Accueil >  Gamme  >  Nos essais  > 

Renault Mégane E-Tech (2022) : Prête à défier la concurrence ?

Attendu depuis la présentation du concept en janvier 2021, le modèle de série de la Renault Mégane fait enfin son apparition. C’est dans le sud de l’Espagne que nous avons essayé cette nouveauté, désormais uniquement électrique. Voici notre essai.
Renault Mégane E-Tech (2022) : Prête à défier la concurrence ?
Par le 09/02/2022

2022 est le signe de la « Renaulution » au sein de la marque au losange. En atteste la commercialisation de la Nouvelle Renault Mégane E-Tech Electric, que nous avons pu essayer près de Marbella, dans le sud de l’Espagne. 

Cette cinquième génération de la Mégane n’a rien à voir avec les précédentes. La Nouvelle Mégane abandonne son style de berline pour adopter celui du crossover compact. Révolution extérieure comme à l’intérieur, c’est une nouvelle page qui s’écrit pour la marque au losange et son modèle, désormais uniquement proposé en version 100 % électrique. 

Une voiture plus imposante et pourtant plus compacte 

Plus imposante et pourtant 15 cm plus courte que la version thermique

Au premier abord, cette Nouvelle Mégane E-Tech se montre imposante, du fait de ses attributs de SUV et son style de crossover. Pourtant, elle mesure 15 cm de moins que l’actuelle version thermique, pour afficher une longueur de 4,21 m. 

Côté design, cette Nouvelle Renault Mégane E-Tech Electric est le tout premier modèle de la marque à s’afficher avec le nouveau logo. La face avant présente une nouvelle signature lumineuse à LED en forme de « Z ». Dans notre version d’essai haut de gamme Iconic, le crossover s’équipe d’une lame F1 Warm Titanium avant et arrière. 

L’ensemble est monté sur des jantes 20’’ tandis que l’arrière suit la mode actuelle, à savoir un toit plongeant pour cet effet de mini SUV Coupé. La partie arrière reprend quelque peu le design de la Mégane thermique avec ce fin bandeau lumineux qui rejoint le nouveau logo. 

Révolution technologique à l’intérieur de ce nouveau modèle

La nouvelle planche de bord avec cette instrumentation numérique de 24 pouces

À bord de cette Nouvelle Mégane électrique, la planche de bord est entièrement inédite. L’effet est surprenant et plaisant à regarder. Les matériaux montrent un côté qualitatif. Même si on retrouve du plastique dur, ce dernier est compensé par l’utilisation de surpiqûres dorées. Dans notre version d’essai, on retrouve également des inserts en aluminium ainsi que du véritable bois. Un peu dommage de ne pas avoir laissé ce bois dans son état naturel et de l’avoir découpé au laser, ce qui donne un semblant de faux. 

Ce qui interpelle à l’intérieur de cette Renault Mégane est évidemment sa nouvelle instrumentation numérique. On n'a pas l’impression de monter dans un véhicule Renault avec cette interface totalisant 24 pouces (12,3 pouces pour le compteur numérique et 12 pouces pour l’écran tactile central). 

Le système multimédia, baptisé OpenR Link, offre désormais les services Google. Performant, intuitif et surtout très fluide, il permet de naviguer en toute simplicité (2-3 clics pour utiliser les fonctions principales). L’assistance vocale, disponible depuis un bouton sur la branche du volant, répond parfaitement à nos demandes, mais se veut inutile lors des pertes de réseau. Grâce au Play Store, il devient possible de télécharger quelques applications comme L'Équipe ou Spotify notamment. Les utilisateurs de Waze devront toutefois utiliser la réplication smartphone avec Apple CarPlay ou Android Auto puisque l’application n’est pas disponible depuis le Play Store et personne n'a pu nous répondre pourquoi un tel choix. Dommage car sur Waze, on peut disposer des alertes de danger et de radars. Cette nouvelle interface amène vraiment une impression de qualité supplémentaire à bord. Sans doute le meilleur point de cette Nouvelle Renault Mégane E-Tech. 

Un bon niveau d’équipements mais une habitabilité qui laisse sur sa faim 

L'intérieur est très sombre et les parties vitrées très petites

En termes d’habitabilité, les passagers de grandes tailles se sentiront quelque peu oppressés aux places arrière. La faute à un intérieur très sombre, trop même, et à de toutes petites surfaces vitrées. Pour autant l’espace aux jambes et à la tête reste correct.

Pour compenser le manque de visibilité, le conducteur peut bénéficier du rétroviseur intelligent avec caméra. Le rétroviseur intérieur propose tout de même les deux versions, caméra et vitrée, utilisables en basculant un petit bouton, mais la caméra reste la meilleure solution et de loin tant elle se révèle efficace tandis que la rétrovision classique est quasiment inexistante.

