un seul et unique modèle. Cette nouvelle Renault Mégane se métamorphose complètement par rapport aux générations précédentes. 

Avec ses 4,21 mètres de long, soit 15 cm de moins que la Mégane actuelle, cette nouvelle génération conserve une longueur de véhicule compact tout en adoptant désormais un style de crossover coupé. 

Cette Mégane E-Tech fait basculer Renault dans une nouvelle ère et annonce officiellement le lancement du plan « Alliance 2030 ». Uniquement proposée en version 100 % électrique, elle est aussi le premier véhicule de la marque au losange à arborer le nouveau logo. La révolution est en marche au sein du constructeur français !

En ce qui concerne le design, outre l’apparition du nouveau logo, la face avant dévoile une nouvelle signature lumineuse à LED en forme de « Z ». Selon les versions, elle dispose d’une lame F1 « Car Titanium » à l’avant et à l’arrière. Comme sur de nombreux modèles aujourd’hui, tels que le Peugeot 3008 ou le Nissan Qashqai par exemple, cette Mégane E-Tech adopte une peinture bicolore. 

Pour le côté aérodynamique (le flux d’air est une partie à ne pas négliger sur un véhicule électrique) la Nouvelle Mégane s’équipe de poignées de porte affleurantes à l’avant, et de poignées intégrées au montant, comme sur la Clio, pour les portes arrière. L’ensemble de la carrosserie est monté sur des jantes de 20’’ repoussées aux quatre coins du véhicule pour un meilleur empattement, offrant une meilleure habitabilité. 

La partie arrière est plongeante et dévoile, un peu comme pour la quatrième génération de la Mégane, un fin bandeau lumineux qui vient rejoindre le nouveau de logo de la marque au centre du coffre. 

Une révolution intérieure avec une planche de bord totalement inédite 

La planche de bord de la Renault Mégane E-Tech dans son degré de finition Techno

À bord de Nouvelle Mégane E-Tech, l’effet est surprenant. La marque intègre et dévoile son nouveau système multimédia baptisé OpenR Link, de série, sur cette grande instrumentation numérique totalisant 24 pouces pour les versions haut de gamme (écran tactile central d'une dimension de 12 pouces et compteur numérique de 12,3’’), et 21 pouces pour la finition d’entrée de gamme (l’écran tactile central passe à 9 pouces). 

Très intuitive, fluide et efficace, cette interface propose désormais les services Google avec Google Map, l'assistance vocale et également un Play Store. Il est donc possible de télécharger quelques applications telles que L'Équipe, Spotify ou encore MyCanal. Toutefois, si vous avez l’habitude d’utiliser Waze, vous devrez passer par l’Apple CarPlay ou l’Android Auto, avec réplication sans fil dès l’entrée de gamme, puisque cette application n’est pas disponible depuis le Play Store. 

En seulement trois clics, vous retrouvez les applications principales comme le GPS, ou encore la musique. Le reste n’est pas disponible en roulant, afin d’éviter d’avoir le nez sur l’écran plutôt que sur la route. En dessous de cet écran sont notamment disposés les boutons de la climatisation. 

Les matériaux sont de qualités. Si la version haut de gamme Iconic présente des plastiques durs sur la partie supérieure, ces derniers sont compensés par des surpiqûres de couleurs dorées, ainsi que des inserts en aluminium et du véritable bois découpé au laser. Pour la version Techno, un cran plus bas dans la gamme, la planche de bord dévoile un revêtement en tissu, juste au-dessus de l’interface numérique. Enfin, pour proposer une ambiance chaleureuse et en rapport avec l’environnement extérieur, la nouvelle Mégane propose pas moins de 48 couleurs de lumière, disposées sous la planche de bord et les portières. 

Niveau d’équipements et d’habitabilité à bord de la dernière Mégane E-Tech Electric

Avec pas moins de 26 ADAS fournies dans le véhicule, cette Mégane E-Tech Electric fait le plein en termes d’équipements. On retrouve évidemment le régulateur de vitesse adaptatif ou encore le maintien dans la voie. Jumelé à la reconnaissance des panneaux, le régulateur adaptatif s’occupe désormais, en plus de gérer l’intervalle avec le véhicule qui vous précède, d’accélérer ou de diminuer la vitesse du véhicule en fonction de la réglementation. Pour ce qui est des autres aides, on note la présence de la caméra 3D 360°, la caméra de recul, détecteur d'angle mort ou encore de l’aide au stationnement automatique. 

