Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Double abandon pour Alpine après leur accrochage en Australie

Les F1 étaient de retour ce week-end lors du Grand Prix d’Australie à Melbourne. Un beau tracé, sur une piste à l’ancienne, sur laquelle s’est déroulée une course pour le moins chaotique.
Double abandon pour Alpine après leur accrochage en Australie
Par le 03/04/2023

Et encore, le mot est faible à la vue du nombre de Safety Cars, d'abandons et drapeaux rouges. Une situation qui n'a pas profité à l'équipe Alpine.

Des qualifications très serrées, Alpine 9ème et 11ème

La surprise du début du week-end, est clairement venue de Mercedes dont la monoplace s’est étonnement montrée performante, avec les bonnes qualifications de George Russell et de Lewis Hamilton juste derrière le poleman Max Verstappen sur la Red Bull.

Il faut arriver à une assez lointaine 9ème place, derrière une Williams pour voir la première Alpine, celle de Pierre Gasly. Quand à Esteban Ocon, il va échouer aux portes de la Q3 en obtenant le 11ème temps.

Des qualifications décevantes donc pour Alpine loin de l'objectif de Rossi, mais à relativiser tout de même puisque les 10 premiers se tiennent en à peine 1 seconde, alors que lors de la Q2, Esteban Ocon, pourtant éliminé, n’était qu’à 7 dixième du meilleur temps de la séance.

Le chaos dès le départ de la course

Contrairement aux précédentes courses, aucune -honteuse- pénalité n'a été infligée pour cause de mauvais placement sur la grille.  Au départ alors que l’Anglais George Russell vire en tête et qu’Hamilton prend le meilleur sur Verstappen, dès le premier virage, une première salve d'accrochage débute. L’Aston Martin de Lance Stroll va venir toucher la Ferrari de Charles Leclerc, provoquant l’abandon du monégasque. La voiture de sécurité entre alors en piste entrainant les premiers arrêts aux stands tactiques d’Esteban Ocon, mais aussi de Zhou, Bottas, Sargeant et Sergio Perez.

Départ du Grand Prix de Melbourne 2023

Au 4ème tour, la course reprend. Mais l’accident d’Alexander Albon provoque le retour de la voiture de sécurité. Nouvelle salve de ravitaillement pour George Russell et Carlos Sainz. Sauf que le drapeau rouge sorti peu après provoque l’arrêt de la course. Tout le plateau peut alors changer “gratuitement” ses pneumatiques. Les pilotes ayant préférés le faire plus tôt, perdent tout, en se retrouvant en fond de grille sans l’avantage de pneus neufs.

Quand la course est relancée avec une procédure de départ arrêté, le classement est conservé: Lewis Hamilton, Max Verstappen, Fernando Alonso, et surtout, Pierre Gasly, excellent 4ème sur son Alpine sont aux avants-postes. Esteban Ocon est alors 13ème du fait de son arrêt en début de course.

Avec l’activation du DRS, Verstappen prend l’avantage sur Hamilton tandis que Russell prend le dessus sur l’Alpine de Pierre Gasly pour le gain de la 4ème place. Pour autant, le pilote français va vite récupérer sa place, après la casse mécanique de la Mercedes provoquant l’activation de la voiture de sécurité… virtuelle cette fois.

Nous n'en sommes qu’au 25ème tour, quand Carlos Sainz parvient à dépasser Pierre Gasly. Du côté de l’autre Alpine, Esteban Ocon remonte à la faveur de quelques dépassements notamment sur Oscar Piastri et Yuki Tsunoda.

Alors que l’on se dirigeait vers une fin de course bien plus calme, Magnussen va percuter le mur à la sortie du virage 2. Réaction de la direction de course immédiate: sortie du drapeau rouge et nouvelle neutralisation de la course…

Mais le chaos n’allait pas s’arrêter là.  A la relance, alors qu’Alpine pouvait espérer un podium à 3 tours de la fin, Pierre Gasly va sortir trop large au premier virage tout comme Sergio Perez. Dans le même temps, Carlos Sainz va venir toucher Fernando Alonso le poussant en tête à queue. En revenant sur la piste Gasly va retrouver son coéquipier Esteban Ocon sur sa droite sans le voir. Les deux monoplaces se touchent provoquant leur abandon dans un fracas de carbone qui vole.

Ce sera aussi un abandon pour les deux Williams de Nick de Vries, et Sargeant  tandis que malgré sa sortie de piste, Lance Stroll pourra repartir.

Après avoir nettoyé la piste, le dernier tour et donc le classement de la course se fera dans l’ordre de la grille précédent le départ, en excluant les abandons, permettant aux McLaren de rentrer dans les points.

Dommage pour Alpine qui pouvait espérer de gros points ce week-end puisque sans ce dernier drapeau rouge, Alpine pouvait espérer une 4ème place, voire un podium. On se contentera donc de se dire que niveau performance, les deux Alpine étaient proches des Ferrari et des Aston Martin.

Classement du Grand Prix d'Australie 2023

1  Max Verstappen Red Bull 58  
2  Lewis Hamilton Mercedes 58 0.179
3  Fernando Alonso Aston Martin 58 0.769
4  Lance Stroll Aston Martin 58 3.082
5  Sergio Pérez Red Bull 58 3.320
6  Lando Norris McLaren 58 3.701
7  Nico Hülkenberg Haas 58 4.939
8  Oscar Piastri McLaren 58 5.382
9  Zhou Guanyu Alfa Romeo 58 5.713
10  Yuki Tsunoda AlphaTauri 58 6.052
11  Valtteri Bottas Alfa Romeo 58 6.513
12  Carlos Sainz Jr Ferrari 58 6.594
13  Pierre Gasly Alpine 56  
14  Esteban Ocon Alpine 56  
15  Nyck de Vries AlphaTauri 56  
16  Logan Sargeant Williams 56  
   Kevin Magnussen Haas 52  
   George Russell Mercedes 17  
   Alexander Albon Williams 6  
   Charles Leclerc Ferrari 0  

La F1 continue son tour du monde dans 3 semaines avec le week end du 30 avril, le Grand Prix d'Azerbaïdjan suivi du Grand Prix de Miami la semaine suivante. La F1 rentrera ensuite en Europe le 18 mai pour le Grand Prix d'Emilie-Romagne à Imola en Italie.


Version Desktop - 2-5-11353-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1299297698