Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

Que vaut la Nouvelle Mégane électrique face à ses concurrentes ?

Principale nouveauté de cette année, la Renault Mégane débarque prochainement sur le marché en version 100 % électrique, et seulement électrique. Le crossover rejoint un marché bien fourni et devra se faire une place face à de nombreux concurrents.
Que vaut la Nouvelle Mégane électrique face à ses concurrentes ?
Par le 03/01/2022

La cinquième génération de la Mégane, dont on a pensé pendant un moment qu'elle pourrait ne jamais exister, traduit parfaitement la nouvelle politique du constructeur français Renault mise en place par le biais de son plan Renaulution, détaillé en janvier 2021 par son PDG, Luca de Meo. Désormais et uniquement 100 % électrique, la berline se décline sous forme de crossover et vient se confronter à de tout nouveaux concurrents, en place depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, sur le marché du véhicule électrique. 

Terminée les comparaisons Mégane vs Golf, ou encore avec la 308, cette nouvelle Mégane E-Tech Electric défie encore quelques berlines, certes, mais aussi des petits SUV et crossover. Surtout, elle ne peut désormais qu’être comparée aux autres véhicules 100 % électriques. Alors, qu’a-t-elle de mieux à proposer que ses principaux concurrents ?

Nouvelle Mégane E-Tech Electric (2022) veut marquer le coup face aux concurrents

Ouverture des commandes en février prochain

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le crossover au losange va devoir batailler pour se faire une place sur un marché qui progresse au fil des mois, comme en attestent les derniers chiffres de ventes de l’année 2021. Pour commencer ce comparatif, rien de tel que de se frotter à l’une des références sur le marché de l’électrique, le Peugeot e-2008. 

Mais avant cela, retour sur une petite présentation du nouveau modèle au losange. Basée sur la nouvelle plateforme CMF-EV, la Mégane électrique sera proposée avec deux types de batteries et deux niveaux de puissance : une entrée de gamme de 130 ch et sa batterie de 40 kWh (EV40), ainsi qu’une version de 220 ch et une batterie de 60 kWh (EV60). Grâce à cette « grosse » batterie, le crossover affiche une autonomie, en cycle WLTP, de 470 km.  Comme sur la Zoé, le bloc est de type synchrone à rotor bobiné, en attendant peut être une nouvelle génération de moteurs.

Côté esthétique, plus rien à voir avec les générations précédentes, cette nouvelle Mégane se transforme totalement pour adopter un look de crossover urbain. Plus haute mais aussi plus courte, elle se fond parfaitement sur un marché en plein essor, celui des SUV. Un bon point pour la marque, qui devrait déjà attirer la clientèle par ce design. 

L'intérieur technologique de la Mégane E-Tech

À l’intérieur, c’est tout un univers technologique connecté qui prend vie avec une instrumention perfectionnée qui comprend deux écrans de 12 pouces avec navigation disposés en L. Via son téléphone, il est possible de programmer certaines fonctions comme la recharge, la climatisation, et de connaitre la position de sa voiture. Pratique en cas de vol.

Pour l’entrée de gamme, ces écrans sont de 9 pouces. La Nouvelle Mégane E-Tech dispose également d'aides à la conduite telles que le maintien dans la voie, le détecteur d'angle mort, carte mains-libres et bien d'autres. 

Et surtout, pour ce qui est du tarif, la Mégane se veut plus abordable qu’elle ne laissait penser avec un prix de base de 35 200 euros. Comptez tout de même 47 400 € pour le haut de gamme, hors déduction du bonus écologique et autres aides gouvernementales. Le carnet de commandes ouvrira au mois de février prochain. 

Mégane E-Tech Electric vs Peugeot e-2008

Le Peugeot e-2008 est commercialisé depuis 2020

Sur le podium des ventes de véhicules électriques avec sa e-208, Peugeot compte également dans ses rangs une version électrique de son 2008. Commercialisé en 2020, le mini-SUV au lion s’équipe d’une batterie de 46 kWh avec un moteur de 136 chevaux. Ce dernier se rapproche donc de la version d’entrée de gamme du modèle au losange avec sa batterie de 40 kWh et son moteur de 130 ch. 

Premier point, l’autonomie. Les deux modèles sont logiquement très proches en matière de distance à parcourir avec une moyenne de 300 à 320 km. En termes de design extérieur et intérieur, avantage à la Renault. Et c’est logique aussi, cette dernière est plus récente et accueille donc de nouvelles technologies, notamment à bord. Par ailleurs, même si le cockpit du e-2008 n’est pas nouveau, il reste tout de même très accueillant et qualitatif, malgré son petit volant, pas forcément apprécié de tous. 

