Accueil >  Gamme  >  Technique  > 

Changement de turbo : guide pour moteur Renault 1.5 DCi

Comme toute pièce d'un moteur, le turbo doit être remplacé de temps en temps. Son remplacement sur un bloc Renault 1.5 dCi s'avère plutôt simple même si de solides connaissances sont nécessaires. Retrouvez ici nos meilleurs conseils.
Changement de turbo : guide pour moteur Renault 1.5 DCi
Par le 02/08/2021

Le moteur Renault 1.5 dCi, le Diesel le plus répandu en France

Le moteur Renault 1.5 dCi est le moteur le plus répandu de la marque, en France et en Europe. C’est un moteur diesel à injection directe par rampe commune qui offre un excellent rapport qualité/prix/consommation/performance.

Commercialisé depuis 2001 sur la Clio II restylée, ce moteur qui vient de fêter ses 20 ans (non sans de grosses évolutions entre temps) et qui a passé avec succès les différentes normes environnementales Euro, s’est écoulé depuis à plus de 13 millions d’exemplaires et satisfait grandement ses utilisateurs qui vantent son fonctionnement silencieux, sa souplesse ainsi que ses performances environnementales impressionnantes (113g d’émission de CO2 /km pour la Twingo 1.5 dCi 65).

Excepté quelques problèmes de coussinets qui provoquaient des casses moteurs pour certains véhicules commercialisés avant 2005 et mis hors circulation depuis, ce moteur est fiable, robuste et équilibré.

Chez Renault, les véhicules suivants sont encore équipés de ce moteur: Clio, Megane, Kangoo et Scenic. Mais par le passé, il a aussi équipé la seconde génération de Twingo (la seule a avoir eu droit à un moteur Diesel), toute la génération de Clio depuis 2001, les Laguna d'entrée de gamme, la Modus (pour ceux qui s'en souviennent encore), le Captur, etc.

Mais ce n'est pas tout car ce bloc équipe ou a équipé également des modèles Nissan, tels que l'Almera, le Qashqai, le Juke, le Note ou la Micra. Sans surprise, on le retrouve également chez Dacia sur toute la gamme, allant de la Sandero au Duster, sans oublier le monospace Lodgy.

Comment fonctionne le turbo ?

Le turbocompresseur est une pièce essentielle pour le bon fonctionnement de votre moteur et de votre véhicule. Équiper votre voiture d'un turbocompresseur permet une réduction significative de votre consommation de carburant, une diminution de votre émission de gaz d'échappement, tout en participant à la suralimentation de votre moteur (augmentation de la puissance et de la vitesse de votre véhicule).

Pour plus d'informations sur le fonctionnement du turbo, vous pouvez retrouvez notre article qui y est consacré.

Avec le temps, acquérir et remplacer le turbo de votre véhicule Renault constitue donc un avantage considérable pour augmenter la puissance de votre moteur, réduire vos émissions d’échappement, votre consommation de carburant, tout en bénéficiant d’un style de conduite beaucoup plus dynamique.

Comment savoir s'il faut changer le turbo ?

La durée de vie moyenne d’un turbocompresseur est d’environ 200 000 km. Bien entretenu, il peut bien sur tenir bien plus longtemps. À l’inverse un turbocompresseur défectueux se détériore rapidement et est détectable grâce à plusieurs symptômes.

Ceux-ci concernent soit une perte de puissance et de vitesse de votre voiture, soit la hausse de consommation de carburant, soit une fuite d’huile au niveau de l’échappement ou du compresseur. Des bruits anormaux en provenance du turbo et des fumées d’échappement aux couleurs sombres peuvent également indiquer des problèmes majeurs au niveau du turbocompresseur (à ne pas confondre avec les symptômes d'une vanne EGR encrassée).

Dans tous ces cas de figure un diagnostic sérieux (par vous ou par un garage professionnel) doit être fait. En fonction du problème et de l’état du turbo, celui-ci doit éventuellement être changé avec à la clé, une facture d'environ 1 000 € chez Renault (pièces et main d'oeuvre) ou entre 190 et 350 € en échange standard chez des revendeurs spécialisés dans la vente de turbo pas cher.

