Accueil >  Gamme  >  Moteurs  > 

Renault : un manque de bénéfice dû à l’arrêt du diesel ?

Depuis la fin de l’année 2020 et l’arrivée de la norme Euro 6 D-Full, Renault a fait le choix de retirer le diesel sur certains de ses modèles. Mais cet été, la marque fait machine arrière et propose de nouveau cette motorisation. Explications.
Renault : un manque de bénéfice dû à l’arrêt du diesel ?
Par le 17/08/2021

Mégane, Talisman, Koleos, Scénic, Captur, Kadjar, Clio. Tous ces modèles de la marque au losange ont vu, en fin d’année 2020, leur gamme de motorisations se réduire avec la réduction ou même l’arrêt complet du diesel. L’explication ? L’entrée en vigueur de la norme Euro 6 D-Full en début d’année 2021 a obligé les constructeurs à faire un grand ménage dans les gammes de motorisations, afin de rentrer dans les cordes et éviter les sanctions. Pour Renault, pionnier dans le domaine de l’électrique et qui souhaite devenir le constructeur le plus vert d’Europe d’ici 2030, cela était l’opportunité de miser encore un peu plus sur sa technologie E-Tech, avec une stratégie de bascule très forte. Un peu plus de 7 mois après, et malgré les nouvelles restrictions en place (interdictions ZFE), le diesel fait son retour sur la Clio ou encore le Kadjar. Alors pourquoi Renault a décidé de réintroduire son moteur diesel sur ses modèles ? Une perte de chiffre d’affaires trop importante pourrait-elle être la raison de ce retour ? Une chose est sûre, le diesel a encore quelques années devant lui avant de rendre l’âme puisqu’il représente encore plus de la moitié du parc automobile roulant mais aussi 23 % des ventes de véhicules neufs.

Dans l’incapacité de respecter la norme Euro 6 D-Full

Le Kadjar bénéficie aussi du retour de la motorisation diesel

On connaît désormais la raison de ce retrait et du retour de la motorisation diesel chez Renault. Les nouvelles restrictions affectent énormément l’ensemble des constructeurs qui ne se cachent pas de montrer leur mécontentement envers ces normes et la marque au losange aura eu besoin de six mois pour parvenir à mettre son moteur diesel à la norme Euro 6 D-Full, en vigueur depuis le 1er janvier 2021. Désormais opérationnel, le moteur diesel peut être réintroduit sur les modèles de la marque, comme la Clio, best-seller du losange. 

Cependant, le constructeur français a dû modifier sa stratégie et continuer à préparer un avenir qui se dirige sans le diesel. C’est pourquoi les anciens 1.5 dCi de 85 et 115 chevaux ne seront plus proposés au catalogue de la Clio et sont ainsi remplacés par un unique moteur Blue dCi de 100 chevaux. Toujours très appréciée par les gros rouleurs, cette motorisation permet de réaliser de fortes économies, non négligeables, surtout en cette période très compliquée.

Une conséquence sur les ventes ?

La Clio n'est plus en tête des ventes sur le marché

Forcément, ce retrait du bloc diesel a eu un impact sur les ventes de la marque française. Pour preuve, le best-seller au losange, la Clio, n’est plus le modèle le plus vendu sur le marché puisque la Peugeot 208 a pris les reines. Cette dernière avait logiquement fini par prendre le dessus en fin d’année dernière, grâce à l’interruption du diesel de son concurrent, pour caracoler en tête des ventes à la fin de l’année 2020 avec un total de 92 796 unités. Au premier semestre 2021,la citadine au lion confirme même son avantage face à la Clio avec 48 515 exemplaires (contre 47 458). 

Mais attention puisque le retour du diesel sur la citadine au losange pourrait rapidement changer la donne. Il est également important de rappeler qu’il reste difficile de comparer les chiffres de cette année avec 2020 en raison de la crise sanitaire qui a totalement bouleversé le marché automobile. 

Pour le Kadjar, l’arrivée de l’Arkana va logiquement faire baisser les ventes du SUV qui a terminé l’année 2020 avec 19 679 unités. Au premier semestre 2021, le SUV au losange enregistre 7 393 ventes. Le retour du bloc Blue dCi de 115 chevaux devrait lui aussi permettre au SUV Renault de faire remonter les ventes.

Clap de fin pour le Captur 

Le Captur ne sera plus proposé en diesel

Si certains modèles voient une réduction de la gamme de moteurs diesel, comme c’est le cas pour la Mégane, la Talisman ou encore le Koleos, pour d’autres, c’est un clip de fin. Le mini SUV Captur ne fera pas de retour en motorisation diesel. Il est donc désormais proposé sous la motorisation essence (TCe 90, 100 GPL et 140) ainsi qu’en version hybride rechargeable et hybride simple. Ce choix semble étonnant puisque le bloc 1.5 Blue dCi de 95 et 115 chevaux du Captur était plutôt très convaincant mais le constructeur français semble aussi vouloir préparer l’avenir dès à présent, et se tourne déjà vers la nouvelle norme Euro 7 qui arrivera en 2025. 

Enfin, avant de céder sa place à la future Mégane E-Tech Electric, la quatrième génération de la berline ne dispose plus que du moteur 1.5 dCi de 115 chevaux. Pour la Talisman, elle est désormais disponible en Blue dCi de 160 et 200 ch après l’arrêt du bloc 1.7 Blue dCi 150. Pour le Koleos, ce même bloc sera retiré en septembre prochain pour ne laisser place qu’au 2.0 Blue dCi 185 CVT. 


 


 


 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 1-45-10820-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-828687468