Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Grand Prix du Brésil: Alpine accentue son avance sur McLaren

Alors que le week end semblait très mal parti avec un double accrochage entre ses deux pilotes lors de la course sprint de Samedi, Alpine a réussi à nettement inverser la tendance dimanche lors de la course.
Grand Prix du Brésil: Alpine accentue son avance sur McLaren
Par le 13/11/2022

La fin de saison approche puisque ce week-end, s’est déroulée au Brésil l’avant-dernière course de la saison. Si les deux titres au championnat sont déjà joués depuis le japon pour celui des pilotes, et depuis celui des Etats-Unis à Austin pour celui des constructeurs, en revanche, la lutte pour les places d’honneurs reste serrée depuis le dernier Grand Prix du Méxique.

C’est notamment le cas pour Alpine qui lutte pour rester à la 4ème place du championnat face à McLaren qui revient sur l’équipe française en cette fin de saison.

Une course sprint qui vire au cauchemar pour Alpine

Ce week-end, lors des premiers essais, la monoplace bleue semblait à son avantage. Un avantage confirmé par l’accession des deux monoplaces à la Q3 à laquelle ne peuvent participer que les 10 voitures les plus rapides.

Certes la séance qualificative pour la course sprint a été stoppée après une sortie de piste de la Mercedes de George Russell, mais les deux monoplaces de l’écurie française sont classées 6ème pour Esteban Ocon et 7ème pour Fernando Alonso. A noter la pôle surprise de Kevin Magnussen sur la Haas (bien aidé également par la sortie de George Russell), qui a une fois de plus surclassé son coéquipier Mick Schumacher.

Malheureusement, les espoirs seront vite douchés, avec le pire scénario qu’il soit possible d’imaginer juste après le départ avec un premier accrochage entre les deux Alpine. En abordant côte à côte le virage 4, Esteban Ocon a forcé Fernando Alonso à élargir sa trajectoire. Mais surtout, le pilote Espagnol va venir très fortement endommager le ponton du pilote français en essayant de ne pas trop sortir de la trajectoire.

Comme si cela ne suffisait pas, un nouvel accrochage entre les deux hommes va avoir lieu dans la ligne droite où Alonso va venir très légèrement percuter l’arrière d’Ocon en se décalant pour dépasser. Si Ocon s’en tire indemne, en revanche, l’Espagnol y laisse son aileron avant, le forçant à rentrer aux stands, la pire peine dans une course au sprint. Enfin, croyait-on car le pilote espagnol d’Alpine sera reconnu responsable, pénalisé par 5 secondes supplémentaires à l’issue de son arrivée, le plaçant ainsi 17ème pour la course juste derrière… son coéquipier.

Le pilote espagnol se montrera très énervé, avec un état d’esprit assez révélateur de sa personnalité, et accusant clairement Esteban Ocon, un jugement qu’il va réviser plus tard, notamment concernant le second accrochage.

J'ai été très proche du mur à plusieurs reprises cette année – à Djeddah, à Budapest aussi, je me rappelle. Quand nous prenons le départ trop près l'un de l'autre, il semble que cela se produise, cette défense en course. C'est comme ça, nous n'y pouvons rien.De son côté c'était un petit peu plus lent tout le week-end, mais de mon côté, nous avons perdu une opportunité. [...] J ai juste envie d'aller à Abu Dhabi et de tester la monoplace verte (ndlr, faisant référence à sa nouvelle équipe pour 2023)”. Fernando Alonso

Comme si cela ne suffisait pas, après la course, la monoplace d'Ocon a pris feu. Un incendie qui risque d'avoir abîmé de nombreuses pièces sur sa monoplace.

Un début de course agité et une fin passionnante grâce aux Mercedes et Fernando Alonso

Avec un départ en fond de grille, Alpine n’espérait pas grand chose si ce la pluie ou des rebondissements pour espérer remonter en course. La crainte d’une double arrivée hors des points comme en Italie à Imola en début d’année notamment et à Monza, se profile cependant.

Et ce dimanche, le début de course a été agité, puisque dès les premiers virages, le héros de la veille, Kevin Magnussen va être percuté par la McLaren de Ricciardo, provoquant la sortie de la voiture de sécurité et l’abandon des deux pilotes. Au restart, nouvel accrochage entre Lewis Hamilton et Max Verstappen alors respectivement 2ème et 3ème. Bien que perdant de nombreuses positions, Hamilton repart. Quant à Verstappen, il doit rentrer aux stands pour faire réparer son aileron. Autre accrochage quelques instants plus tard entre Lando Norris (qui sera pénalisé de 5 secondes) et Charles Leclerc. Le pilote Ferrari termine dans les pneus, mais parvient à repartir.

Au 11ème tour, George Russell est donc en tête, suivi de Sergio Perez, Carlos Sainz, Norris, Sebastian Vettel, et Lewis Hamilton qui remonte déjà le peloton. Les deux Alpines ont profité des évènements pour remonter puisque Esteban Ocon est 11ème, suivi de près par Fernando Alonso 12ème.

L'Alpine au Grand Prix de F1 du Brésil 2022

Alors que la plupart des pilotes se sont arrêtés aux stands, sauf Hamilton, ce dernier pointe en tête de la course au 29ème des 71 tours. Suivent son coéquipier George Russell, Sergio Perez, Carlos Sainz, et… un incroyable Fernando Alonso. Quant à Ocon, il est alors 8ème tandis que Norris, sur la McLaren pointe à la 10ème place. Après son arrêt aux stands au 30ème tour, Hamilton ressort à la 4ème place. Verstappen est quant à lui en dehors du top 15.

Au 45ème tour, Hamilton passe Perez pour le gain de la seconde place, alors qu’après son arrêt effectué un peu plus tôt, Alonso est redescendu à la 11ème place, aux portes des points.

Preuve que la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, ce dimanche c’est McLaren qui voit la course virer au cauchemar puisqu’après l’abandon de Ricciardo après le départ, c’est au tour de Lando Norris d’abandonner au 54ème tour, provoquant une nouvelle voiture de sécurité.

Au 59ème tour, les deux Alpine sont roues dans roues derrière la voiture de sécurité, Ocon 8ème avec des pneumatiques relativement usés et Alonso qui en profité pour faire un 3ème arrêt et qui est donc en pneumatiques neufs. L’équipe demande à Ocon de ne pas se battre avec Alonso, une consigne peu appréciée par le français qui veut faire sa course et doubler Vettel juste devant lui. Ce sera chose faite au restart, tandis qu’Alonso passera Ocon peu de temps après. Les deux Alpine sont alors 7ème et 8ème. Alonso, avec ses pneumatiques, passe dans la foulée l’Alfa Romeo de Bottas puis Perez. 

Doublé de Mercedes, Alpine assure sa 4ème place au championnat

Alpine et Mercedes au Brésil 2022

Au bout des 71 tours, Georges Russell remporte la course, la première de sa carrière, et la première de Mercedes cette année, devant Lewis Hamilton. Mercedes réalise ainsi un incroyable doublé, et revient très fort en cette fin de saison alors que l’équipe était “à la cave” en début de saison. 

Derrière, on retrouve les deux Ferrari suivies d’un excellent Fernando Alonso 5ème. Ocon termine de son côté 8ème.

Avec ce beau résultat, Alpine accentue son avance au terme de ce week end sur McLaren. Alors qu’il ne reste qu’une seule course à Abu Dhabi la semaine prochaine, Alpine a repris 12 points sur McLaren, portant son avance à 19 points, tout comme Ferrari sur Mercedes. 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.