Accueil >  Gamme  >  Nos essais  > 

Le Nouveau Renault Kangoo totalement métamorphosé

Presque 15 ans après la deuxième génération, Renault lance son Kangoo 3, totalement transfiguré. Le Combispace monte en gamme et se destine à la famille avec un look moderne et de nouveaux équipements. Côté prix, cette montée en gamme se ressent.
Le Nouveau Renault Kangoo totalement métamorphosé
Par le 28/04/2021

Il aura fallu attendre 2021, soit 14 ans après la sortie du Kangoo 2, pour voir débarquer la troisième génération de l’utilitaire français. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cette longue attente est justifiée, tant le Nouveau Kangoo s’est métamorphosé. Luca de Meo l’avait affirmé lors de l’annonce du plan Renaulution le 14 janvier dernier, Renault va monter en gamme et même du côté de ses utilitaires, cela se ressent, et c’est une bonne chose. 

Alors que Renault se positionne déjà bien sur le marché du Combispace avec une part comprise entre 15 et 20 % l’année dernière, nul doute que l’arrivée de cette troisième génération du Kangoo va ravir les familles. Oubliez le monospace, l’avenir se trouve en SUV mais aussi en Combispace qui peut prendre la place des monospaces compacts. Eh oui, l’utilitaire, qui se rapproche un peu plus à chaque génération du monde des berlines, ne veut plus seulement être réservé aux professionnels et élargit donc sa clientèle vers les familles. Pour y arriver, Renault a transfiguré son véhicule, aussi bien sur l’aspect extérieur qu’à l’intérieur. Cette montée en gamme explique d’ailleurs la présence de l’Express, un utilitaire moins cher, au sein de sa gamme VU.

Une montée en gamme affirmée et affichée

Le Nouveau Kangoo s'équipe de jantes alliage 17''

Pour reprendre les bases du monospace et se vendre aux familles, le Kangoo troisième génération s’équipe alors de la base technique du Scénic. Le Nouveau Kangoo atteint les 4,49 m de longueur, 2,16 m de largeur et 1,89 m de hauteur et propose un volume de coffre de 775 litres, pouvant même aller jusqu’à 3 500 litres lorsque tous les sièges sont couchés (y compris le siège passager). Conçu pour être « utile », le Kangoo cache également, dans tout son habitacle, pas moins de 49 litres de rangements supplémentaires. Il offre aussi la meilleure garde à la tête et aux jambes du marché. Rien qu’avec ça, le nouveau Kangoo marque déjà de nombreux points. Mais ce n’est pas tout, le Combispace ne s’arrête pas là.

Au niveau de son design, le véhicule a fait un bond en avant. Il devient méconnaissable si on le compare avec la version précédente. Évidemment, l’introduction des nouveaux phares à LED n’y est pas pour rien mais les nombreux éléments chromés, les coques de rétroviseurs noires et sa teinture, dans notre essai Brun Terracotta, le rendent très agréable à regarder et franchement attirant. Il s’équipe également de jantes alliages 17 pouces. Si on devait faire une critique sur l’aspect extérieur, elle serait de ne pas avoir ajouté le nouveau logo de la marque. Mais bon, cela n’entache en rien le design de ce nouveau Kangoo.

Présentation du Nouveau Renault Kangoo Combispace : 

Un habitacle au goût du jour

L'intérieur du Kangoo 3 se modernise

Si l’extérieur a fait un bond en avant, à l’intérieur c’est une révolution ! Le Kangoo 3 reçoit toute une panoplie d’équipements afin de se mettre au goût du jour. Pour un véhicule utilitaire, l’habitacle est plutôt bien fini, comme l’atteste cette immersion « bois », disponible dès la version d’entrée de gamme. Même si l’intérieur reste plus simple par rapport à une citadine ou un crossover, pour un véhicule utilitaire, on est clairement sur une montée en gamme non négligeable. 

On retrouve ainsi un écran tactile 8’’ en position centrale qui, malheureusement pour lui, n’est pas de bonne qualité et se montre vieillissant. Le compteur n’est pas totalement numérique et réintègre les compteurs tours et kilométriques à aiguille, qu’on avait quelque peu commencé à oublier avec l’arrivée de tous ces nouveaux modèles. Comme évoqué, le nouveau Kangoo offre la meilleure garde à la tête et aux jambes du marché, ce qui signifie que, niveau espace à bord, même trois adultes seraient bien installés à l’arrière. La climatisation bi-zone permet à chacun de choisir son confort et sa température, une grosse évolution sur le segment, que même le nouvel Arkana n’a pas, tandis qu’un chargeur à induction a été greffé sous le tableau de bord. Enfin l’utilisation d’isolant et une épaisseur des vitres plus importante permettent de réduire le bruit dans l’habitacle de 8 dB, c’est 4 fois moins que pour la génération précédente et c’est aussi bien plus agréable à l’usage.

