Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Résultats commerciaux Septembre 2021

Pour le quatrième fois de suite, le marché automobile français est en recul. - 20,47% en septembre avec un total de 133 835 nouvelles immatriculations. Au total depuis le début de l’année, le marché est en hausse de 8,03% par rapport à 2020.
Résultats commerciaux Septembre 2021
Par le 01/10/2021
Dernière mise à jour le 07/10/2021

Depuis le mois de juin, le marché automobile français ne cesse de reculer. En septembre, on enregistre une baisse de -20,47 % par rapport à septembre 2020, avec un total de 133 835 véhicules neufs vendus. Aucun constructeur n’est épargné mais certains sont touchés plus que d’autres. C’est le cas notamment du Groupe Stellantis qui affiche un recul de -28,07 % par rapport à la même période l’an passé, tandis que le Groupe Renault voit ses ventes diminuer de 15,38 %. Sur l’ensemble des 9 premiers mois de l’année 2021, le marché français reste tout de même en légère hausse de 8,03 %, en données brutes, par rapport à 2020 avec 1 260 378 nouvelles immatriculations. Alors que la crise de Covid-19 semble être mieux gérée cette année, la pénurie de composants électroniques joue un rôle majeur dans cette chute. Les prochaines semaines et prochains mois de l’année ne devraient pas voir cette tendance s’inverser. 

1,63 % de part de marché en plus pour Renault par rapport à septembre 2020

27,18 % de parts de marché pour Renault en septembre 2021

Alors que Renault vient d’annoncer une nouvelle hausse des prix de ses modèles dès le 5 octobre prochain, la marque au losange affiche un volume de vente en baisse de 15,38 % sur le mois de septembre, comparé à 2020. Avec 36 383 véhicules vendus, le Groupe Renault reste le deuxième constructeur avec la plus grosse part de marché (27,18 %), derrière le Groupe Stellantis et ses 32,85 % de parts de marché, mais qui enregistre aussi un recul de 28,07 %. 

La marque au losange a vendu 24 337 véhicules en septembre 2021, contre 30 634 sur la même période en 2020, soit une baisse de 20,56 %. De son côté, son allié Dacia limite les dégâts avec -3,38 % et 11 903 immatriculations. La grosse évolution est à mettre au profit d’Alpine qui, depuis son nouveau statut de marque à part entière, a vendu 99 véhicules de plus que l’année dernière pour une progression de + 225 %. 

Au total, Stellantis et le Groupe Renault détiennent, à eux deux, 62,6 % de parts de marché avec notamment 27,9 % de pénétration en septembre 2021. Si l’on compare avec 2019 et l’avant Covid, le Groupe Renault accuse une baisse de 27 %. 

Un marché automobile en grande souffrance 

Le secteur de l'automobile ne redémarre pas

Alors qu’on pouvait penser à un rebond en termes de ventes de véhicules neufs après une année 2020 à oublier, le marché automobile reste en grande souffrance et peine vraiment à redémarrer. Les prévisions de ventes pour cette année 2021 ont d’ailleurs été revues à la baisse. L’objectif est désormais de vendre 1,7 million de véhicules neufs, contre 1,8 million à l’origine, soit légèrement plus qu’en 2020. 

Pour François Roudier, porte-parole de la PFA, « la crise automobile est réelle et s’enfonce ». Après la crise de Covid-19, c’est désormais la pénurie de semi-conducteurs qui se fait ressentir dans les chiffres. Cette nouvelle crise est à l’origine d’un effet domino puisqu’elle entraîne un niveau de commandes faible, des retards de livraison et ainsi des fermetures d’usines. 

Le diesel et le marché de l’occasion en baisse, l’électrique grimpe encore

Le diesel continue sa chute

Une nouvelle fois le diesel est en chute avec une part de marché de 18 % en septembre 2021 et un total de 21,9 % de janvier à septembre 2021. Les nouvelles restrictions éteignent à petit feu cette motorisation qui représente tout de même encore plus de la moitié du parc roulant actuel

À l’inverse, les véhicules électrifiés continuent leur progression avec + 70 % pour les véhicules électriques en septembre 2021 et 40 % pour les hybrides. Depuis le début de l’année, la part de marché de l’électrique est de 8,5 %, et celle de l’hybride (dont hybrides rechargeables) représente 25,2 %. 

Le marché de l’occasion, qui se porte plutôt bien malgré la crise et qui continue d’atteindre des niveaux records depuis le début de l'année, enregistre toutefois une baisse de 11,6 % en septembre. Mais sur les 9 derniers mois, il reste en hausse de 12,9 % avec plus de 4,5 millions de véhicules vendus précise le cabinet AAAdata.

Le top 10 des véhicules particuliers les plus vendus depuis Janvier 2021

Avec plus de 60 % de parts de marché, ce sont principalement les modèles des Groupes Stellantis et Renault qui occupent les premières places des véhicules particuliers les plus vendus depuis le début de l'année (et non en septembre). Voici le top 10 des ventes. 

Position Modèle Nombre de ventes % pdm
1 Peugeot 208 II 65 329 5,2
2 Renault Clio V 62 821 5,0
3 Dacia Sandero 3 57 774 4,6
4 Peugeot 2008 II 53 965 4,3 
5 Citröen C3 III 49 579 3,9
6 Renault Captur II 42 683 3,4
7 Peugeot 3008 II 40 939 3,2
8 Toyota Yaris 27 611 2,2
9 Renault Twingo 24 531 1,9
10 Dacia Duster 2 22 596 1,8

A noter que les ventes de la Peugeot 208 incluent la version électrique tandis que chez Renault, la Zoé (15 504 unités et 1,2% du marché) n'est pas inclue dans les ventes de la Clio.

La Mégane se classe aux portes du top 10 (21 430 unités, 1,7%) et conserve la tête de sa catégorie devant la Peugeot 308 (17 032, 1,4% de PDM). Le nouvel Arkana commercialisé depuis seulement quelques mois se classe à la 32ème place (10 214 unités), devant le Kadjar (8 389 unités) qui ne fait clairement plus recette. Enfin, la Spring fait son entrée dans le top 100 avec 3 500 unités immatriculées.

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1707-10852-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-149911955