En cas de soucis avec votre turbocompresseur (fonctionnement défectueux ou casse) vous devez donc impérativement faire un diagnostic précis et identifier les causes du problème. En effet, identifier l’origine précise de la panne permet de ne pas reproduire les mêmes erreurs après le changement du turbo : s’agit-il de l’usure naturelle, d’un problème mécanique ou d’un problème de montage ou d’installation ?

Comment remplacer le turbo ?

Pour confirmer ou infirmer telle ou telle hypothèse pour ensuite prendre les mesures adéquates, vous devez à tout prix effectuer une inspection minutieuse de votre moteur et déterminer la cause de la panne.

Comment changer le turbo de votre moteur Renault 1.5 dCi ?

Le turbocompresseur est un organe fragile et sensible de votre voiture. Changer soi-même son turbocompresseur nécessite de solides connaissances en mécanique. Ce type de remplacement prend en moyenne 5 heures. Veillez à respecter toutes les étapes et à bien nettoyer et remplacer toutes les pièces défectueuses ou trop usées, la durée de vie de votre nouveau turbo et de votre véhicule en dépendent.

En cas de doute, rapprochez-vous d’un garage professionnel qui saura vous conseiller et changer le turbo pour vous ; même si le coût de la main d’œuvre fera augmenter le prix total du changement de pièce.

Matériel nécessaire

Souvent, vos nouvelles pièces et dans ce cas votre nouveau turbocompresseur vous sont livrées avec un kit d’accessoires qui vous facilite grandement la tâche. Le turbo vous est livré avec sa seringue d’amorçage qui vous permettra de remplir votre nouveau turbocompresseur d’huile.

Munissez-vous également d’un récipient pour recueillir l’huile moteur ancienne, d’une surface propre de type plastique ou papier pour déposer les pièces retirées, ainsi que de clés plates, à cliquet et allen en plus d’une pince plate.

Règles d’or à retenir pour réussir le changement de turbo

Avant de vous lancer dans le remplacement de votre ancien turbo, vous devez bien avoir en tête certaines règles. Votre sécurité n’a pas de prix ; ne pas appliquer ces règles vous fait courir d’énormes risques, pour vous, pour votre turbo, votre moteur et votre véhicule.

N’effectuez jamais ce type d’opération quand le moteur tourne. Si le moteur est chaud, certaines pièces peuvent être brûlantes et donc potentiellement mettre votre vie en danger. Laissez le moteur refroidir et laissez le capot ouvert pendant au moins une heure avant le début des travaux de remplacement.

  • Débranchez la batterie.
  • Nettoyez tous les raccords ainsi que chaque zone de travail avant le dévissage des pièces.
  • Mémorisez l’emplacement de chaque pièce retirée.
  • Ne sortez les pièces de remplacement qu’au dernier moment.
  • N’utilisez jamais de produit de fixation (pâte à joint, colle, etc) sur les joints d’arrivée et de sortie d’huile.
  • Vérifiez la vanne EGR. Si elle est encrassée, nettoyez là ou remplacez là.
  • Remplacez l’huile et le filtre à huile. Privilégiez une huile de qualité recommandée par le fabricant du véhicule.
  • Vérifiez le circuit de graissage des durites d’arrivées d’huile.
  • Changez le filtre à air, nettoyez parfaitement son boîtier et remplacez les tuyaux s’ils sont encrassés.
  • Faites tourner votre turbine manuellement.

Étapes obligatoires à suivre pour effectuer le changement de turbo

Tout d’abord, levez et calez votre véhicule. Il ne doit pas être incliné, ni en longueur ni en largeur. Le moteur doit être froid et coupé. Ensuite vous pouvez débrancher la batterie.

La vidange et l’huile

Premièrement vous devez effectuer une vidange du moteur puis nettoyez les organes de filtration. En effet, une huile ancienne combinée à des tuyaux et filtres sales et obstrués peuvent entraîner de très gros dégâts. Vous devez donc changer l’huile et retirer tous les filtres et boyaux afin de les nettoyer ou de les remplacer. N’hésitez pas à suivre les recommandations du fabricant de votre véhicule à ce sujet.

