Accueil >  Gamme  >  Hier  > 

Laguna III

12 Octobre, le grand jour pour Laguna III. En effet, c'est ce jour que tout le monde pourra admirer les progrès de Renault dans le domaine de la qualité, perçue dans un premier temps, et réelle dans quelques années.
Laguna III
Par le 12/10/2007

Après de multiples retards, la voici donc enfin. Depuis son apparition en 1994 en remplacement de la R21, la Laguna première et seconde du nom s'est vendue à plus de 2,3 millions d'exemplaires.

Laguna 3

Malgré ces chiffres plutôt très convaincants, la Laguna II aura souffert, tout comme la C5 ou la Mercedes Classe C pour ne citer qu'elles, de nombreux soucis électroniques, ce qui a ruiné la carrière de cette excellente berline.

La Laguna III doit donc combler cette lacune, et faire oublier les déboires des premières versions de sa devancière. Ainsi, l'objectif est de se classer parmi le top 3 en terme de qualité et fiabilité.

Un comportement qui se veut au top !


Cette qualité doit se ressentir de tous les cotés, et en premier, au niveau du comportement routier. A ce titre, la Laguna III se vante d'avoir un comportement routier qui servira de référence dans le segment. Renault semble d'ailleurs avoir beaucoup travaillé sur ce point en développant un châssis très réactif. La raideur des suspensions a été augmentée pour plus de dynamisme, ce qui, dixit Renault n'altère en rien le confort. Il aurait de toute manière été compliqué d'affirmer l'inverse.

Sur ce point, on peut rester dubitatif... Disons plutôt que le confort se rapprochera plus d'une allemande que d'une Française. Mais la tradition de l'évolution étant de « teutoniser » nos berlines, on ne peut malheureusement plus y échapper. Mais attendons tout de même sa sortie officielle et les premiers essais pour tirer des conclusions.

Un habitacle 100% nouveau

A l'intérieur, que de travail effectué, avec une console aérienne qui tranche avec sa devancière, et une intégration parfaite de l'écran du GPS.

Même si l'on peut reprocher là encore trop de sagesse, ou le style trop BMW « isé » de la planche de bord, on ne peut s 'empêcher d'applaudir concernant les ajustages, et la qualité apparente des matériaux qui fait appel à des matériaux moussés. Pas partout cependant.


Incontestablement, le traitement affiché à l'extérieur l'a aussi été à l'intérieur. Le cuir est disponible de même que le bois, en fonction du niveau de finition qui sont « Initiale » (version HDG avec cuir Haircell), « Privilège », et « Dynamique ». Selon les pays, les niveau « Authentique » et « Expression », plus bas de gamme, sont disponibles.

Tableau de bord Laguna 3

Au niveau du confort, hormis le durcissement des suspensions qui ne nuit donc pas selon Renault au confort, l'accent a été mis sur le niveau acoustique. La Laguna III se veut ainsi la berline la plus silencieuse de son segment. La climatisation secteur de bruits, est ainsi la plus silencieuse du marché, avec une diminution sonore pouvant aller jusqu'à 15 dB !

Toujours de coté confort, les commandes ont été modifiées afin d'être simplifiées au maximum, surtout au niveau de la planche de bord, et ce, malgré les nombreuses fonctions que sont la condamnation des ouvrants en roulage, déverrouillage de la porte conducteur seulement, allumage auto des feux, essuyage arrière auto en marche arrière (sic), aide au stationnement, réglage du niveau sonore,....

Sur la console centrale, on retrouve la commande de frein de parking Assistée, la commande de régulateur-limiteur de vitesse, le joystick du système Carminat Navigation et Communication intégrant le GPS, l'écran panoramique 7 pouces, téléphone bluetooth, lecteur 6 CD (MP3), reconnaissance vocale,...
Dans la boîte à gant, est placée le système Audio Box, permettant de brancher facilement divers éléments audio grâce aux prises audio jack / line-in,...

Un design bien (trop ?) sage pour la Laguna III
 

Coté design, que de sagesse ! Renault nous la décrit comme dynamique et fluide malgré ses 4,69m de longueur et ses 1,81m de largeur, mais ce n'est pas l'avis de tous... Bref, pour le style, à vous de juger !

Ce qui est certains, c'est qu'elle affiche tout de même un certaine classe, mais son style est tout de même assez placide... trop sage.


