Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Les deux Alpine en fond de classement au Grand Prix F1 de Bahreïn

Dur dur... ce sont les mots probablement les plus adaptés pour qualifier la situation de l'équipe Alpine lors de ce début de saison. Qualifiées aux deux dernières places, Esteban Ocon et Pierre Gasly n'ont pas pu faire de miracles en course hier.
Les deux Alpine en fond de classement au Grand Prix F1 de Bahreïn
Par le 03/03/2024

Avec des essais catastrophiques lors de la pré-saison 2024 malgré une communication voulue positive (avec une vision sur le long terme) par les pilotes Esteban Ocon et Pierre Gasly ainsi que par l’équipe, personne n’était dupe de la performance de l’A524. Les premiers essais libres, et plus encore, les qualifications qui ont eu lieu vendredi ont malheureusement confirmé ce que tout le monde savait déjà dès ses premiers tours de roues.

Qualifiées aux deux dernières places, personne n’attendait les Alpine à la fête hier, sauf fait de course marquant. Un fait de course qui n’aura pas lieu, avec aucun abandon à déplorer en prime. Dès lors, difficile pour Alpine d'exister.

Red Bull et Max Verstappen devant, Alpine derrière

Après un départ sans heurts, le premier virage a provoqué un peu de rififi et quelques touchettes, poussant notamment la Haas de Hülkenberg  à repasser par les stands ce qui a permis temporairement aux monoplaces noires, bleues et roses de gagner quelques places.

Aux avant-postes de la course, on a rapidement vu Max Verstappen prendre de l’avance, tandis que derrière, Charles Leclerc sur sa Ferrari qui occupait pourtant la seconde place après le départ a eu le plus grand mal à laisser sa voiture sur la piste avec de nombreux blocages de roues en début de course. Les concurrents ne sont pas gênés. Russell, Pérez et Sainz en profiteront ce qui permettra d'animer ce début de course.

Parti seulement 5ème, la seconde Red Bull de Sergio Perez remonte petit à petit pour prendre définitivement la seconde place au 14ème tour après la première salve des arrêts aux stands tandis que derrière, les positions ne changent pas ou peu.

L’équipe Red Bull signe ainsi son premier doublé de la saison suivie des deux Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc, puis la Mercedes de Russell. Le top 10 est complété par Lando Norris, Lewis Hamilton, Oscar Piastri, et enfin les deux Aston Martin de Fernando Alonso et Lance Stroll.

Hormis Alpine, pas de changement notable comparé à l’année dernière

L'Alpine A524 d'Esteban Ocon

Ce début de saison ressemble beaucoup à la fin d’année dernière, avec des Red Bull toujours intouchables, des Ferrari en embuscade mais trop loins pour inquiéter les Red Bull, des Mercedes décevantes qui forment la 3ème force du plateau, puis les McLaren et les Aston Martin. En revanche, ce qui semble avoir changé ce sont les écarts qui se sont réduits. Vainqueur de l’épreuve avec facilité, Max Verstappen n’a pu se créer qu'un matelas de sécurité “limité” à 22 secondes sur son coéquipier et 25 secondes sur la première Ferrari. On se doute cependant qu'il en avait encore sous le pied.

En revanche, si l’année dernière Alpine a clairement déçu, cette année, le début de saison de l'A524 ressemble plus à une descente aux enfers qu’autre chose.

Petite lueur d’espoir, on a vu lors des qualifications que les écarts restent très limités entre le premier et le dernier. Si en termes de performance, Alpine est clairement la dernière monoplace du plateau, il suffirait de pas grand chose pour remonter dans la hiérarchie. Le plus gros défaut est cependant déjà clairement connu, puisqu’il s’agit du poids de la monoplace supérieur de 10 kg à la limité fixée par la réglementation qui fait perdre environ 3/10ème au tour. Et avec 3/10ème de moins, Alpine se qualifiait entre la 10ème et la 15ème place vendredi…

L’équipe sait de quel côté elle doit travailler. Mais d’ici le prochain Grand Prix en Arabie Saoudite la semaine prochaine pendant lequel Alpine aura encore sa livrée rose, l’équipe ne pourra pas amener de nouvelle évolution. L’équipe s’attend encore à souffrir. Il faudra savoir faire le dos rond en ce début de saison.

« Nous savions que le début de saison serait difficile et il l’a été à Bahreïn. Cela dit, nous faisons tout ce que nous pouvons avec ce que nous avons actuellement et nous continuerons à trouver des améliorations pour progresser chaque fois que nous sommes en piste. Bravo à l’équipe et aux pilotes pour leurs efforts au cours des deux dernières semaines à Bahreïn. La cohésion de l’écurie transparaîtra. Le week-end prochain, nous irons à Djeddah, une piste complètement différente de Bahreïn. Elle apportera une nouvelle occasion d’apprendre et de progresser avec le package de l’A524. Le travail acharné se poursuivra. » Bruno Famin, team principal d'Alpine

Le week-end a également été marqué par la première course de l'année en Endurance, les 1 812 km du Qatar où Alpine a fait meilleure figure en obtenant ses premiers points de la saison.

Prochaines épreuves en Arabie Saoudite puis au Japon à Suzuka.


Version Desktop - 2-5-11969-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1616142144