En terme de rangement, la migration du levier de vitesse derrière le volant permet de libérer de l’espace au niveau de la console centrale. Les passagers disposent ainsi de 30 litres de rangement à bord, ainsi que du chargeur à induction sous l'écran tactile. Côté volume de coffre, ce dernier offre 440 litres, ce qui est plus que correct pour un véhicule électrique. Toutefois le seuil de chargement est assez élevé et la profondeur du coffre demandera quelques efforts pour décharger des produits lourds. 

Au niveau des équipements, le véhicule propose pas moins de 26 aides à la conduite. Parmi les aides habituelles, comme l’aide au stationnement, la caméra de recul, la caméra 3D 360°, on retiendra surtout le régulateur de vitesse adaptatif avec maintien dans la voie, qui peut désormais réduire ou augmenter la vitesse du véhicule selon les limitations de vitesse. Un plus non négligeable lors des longs trajets puisque vous aurez uniquement besoin de gérer la direction. 

Au volant de la dernière Renault Mégane E-Tech 

La prise en main est simple au volant de la Mégane E-Tech

Sur la route, la conduite est simple et très agréable. Cette Nouvelle Mégane électrique demandera quand même un petit temps d’adaptation notamment en ce qui concerne l'utilisation du levier de vitesse. Positionné derrière le volant, il vous sera souvent possible d’actionner les essuie-glaces, au lieu de passer la marche avant. 

La direction est très légère et incisive grâce à une démultiplication de cette dernière. Avec son bloc de 220 ch et ses 300 Nm de couple, les accélérations sont nettes et franches. De quoi bien s’amuser sur des routes sinueuses. Si elle change de format, elle semble conserver les origines du terme « Mégane », avec un plaisir de conduite et de bonnes sensations derrière le volant. 

Seuls défauts, des bruits d’air au niveau des montants des portes au-delà des 100 km/h. Vraiment dommage sachant que Renault s’est appliquée à introduire une couche entre le plancher et la batterie pour atténuer les bruits de roulements et insonoriser au maximum l’habitacle du véhicule. Encore une fois, le manque de visibilité est flagrant avec sa forme de la vitre de custode. il faudra rester vigilant au volant, même si le rétroviseur numérique compense ce manque de vision. 

Retrouvez l'essai vidéo complet de cette Nouvelle Renault Mégane E-Tech : 

Loin des 470 km annoncés par la marque…

C’est un argument auquel peu d’automobilistes croient encore, l’annonce par le constructeur sur l’autonomie du véhicule électrique. Prévue, en cycle WLTP, avec une autonomie de 470 km, notre version d’essai, avec son bloc de 220 ch. et sa batterie EV60, ne dépassera pas les 400 km. 

Avec une consommation moyenne de 17,3 kW/100 km lors de notre essai, en imitant un cas de figure quotidien, vous pouvez plancher sur une autonomie de 350 km. À partir du moment où vous circulez sur voie rapide, ou sur du relief, vous dépasserez largement les 20 kW/100 km, ce qui fera logiquement baisser l’autonomie sous la barre des 300 km. Si Renault annonce pouvoir effectuer un Paris-Lyon avec cette Mégane électrique dans les mêmes temps qu’un véhicule thermique, il reste compliqué d’utiliser cette voiture comme premier et seul véhicule du foyer. La voiture thermique a encore de beaux jours devant elle, malgré les restrictions, pour partir en vacances et effectuer des longs trajets. 

Pour ce qui est de la recharge, Renault apporte une nouvelle solution à domicile avec sa nouvelle entité Mobilize. Comptez entre 1 000 et 1 500 € pour faire installer une Wallbox chez soi. Des aides gouvernementales ou locales existent dans différents départements pour financer cette installation.

Autre gros problème de l’électrique, le temps de charge. 30h sur une prise domestique avec le chargeur de 7 kW et 18 heures sur une prise renforcée pour un recharge complète. À moins de choisir l’option Optimum charge, permettant de récupérer 300 km WLTP donc plutôt 200 km en réel, en 30 minutes, ce modèle reste bon à utiliser en zones urbaines. Mais c'est également le cas de bon nombres de concurrentes.

Un prix d’entrée de gamme agressif mais un écart entre les versions trop important 

Plus de 12 000 € d'écart entre la version d'entrée de gamme et la haut de gamme

Proposée à partir de 35 200 € dans sa version d'entrée de gamme 130 ch et la batterie Ev40, la Mégane s’affiche à un tarif bien plus onéreux en finition haut de gamme. Plus de 12 000 € d’écart entre le ticket d’entrée et notre modèle d’essai, affiché à 47 400 €. 