Renault est resté, par bonheur, fidèle au hayon, au contraire de certains de ses concurrents. Mais pour ceux qui n'apprécient pas spécialement sa poupe un peu massive ou qui souhaitent une volume de chargement plus important, le break, Estate, incontestablement très réussi, sera parfait.


Long de 4,80m, le porte à faux prolongé permet de profiter d'un coffre de 501 litres en configuration 5 places, et jusqu'à 1593 litres selon sa configuration.


Une palette de moteurs qui fait la part belle au Diesel

Du coté des motorisations, Renault annonce que la gamme sera progressivement commercialisée.

Pour sa sortie, l'entrée de gamme essence sera constituée du 1.6 16V de 110ch et 150 Nm de couple. Suit le 2.0 16 soupapes de 140 ch (195Nm), nom de code M4R, issu du co-développement avec Nissan, autant dire, moteur Nissan puisque Renault a délégué à son partenaire le développement des moteurs essence, domaine de prédilection du japonnais. Ce moteur permet d'atteindre le 0 à 100 km/h en 9,1s. La consommation en cycle mixte affichée est de 7,9 / 100 km.

Moteur M4R 140 ch.


Enfin, le 2.0l 16V Turbo de 170 ch et 270 Nm (F4RT) associé à une boîte auto proactive à 6 rapports complète l'offre. La consommation annoncée est de 8,9l/100. Le 1000m DA est parcouru en 30s.


A terme, une évolution de l'actuel V6 (V4Y) sera disponible.

L'offre Diesel, commence avec le 1.5 dCi de 110 ch. et un couple 240Nm à 2000 tr/min. Il remplace le 1.9 dCi F9Q de puissance égale, mais le premier à l'avantage d'afficher une consommation moindre, puisqu'il est annoncé une moyenne de 5,1 l/100 km.

Vient ensuite le 2.0 dCi disponible en version FAP, en version 130, 150 et 175 ch. La version 150 ch est annoncée avec une consommation de 6l/100 km et devrait constituer le coeur de gamme.

Là aussi, la gamme sera étoffée, avec notamment l'arrivée d'un V6 Diesel.

Les consommations contenues de ces motorisations ont été rendues possibles grâce à l'allègement, même moindre, de 15 kg en moyenne et jusqu'à 65 kg sur la version diesel 110ch. C'est un fait assez rare pour être signalé !

Autre fait contribuant à la diminution de la consommation, même moindre, est son Cx. En effet, l'aérodynamique a été travaillé en soufflerie, à l'échelle 1, comme en Formule 1. Ainsi, la Laguna III affiche un Cx de 0,293 alors que la moyenne sur ce segment est de 0,315.
Enfin, afin de favoriser les écoulements d'air, et pour la première fois chez Renault, un carénage intégral sous-caisse équipe l'auto.

La sécurité toujours cheval de bataille

Renault a bien sur aussi mis le paquet sur la sécurité, ce qui a été rappelons le le fer de lance de la Laguna II, première berline à décrocher les 5 étoiles aux crash-tests EuroNCap.

La sécurité passive a ainsi fait l'objet de toutes les attentions, puisque un triple algorithme, et divers capteurs situés en divers points de la voiture gère désormais toutes les conditions d'accidents possibles, afin d'optimiser la réaction des airbags notamment.
Un dispositif de 6 à 8 airbags à double chambre et double pression est disponible, de même que le nouveau système de prétentionneur des ceintures.

Autre élément de sécurité, le domaine du freinage, puisque celui ci, à l'issue de 10 freinages consécutifs (à chaud) de 100 à 0 km/h affiche seulement 40 mètres de distance. Un nouvel ensemble calculateur/bloc hydraulique intègre désormais l'aide au freinage d'urgence électronique (AFU), plus précise en déclenchement, grâce à l'insensibilité aux variations mécaniques.
Les dispositifs ABS et ESP de série, sont plus efficaces, avec un pré-remplissage des freins qui évite les à-coups brutaux.

Phare Laguna 3

Disponible dès le second niveau de finition, les projecteurs bi-xénon s'orientent en fonction de la vitesse et de l'angle volant.

L'essai est disponible sur le forum


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.
  • Présentation Janvier 1970
  • Commercial. Janvier 1970

Aucune information disponible


Certaines données (couple, régime maxi, puissance, à +/- 5ch) peuvent varier selon la boîte de vitesse, et version du moteur.

Aucun document n'est disponible

Cache non actif