En termes d’habitabilité, les quatre roues poussées dans les coins du véhicule offrent un empattement de 2,70 m. L’espace aux jambes et à la tête à l’arrière est plutôt correct même si on a une légère impression d’étouffement, en raison d’un intérieur très sombre et de parties vitrées très petites. C’est pourquoi la marque a décidé d’intégrer un rétroviseur numérique avec caméra, car les appuies têtes des sièges arrière et la petite lunette arrière n'apportent vraiment aucune visibilité. 

Plus de rangements et un coffre très correct

Côté espace de rangement, la migration du levier de vitesse derrière le volant (comme sur une Mercedes) libère de la place pour des vide-poches au niveau de la console centrale. Au total, c’est 30 litres de rangement qui sont disponibles dans l’habitacle pour les passagers, avec la présence sous l'écran tactile d'un chargeur à induction. Pour ce qui est du volume de coffre, ce dernier est de 440 litres, ce qui est plus que correct pour un véhicule électrique. Petit défaut en revanche, le seuil de chargement est assez élevé et la profondeur du coffre importante, ce qui rend le chargement et le déchargement peu pratique au quotidien. 

Une prise en main simple et rapide au volant de cette voiture

Nouvelle Renault Mégane E-Tech sur les routes exigeantes d'Espagne

Au volant, la prise en main est facile. Cependant, l’utilisation du levier de vitesse derrière le volant demandera un certain temps d’adaptation. Vous risquez assez souvent d’actionner les essuie-glaces au lieu de la marche avant ou arrière. Fort de son expérience de 10 ans dans le domaine de l’électrique, Renault a intégré à sa Mégane la nouvelle plateforme de l’Alliance, baptisée CMF-EV. La répartition des masses est bonne grâce à l’emplacement des batteries sous le plancher. Fine de seulement 11 cm, elle permet également d’alléger le poids du véhicule qui dépasse tout juste la tonne six. 

Avec une démultiplication de la direction, cette dernière est très incisive. Plus besoin de réaliser des tours entiers de volant pour manœuvrer. Comme sur beaucoup de véhicules électriques, le crossover dispose d’un mode pour régénérer les batteries grâce aux deux petites palettes placées derrière le volant. Pas de mode One Pedal cependant, qui permet un arrêt complet du véhicule en jouant avec le niveau de régénération et sans utiliser la pédale de frein. 

Cette Mégane électrique propose 4 modes de conduite : Eco, Confort, Sport et Perso. S’il n’y a pas vraiment de différence entre le mode Confort et Sport, l’électrique permet des accélérations franches et instantanées. La conduite est alors vraiment très agréable. Avec 220 ch, un couple de 300 Nm disponible immédiatement, circuler sur les routes sinueuses devient un jeu amusant tellement le véhicule est rassurant. 

Seul inconvénient, des bruits d’air très présents au niveau des montants de porte au-delà des 100 km/h et une visibilité trop restreinte en raison des petites parties vitrées. À noter une vitesse de pointe de 160 km/h puisque le modèle est désormais bridé. 

Retrouvez notre essai de la cinquième génération de la berline au losange, désormais devenue un crossover 100 % électrique. 

2 motorisations et 2 batteries disponibles que la Mégane 5 E-TECH

La plateforme CMF-EV du crossover au losange

Sous le capot et même sous le plancher, cette Nouvelle Mégane E-Tech propose deux puissances et deux niveaux de batteries différents. Toutefois, chaque bloc est associé à sa batterie. Ainsi, le moteur de 220 ch s’équipe logiquement de la plus grosse batterie de la gamme, à savoir la 60 kW. Quant au second bloc, puissant de 130 ch, il adopte une batterie inférieure équivalente à 40 kW. 

En ce qui concerne l’autonomie. Renault annonce, pour sa version haut de gamme avec son bloc de 220 ch et sa batterie Ev60, une distance à parcourir de 470 km en cycle WLTP. Évidemment, lors de notre test, le résultat est bien loin de cette annonce. En réalité, même si les conditions d’essais n’étaient pas vraiment favorables à un test d’autonomie, on peut déjà annoncer une distance réelle à parcourir de 300 à 350 km. En mixant zone urbaine, voie rapide et route surélevée, notre consommation se situait aux alentours des 19,5 kW/h. Si on fait le calcul, sur cette batterie de 60 kW, avec un rythme de conduite similaire à une utilisation quotidienne, on atteint une autonomie légèrement supérieure à 320 km. 