Le nettoyage du moteur

Une fois l’huile changée et les filtres nettoyés, faites tourner votre moteur sans le démarrer. Effectuez cette opération jusqu’à ce qu’environ 25 cl d’huile soit pompée hors de la conduite d’alimentation du turbo. Cette opération permet l’évacuation de l’ensemble des particules de votre moteur et évite ainsi la contamination de votre nouveau turbo.

Retirez l’ancien turbo

Vous pouvez maintenant commencer à retirer votre ancien turbo. Le turbo est situé derrière le moteur, près de l'habitacle. En ouvrant le capot, il n'est donc pas visible et se révèle plutôt récalcitrant pour le retirer car cela nécessite de retirer quelques éléments. Il sera probablement nécessaire de passer sous la voiture.

Enlevez les boulons qui maintiennent le tuyau d’échappement du turbo puis retirez le conduit d’admission d’air. Attention, les vis ou boulons sont souvent coincées, un dégrippant et d'excellentes clés seront nécessaires, voire une clé à choc, afin d'éviter de casser les vis ou la tête des vis.

Ensuite, dévissez les boulons qui maintiennent le collecteur d’échappement et le turbocompresseur. Vous pouvez maintenant retirer votre ancien turbo en toute sécurité.

Posez le nouveau turbo

Une fois votre ancien turbo retiré vous pouvez poser le nouveau. Assurez-vous qu’il s’agit bien de la même pièce. Pour cela vérifiez que votre nouveau turbocompresseur ainsi que toutes les fixations sont bien identiques et se situent aux mêmes endroits. À partir d’ici, vous n’avez plus qu’à effectuer les étapes précédentes dans le sens inverse : raccordement des boulons principaux au collecteur d’échappement, remise en place de l’entrée d’air puis positionnement du tuyau d’échappement vers le bas.

Remplacer turbo

Raccordement

Une fois votre nouveau turbo posé, vous devez le raccorder entièrement à votre moteur. Pour cela utilisez la seringue d’amorçage fournie avec votre nouveau turbo puis remplissez d’huile moteur le trou de graissage central de votre nouveau turbocompresseur. Rebranchez ensuite votre tuyau d’huile moteur à votre nouveau turbo. Vérifiez que le bouchon obturateur est bien retiré et faites tourner le moteur jusqu’à ce que l’huile s’écoule du carter du turbo. Enfin, remettez le tuyau et resserrez l’ensemble des raccords.

Test et vérifications

Une fois la pose terminée, quelques vérifications de sûreté sont nécessaires. Elles consistent à vérifier le bon fonctionnement de votre nouveau turbo et à vous assurer qu’il n’y a aucune fuite d’huile. Vérifiez également qu’il n’y a pas de gaz d’échappement visible en provenance du tuyau d’échappement ou du collecteur.

Une fois votre turbo installé et raccordé, laissez tourner votre moteur au ralenti tant que le voyant de pression d’huile est allumé, cela dure environ 1 minute. Laissez votre moteur 5 minutes à l’arrêt complet puis faites tourner votre moteur à nouveau, mais à plein régime. Faites-le ensuite tourner au ralenti à nouveau et éteignez le moteur normalement. Vérifiez et complétez ensuite le niveau d’huile. S’il n’y a pas de problèmes d’échappement ou de fuite à ce moment-là, vous pouvez prendre la route afin de terminer vos vérifications.

Si aucun problème ne se déclare vous pouvez considérer que le remplacement de votre turbo est un succès ! Retrouvez ci-dessous quelques conseils d’entretien basique pour augmenter la durée de vie de votre nouveau turbo, mais aussi de votre moteur et de votre véhicule.

Conseils d’entretien :

Afin de rallonger la durée de vie de votre turbo, de votre moteur et de votre voiture, il est recommandé de procéder à une vidange tous les 10 000 km au maximum. Devenez également proactif en cas de défaillance d’autres pièces : ne laissez pas les petits problèmes s’accumuler et prenez les devants en effectuant les opérations de réparation et de remplacement nécessaires pour chaque pièce.

En appliquant cette méthode de diagnostic et d’entretien préventif, vous augmentez considérablement la durée de vie de votre voiture, de votre moteur et de votre nouveau turbo.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 1-40-10807-planeterenault-amp0-device-217091763