Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Groupe Renault : la  Renaulution annoncée

Ce n’est pas une surprise, Luca de Meo avait annoncé en cette fin d’année qu’un plan de route pour le Groupe sur les huit prochaines années serait dévoilé début 2021. La date est désormais connue, la « Renaulution » débutera le 14 janvier prochain.
Groupe Renault : la  Renaulution annoncée
Par le 21/12/2020

Un communiqué du Groupe Renault le 17 décembre dernier est venu confirmer la date de présentation. Le jeudi 14 janvier 2021, Luca de Meo, PDG du Groupe Renault, dévoilera le nouveau plan stratégique baptisé « Renaulution ». 

On connaît donc la date de ce qui devrait être le renouveau du Groupe Renault, après les années Ghosn et la crise de Covid-19. Ce plan, sur huit ans, pourrait s’inspirer de la stratégie de PSA, notamment en privilégiant la création de valeur et non le volume. À la tête de l’Alliance depuis l’été dernier, l’italien est arrivé avec l’idée d’insuffler un vent nouveau à l’ensemble des constructeurs du Groupe. Ce plan a évidemment pour but principal de faire face aux difficultés actuelles avec la crise sanitaire mais Renault voit plus loin et sait que l’électrique sera la clef de demain. 

Suivre le chemin PSA

Luca de Meo et le Groupe Renault n’ont pas d’autres choix que de réduire leurs coûts. Après avoir annoncé la volonté de supprimer 15 000 postes dans le monde dont 4 600 en France, le Président Directeur Général a récemment annoncé que le plan de restructuration de 2 milliards d’euros ne serait sans doute pas assez suffisant. Il va falloir aller encore plus loin, et si la solution ne se trouvait pas chez un concurrent ? À savoir PSA. 

En quasi-faillite il y a quelques années, il faut dire que PSA a sorti la tête de l’eau grâce notamment à Carlos Tavares, président du Groupe PSA. Luca de Meo a bien évidemment gardé un œil sur son concurrent tout en admettant que « l’entreprise est aujourd’hui une référence dans le secteur et en matière de rentabilité ». Pour rappel, la Peugeot 208 a été élue voiture de l’année 2020. Le PDG du groupe Renault aurait ajouté : « Dans les cinq années à venir, nous allons faire ce que PSA a fait ces cinq dernières années. » 

Redresser la rentabilité

Le patron de la firme au losange est désireux de redresser la rentabilité du Groupe. Pour ce faire, Renault devrait privilégier la création plutôt que le volume. Réduire les coûts de production est la ligne directive de l’Alliance. Le constructeur japonais Nissan a déjà affirmé qu’il allait s’intéresser uniquement au marché japonais afin de redresser une marque en pleine crise. De son côté, Renault mise beaucoup sur la mobilité électrique, avec l’arrivée de la Mégane eVision, modèle le plus attendu de l’année à venir.

Néanmoins, Luca de Meo pourra compter sur la firme roumaine du Groupe. Dacia est un pionnier en matière de rentabilité et de coût de production. En cette fin d’année, Dacia a surpris avec une flopée de nouveaux modèles qui a totalement fait évoluer le regard sur cette marque. Terminé le low-cost, Dacia monte en gamme, et c’est une très bonne chose !

Dans moins d’un mois maintenant, l’avenir du Groupe sera dévoilé. Après une année compliquée pour l’ensemble du secteur, les constructeurs n’ont qu’une envie, relancer les machines et faire redémarrer le monde de l’automobile.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1594-10501-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1507629462