Avec 300 km d’autonomie en cycle WLTP pour la version 130 ch et sa batterie Ev40, on peut facilement retirer 30 % d’autonomie, ce qui réduit la distance à 210 km. Renault reste tout de même confiant sur l’autonomie de son véhicule et annonce que sa Mégane électrique peut parcourir un trajet Paris-Lyon dans les mêmes temps qu’un véhicule thermique. Attention toutefois car durant ce trajet, il faut prendre en considération la pause de 30 minutes recommandée au bout de 2 heures de conduite, qui permettrait au crossover de pouvoir se brancher sur une borne rapide et récupérer 300 km d’autonomie WLTP, soit 200 km réel, en seulement 30 minutes. Mais là encore faut-il avoir choisi le chargeur optimum en option pour pouvoir bénéficier des 130 kW de charge en courant continu… Une seule solution pour vérifier cela, un essai que nous vous partagerons dans les jours à venir !

Une gamme à la fois simple et compliquée pour ce nouveau modèle

Avec seulement 2 niveaux de puissances et 2 niveaux de batteries, la gamme de cette Nouvelle Mégane E-Tech Electric semble simple à comprendre. En apparence seulement. Accessible sous trois degrés de finition, chaque version est associée à son moteur et sa batterie. Ainsi, vous ne pourrez pas choisir une Mégane électrique en finition d’entrée de gamme Equilibre, avec le bloc de 220 ch et la batterie Ev60. Ceux-ci sont réservés pour les finitions Techno et Iconic, qui ne sont, elles, pas disponibles avec le bloc de 130 ch et la batterie Ev40. Vous suivez toujours ? 

Et ce n’est que le début puisque après cela, il y a encore l’histoire des différents chargeurs. 4 chargeurs sont disponibles dans la gamme et là aussi, chacun a sa place attitrée avec sa version. En version 130 ch, la Mégane adopte un chargeur standard de 7 kW. Pour 2 000 euros de plus, elle dispose du Boost Charge offrant en plus la possibilité de se recharger sur une borne délivrant en courant continu une puissance de 85 kW. 

Pour la version 220 ch, elle propose le Super chargeur délivrant 7 kW en courant alternatif et jusqu’à 130 kW en courant continu sur les bornes rapides, ainsi que l’Optimum Charge de 22 kW et 130 kW sur une borne rapide, permettant de récupérer 300 km WLTP d’autonomie en 30 minutes. 

Récemment, la nouvelle entité du Groupe, Mobilize, offre la possibilité d’installer une borne de recharge à son domicile moyennant environ la somme de 1 000 à 1 500 €. Selon les départements, des aides gouvernementales peuvent vous permettre de financer cette borne. Dans le cas où vous rechargez votre Mégane électrique sur une prise domestique (ce qui devrait être assez rare) avec le chargeur de 7 kW, il vous faudra patienter 30 heures, et 18 heures sur une prise renforcée type Green'Up. Comme quoi l’autonomie et la recharge du véhicule électrique resteront un frein à l’achat d’un véhicule électrique pour quelques années encore. 

Tous les tarifs de cette Nouvelle Renault Mégane E-Tech (2022)

Si le tarif d’entrée de gamme de cette Nouvelle Renault Mégane E-Tech Electric semble agressif, l’écart de prix entre les versions est trop important. Plus de 12 000 € entre la version d’entrée de gamme 130 ch finition Equilibre avec la batterie Ev40, et la finition haut de gamme 220 ch finition Iconic avec sa batterie Ev60 et son chargeur optimum. 

Surtout, en finition Iconic, cette Mégane électrique dépasse les 45 000 €, ce qui fait qu’elle ne peut plus prétendre au bonus écologique maximal de 6 000 €, qui sera une nouvelle fois revu à la baisse à l’été prochain. Pas sûr que la clientèle se tourne vers cette version, sachant que dans le même temps, le degré de finition un cran en dessous, Techno, s’affiche sous la barre des 45 000 € avec bloc de 220 ch, batterie de 60 kW et chargeur optimum. Cette version semble donc être le compromis de vente parfait pour les automobilistes puisque avec déduction du bonus écologique, elle affiche un tarif de 38 700 €. 

