Accueil >  Gamme  >  ShowCars  > 

Clio III RS Concept (09-2005)

Afin d'occuper le terrain des petites sportives avant la sortie officielle de la Clio III RS, Renault présentera au salon de Francfort dans un mois, une Clio III RS Concept, représentant à 99% ce que sera la Clio III RS d'ici le premier semestre 2006.
Clio III RS Concept (09-2005)
Par le 08/08/2005 Dernière mise à jour le 14/01/2020

Tout de rouge vétu, ce concept, ou plutôt ce Show Car représente à 99% ce que sera la future petite bombe de 200 ch. de Renault, après l'arrêt de la production à Dieppe, de la Clio II V6 de 250 ch. ainsi que de la Clio II RS. Au menu, donc, du sport !

Basé évidement sur la Clio III, le concept en reprend les principaux éléments. Mais il y ajoute une petite séance d'esthétisme, ou de "gonflette". En vue 3/4 avant, ses ailes élargies au galbe généreux, une caisse surbaissée, une imposante grille d'entrée d'air, et des jantes 18 pouces ne laisse aucun mystère quand à la philosophie du futur modèle. A l'arrière le diffuseur et la double sortie d'échappement chromée ne laisse aucune place au doute.

Clio RS Concept

A l'intérieur, on retrouve bien sur un tableau de bord de Clio III, mais l'original d'ordinaire assez austère, bien que très qualitatif, est ici dans sa partie supérieure, sur les mêmes tons que la carrosserie grâce à une couverture de cuir rouge du plus bel effet.

Histoire de bien « ressortir », les compteurs sont à fond blanc. Le volant, qui conserve la forme originale a droit à un traitement spécifique. Il est lui aussi gainé de cuir, rouge sur la partie haute, et gris pour le reste, tandis que son centre laisse apparaitre un traitement en alumium très réussi. En plus des deux sièges baquets à l'avant, la banquette arrière a laissé place à deux autres sièges baquets avec appuie-tête intégrés, recouverts également de cuir. Autant dire qu'il s'agit d 'une stricte quatre places.


La planche de bord

Un toit panoramique en verre permet d'offrir à l'habitacle une importante luminosité, mais cet élément ne se retrouvera pas sur la version de série, car, cela lui ferait accumuler pas mal de kilos superflus sur la balance, tout en dégradant sa rigidité, gage d'un comportement exemplaire en conduite sportive. Dans la même veine, inutile d'attendre également la belle robe rouge de l'habitacle pour le modèle de série...

Techniquement, pour assurer un comportement le plus dynamique possible,le train avant est à pivot indépendant, système mis au point par les équipes de Renault-Sport que l'on retrouve d'ailleurs sur sa grande soeur, la Mégane 3 RS. Construit en partie en aluminium, il permet de proposer une motricité et une tenue de route exceptionnelle, gage d'une performance accrue.

Du coté du moteur, Renault fait de nouveau appel au bloc atmosphérique 2.0 16v F4R développant désormais environ 200ch, même si aucun chiffres n'a été communiqué, accouplé à une boite manuelle à 6 rapports.
 

Vue 3/4 arrière

Enfin, Renault a particulièrement travaillé sur l'aérodynamisme, avec un diffuseur d'air intégré au bouclier arrière. Ce genre d'appendice est généralement utilisé sur les véhicules sportif haut de gamme supérieure, ou bien en compétition, mais pas sur une « citadine », si sportive soit elle.

Cette solution aérodynamique, éprouvée depuis de longues années en Formule 1, canalise et accélère les flux d'air, créant ainsi une dépression, ce qui a pour effet d'aspirer le diffuseur vers le sol, et de créer ainsi un appui sur l'arrière du véhicule. Une sorte d'aileron... sans aileron, moins disgracieux et qui ne désavantage pas l'aérodynamisme de la voiture.

Tous ces éléments techniques, seront repris dans le modèle de série, qui sera disponible au cours du premier semestre 2006.



Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.