Pas sûr que cette version Iconic attire la clientèle étant donné qu’elle ne permet pas de bénéficier du bonus écologique de 6 000 € en raison de son tarif supérieur à 45 000 €. Le meilleur compromis, pour une utilisation en zone périurbaine, semble être la version 220 ch, batterie Ev60 en finition Techno. Bien équipée, elle se veut sous la barre des 45 000 €, même avec le chargeur optimum, ce qui fait baisser son tarif à 38 700 €, bonus écologique déduit. 

Accessible à partir de 29 700 € en finition Intens, l’actuelle Mégane thermique ne devrait pas être mise de côté trop rapidement grâce à un bon niveau d’équipements, des émissions de CO2 contenues et un certain plaisir de conduite. La berline, qui sera proposée au moins jusqu’à la fin de l’année 2023, a fait évoluer sa gamme avec une hausse des tarifs

Face à la concurrence, la Mégane se place un peu plus de 1 000 € moins cher que la Volkswagen ID.3 dans leur version haut de gamme. Toutefois l’Allemande a l’avantage de proposer une batterie plus performante de 77 kWh, contre 60 pour la française. 

Les commandes sont ouvertes depuis ce mois de février. Renault n’a pas souhaité communiquer sur le nombre de pré-commandes, ce qui présage un départ plutôt lent pour ce crossover 100 % électrique. Les premières livraisons interviendront courant avril prochain. Nous ne manquerons pas d’étudier les chiffres de vente avec un premier point détaillé d’ici le début de l’été. 

Fiche Technique du modèle d'essai

Version: Mégane E-TECH Iconic EV60
Prix catalogue: 47 400 €
Puissance moteur: 220 ch.
Capacité de la batterie: 60 kW/h
Consommation relevée: 17,3 kW
Autonomie annoncée: 470 km
Autonomié relevée: 350 km
Rejets de CO2: 0
Bonus écologique 2022: 6 000 €

On a aimé sur la Mégane 5 E-Tech 2022

Les sensations de conduite
L’instrumentation numérique efficace
La planche de bord soignée et bien finie

On a moins aimé...

Les bruits d’air quasi rédhibitoires
L’intérieur sombre
Les petites parties vitrées,
Le seuil de chargement du coffre
Le tarif de la version haut de gamme qui laisse perplexe


En direct du forum...

[Mégane III] Tce 115 : antipollution à contrôler, erreur obdII p0135 [Réglé]
[Mégane I] Présentation et démontage de panneau de porte
[Mégane III] Panne système de freinage [Réglé]
[Mégane III] Changement du 4ème injecteur et claquement important
[Mégane III] Problème frein parking
[Mégane II] Moteur leve-vitre av. g.
[Mégane IV] Voyant injection à contrôler accompagné de la clé a molette
[Mégane IV] Megane IV : bruit aérodynamique ?
[Mégane IV] Absence symbole réseau mégane 4 estate business
[Mégane III] Impression d'amortisseurs en fin de vie
[Mégane IV] Filtre habitacle megane 4 [Réglé]
[Mégane III] Stop and start a contrôler [Réglé]
[Mégane IV] Voyant orange plus de freinage actif, démarrage en cote, abs [Réglé]
[Mégane III] Plus de freins, pédale molle
[Mégane II] Soucis démarrage et ralenti bas
[Mégane III] liquide de refroidissement au min
[Mégane II] 1.5dci coupure moteur, impossible de redémarrer
[Mégane III] Problème de radio lorsqu'il fait froid
[Mégane II] Changement de moteur megane 2
[Mégane III] La noire de j2c

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

  • Largeur 1,768 m
  • Longueur 4,210 m
  • Hauteur 1,505 m
  • Poids 1 513 Kg
  • Présentation Septembre 2021
  • Salon de Présentation Munich
  • Commercial. Février 2022
  • Prix min. indicatif 35 200 €
  • Prix max. indicatif 47 400 €
  • Type 0cylindres, soupapes
  • Cylindrée éxacte 0 cm3
  • Puissance130ch.
  • Couple Nm à tr/min
  • Injection
  • Type 0cylindres, soupapes
  • Cylindrée éxacte 0 cm3
  • Puissance220ch.
  • Couple 300 Nm à tr/min
  • Injection

Certaines données (couple, régime maxi, puissance, à +/- 5ch) peuvent varier selon la boîte de vitesse, et version du moteur.

Aucun document n'est disponible

Version Desktop - 1-1618-10989-planeterenault-amp0-device-39704520