Le Kangoo ne propose, pour le moment, que 5 places à bord

Niveau technologie à bord, le Kangoo 3 se modernise. Il intègre donc bien évidemment le système multimédia EasyLink avec Apple CarPlay et Android Auto. On retrouve, dans tout l’habitacle, pas moins de 9 prives 12V et USB (un utilitaire se doit d’être pratique), le conducteur peut également choisir de placer son smartphone sur sa gauche ou sa droite avec le support pour smartphone. L’utilitaire est doté de 9 aides à la conduite dont notamment le mode Stop & Start, l’aide au stationnement avant/arrière/latéral, la caméra de recul ou encore la reconnaissance des panneaux de signalisation avec fonction alerte de survitesse. L’utilitaire se permet également l’« extended grip », ou plus précisément le fait de s’autoriser un certain patinage pour pouvoir se sortir de la boue, par exemple. En option, on retrouvera, entre autres, le frein de parking automatique et la conduite autonome de niveau 2 débarquera en 2022, avec l’arrivée de la boîte automatique EDC. Oui, le Kangoo 3 nous plaît déjà, mais il nous réserve encore quelques surprises.

Une motorisation essence et diesel mais pas d’hybride en vue

Le Kangoo 3 débarquera prochainement en version 100 % électrique

Côté moteur, le Kangoo 3 se voit attribuer des motorisations essence et diesel. Ce choix est plutôt logique puisque le diesel reste l’une des meilleures solutions pour ce type de véhicule. On retrouve donc le moteur essence 1.3 TCe en version 100 et 130 chevaux, ainsi que le moteur diesel 1.5 Blue dCi en version 75, 95 et 115 chevaux. Pour le moment, toutes ces motorisations sont couplées à une boîte de vitesses manuelle 6 rapports, en attendant la boîte automatique EDC de 7 rapports l’an prochain. Afin de respecter au mieux les normes environnementales, la version Diesel du Kangoo s’équipe d’un tout petit moteur et cela se ressent au niveau de la conduite. Notre version 95 chevaux s'essouffle rapidement et manque de reprise, même à vide. Alors avec une famille au complet et un coffre bien rempli, mieux vaut se tourner vers la version 115 chevaux ou même la version essence. 

Niveau consommation, en version diesel, notre Kangoo affiche 5,6 l au 100 km, ce qui est plutôt intéressant. Renault a beaucoup travaillé sur les matériaux de son Kangoo pour pouvoir l’alléger et faire baisser sa consommation, c’est pourquoi le capot du combispace est en aluminium. Les rejets de CO2 sont autour des 141 g/km, ce qui signifie que même ce véhicule n’échappera pas au malus. Si la gamme du Kangoo ne recevra pas de version hybride, en revanche, elle se déclinera bien en version tout électrique dès le printemps 2022. Ce dernier s’équipera d’une batterie de 44 kWh et offrira une puissance de 75 kW. Il affichera une autonomie de 235 km mais Renault espère le faire grimper jusqu'à 300 km. 

Cher, mon très cher Kangoo

Le modèle d'entrée de gamme débute à 24 900 €

Pour ce qui est du prix, la version d’entrée de gamme du Kangoo s’affiche à 24 900 € avec la finition ZEN et son moteur essence de 100 chevaux. A titre de comparaison, un Peugeot Rifter débute (certes moins bien équipé) à 23 700 € (PureTech 110) tandis que l’actuel Kangoo en dCi 80 débute à 21 700 €. Pour le modèle haut de gamme, finition Intens et son moteur essence de 130 chevaux, il faudra compter 27 900 € (contre 25 600 pour l’actuel Kangoo Intens Blue dCi 115). Alors certes, les prix sont nettement plus élevés que pour la deuxième génération du Kangoo, mais c’est sans doute le prix à payer pour une montée en gamme. 

Niveau Finition / Motorisation

TCe 100 TCe 130 

Blue dCi 95

Zen

24 900 € -

25 900 €

Intens

- 27 900 €

27 400 €

Les commandes sont déjà ouvertes et sa commercialisation interviendra courant juin prochain. L’offre ne sera pas immédiatement complète, pas moins de 9 coloris vont apparaître au fur et à mesure et une série limitée « Extrêm » est en préparation. En 2022, la version 100 % électrique fera son apparition, accompagnée également de la version 7 places.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1-1618-10686-planeterenault-amp0-device-1979684493