Accueil >  Gamme  >  Concepts-Cars  > 

Mégane (1988)

Ce prototype, dévoilé en 1988 relança la mode des concept-Cars. Il devait être un " salon roulant". Mégane est donc une berline 4 vastes places, lumineuses, luxieuse et confortable dont l'esprit tient en un mot: la mobilité.
Mégane (1988)
Par le 01/01/2007

Stylistiquement surprenante, sa "fonctionnalité" l'est tout autant. Ses quatre portes latérales à ouverture commandée et électrique coulissent pour s'ouvrir complètement de part et d'autres, libérant ainsi l'accès à l'habitacle, du fait de l'absence de pied milieu qui permet aux passagers de s'installer à bord ou de quitter le véhicule avec un maximum d'aisance.



Concept-car Mégane 1988



Dans la Mégane Concept, les sièges pivotent, là encore toujours dans le même esprit: faciliter l'accès à bord. Le siège du conducteur peut ainsi effectuer une rotation de 60° et celui du passager de 180°. A l'arrière, les fauteuils peuvent s'incliner en position " repos" et la "bulle" de la lunette recule de 35 cm pour dégager là encore un maximun de volume dans l'habitacle.



Habitacle Megane Concept



Pour charger les bagages, les concepteurs ont imaginés un plateau coulissant, qui évite les efforts inutiles.



Pour démarrer, cette berline luxueuse utilise un boîtier de télécommande à infrarouge servant notamment à l'ouverture des portes, mais aussi, une fois installé sur le tableau de bord, à déconnecter l'alarme et déclencher le réglages automatique du poste de conduite.



Sur la route, 250 ch. et quatre roues directrices et motrices



Véritable vaisseau d'autoroute, équipé d'un système audio-vidéo intégré de très haute qualité, ce Mégane Concept dispose sous son capot d'un moteur V6 de 3 litres,  turbo-compressé, développant 250 ch. permettant d'atteindre la vitesse de 250 km/h.



Mais ce n'est pas tout, car cette berline dispose également de 4 roues directrices et motrices, d'une suspension à pilotage électronique et d'une boite de vitesse à double commande,  automatique ou manuelle.





Pour doubler un véhicule tel qu'un camion, vous disposez à bord, au lieu des classiques rétroviseurs, de 3 caméras de rétrovisions (2 micros caméras latérales et une autre à l'arrière près des feux) qui en améliorant l'aérodynamisme du véhicule, permettent d'avoir une excellente vision de l'environnement immédiat.



Arrière Megane Concept 1988



A bord, le conducteur peut régler le champ de vision souhaité. Deux écrans plats placés sous les yeux du conducteur à chaque extrémité du tableau de bord, permettent de visualiser les images en temps réel. Le concept-car Megane a aussi un système de guidage (un équipement classique au 21ème siècle, mais beaucoup moins courant dans les années 90) qui avec un écran tactile permet de consulter les possibilités de stationnement, les encombrements des routes et qui permet également de se renseigner sur un hôtel par exemple.



Habitacle Megane Concept 1988



Et pour finir, Mégane dispose d'un téléphone intégré pour pouvoir passer ses appels téléphoniques même en étant à bord.



Véritable véhicule laboratoire qui annonçait déjà en 1988 les directions dans lesquelles Renault comptait s'impliquer, ce fut le concept-car le plus visité du salon de Paris en 1988. Mais il fallait connaître tous ses secrets technologiques pour pouvoir en apprécier toutes les subtilités.



Renault Megane Concept



Il faut d'ailleurs souligner à ce sujet, que bon nombre d'entre elles, qui paraissent juste banales actuellement, étaient très novatrices à l'époque. Preuve que les concept-cars ne sont pas seulement le fruit de l'imagination débordantes des ingénieurs et designers, mais qu'ils annoncent bien le futur du monde automobile.



Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.