Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Grand Prix F1 de Bahreïn: Alpine déçoit mais assure le service minimum

La première manche de la saison s'est terminée avec un doublé pour Red Bull et une étonnante mais totalement méritée 3ème place pour l'Aston Martin de Fernando Alonso. Course à oublier pour Alpine malgré la 9ème place Pierre Gasly.
Grand Prix F1 de Bahreïn:  Alpine déçoit mais assure le service minimum
Par le 05/03/2023

Les premiers essais de la saison qui avaient eu lieu la semaine dernière ici-même avait laissé entrevoir des Alpine très loin en performance, et des Aston Martin étonnement performantes. Suivies de Ferrari et Mercedes qui n’avaient pas semblé s’être totalement dévoilées.

Vendredi et samedi matin, les 3 séances d’essais libres ont plutôt confirmé ce que l’on avait vu une semaine plus tôt. Aston Martin et Fernando Alonso ne se sont pas privés pour se montrer, l’espagnol prenant même le sommet de la feuille des temps sur l’une des séances. Loin derrière, les deux Alpine semblaient malgré tout se montrer un peu plus en atteignant le top 10.

Les choses sérieuses ont commencé samedi après-midi avec la séance de qualification. Le nouveau venu chez Alpine, Pierre Gasly, a été en difficulté avec la voiture, en obtenant seulement le 17ème temps lors de la Q1, un chrono qui a été annulé pour ne pas avoir respecté les limites de la piste, le reléguant ainsi, bon dernier. Une entame de championnat pas franchement idéale donc pour le normand.

Pour Esteban Ocon, ce fut mieux en obtenant le 9ème temps, à l’issue d’une Q3 qui l’a vu être relégué à 1,2 secondes de la pôle signée par Max Verstappen. Mieux certes, mais décevant malgré tout.

En course, le cauchemar d’Esteban Ocon, Gasly signe une belle remontée

Alpine a souvent eu une meilleure voiture en course que lors des qualifications. Avec la 9ème place d’Ocon lors des qualifications, l’équipe pouvait donc espérer remonter un peu le lendemain. Malheureusement, rien ne se passera comme prévu pour Esteban Ocon.

Après un départ sans problème pour le peloton si ce n’est une touchette entre les deux Aston Martin au virage n°4, Max Verstappen a conservé les commandes de la course, devant Charles Leclerc qui a grillé la politesse à la seconde Red Bull. 

Une autre touchette a également eu lieu, Nico Hülkenberg, ancien pilote Renault, venant s’essuyer la moustache de sa Haas sur l’Alpine d’Esteban Ocon.

Au 8ème tour, Pierre Gasly toujours englué dans le bas du classement, décide de rentrer au stand pour le premier arrêt au stand de la saison et de chausser des pneus durs. Cela lui permettra de pouvoir rouler à une meilleure allure, grâce à une piste totalement libre devant lui. Un pari qui va s’avérer gagnant.

En revanche pour Ocon, le début des ennuis va commencer. Il reçoit dans un premier temps une pénalité de 5 secondes, pour s’être mal placé sur la grille de départ (légèrement trop décalé vers l’intérieur). Il purgera sa pénalité lors de son arrêt au stand, en même temps que le changement d’aileron avant. La direction de course va cependant estimer que la pénalité n’a pas été correctement purgée, lui infligeant de nouveau 10 secondes de plus. Et comme si cela ne suffisait pas, une nouvelle pénalité de 5 secondes pour vitesse excessive dans les stands va lui être infligée. Ocon finira finalement par se retirer de la course.

Pour Pierre Gasly, la journée sera bien meilleure que la veille. Le français va en effet réussir à remonter doucement mais sûrement, grâce à sa stratégie, pour finalement atteindre une belle 9ème place synonyme de 2 points dans la besace. Un résultat qui sauve la course d’Alpine, mais qui est clairement insuffisant.

Red Bull confirme, Aston Martin étonne, Alpine déçoit

A l’issue du premier Grand Prix de Formule 1 de la saison 2023, les premiers enseignements de la saison peuvent être tirés. Même si celle-ci sera longue, et même très longue à la lecture du calendrier, une première réalité se dégage.

Avec son doublé, Red Bull n’a pas perdu de terrain comparé à la saison dernière, au contraire même. Jamais l’équipe autrichienne n’a été inquiétée. Ferrari semblait être la seconde force du plateau. Mais l’abandon de Charles Leclerc en fin de course et la perte du podium pour Sainz laisse à l’équipe italienne un goût de déception amère, malgré la seconde ligne lors des qualifications. 

Pour Mercedes, cette première course fut plus encourageante que prévu. Certes les deux flèches d’argent n’ont encore de flèches, que le nom, mais que ce soit Lewis Hamilton ou George Russell, les deux monoplaces ont à peu près suivi la cadence des Ferrari. 

En revanche Aston Martin a confirmé les espoirs entrevus lors des essais. Bien qualifié, Fernando Alonso a ainsi été l’animateur de la course, notamment sur la fin, en dépassant les deux Mercedes ainsi que la Ferrari de Carlos Sainz pour s’offrir le podium à 38 secondes du vainqueur. Cette performance est complétée par Lance Stroll qui, bien qu’il soit diminué, parvient à finir 6ème, intercalé entre les Mercedes d’Hamilton et de Russell.

Pour Alpine, l’équipe a sauvé deux points, mais termine à plus d’une minute du vainqueur. La voiture A523 ne semble pas encore être totalement exploitée, et on voit difficilement les progrès comparé à l’année dernière.

L'Alpine lors du Grand Prix de Bahreïn 2023

Ce n’est pas le cas pour Williams, qui semble avoir quitté la queue du peloton, les deux monoplaces se classant 10ème et 12ème. Pour Alfa Romeo, Haas et Alpha Tauri la hiérarchie semble respectée.

Grosse déception par contre pour McLaren qui a beaucoup souffert ce week end, avec un abandon pour Oscar Piastri, et une 17ème et dernière place pour Lando Norris. Prochaine course, dans deux semaines, en Arabie Saoudite, un autre haut lieu du sport automobile avant que la F1 n'arrive à Melbourne en Australie début avril.

Classement du Grand Prix de Bahreïn 2023

1  Max Verstappen Red Bull 57  
2  Sergio Pérez Red Bull 57 11.987
3  Fernando Alonso Aston Martin 57 38.637
4  Carlos Sainz Jr Ferrari 57 48.052
5  Lewis Hamilton Mercedes 57 50.977
6  Lance Stroll Aston Martin 57 54.502
7  George Russell Mercedes 57 55.873
8  Valtteri Bottas Alfa Romeo 57 1'12.647
9  Pierre Gasly Alpine 57 1'13.753
10 Alexander Albon Williams 57 1'29.774
11  Yuki Tsunoda AlphaTauri 57 1'30.870
12  Logan Sargeant Williams 56  
13  Kevin Magnussen Haas 56  
14  Nyck de Vries AlphaTauri 56  
15  Nico Hülkenberg Haas 56  
16  Zhou Guanyu Alfa Romeo 56  
17  Lando Norris McLaren 55  
   Esteban Ocon Alpine 41  
   Charles Leclerc Ferrari 39  
   Oscar Piastri McLaren 13

Version Desktop - 2-5-11311-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-288721171