Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

Renault s’inspire de son patrimoine pour le futur

Ce jeudi, Luca de Meo a confirmé le retour de la mythique R5. Cette dernière sera déclinée en 100 % électrique et viendra s’ajouter aux 14 nouveaux modèles prévus par Renault. Ce revival préfigure-t-il l’avenir des véhicules Renault ?
Renault s’inspire de son patrimoine pour le futur
Par le 15/01/2021

Le plan tant attendu « Renaulution » a été dévoilé ce jeudi par le PDG du Groupe, Luca de Meo. Avec lui, une des plus grandes annonces de ces derniers jours a été confirmée, celle du retour de la mythique citadine de Renault, la R5. Elle sera évidemment produite en tout électrique.

Ce modèle, cette résurrection, préfigure une nouvelle ère pour Renault qui, avec sa stratégie pour les 5 prochaines années, se définit clairement comme une marque pionnière dans le domaine de l’électrique. La firme française va également se numériser avec un écosystème dédié aux logiciels, aux données et aux services de mobilités. Avec « Nouvelle Vague », Renault va lancer 14 nouveaux modèles d’ici à 2025 dont 7 seront 100 % électriques.

R5 Prototype, la renaissance de la R5

la future R5 dévoilée sous forme d'un prototype

Très souvent discuté dans le passé, le projet de la résurrection R5 prend forme et est désormais bel et bien acté. Ces derniers jours, Renault avait laissé la rumeur d’un retour de la R5 et de la R4 s’échapper. Pourtant, un de ces deux modèles mythiques et emblématiques de la marque au losange va bien renaître de ses cendres, et il s’agit de la Renault 5.

Cette R5 Prototype garde les lignes du véhicules de l’époque tout en intégrant logiquement toutes les nouvelles technologies avec des phares LED et des signatures lumineuses que l’on peut apercevoir sur la calandre. Même si rien n’a encore fuité et que quelques photos seulement laissent apparaître le modèle, on peut facilement imaginer que le futur véhicule de série pourrait garder le design de ce prototype franchement accrocheur.

Le futur de Renault en mode « Nouvelle vague »

présentation de quelques futurs modèles du Groupe

La résurrection de la Renault 5 est sans aucun doute le symbole de cette « Nouvelle vague » décrite par Luca de Meo. Avec 14 nouveaux modèles prévus d’ici à 2025, dont 7 en 100 % électrique, Renault va certainement devoir choisir quels seront les modèles à ne pas conserver. En effet, on voit mal un empilement de tous ces modèles, qui plus est, électriques.

Alors il va falloir attendre quelques semaines, voire plus, pour en savoir davantage sur cette flopée de nouveaux modèles mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cette future R5 n’est pas là pour faire simple figuration. Et pourquoi pas récupérer sa place tout en haut du classement des ventes en France, comme entre 1974 et 1983.

Cela est parfaitement envisageable puisque Luca de Meo sait où il va avec ce revival de la R5. Déjà en 2007, il était chargé d’organiser le retour de la Fiat 500, qui avait fait un carton. Presque 15 ans après, et 6 mois après son arrivée à la tête du Groupe Renault, il pose cette idée sur la table et donne naissance à la R5 Prototype.

Toutefois, la question qui se pose actuellement est de savoir si ce côté revival est appelé à faire renaître d’autres modèles. Nous pensons bien évidemment à la Renault 4 évoquée ces dernières semaines dans tous les médias. Cette dernière n’a pas été abordée durant le plan dévoilé par Luca de Meo.

Renault n’a pas encore communiqué à ce sujet mais il semble tout de même difficile de proposer plusieurs modèles quasi-identiques sur un même segment. La R4 ne devrait rester que rumeurs, ou du moins pour le moment. Pour ce qui est de la R5, la solution la plus logique serait de la voir remplacer la Zoé. Récemment, l’actuelle leader du marché européen de l’électrique avait vu son nom dans certains journaux évoquant une troisième génération dans les années à venir.

Et si justement, l’avenir de la Zoé se trouvait du côté de la R5. Gabarits comparables, modèles proposés en 100 % électriques, rien que ces aspects permettent d’imaginer que la R5 pourrait devenir la remplaçante de la Renault Zoé.

Beaucoup d’inconnus subsistent encore à ce sujet. On ne connaît ni la date de sortie, ni le prix de cette future R5. Enfin, si elle ne remplace pas la Zoé, elle devrait s’insérer dans la gamme Renault entre une Twingo, une Zoé donc et une Clio. Encore une fois, difficile d’imaginer quatre véhicules 100 % électriques dans un même segment. L’une de ces citadines devra sans doute s’éteindre….

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 1-8-10534-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-288312851