Accueil >  Gamme  >  Concepts-Cars  > 

Ces concepts-cars Renault complètement incongrus

Pendant plus de 30 ans, Renault a dévoilé de nombreux concept-cars mais si certains ont donné lieu au final à des modèles en série, en revanche, d’autres se sont limités à de simples projets un peu fous.
Ces concepts-cars Renault complètement incongrus
Par le 21/02/2024

Renault Air4 (2021)

Concept-car Air4 Renault

En 2021, pour fêter le 60ème anniversaire de la R4 que Renault compte relancer dès l’année prochaine, les équipes de design se lancent dans de nombreux projets de concepts. C’est ainsi que cet Air4 est dévoilé, un concept de R4 moderne et volante tel un drone. Un concept original qui porte bien son nom et qui fait également un clin d’œil aux avions Caudron-Renault.

Twizy Renault Sport F1 (2013)

Twizy Renault F1

Un quadricycle électrique sans permis dans l’univers de la Formule 1, cela semble un peu antinomique. Et pourtant… Alors que la marque Renault Sport est au sommet notamment grâce à la Mégane 3 RS mais que sa présence en Formule 1 a été réduite à la simple fourniture du moteur à des équipes comme Lotus ou RedBull, les équipes du Technocentre présentent cet inédit quadricycle affublé d’un énorme aileron indispensable pour pouvoir profiter des 97 ch. grâce au KERS issu de la F1. Ainsi doté, et grâce à son poids plume, ce Twizy offre des performances dignes d'une vraie sportive, de quoi damer le pion à la Mégane 3 RS de la gendarmerie mais pendant… près de 15 secondes seulement.

Le Corbusier (2015)

Concept-car Renault Le Corbusier

Voilà un concept-car signé Renault peu connu. A la base, il s’agissait surtout d’un projet interne pour faire travailler les équipes sur différents sujets en l’occurrence pour celui-ci, sur l'architecture. Mais finalement, il est devenu public en 2015, même s’il n’a jamais trôné sur un stand lors d’un salon auto. Il rend bien sur hommage au célèbre architecte, baptisé "le Fada" à Marseille.

Espace F1 (1994)

Espace F1

De tous ceux qui sont présentés ici, l’Espace F1 est le concept le plus connu. Véritable véhicule d’image qui a tourné sur les circuits de Formule 1, l’Espace F1 est également un projet fou. Un monospace poussé par un moteur V10 de 3.5 issu de la F1 positionné à l’arrière cela a fière allure. Certes, le moteur fut assagi pour que le châssis résiste à la violence du bloc, mais tout de même. De sorte, ses performances ne sont pas folles en soit (moins de 7 secondes pour réaliser le 0 à 100 km/h), mais le bruit et le look restent inimitables.

Les Citadines & Ampératrices (1994)

Renault Ampératrices

Toujours en 1994, à l’occasion du Mondial de l’Auto, Renault présente une série de petits véhicules appelés les Citadines dont certains n'existent qu’en version numérique. Dans le lot, figurent les fameuses Ampératrices, jeu de mot entre Ampère, du nom du célèbre physicien, et Impératrice.

Renault imagine la ville du futur, quasiment toute électrique. Une vision avant-gardiste des problèmes environnementaux actuels. Propulsés par un moteur électrique, ces véhicules prennent la forme d’un tricycle vert et tout rond, d’une petite voiture à deux places type Smart, et d’un petit monospace dont la partie supérieure est vitrée.

Racoon (1993)

Renault Racoon

Pour le salon de Genève 1993, Renault dévoile un OVNI, le Racoon. Véhicule amphibie 4x4 hors du commun, le Racoon tire son nom d’un petit raton laveur d'Amérique du Nord. Malgré sa taille imposante et son poids de 1 600 kg, le Racoon peut aller jusqu’à 150 km/h grâce à un moteur 6 cylindres bi-turbo de 260 ch. Et sur la mer, il peut atteindre 5 nœuds grâce à deux hydrojets. 

Reinastella (1992)

Renault Reinastella

Dernier concept-car inédit de notre liste, le Reinastella. Si le nom vous dit peut être quelque chose, c’est normal. C’était en effet le nom d’une Renault haut de gamme dans les années 30, mais aussi le nom de jantes de la gamme Renault moderne.

Le Reinastella est le fruit d’une collaboration avec Disneyland Paris qui l’a exposé pendant 10 ans, associé à une histoire inventée de toute pièce. Selon les deux partenaires, il s’agirait d’une “voiture” des années 2328 qui fonctionnerait à l’aide d’un moteur bio-organique, pouvant voler à 150 mètres de haut avec une vitesse de 300 km/h.


Version Desktop - 1-9-11951-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-963317273