Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

Renaulution : 14 nouveaux modèles prévus d’ici 2025

Ce jeudi 14 janvier, Luca de Meo a dévoilé son plan stratégique tant attendu, la Renaulution. Le PDG a confirmé un passage à la profitabilité et rentabilité plutôt qu’au volume et a affirmé l’arrivée, d’ici 2025, de 14 nouveaux modèles, dont la R5.
Renaulution : 14 nouveaux modèles prévus d’ici 2025
Par le 14/01/2021

Le plan Renaulution voit le jour ! Ce jeudi 14 janvier, le Président Directeur Général du Groupe Renault a dévoilé son plan stratégique pour l’ensemble des marques du Groupe. Comme évoqué ces dernières semaines, ce nouveau plan vise à réorienter la stratégie du Groupe Renault de la course au volume à la création de valeur.

L’homme fort de la marque au losange a réservé quelques surprises lors de son intervention dont notamment celle de la présentation du concept de la future R5. Oui, cette dernière verra bien le jour et elle ne devrait pas être la seule puisque Renault annonce l’arrivée de 14 nouveaux modèles d’ici à 2025, axés sur les marques Renault, Dacia, Alpine, LADA et Mobilize. Ce plan stratégique s’étend jusqu’en 2025, voire même au-delà. Voici ce qu’il faut retenir de cette Renaulution en marche.

Un plan en 3 étapes

Ce plan Renaulution devra permettre au Groupe Renault de restaurer et retrouver une certaine compétitivité. Luca de Meo l’a affirmé, la politique passée du Groupe n’est plus bonne : « Tout le système était axé sur le volume mais cette approche a échoué ces dernières années ».

Première étape du plan, la « Résurrection ». Elle s’étendra jusqu’en 2023 et se concentrera sur le redressement de la marge et la génération de liquidités. La crise sanitaire actuelle n’aidant évidemment pas l’économie. Viendra ensuite la phase de « Rénovation », qui se poursuivra jusqu’en 2025 avec le renouvellement et l’enrichissement des gammes afin de contribuer à la rentabilité des marques. Enfin, dernière étape, la « Révolution », qui débutera en 2025 et qui devrait faire basculer le modèle économique du Groupe vers la technologie, l’énergie et la mobilité.

Le travail est déjà en cours et Luca de Meo l’avait annoncé bien avant ce jeudi, l’objectif est de doter les marques du Groupe d’un positionnement fort. Renault souhaite surtout retrouver de la compétitivité dans les segments C et D avec l’arrivée prévue de 11 nouveaux modèles d’ici 2025. L’objectif étant également d’atteindre la neutralité carbone dans les années à venir, les modèles électriques sont la clé du succès pour Renault et une flopée de 10 nouveaux véhicules électriques fera surface.

La mythique R5 de retour… c’est confirmé !

Prototype de la future Renault 5

Évoquée récemment dans tous les médias, la Renault 5 est bien de retour. Le concept vient d’être dévoilé par Luca de Meo et sera proposé en tout électrique. Elle intègrera un segment B qui doit rester un pilier pour la marque française. Pour rappel, Renault est le leader actuel sur le marché européen de l’électrique.

Ce n’est pas tout puisque le PDG a évidemment confirmé qu’en 2023, chaque modèle de la gamme aura sa version 100 % électrique. La « Nouvelle vague » Renault a pour but de proposer des véhicules électriques rentables au prix d’un modèle thermique et l’homme fort du Groupe donne rendez-vous en fin d’année avec la Mégane-e, qui sera suivie d’un second modèle fin 2023. La marque au losange incarnera la modernité et l’innovation et souhaite, à tout prix, renforcer ses positions en Europe et sur le segment C. Au total, c’est pas moins de 7 nouveaux modèles tout électrique qui devrait rejoindre le catalogue du constructeurs français d’ici 2025.

Dacia fait du Dacia… mais augmente ses prix

Concept Dacia Bigster, peut-être le futur du SUV chez Dacia

Paradoxalement, la firme roumaine du Groupe ne souhaite pas changer de politique et veut conserver son accessibilité pour tous mais va augmenter ses tarifs de 30 %. Cela n’empêche pas Dacia de proposer de nouveaux modèles plus frais, plus modernes et séduisants. Le constructeur roumain est désireux d’aller trouver de la clientèle sur le segment C. Ce segment est très important pour l’ensemble du Groupe et Luca de Meo le sait, il va falloir aller chercher cette compétitivité.

Malgré cette hausse des tarifs annoncée, Dacia va continuer à proposer des modèles économiques efficaces. Pour cela, la marque réduit encore un peu plus ses coûts en passant de l’utilisation de 4 à 1 plate-forme et de 18 types de carrosseries à 11. Lors de cette conférence, un concept car SUV a été dévoilé. D’une taille de 4,60 m et du nom de Concept Bigster, il pourrait être l’avenir du Dacia Duster…

De son côté, LADA souhaite continuer à renforcer sa présence et sa position de leader sur le marché en Russie. Le concept Niva de chez LADA a été présenté et il devrait être parfait pour la Russie grâce à son usage dans des conditions extrêmes et sa robustesse.

Alpine, la marque sportive électrique

la livrée de l'Alpine F1 qui sera baptisée A521

La marque dieppoise sera l’emblème de la sportivité du Groupe, en tout électrique. L’ « Avant-Garde », comme cité par Luca de Meo, fera le lien entre passé et présent. Alpine va produire plus et ainsi renforcer sa gamme de véhicules qui ne contient à l’heure actuelle que l’A110. Trois nouveaux modèles sont attendus avec logiquement une version Sport de la future Mégane. Mais aussi un SUV sportif et une future A110 déclinée en 100 % électrique et développée avec Lotus.

Alpine sera évidemment sous le feu des projecteurs dès cette année 2021 grâce à sa présence en F1. La livrée de la monoplace a été dévoilée ce matin et cette dernière portera l’appellation A521. De quoi renforcer et faire renaître une marque emblématique, connue pour ses exploits dans le monde du sport automobile.

Mobilize, au service de tous

la gamme de véhicules Mobilize

Une nouvelle marque débarque, il s’agit de Mobilize. Elle permettra de répondre aux services de tous grâce à la mobilité partagée. Cette nouvelle entité vise à développer de nouvelles sources de bénéfices provenant des services de données, de mobilité et d’énergie. Elle permettra également à l’ensemble du Groupe de se positionner plus rapidement dans ce qu’il appelle, le « nouveau monde ».

Mobilize devrait permettre de proposer une offre unique, accessible et utile grâce à 4 véhicules adaptés. Deux pour l’autopartage avec notamment une ré-interprétation de la Twizy, mais aussi une berline et un utilitaire.

Avec ce plan Renaulution, le Groupe change de trajectoire. Terminé le volume de ventes, place à la création de valeur. Luca de Meo voit sur le long terme et parie sur l’électrique. Grâce au reconditionnement du véhicule électrique, comme la Zoé avec l’usine Refactory de Flins, le PDG veut produire des véhicules avec une durée de vie plus importante. Cela permettra au Groupe de réduire ses coûts et d’engendrer plus de liquidités dans les années à venir (3 milliards en 2023 et 6 milliards d’ici 2025).


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1-8-10533-planeterenault-amp0-device-1566206522