Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Le plan de 100 courses de Rossi amorcé en 2021 est maintenu

Le PDG d’Alpine, Laurent Rossi, a assuré dans le podcast Beyond The Grid de la Formule 1, que l’écurie de F1 qu’il dirige est toujours focalisée sur le fameux plan de 100 courses mis en place en 2021.
Le plan de 100 courses de Rossi amorcé en 2021 est maintenu
Par le 10/03/2023

Alpine vise le podium de Formule 1. L’écurie Française espère se rapprocher encore un peu plus des trois premières places de la compétition. L’objectif principal de cette saison est de consolider sa quatrième place au championnat constructeur en 2023. La filiale sportive de Renault compte bien entendu sur de bonnes performances de la part de ses deux pilotes Pierre Gasly et Esteban Ocon.

Arrivée il y a deux ans en Formule 1 pour remplacer la société mère Renault, la marque Alpine a obtenu dès sa première saison en 2021 une cinquième position. Une place notamment due à la victoire au Grand Prix de Hongrie d’Esteban Ocon. En 2022, l’année suivante donc, l’écurie Française s’est placée en quatrième place après une bataille serrée avec McLaren tout au long de l’année.

Le PDG d’Alpine, Laurent Rossi avait laissé en 2021 à son écurie 100 courses pour être en mesure de se battre pour remporter le titre mondial. Une déclaration qui est toujours d’actualité alors que les trois premiers semblent irrattrapables, Laurent Rossi reste conscient que l’écart qui sépare Alpine du podium est toujours aussi important. Cette saison est donc primordiale pour la marque du Groupe Renault. Elle permettrait de confirmer la bonne tendance du constructeur Français et de voir si Alpine a réellement les capacités d’aller chercher au moins une troisième place.

« Le minimum est de terminer quatrième et de commencer à combler cet écart jusqu’à la troisième place »

Laurent Rossi déclaré dans le podcast Beyond The Grid de la Formule 1 : « il y a deux ans, j’ai dit (et tout le monde a dit ‘ah, ils essaient de gagner du temps’) que nous sommes sur un voyage de 100 courses. Je maintiens cela ». Il ajoute, « il faut du temps pour faire demi-tour avec un navire comme celui-ci, pour arriver là où Mercedes est et où Red Bull est. Toutes ces écuries ont mis bien trois, quatre, cinq ans pour certaines (Ferrari encore plus) pour remonter sur les podiums ».

« Nous sommes sur cette voie, espérons-le. Les deux premières années de ce plan de quatre ou cinq ans se sont bien déroulées et ont répondu aux attentes » explique Laurent Rossi. « Nous avons terminé cinquième en 2021 et quatrième en 2022, il est donc naturel que nous regardions maintenant vers les autres places là-haut sur le ‘podium’ ».

« Je dois dire que nous sommes également très conscients que l’écart avec le troisième est grand. Donc, je pense que cette année (qui est critique), nous devons montrer que nous sommes capables de nous rapprocher de ces gars-là (des trois premiers) » explique le PDG d’Alpine. Laurent Rossi ne perd pas son objectif principal du coin de la tête, « bien sûr, les battre serait l’idéal ; tout le monde a cela comme objectif extensible, et le minimum est de terminer quatrième et de commencer à combler cet écart jusqu’à la troisième place ».

Pierre Gasly et Esteban Ocon sont les pilotes d'Alpine en F1 en 2023Seul Pierre Gasly a franchi la ligne d'arrivée de la première course de la saison 2023

La première course de 2023 à Bahreïn a pourtant laissé un goût amer au début de saison d’Alpine. Seule la monoplace de Pierre Gasly a réussi à atteindre l’arrivée. Le pilote Français a ainsi ramené deux points lors de sa première course sous les couleurs de sa nouvelle écurie. Alpine est pour le moment à la sixième place du championnat, deux points derrière Alfa Romeo. Suivra ensuite le Grand Prix d'Arabie Saoudite la semaine prochaine.

En parallèle, d’autres évènements sportifs se préparent pour la filiale sportive du Groupe Renault. C’est le cas du Championnat du Monde FIA d’Endurance qui s’ouvre cette semaine au Sebring International Raceway aux États-Unis et qui ira ensuite au Portugal à Portimao. Alpine va y aligner deux prototypes en LMP2, l’Alpine A470 fait d’ailleurs son retour en piste dans le cadre de séances officielles pour la première fois depuis 2020, ou encore du Pikes Peak, sans oublier le probable Dakar 2025.


Version Desktop - 2-5-11317-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1290519357