Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

Grand Prix Istanbul : mauvaise opération pour Renault

Pourtant loin d’être favori ce week-end, Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Turquie et devient, par la même occasion, septuple champion du monde. Il égale le record de Michael Schumacher. Il a devancé Sergio Pérez et Sebastian Vettel.
Grand Prix Istanbul : mauvaise opération pour Renault
Par le 15/11/2020

Que de rebondissements ce dimanche sur le tracé d’Istanbul en Turquie. Parti 6ème sur la grille de départ, Lewis Hamilton a finalement remporté la course, s’adjugeant ainsi son septième championnat du monde de Formule 1. Après avoir détrôné Michael Schumacher sur le nombre de victoires (94 désormais), le Britannique égale la légende en devenant septuple champion du monde. En tête pendant plus de la moitié du Grand Prix, Lance Stroll termine à la 9ème place. Son coéquipier, Sergio Pérez, monte sur le podium grâce à sa deuxième place et vient certainement d’enterrer les espoirs de ses concurrents dans la course à la troisième place au classement des constructeurs. Récompensé de sa très difficile saison avec Ferrari, Sebastian Vettel grimpe sur la dernière marche du podium pour la première fois de la saison.

Hamilton encore plus dans la légende

On ne l’attendait pas aussi haut aujourd’hui mais il a encore rappelé qu’il faut toujours compter sur lui, même quand il est en difficulté. Lewis Hamilton a parfaitement maîtrisé sa course pour prendre la tête dans les vingt derniers tours. Profitant d’une nouvelle mauvaise stratégie de la part de Racing Point, qui a certainement coûté une place sur le podium, ou même la victoire à Lance Stroll, le nouveau septuple champion du monde s’est ensuite défait de Pérez, en difficulté avec ses pneus pour prendre la tête et ne plus la lâcher. Hésitant dans les deux derniers tours en raison de la potentielle arrivée d’une forte pluie, Hamilton a pris ses responsabilités pour rester en piste et s’offrir son septième championnat du monde sur une victoire. Pour rappel, il ne fallait pas qu’il concède au maximum 7 points par son coéquipier Valtteri Bottas. Le Finlandais, qui a vécu un cauchemar pendant tout le long du Grand Prix, a terminé à la 14ème place, à plus d’un tour de son coéquipier.

Ferrari en confiance

Dès le début de la course, et grâce aux départs ratés des Red Bull, Vettel est passé de la 11ème à la 4ème place. L’Allemand, jamais dans une position aussi favorable depuis le début de la saison, s’est montré sérieux et appliqué. Dépassé par son coéquipier dans les derniers tours, il a profité d’une erreur du Monégasque dans les derniers virages pour s’offrir une troisième place bien méritée, pour tout le travail accompli durant ces dernières années. Pour mémoire, Sebastian Vettel rejoindra l’écurie Aston Martin la saison prochaine, ex-Racing Point.

Charles Leclerc, en difficulté en qualification et pendant le début du Grand Prix s’est une nouvelle fois montré très nerveux. Après une magnifique remontée au classement au fil des tours, il a cru prendre la deuxième place à Pérez dans le dernier tour avant de partir lui aussi à la faute avec un blocage de roue retombant ainsi à la 4ème place.

Le jeune pilote n’était pas le seul à montrer des signes de nervosité et d’impatience puisque Max Verstappen aurait pu être le grand vainqueur de la course s’il avait été un tour plus patient pour dépasser la Racing Point de Sergio Pérez. Au lieu de ça, le pilote Red Bull est parti en tête-à-queue à la mi-course. Incapable de remonter au classement, il termine 6ème, devant son coéquipier Alex Albon, qui aurait pu lui aussi finir plus haut s’il n’était pas parti à la faute.

Mauvaise opération pour Renault et Ricciardo

La mauvaise opération du week-end est pour l’écurie française. Après un magnifique départ des deux voitures, les plaçant à la 3ème et 4ème place avant même le premier virage, Ricciardo a tapé son coéquipier pour éviter Hamilton. Esteban Ocon est alors parti en tête-à-queue, emmenant Bottas avec lui. Dommage pour le français qui semblait pouvoir réaliser une bonne performance ce week-end. Le normand termine ce Grand Prix à la porte des points, juste derrière Daniel Ricciardo, qui termine 10ème et retombe 6ème au classement des pilotes. Grâce à leur belle performance, Sergio Pérez et Charles Leclerc passent devant l'Australien. 

Devant les Renault, les deux Racing Point dont celle de Sergio Pérez, 2ème, et aussi les deux McLaren, qu’on attendait pas là. Renault vient, sans aucun doute, de dire adieu à ses espoirs de podium au classement des constructeurs et voit même Ferrari revenir à seulement 6 points. Accusant un retard de 33 points désormais sur Racing Point pour la troisième place, l’écurie française va devoir se battre pour la 4ème place avec McLaren (13 points d’écart) mais également pour conserver sa 5ème place face à Ferrari (6ème).

Prochain Rendez-vous F1 dans quinze jours sur le circuit de Bahrein. En haut du classement, la saison est déjà terminée avec ce nouveau doublé Mercedes. La bataille fera encore rage lors des trois derniers Grand Prix pour la place de troisième au classement constructeur entre Racing Point, McLaren, Renault mais aussi Ferrari, qui n’a pas dit son dernier mot et qui réalise une bonne fin de saison.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.