Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Grand prix du Japon 2024 : le désastre sans fin d’Alpine

Trois semaines après la victoire de Carlos Sainz (Ferrari) en Australie, Max Verstappen retrouve le goût de la victoire au Japon. Malgré une bonne qualif d'Esteban Ocon, les Alpines finiront, encore une fois, en bas de tableau dans ce GP du Japon.
Grand prix du Japon 2024 : le désastre sans fin d’Alpine
Par le 08/04/2024

Sans trop d'accrocs pour Verstappen, les qualifications ont été un vrai cauchemar pour Alpine. On notera tout de même un passage en Q2 pour Esteban Ocon, son deuxième de la saison après celui d’Australie la semaine dernière. Bien que de légers progrès aient été aperçus, on s’attendait à mieux de la part d’Alpine qui promettait des améliorations sur sa monoplace avant le Grand Prix.

Verstappen reste royal, Alpine est disgracieux

Dans un Grand Prix sans trop d’inquiétude pour Red Bull, c’est dans l’écurie petite sœur qu’on attendait des résultats, notamment avec Daniel Ricciardo. Sous la menace d’une expulsion s'il n'améliore pas ses résultats, le pilote australien se sortira au premier tour avec Alex Albon (Williams), entraînant un drapeau rouge et un deuxième départ. 

Cette fois-ci, les pilotes Alpines ne se battaient pas pour les points, contrairement au GP d’Australie, mais bien contre leurs monoplaces… Alpine a informé avoir constaté des dommages sur les deux voitures, après de multiples contacts au second départ arrêté, résultant d'une énorme perte d’appui aérodynamique. Le reste de la course ne sera qu’une répétition du début de la saison, Alpine conservant sa malchance. 

Pierre Gasly : « Nous avons malheureusement connu un très long après-midi à Suzuka. Il y a du positif, comme nos deux très bons départs arrêtés. Lors du deuxième, après le drapeau rouge, j’ai doublé la Haas, puis Esteban, avant de me retrouver à côté de Yuki [Tsunoda]. J’étais alors coincé entre les deux, d’où ce malheureux incident de course. J’avais des dommages importants sur le plancher, nous coûtant environ trente points d’appui et du temps au tour. Dès lors, la course était très compliquée et nous ne pouvions pas faire grand-chose, si ce n’est attaquer le plus possible. Nous ne sommes pas là où nous voulons être, mais c’est bien d’avoir apporté nos premières évolutions ce week-end. Nous devons continuer à développer le concept et à apporter des pièces dès que possible comme nous en avons besoin pour améliorer notre position actuelle. 

Malgré un premier départ plutôt convaincant en gomme tendre, au deuxième départ, les deux pilotes Français se sont assez vite retrouvés aux dernières places du Grand Prix. La blague de l’histoire vient au 22ᵉ tour lorsque l'écurie demande à Ocon de commencer à attaquer, le pilote Français répondra : “je suis en train d’attaquer, de quoi tu me parles”.

Les Alpines finiront, tant bien que mal, 15 et 16ᵉ devant Logan Sargeant et sa Williams, à un tour du leader.

Les deux Alpines qui se suivent au Grand Prix du Japon

Malgré les améliorations, Alpine ne confirme pas et stagne. L’écurie française reste à 0 point au classement constructeur, derrière Haas, avec 4 points.

Le haut du tableau à l’honneur 

Carlos Sainz confirme son beau début de saison et prend la 3ᵉ place au circuit de Suzuka. C’est la 3ᵉ fois, sur quatre grands prix, que le pilote espagnol finit sur le podium, de quoi faire regretter Ferrari de ne pas prolonger son contrat.

 Le pilote du jour reste cependant Charles Leclerc, parti à la 8ᵉ place après un raté en qualification, il rejoindra la 4ᵉ place en fin de Grand Prix.

On aurait pu attendre mieux de la part des Mclaren, après leur 3ᵉ et 4ᵉ place en Australie. Non-favorisés par la stratégie, Lando Norris et Oscar Piastri se battront respectivement contre Ferrari et Mercedes pour la 5ᵉ et 7ᵉ place.

La surprise vient de Yuki Tsunoda qui réussira péniblement à prendre des points dans son grand prix. La chance a souri au japonais, notamment avec de bons arrêts aux stands. Le pilote Visa Cash RB voit sa domination s’accentuer sur son coéquipier Daniel Ricciardo.

Le classement du Grand Prix

 

 

 

1 M. VerstappenRED BULL

1:54'23.566

2 S. PérezRED BULL

+12.535

3 C. Sainz JrFERRARI

+20.866

4 C. LeclercFERRARI

+26.522

5 L. NorrisMCLAREN

+29.700

6 F. AlonsoASTON MARTIN

+44.272

7 G. RussellMERCEDES

+45.951

8 O. PiastriMCLAREN

+47.525

9 L. HamiltonMERCEDES

+48.626

10 Y. TsunodaVISA CASH APP RB

+1 Lap

11 N. HülkenbergHAAS

+1 Lap

12 L. StrollASTON MARTIN

+1 Lap

13 K. MagnussenHAAS

+1 Lap

14 V. BottasSTAKE F1

+1 Lap

15 E. OconALPINE

+1 Lap

16 P. GaslyALPINE

+1 Lap

17 L. SargeantWILLIAMS

+1 Lap

AB Z. GuanyuSTAKE F1

+41 Laps

AB D. RicciardoVISA CASH APP RB

 

AB   A. AlbonWILLIAMS

 

 


Rendez-vous le 21 avril, toujours sur le continent Asiatique, pour le GP de Chine, suivis de celui de Miami le 5 mai avant de revenir en Europe en Italie le 19 mai.


Version Desktop - 2-5-12038-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-599145158