Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

La F1 2023 d’Alpine est prête, rendez-vous en février 

L’équipe Alpine a annoncé la date de lancement de sa nouvelle monoplace de F1 pour la saison 2023. L’A523 sera dévoilée à Londres le 16 février prochain lors d’un événement. C'est la 4ème écurie a annoncer la date de présentation de sa future F1.
La F1 2023 d’Alpine est prête, rendez-vous en février 
Par le 05/01/2023

Quatrième écurie  du championnat F1 en sport automobile à communiquer la date de lancement de sa formule 1 pour la saison 2023, Alpine succède aux deux équipes italiennes AlphaTauri et Ferrari et à la britannique Aston Martin. Baptisée A523 dans la lignée des deux précédentes années en Formule 1, elle sera dévoilée le 16 février à Londres, sans horaire précis pour le moment. Une annonce faite sur le compte Twitter d’Alpine (Alpine F1 Team) qui a fait grand bruit sur les réseaux sociaux. C’est la troisième voiture de F1 de son histoire depuis le changement de marque de l’équipe Renault avant la saison 2021 lorsqu’elle a choisi d’utiliser le nom de sa marque sœur de voitures sportives dans le sport automobile. 

Le bilan de la saison 2022 de Formule 1 de l'écurie française Alpine 

Côté constructeur, la jeune écurie française basée au Royaume-Uni peut se targuer d’une belle évolution en 2021 et 2022 et une quatrième place l’année dernière au championnat, même si on aurait aimé voir Esteban Ocon et Fernando Alonso plus près des leaders. Le meilleur résultat, obtenu par le pilote français, n’a été qu’une quatrième place lors du Grand Prix du Japon. Les deux pilotes ont néanmoins marqué dans 19 des 22 courses disputées et ont réussi à faire rentrer leurs deux monoplaces dans les points à 11 reprises. Alpine a placé ses deux pilotes aux huitièmes et neuvièmes positions et espère retrouver au minimum la même dynamique en 2023, même si l'équipe ne vise pas encore l'un des deux titres mondiaux.

Gasly et Ocon visent de meilleurs résultats pour l'équipe grâce au nouveau moteur Renault sur l'A523

Cette année Alpine change de visage pour devenir 100 % française sur le circuit. Le départ vers Aston Martin de Fernando Alonso a laissé une place libre rapidement comblée par l’arrivée de Pierre Gasly en provenance d’AlphaTauri, qui a déjà pu tester l'Alpine fin novembre. Le pilote était le fer de lance de la petite Scuderia l’année dernière et a même réussi a décrocher une première victoire au Grand Prix d'Italie 2020. Beaucoup d’attentes en particulier au niveau technique pour le tricolore vieux de cinq années en Formule 1 qui s’est malgré tout retrouvé derrière son nouveau coéquipier au classement 2022 (14e).

Pierre Gasly rejoint AlpineEsteban Ocon et Pierre Gasly seront les deux pilotes d'Alpine en 2023

L’écurie française se veut dans la continuité de l’année précédente en matière de gestion même si plusieurs changements seront effectués dans la façon dont est gérée l’équipe depuis le passage sous le blason de la marque Alpine.

Le directeur de l’équipe arrivé en février 2022 en la personne de Otmar Sazfnauer reste à la tête d’Alpine cette saison encore. Il devient en même temps l’un des plus anciens en poste en F1. Le directeur de la technologie Pat Fry et le directeur technique Matthew Harman continuent d’accompagner les pilotes de l’écurie française cette saison. Quant au directeur général de la marque Alpine, Laurent Rossi, il se montre très confiant pour cette nouvelle année de Formule 1. 

Le pilote de réserve d'Alpine toujours inconnu pour 2023

Une saison 2023 qui s’annonce forte en émotions, mais où le pilote de réserve n’a pas encore été désigné. C’était jusqu’alors Oscar Piastri qui jouait ce rôle et qui devait initialement devenir titulaire cette année. 

Une offre qu’il a préféré refuser au profit d’un contrat avec McLaren, écurie dans laquelle il va faire ses débuts en F1. Le prétendant le plus probable au poste de réserviste est le compatriote australien de Piastri : Jack Doohan. Le pilote issu du sport automobile, notamment la Formule 2, pourrait bien devenir le pilote de réserve d’Alpine. Il a déjà fait des essais avec l’équipe et est également apparu lors d’une séance d’essais de F1. Point principal et non négligeable de l’hypothèse Doohan : il fait déjà partie de l’Alpine Academy.

Les questions les plus posées

Pourquoi Renault F1 devient Alpine ?

Historiquement, Alpine est reconnu pour ses victoires en rallye, aux 24 Heures du Mans, c'est une marque sportive. La plupart des équipes étant d'authentiques marques sportives, le nom d'Alpine a été préféré au Groupe Renault pour plus de légitimité. 

Qui a racheté Alpine ?

La marque Alpine appartient désormais à 100 % au Groupe Renault. 

Qui a un moteur Renault en F1 ?

Seules les monoplaces Alpine utilisent aujourd'hui les moteurs Renault. Dans le passé, les écuries McLaren et Red Bull en étaient également équipés. 

Qui fabrique le moteur Alpine F1 ?

Renault fabrique le moteur de la marque Alpine en Formule 1. La marque est également partenaire technique de l'équipe à travers Renault Sport F1. 

Quel moteur sur Alpine F1 ?

Le moteur qui équipe l'A522 et bientôt l'A523 est un bloc turbo hybride badgé Renault. 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.