Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

GP F1 du Méxique: Ocon 8ème, Alonso abandonne en fin de course

Verstappen a remporté le Grand Prix du Mexique devant un Hamilton qui semblait pourtant en mesure de lui contester la victoire. Alpine sauve les meubles avec Ocon, mais déplore l'abandon d'Alonso.
GP F1 du Méxique: Ocon 8ème, Alonso abandonne en fin de course
Par le 31/10/2022

Après un Grand Prix des USA riche en action, celui du Mexique qui s'est déroulé ce dimanche a été bien plus calme. Une nouvelle fois, les Mercedes ont prouvé un net regain de forme avec un Lewis Hamilton et un George Russell qui se sont "battus" contre les Red Bull, tandis que les Ferrari ont semblé clairement en deçà. De son côté Alpine a encore une fois montré qu'elle était bien la 4ème force du plateau même si l'abandon de Fernando Alonso en fin de course lui fait perdre de précieux points au championnat.

Le week-end end avait pourtant bien commencé avec l'annonce avant l'épreuve mexicaine, de l'annulation de la pénalité infligée à Fernando Alonso lors du dernier Grand Prix des Etats-Unis, lui permettant de récupérer donc sa 7ème place, mais reléguant la seconde Alpine d'Esteban Ocon en dehors des points.

Les deux Alpine d'Alonso et Ocon en Q3

Samedi, lors des qualifications, les deux pilotes Alpine ont pu atteindre la dernière partie des qualifications, même si cela a finalement été assez serré, les écarts avec les concurrents étant faibles. En Q3 les deux Alpine devront malgré tout se contenter de la 9ème et 10ème place quasiment comme au Grand Prix de Hongrie cette année, la faute à une probable mauvaise gestion des pneumatiques tendres sur la monoplace comme le déplorait le double champion du monde espagnol de l'équipe.

Fernando Alonso abandonne dans une course sans histoire

Le départ se passe sans encombre, Verstappen vire en tête, mais Russell perd l'avantage de sa première ligne, au profit de Lewis Hamilton et de Sergio Perez. Les 4 pilotes de tête prendront ensuite assez vite de l'avance, même si l'écart entre ces 4 pilotes est resté très limité jusqu'aux premiers changements de pneumatiques.

Partis en pneus tendres, Sergio Perez et Max Verstappen sont les premiers à se stopper aux 23 et 25ème tour, tandis que les Mercedes vont retarder leurs arrêts, au 29ème tour pour Hamilton alors que ses pneus plus endurants semblaient pouvoir encore durer. L'équipe fait le choix d'équiper Lewis Hamilton en pneus durs pour ne plus se stopper, et pariant sur une baisse de performance des pneumatiques médium, afin de revenir sur Verstappen en fin de course. Un choix discutable puisque bien qu'il conserve sa 2nde place, il devra abandonner la lutte avec Verstappen en tête de la course, et devra lutter contre Sergio Perez en pneus médium. Poussé par son équipe, Russell choisira la même stratégie. Au final, les Mercedes en pneus durs tourneront un poil moins vite que les Red Bull en médium.

Derrière ces 4 pilotes, on retrouve alors les deux Ferrari ainsi que les Alpine. Malgré un beau dépassement d'Ocon précédemment, il a fallu atteindre le 51ème tour pour avoir enfin un peu d'animation, avec le dépassement de la McLaren de Daniel Ricciardo sur l'Alpha Tauri de Tsunoda qui ferme la porte un peu tard, provoquant l'abandon du japonais. La direction course accablera Ricciardo avec une pénalité de 10 secondes. Autre belle passe d'arme, au 54ème tour, avec un beau dépassement du futur pilote Alpine, Pierre Gasly qui lui vaudra d'un nouveau point de pénalité pour avoir trop repoussé son freinage, sortant ainsi trop large, et poussant hors de la piste l'Aston Martin de Lance Stroll. Une fois encore, on veut du spectacle, mais si la plupart des tentatives de dépassement se soldent par des pénalités, les seuls dépassements auxquels on aura droit seront ceux en ligne droite, artificialisés à coup de DRS... Bref...

Au 60ème tour, alors que l'on se rapproche de la fin de course, derrière les deux Ferrari qui naviguent aux 5 et 6ème tour, on retrouve les deux Alpine de Fernando Alonso et Esteban Ocon, tous les deux en pneus durs. Dans ces conditions, difficile de lutter face à la McLaren de Ricciardo en pneus tendre, qui va prendre l'avantage sur les deux Alpine en deux tours.

Au 65ème tour, coup de théâtre, c'est l'abandon pour Alonso, très énervé, après un problème de moteur. Alpine perd là une bonne occasion de creuser l'écart avec les McLaren.

Et ce d'autant plus que Lando Norris sur la seconde McLaren parvient à récupérer la 10ème place à Bottas au 67ème tour et que Ricciardo va réussir à creuser un écart de plus de 10 secondes sur Ocon, lui permettant de rendre sa pénalité indolore.

Alpine au Grand Prix du Mexique

Pour Alonso, c'est son 7ème abandon de la saison après ceux en Arabie Saoudite, Australie, Emilie-Romagne, Etats-Unis, Singapour et Italie (Monza),

Au final, Alpine perd 4 points sur McLaren, mais reste 4ème au championnat avec 7 points d'avance sur l'équipe anglaise.

Résultats et classement du Grand Prix du Mexique 2022

Red Bull à Mexico

  1. Max Verstappen (Red Bull)
  2. Lewis Hamilton (Mercedes)
  3. Sergio Pérez (Red Bull)
  4. George Russell (Mercedes)
  5. Carlos Sainz (Ferrari)
  6. Charles Leclerc (Ferrari)
  7. Daniel Ricciardo (McLaren)
  8. Esteban Ocon (Alpine)
  9. Lando Norris (McLaren)
  10. Valtteri Bottas (Alfa Romeo)
  11. Pierre Gasly (AlphaTauri)
  12. Alexander Albon (Williams)
  13. Zhou Guanyu (Alfa Romeo)
  14. Sebastian Vettel (Aston Martin)
  15. Lance Stroll (Aston Martin)
  16. Mick Schumacher (Haas)
  17. Kevin Magnussen (Haas)
  18. Nicholas Latifi (Williams)

Ab: Fernando Alonso (Alpine)
Ab: Yuki Tsunoda (AlphaTauri)

Prochain Grand Prix au Brésil, le 13 novembre suivi la semaine suivante par le dernier Grand de la saison 2022 à Abu Dhabi.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.