Comparé à la ID.3, le modèle Volkswagen affiche un prix de base 34 220 € avec une batterie de 45 kW, hors bonus et 48 990 € en finition haut de gamme avec le bloc de 204 ch et sa batterie de 77 kW. Face à l'une des références sur le marché, modèle électrique le plus vendu en France en 2021, la Tesla Model 3, cette Mégane s'affiche 8 600 € moins cher que l'américaine, si l'on compare les versions d'entrée de gamme. Toutefois, l'Américaine offre une autonomie réelle de près de 500 km, et dépasse même les 600 km d'autonomie dans sa version Performance, avoisinant les 60 000 €. Le match est lancé et les quelques détails devront faire la différence pour permettre à cette cinquième génération de Mégane, désormais plus proche du crossover que de la berline, de s’imposer sur un marché de l’électrique qui va dépasser les 10 % de parts de marché en France d’ici les prochaines semaines. 

Les commandes pour cette Nouvelle Renault Mégane E-Tech Electric sont ouvertes depuis ce mois de février. Les premières livraisons interviendront courant avril prochain. La version thermique de l’actuelle Renault Mégane sera encore disponible au moins jusqu’en 2023, avec toutefois une légère hausse des tarifs. D’ici l’horizon 2024, cette Nouvelle Mégane E-Tech Electric sera également déclinée en version sport, grâce au nouveau badge Alpine Sport. La marque dieppoise reprend le flambeau Renault Sport qui s’éteint à petit feu avec la résistance de la Mégane R.S. 

À noter que Renault apporte, avec cette Mégane, un lot de solutions pour faciliter la vie quotidienne en tout électrique. 

Essai vidéo de la Mégane 5 E-TECH électrique

Tableau récapitulatif des prix de la gamme Mégane électrique 2022

Motorisation (avec choix chargeur) / Dégré de finition Équilibre Techno Iconic
130 ch Ev 40 (chargeur standard 7 kW sans DC) 35 200 € 38 200 € 40 900 €
130 ch Ev 40 (boost charge 22 kW avec DC 85 kW) 37 200 € 40 200 € 42 900 €
220 ch Ev 60 (super charge 7 kW avec DC 130 kW) 40 200 € 43 200 € 45 900 €
220 ch Ev 60 (optimum charge 22 kW avec DC 130 kW) 41 700 € 44 700 € 47 400 €

En direct du forum...

[Mégane III] Tce 115 : antipollution à contrôler, erreur obdII p0135 [Réglé]
[Mégane I] Présentation et démontage de panneau de porte
[Mégane III] Panne système de freinage [Réglé]
[Mégane III] Changement du 4ème injecteur et claquement important
[Mégane III] Problème frein parking
[Mégane II] Moteur leve-vitre av. g.
[Mégane IV] Voyant injection à contrôler accompagné de la clé a molette
[Mégane IV] Megane IV : bruit aérodynamique ?
[Mégane IV] Absence symbole réseau mégane 4 estate business
[Mégane III] Impression d'amortisseurs en fin de vie
[Mégane IV] Filtre habitacle megane 4 [Réglé]
[Mégane III] Stop and start a contrôler [Réglé]
[Mégane IV] Voyant orange plus de freinage actif, démarrage en cote, abs [Réglé]
[Mégane III] Plus de freins, pédale molle
[Mégane II] Soucis démarrage et ralenti bas
[Mégane III] liquide de refroidissement au min
[Mégane II] 1.5dci coupure moteur, impossible de redémarrer
[Mégane III] Problème de radio lorsqu'il fait froid
[Mégane II] Changement de moteur megane 2
[Mégane III] La noire de j2c

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

  • Largeur 1,768 m
  • Longueur 4,210 m
  • Hauteur 1,505 m
  • Poids 1 513 Kg
  • Présentation Septembre 2021
  • Salon de Présentation Munich
  • Commercial. Février 2022
  • Prix min. indicatif 35 200 €
  • Prix max. indicatif 47 400 €
  • Type 0cylindres, soupapes
  • Cylindrée éxacte 0 cm3
  • Puissance130ch.
  • Couple Nm à tr/min
  • Injection
  • Type 0cylindres, soupapes
  • Cylindrée éxacte 0 cm3
  • Puissance220ch.
  • Couple 300 Nm à tr/min
  • Injection

Certaines données (couple, régime maxi, puissance, à +/- 5ch) peuvent varier selon la boîte de vitesse, et version du moteur.

Version Desktop - 1-1676-11004-planeterenault-amp0-device-1742704850