Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

À quoi pourrait ressembler la future Alpine F1 ?

Quatre ans après son retour en Formule 1, l’écurie française Renault va franchir une nouvelle étape en passant sous le pavillon Alpine F1 pour la saison 2021. À quoi pourrait alors ressembler la livrée de cette nouvelle Alpine F1 ?
À quoi pourrait ressembler la future Alpine F1 ?
Par le 17/11/2020

Malgré un week-end compliqué sur le circuit d’Istanbul en Turquie, qui voit l’écurie française s’éloigner du podium au classement des constructeurs, Renault réalise une très bonne saison, seulement quatre ans après son retour en Formule 1.

Toujours à la lutte pour une place sur le podium depuis plusieurs Grand Prix maintenant, l’écurie française a pour objectif de retrouver sa gloire d’antan. Et quoi de mieux que de re-signer le pilote qui a fait les belles années de Renault entre 2005 et 2006, Fernando Alonso. L’espagnol, très investi depuis son retour, s’est déjà entraîné sur le circuit de Bahrein et de Catalogne afin de retrouver des sensations. Il a même avoué avoir été surpris de la vitesse au volant de la Renault R.S.20.

Fernando Alonso sera accompagné par le pilote français Esteban Ocon et tout deux se verront attribuer une toute nouvelle monoplace. Renault laisse sa place à Alpine F1 et ce, dès 2021. Il sera très intéressant d’examiner le retour de Fernando Alonso, double champion du monde avec Renault, sur cette nouvelle monoplace.

Mark Antar conçoit la future Alpine F1

Si Alpine a dévoilé les couleurs de la future Alpine F1, on ne sait pas encore exactement à quoi elle pourrait ressembler. Lors du week-end F1 à Imola, Renault s’est affiché, dans la voie des stands, avec une Formule Renault aux couleurs, peut-être, de la future Alpine.

Basé sur cette présentation, le designer Mark Antar, spécialisé dans la conception de livrées de sport automobile et la personnalisation de véhicules, a imaginé la future Alpine. En reprenant le modèle de cette saison, la Renault R.S.20, le designer a présenté deux versions de l’Alpine F1. Une qui reprend les couleurs de la nation avec un aileron bleu et un aileron arrière rouge, départagée par une ligne blanche et une autre, qui reprend les couleurs traditionnelles d’Alpine Racing, à savoir le bleu et le orange. Libre à vous d’imaginer à quoi pourrait ressembler la future Alpine F1.

Rien n’a encore été dévoilé, il faudra certainement attendre le début de l’année prochaine et les présentations des nouvelles monoplaces pour voir le nouveau look de l’Alpine F1, ex Renault F1. L’actuelle livrée jaune et noir de la gamme Renault Sport prend sa retraite en Formule 1 mais aussi au quotidien puisque Alpine Sport va également prendre la relève. La dernière survivante de la saga R.S est la Mégane qui tirera sa révérence en 2023.

Alpine pour franchir un nouveau palier

On le sait et Renault ne s’en cache pas. L’écurie ne veut pas faire de figuration et veut retrouver les sommets. Champion du monde pilote et constructeur en 2005 et 2006, Renault a nettement participé aux quatre championnats remportés par l’écurie Red Bull grâce à son moteur. Réputé depuis de nombreuses années pour avoir l’un des meilleurs moteurs de la compétition, Renault sait que le travail sera long. Dans une compétition où Mercedes rafle tout depuis 2014, il est très difficile d’aller déloger les écuries déjà installées. Mais rien est impossible et tout peut basculer d’une saison à l’autre. Ferrari en est le parfait exemple. À la lutte l’an passé pour le titre, les "Rouges" vivent une saison catastrophique cette année avec une voiture incapable de rivaliser avec les écuries de milieu de tableau. L’occasion est belle pour Renault qui voit une place au sommet se libérer même si là aussi, la bataille fait rage.

À trois Grand Prix de la fin, tout est encore possible pour l’écurie française qui pourra tirer beaucoup de points positifs sur cette saison afin de préparer l’avenir avec un nouveau pilote et une nouvelle monoplace. Pour mémoire, Fernando Alonso prendra le baquet de Daniel Ricciardo. Après deux podiums décrochés, pour le moment, le pilote australien s’est engagé chez McLaren pour la saison prochaine.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.