On retrouve le petit volant sur la planche de bord du e-2008

Au niveau des mensurations, le Peugeot e-2008 est plus long de 8 cm et plus large de 5 cm que la Mégane électrique, qui affiche, elle, un empattement supérieur de 9 cm. Le modèle au losange se veut ainsi plus spacieux et pratique, comme le montre son volume de coffre (440 l pour la Mégane, contre 405 l pour le e-2008). 

Principal atout des modèles électriques Peugeot, leur puissance de recharge. Cette dernière atteint 100 kW en courant continu de série, ce qui permet de recharger son véhicule en une heure. À l’inverse, le modèle Renault se contente du minimum avec un chargeur AC de 7 kW de série. Seule la Zoé propose de série un chargeur de 22 kW. Avec la batterie EV40, la puissance en courant continu ne dépasse pas 85 kW. Il faut s’offrir la version haut de gamme et sa batterie EV60 pour augmenter cette puissance à 130 kW. Mais pour notre comparatif, face au e-2008, à batterie équivalente, c’est le modèle au lion qui propose la meilleure solution de recharge. 

Enfin, pour ce qui est du tarif, la Mégane électrique débute 1 700 € moins chère que le e-2008, et s’affiche à 35 200 €. En revanche, pour la version toute équipée, le crossover au losange se veut 5 950 € plus cher que le mini-SUV, affiché à 41 450 €. 

Tableau récapitulatif des deux modèles :

Caractéristiques / Modèles Renault Mégane E-Tech Electric Peugeot e-2008
Dimensions (m) 4,21 L x 1,78 l x 1,50 h 4,30 L x 1,77 l x 1,55 h
Volume de coffre (litre) 440 405
Puissance (ch) 130 / 220 136
Batterie (kWh) 40 / 60 46
Autonomie (km) 300 / 470 320
Prix (€) 35 200 à 47 400  36 900 à 41 450

Megane E-Tech Electric vs Volkswagen ID.3

La Volkswagen, une des principales concurrentes

Autre référence et principale concurrente de la nouveauté française, la Volkswagen ID.3. Tout comme pour la Mégane, la Volkswagen est conçue sur une plateforme capable d’accueillir uniquement la motorisation électrique (MEB). 

Ce concentré de berline monospace est plus haut, plus long et plus large que la française. Elle offre donc plus d’espace à bord mais se tire une balle dans le pied avec son volume de coffre. En raison de l’emplacement de son moteur à l’arrière, l’allemande dispose d’un coffre à l’avant et offre un volume inférieur à la Mégane de 55 litres. 

La planche de bord de l'Allemande

Cependant, elle se rattrape avec la capacité de ses batteries. La plus petite offre 58 kWh et un moteur de 145 ch (contre 40 kWh et 130 ch pour la Mégane). En haut de gamme, sa batterie grimpe même à 77 kWh. Côté autonomie, elle se montre plus performante que le crossover, même si cela reste à vérifier sur route.

En ce qui concerne les tarifs, la pénurie de semi-conducteurs a forcé le constructeur allemand a supprimer provisoirement la finition d’entrée de gamme qui démarrait sous la barre des 35 000 €. Désormais, la Volkswagen ID.3 débute à 39 300 €, soit 4 100 € de plus que la Mégane E-Tech Electric, mais atteint 46 100 € en version haut de gamme, c’est cette fois 1 300 € de moins que la française. 

Tableau récapitulatif des deux modèles :

Caractéristiques / Modèles Renault Mégane E-Tech Electric Volkswagen ID.3
Dimensions (m) 4,21 L x 1,78 l x 1,50 h 4,26 L x 1,81 l x 1,57 h
Volume de coffre (litre) 440 385
Puissance (ch) 130 / 220 145 / 204
Batterie (kWh) 40 / 60 58 / 77
Autonomie (km) 300 / 470 417 / 544
Prix (€) 35 200 à 47 400  39 300 à 46 100

Mégane E-Tech Electric vs Citroën ë-C4

La Nouvelle Citroën ë-C4

Comme pour la Renault, la Citroën ë-C4 a choisi de se transformer en crossover. Un mélange de berline SUV-Coupé qui ne rappelle en aucun cas les anciennes générations. Équipée de la même plateforme que la Peugeot e-2008, elle reçoit donc la même batterie de 46 kWh ainsi que la même motorisation électrique 136 ch. Rien ne change niveau caractéristiques, les différences avec le SUV au lion se trouvent dans le design et les équipements. 

La planche de bord de la Citroën ë-C4

Pour autant, si l’extérieur est devenu plus moderne, l’intérieur, lui, reste très conventionnel et moins qualitatif que la Renault Mégane électrique, notamment au niveau de la planche de bord.

Plus longue, plus haute et plus large, la ë-C4 accuse un déficit de 60 litres au niveau de son coffre face à sa concurrente. Niveau tarif, l’entrée de gamme est plus élevée pour la Citroën qui débute à 35 800 € mais qui culmine à 39 200 € en haut de gamme, contre 47 400 € pour la Renault. 

