Accueil >  Sport  >  Endurance  > 

Alpine s’engage en Formule 1 et revient en endurance LMP1

L’arrivée du nouveau Directeur Général De Meo à la tête de Renault a décidément d’importantes conséquences, positives pour Alpine qui vient de confirmer son engagement dans la catégorie reine de l’endurance, en LMP1.
Alpine s’engage en Formule 1 et revient en endurance LMP1
Par le 14/09/2020

Si on pouvait craindre le pire pour la marque suite à la restructuration de Renault qui va avoir lieu, il n’en sera rien. Bien au contraire pour la marque revenue des ténèbres en 2018, puisqu’elle même appelée à prendre du galon dans les années à venir, et veut se positionner comme une véritable marque de sport au sein du groupe Renault.

Cette décision va de paire avec un engagement très fort en sport automobile, ADN de la marque depuis sa création. Il y a un peu plus d’une semaine, la marque sportive du groupe Renault a ainsi annoncé son engagement en Formule 1. Il s’agit là surtout d’une opération marketing visant à renommer l’actuelle équipe Renault F1 Team, et ainsi à en changer les couleurs. 

Alpine s’engage dans la catégorie reine de l’endurance

Mais Alpine va plus loin avec une nouvelle annonce qui marque également une rupture avec le passé. Si jusqu’alors l’équipe Alpine était bien engagée en championnat WEC, la marque se contentait depuis 2013 de la LMP2, la petite catégorie, avec à la clé le titre de champion en 2016, 2018 et 2019. 

Désormais l’équipe passe au stade supérieur à accédant à la catégorie reine de ce championnat, le LMP1 et ce, dès l’année prochaine en 2021, avec bien sur un engagement aux 24 heures du Mans, l’épreuve française la plus mythique de ce championnat.

Quarante trois ans après son titre (1978) et son concept de moteur turbo qui mènera Renault en Formule 1.  Alpine frappe donc un grand coup et rejoint des équipes telles que Toyota, Glickenhaus et ByKolles.

Un engagement avec peu de risques

Alpine ne va cependant pas partir de zéro. Là aussi, il s’agit surtout d’une opération marketing, car la marque va continuer de s’allier comme en LMP2 à l’équipe Signatech et au châssis Oreca qui était utilisé par l’équipe Rebellion qui quitte la compétition. Le moteur sera également identique, en la personne du bloc Gibson. Le package est déjà éprouvé, gage d’une sérénité avant de lancer sa saison.

"La confiance que nous accorde Alpine dans ce projet est une immense source de fierté pour nos équipes et nos partenaires ayant rejoint cette aventure à ses prémices. Nous abordons ce programme avec l’envie de bien figurer tout en ayant les moyens d’œuvrer de manière extrêmement qualitative dans le contexte de la saison 2021. C’est un défi exaltant et incroyablement motivant sur le plan sportif et nous tenons à être à la hauteur pour qu’Alpine entre encore plus dans l’histoire du sport automobile français et mondial." Philippe Sinault, directeur de Signatech.

Entre le départ de l’équipe Rebellion et une année de transition concernant le règlement technique dans cette compétition, Alpine profite ainsi d’une situation plutôt facilitante pour la saison 2021. Mais cet engagement n’est annoncé que pour une unique saison car 2022 va requérir un investissement bien plus important et il est loin d’être certain que la maison mère acceptera un tel prix. En attendant, Alpine envoi un message très fort sur le marché. C’est bien là l’essentiel. 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif