Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Grand Prix F1 Arabie Saoudite : nouvelle course spectaculaire à Djeddah

Max Verstappen et Red Bull se sont imposés ce dimanche en Arabie Saoudite pour le compte de la 2e manche de la saison de Formule 1. L’écurie autrichienne a laissé de côté ses problèmes de fiabilité et s’est affichée comme le patron devant Ferrari.
Grand Prix F1 Arabie Saoudite : nouvelle course spectaculaire à Djeddah
Par le 28/03/2022

Une semaine après son double abandon à Bahreïn, Red Bull remet la marche avant et semble s’affirmer comme le véritable patron en ce début de saison 2022. Débarrassé des problèmes de fiabilité, qui lui ont coûté un podium lors de la course d’ouverture, Max Verstappen a remporté la deuxième course de l’année sur le tracé urbain de Djeddah, en Arabie Saoudite, théâtre du terrible accident de Mick Schumacher en qualification samedi et non partant le dimanche. 

Intraitable en ligne droite, le champion du monde en titre devance les deux Ferrari, toujours présentes, ainsi que son coéquipier Sergio Pérez, malchanceux après avoir pourtant décroché la première pole position de sa carrière. 

Verstappen dicte sa loi, Ferrari bel et bien de retour sur les sommets

2e l'an passé, Verstappen monte sur la plus haute marche à Djeddah cette saison

S’il était encore difficile de faire des pronostics à l’issue de la première manche le week-end dernier après la course de Bahreïn, cette fois on commence à y voir plus clair après ce Grand Prix d’Arabie Saoudite, le 2e de l’histoire de la F1. 

Avec sa vitesse de pointe impressionnante tout au long du week-end, Red Bull avait de bons espoirs en arrivant sur ce tracé urbain. Sergio Perez a d’abord signé la pole samedi devant les Ferrari, avant que Max Verstappen se montre à son avantage le dimanche. Le pilote néerlandais, parti 4e sur la grille, s’est rapidement débarrassé de Carlos Sainz au départ avant de profiter d’un safety car et de la malchance de son coéquipier pour se hisser à la 2e place, derrière Charles Leclerc. 

Les deux jeunes pilotes nous ont alors offert une nouvelle bataille de haute voltige, comme à Bahreïn, mais sur près de 8 tours, qui a tourné cette fois en faveur du pilote Red Bull. Bien aidé par sa redoutable vitesse de pointe en ligne droite, mais aussi par une tactique agressive et osée (le Néerlandais a bloqué ses roues juste avant la ligne de détection du DRS pour en bénéficier dans la ligne droite d’arrivée), Verstappen a finalement fait craquer Charles Leclerc au 47e tour (sur 50), pour s’emparer de sa première victoire de la saison. 

Longtemps en tête, Charles Leclerc devra attendre pour décrocher sa 2e victoire de la saison, qui arrivera certainement lors des prochaines courses. Pour la deuxième fois consécutive, et en autant de course, la Scuderia place ses deux monoplaces sur le podium, puisque Carlos Sainz termine 3e. 

Au classement du championnat du Monde, Charles Leclerc conserve la tête avec 45 points, devant son équipier Carlos Sainz (33 points). Max Verstappen débloque lui son compteur avec ses 25 points. 

Mercedes confirme ses difficultés, Perez maudit et Alpine dans le coup

Un week-end électrique au sein de l'écurie Alpine

Mercedes change de partie de tableau. L’écurie allemande ne parvient pas à régler ses problèmes sur la monoplace et a accroché le wagon de tête. En s’élançant de la 15e place de dimanche après des qualifications ratées, Lewis Hamilton n’avait pas vraiment d’espoir sur ce week-end, comme il l’annonçait au micro de Canal+ avant la course. Le septuple champion du monde n’a pas pu profiter de l’intervention des VSC et SC pour rentrer aux stands et termine à la 10e place. Son coéquipier, George Russell, termine lui à la 5e place. Le Britannique semble mieux s’adapter à cette nouvelle voiture très instable. 

En forçant Sergio Perez a rentré au 15e tour de course, Ferrari n’avait pas imaginé qu’elle venait d’anéantir les chances de victoires du Mexicain. Un tour après son arrêt, Nicholas Latifi envoyait sa voiture dans le mur pour la 2e fois du week-end et faisait entrer la voiture de sécurité en piste. Un arrêt gratuit pour Leclerc, Verstappen et Sainz qui en ont profité pour passer devant. Après avoir décroché la première pole de sa carrière en F1, Pérez pensait rêver mieux pour cette course, il termine au pied du podium, 4e. 

Discrète mais performante, Alpine continue son chemin malgré un abandon et quelques péripéties durant la course. Sur 8 tours, Esteban Ocon et Fernando Alonso ont livré une bataille très musclée, trop même pour des coéquipiers. Des risques inutiles qui auraient pu envoyer les deux voitures au tapis et qui a fait perdre du temps à l’ensemble de l’équipe. Pourtant, cette lutte, dans le haut du classement qui plus est, montre une certaine performance de la motorisation du côté de l’écurie française. Une excellente nouvelle pour une marque qui souhaite s’inviter à la lutte pour le titre dans les 3 prochaines années. Malgré ça, une seule des deux voitures a franchi la ligne d’arrivée, celle du Français Ocon à la 6e place, puisque Fernando Alonso a dû abandonner au 36e tour pour soucis mécaniques. Néanmoins, en accrochant constamment ces places, et avec de la régularité, Alpine pourrait possiblement créer la surprise en venant titiller la 3e place au championnat constructeurs à la fin de l’année. Il faudra tout de même rester patient et attendre les évolutions au sein des différentes équipes pour pouvoir faire un premier bilan. 

Cette 2e course de la saison a encore vu de très nombreux problèmes de fiabilité sur ces nouvelles monoplaces. En l’espace d’un tour, trois voitures ont abandonné. Alonso se retrouvait au ralenti au 36e tour, avant que Ricciardo ne se retrouve dans la même situation à quelques mètres de la voie des stands et que Bottas immobilisait sa voiture au garage. À noter également l’abandon prématuré de Yuki Tsunoda avant même le début de l’épreuve. Les 10 écuries vont devoir travailler d’arrache-pied ces prochains jours pour être prêt au prochain Grand Prix, qui aura lieu le 10 avril prochain sur le circuit d’Albert Park de Melbourne, en Australie. 

Le classement complet de ce Grand Prix d’Arabie Saoudite 

Position Pilote Écurie Temps
1 Max Verstappen Red Bull 1:24:19.293 
2 Charles Leclerc Ferrari + 0.549 s
3 Carlos Sainz Ferrari + 8.097 s
4 Sergio Perez Red Bull + 10.800 s
5 George Russell Mercedes + 32.732 s
6 Esteban Ocon Alpine + 56.017 s
7 Lando Norris McLaren + 56.124 s
8 Pierre Gasly Alpha Tauri + 62.946 s
9 Kevin Magnussen Haas + 64.308 s
10 Lewis Hamilton Mercedes + 73.948 s
11 Guanyu Zhou Alfa Romeo + 82.215 s
12 Nico Hulkenberg Aston Martin + 91.742 s 
13 Lance Stroll Aston Martin + 1 tour
14 Alexander Albon Williams abandon
15 Valtteri Bottas Alfa Romeo abandon
16 Daniel Ricciardo McLaren abandon
17 Fernando Alonso Alpine abandon
18 Nicholas Latifi Williams abandon
19 Yuki Tsunoda Alpha Tauri abandon
20 Mick Schumacher Haas non partant

En direct du forum...

[Renault 12] La renault 13 a t-elle existé ?
[Renault] Renault : les prix des zoé et twingo électrique s’envolent
[Autre] Renault et aIrbus s'allIent
[Autre] Renault 4 e-tech 2025 [Sorti]
[Kadjar] Renault est-il encore fiable ?
[Renault] Renault group accélère le plan de décarbonation
[Autre] Renault mÉgane r.s : une ÉdITIon lIMItÉe [Sorti]
[Renault] Renault group lance le premier metaverse industriel
[Autre] Renault group accompagne la transition écologique
[Trafic III] Renault trafIc sl27 dcI 2015 le démarreur ne tourne pas
[Autre] Renault s'allie dans la technologie
[Autre] Renault et nissan veulent \"continuer ensemble\"
[Renault 19] adaptateur fiche autoradio r19 [Réglé]

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.