Retrouvez par ailleurs la première comparaison entre la Citroen e-C4 et le concept Mégane eVision, dévoilé en janvier 2021. 

Tableau récapitulatif des deux modèles :

Caractéristiques / Modèles Renault Mégane E-Tech Electric Citroën ë-C4
Dimensions (m) 4,21 L x 1,78 l x 1,50 h 4,36 L x 1,80 l x 1,53 h
Volume de coffre (litre) 440 380
Puissance (ch) 130 / 220 136
Batterie (kWh) 40 / 60 46
Autonomie (km) 300 / 470 350
Prix (€) 35 200 à 47 400  35 800 à 39 200

Mégane E-Tech Electric vs Hyundai Kona Electric 

Le Hyundai Kona Electric débarque dans une nouvelle version à la fin de l'année

Nouveau match pour notre crossover au losange, face au Hyundai Kona Electric. Si il aurait également pu être comparé au Kia e-Niro, le modèle Hyundai semble plus approprié au niveau des mensurations. Avec une longueur identique à la Mégane, le Kona Electric est pour autant plus imposant par sa largeur et sa hauteur. 

Récemment dévoilé dans sa nouvelle génération, ce dernier ne devrait débarquer sur le marché qu’à la fin de l’année 2022, avec un style et un habitacle plus originaux. Disponible lui aussi avec deux batteries différentes, une de 39,2 kWh et une autre de 64 kWh, le SUV se décline en version 136 et 204 chevaux. Au niveau des caractéristiques, les deux modèles se rejoignent fortement. 

La planche de bord du Hyundai

La grande différence se trouve en matière de design et d’équipements. Sorti en 2017, le Kona Electric accuse logiquement un retard face à la française, qui devrait être pallié avec l’arrivée de sa nouvelle génération. Néanmoins, l'avantage incontestable de tous les modèles Hyundai est leur garantie. Le véhicule est garanti 5 ans, contre 2 pour Renault, et sa batterie, elle, est garantie 8 ans et 160 000 km. De quoi rouler en toute tranquillité. 

Côté recharge, le Hyundai plafonne à 77 kW, moins performant que celui de la Renault. Enfin, une légère différence de 100 € est à noter entre ces deux modèles pour les versions d’entrée de gamme. Mais encore une fois, la Mégane se veut 6 600 € plus chère que sa concurrente en version haut de gamme. Sur le papier, la Mégane se rapproche clairement du Hyundai Kona Electric. 

Tableau récapitulatif de ces deux modèles : 

Caractéristiques / Modèles Renault Mégane E-Tech Electric Hyundai Kona Electric
Dimensions (m) 4,21 L x 1,78 l x 1,50 h 4,21 L x 1,80 l x 1,57 h
Volume de coffre (litre) 440 332
Puissance (ch) 130 / 220 136 / 204
Batterie (kWh) 40 / 60 39,2 / 64
Autonomie (km) 300 / 470 300 / 490
Prix (€) 35 200 à 47 400 35 100 à 41 800

Mégane E-Tech Electric vs Renault Zoé

La 2e génération de la Renault Zoé, pionnière de l'électrique

Comparaison certes moins crédible mais obligatoire, la Mégane face à sa cousine et surtout pionnière de l’électrique, la Renault Zoé. Un comparatif intéressant qui permet de voir les évolutions et le développement de la technologie E-Tech du constructeur français sur ces 10 dernières années. 

Évidemment, au niveau des dimensions, la Zoé est plus compacte avec une longueur de 4,084 m et une largeur de 1,730 m. Disponible sous deux niveaux de puissances, R110 (90 kW) et R135 (100 kW), elle offre une batterie de 52 kWh pour atteindre presque 400 km d’autonomie en cycle WLTP. Contrairement à sa cousine, la Nouvelle Mégane, elle embarque de série le chargeur de 22 kW. 

Mais l’avantage de cette Mégane, face à la Zoé, réside dans son tarif. Car pour à peine 3 000 € de plus que la citadine, vous pouvez vous offrir un véritable véhicule familial, plus puissant. En effet, cette différence s’établit entre une Zoé R110 en finition Life et le bas de gamme de la Mégane. Pour rapprocher légèrement les caractéristiques, il faudrait regarder les tarifs de la version R135 en finition Intens, et cette fois, c’est l’entrée de gamme de la Nouvelle Mégane qui se veut plus attractive et moins chère que la Zoé. 

Alors, êtes-vous plutôt Nouvelle Mégane E-Tech Electric ou bien autres modèles électriques ? En attendant votre choix, nous vous proposerons un essai détaillé de cette cinquième génération de la Renault Mégane dans les prochaines semaines. 

À noter également que depuis ce 1er janvier 2022, Renault a mis un terme définitif à sa saga R.S. 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1-8-10949-planeterenault-amp0-device-163566331