Accueil >  Gamme  >  Concepts-Cars  > 

TreZor (2016)

Le nouveau concept-car qui préfigure l’évolution du design Renault a été présenté ce matin à l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris. Comme le concept DeZir six ans plus tôt, il s’agit d’une GT propulsée par un moteur électrique.
TreZor (2016)
Par le 29/09/2016 Dernière mise à jour le 10/10/2016

Imposante, la TreZor l’est, tout comme l'était la Dezir en 2010. Bien qu’elle ne soit qu’une stricte deux places, ce véhicule dédiée au plaisir de conduite avant tout, dispose de formes pour le moins généreuses, avec 4,7 m de long et une largeur de 2,18 m. Grâce à une utilisation importante du carbone, son poids ne dépasse cependant pas les 1,6 tonnes, soit seulement 100 kg de plus qu’une Zoé.

L’avant reprend les codes stylistiques de Renault, avec notamment la signature lumineuse en forme de C. L’arrière quant à lui, n’est pas sans rappeler certains anciens concepts telle que la Fluence par exemple, présentée il y a plus de 10 ans. Fidèle au concept de signature lumineuse, la marque a encore une fois soigné la silhouette de nuit, en dotant les feux de TreZor de Fibre optique avec une technologie de laser.

Avec son centre de gravité soit très bas, la TreZor assure un Cx lui aussi très bas de seulement 0,22.  A titre de comparaison, une Alpine A610 des années 90, réputée pour avoir un très bon coefficient de traînée dans l’air, obtenait un très respectable score de 0.30.

Ceci a bien sûr une incidence directe sur l’autonomie globale du concept, même si Renault n’avance aucune information sur ce sujet.

Un habitacle… en bois

Son habitacle constitue la voie que souhaite suivre Renault en termes de design intérieur. Malgré tout, un concept restant un concept, la superbe finition tout de cuir rouge vêtue ne restera qu’un rêve.

Réalisé en partenariat avec un concepteur français de cadre de vélo en bois, le plastique moderne est délaissé au profit de ce matériaux ancestral et bien plus noble bien que généralement plus lourd également. Pour autant, le poids n’en pâtit pas car ce tableau de bord est en réalité composé de fines lamelles de frêne qui offrent la même résistance que les matériaux modernes. Solide, léger, et chaleureux, ne reste que son prix pour être parfait et réalisable en série.

Mais avant cela, pour y accéder, les portes classiques ont été délaissées au profit d’un système d’ouverture original, comme si la voiture s’ouvrait en deux.

Forcément, Renault ne pouvait pas faire l’impasse sur la conduite autonome. Lors de la délégation de conduite,  les passagers et le conducteurs disposent de différentes solutions pour s’occuper tel que le visionnage d’un film ou de photos, ou encore la possibilité d’accéder à un catalogue de jeux vidéos.

Un moteur de Formule E

Double champion du monde de Formule E avec E-Dams, ce nouveau concept-car dispose d’un moteur dérivé des monoplaces engagées dans la compétition 100 % électrique qui se déroule sur des circuits urbains.

Ainsi, avec 350ch (260kW) et un couple de 380 Nm, ce TreZor réalise le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes. Si l’autonomie n’est pas le principal problème de TreZor, deux batteries sont malgré tout présentes et refroidies par des entrées d’air disposées sur le capot à géométrie variable afin d’optimiser à la fois la pénétration dans l’air et le bon fonctionnement de la source d’énergie.

Enfin, le système de récupération d’énergie RESS issu lui aussi de la Formule E est également de la partie.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.