Accueil >  Sport  >  Endurance  > 

6H d’Imola : Alpine en souffrance

Ce week-end en Italie s’est déroulé les 6H d’Imola. La deuxième étape du Championnat du Monde FIA d’Endurance, véritable phase de préparation avant l’étape cruciale, les 24H du Mans qui se dérouleront en juin prochain.
6H d’Imola : Alpine en souffrance
Par le 22/04/2024

Après une première manche au Qatar, le Championnat du Monde FIA d’Endurance se rend cette fois en Italie pour les 6H d’Imola. De quoi bien s’échauffer avant les 6 Heures de Spa-Francorchamps, où l’Alpine Alpenglow fera ses tours de parade, un jour après sa présentation devant le grand public. Plus qu'une étape, celle de Spa-Francorchamps, avant les 24H du Mans, qui seront d'ailleurs marqués par la présentation de la nouvelle Alpine A290.

Ce week-end, l’écurie Alpine s’est mieux débrouillée en Formule 1, au Grand Prix de Chine, qu’en Endurance à Imola. La faute au carambolage du début de course, qui va impliquer les deux Alpines, ruinant leurs chances d’atterrir dans les points. Le vainqueur de cette édition d’Imola est la Toyota GR010 HYBRID n°7, suivie par les deux Porsche, numéro 6 et 5.

On a aussi vu pour la première fois à Imola les Peugeot 9X8, qui finissent à la 9ᵉ et 15ᵉ place, soit un meilleur score qu’Alpine, mais qui reste très décevant pour le clan français.

Les Alpine en difficulté

Ce week-end, les Alpine se sont bien débrouillées pendant les essais, totalisant 242 tours du circuit d’Imola. Ces tours ont permis l’intégration de Jules Gounon, le pilote français qui, ce week-end, pallie l’absence de Ferdinand Habsburg durant sa convalescence.

Les qualifications quant à elles se sont plutôt mal déroulées. Menés par Charles Milesi et Matthieu Vaxiviere, les deux pilotes Alpine seront coupées dans leur élan lors des tours les plus rapides, à cause d’un drapeau rouge à deux minutes de la fin de la session. Les deux voitures françaises se contenteront donc de la 9ᵉ ligne au départ de la course, soit les 17ᵉ et 18ᵉ places.

La alpine au stand, durant les 6H d'Imola

Coincées dans le peloton et dans le carambolage du début de course, les Alpine ne brilleront pas ce week-end, ne leur permettant pas de finir dans les points, comme cela avait pu être le cas à l’édition précédente au Qatar.

Accompagnée de la pluie, l’Alpine n° 35 finira à la 13ᵉ place, tandis que la n° 36 finira à la 16ᵉ place du classement.

Philippe Sinault, Team Principal Alpine Endurance Team
« Nous savions que ce serait une course difficile, notamment après les qualifications, où nous avons manqué un peu de réussite. C’était un nouveau terrain de jeu pour nous, mais aussi une configuration de circuit différente de tout ce que nous avions connu jusqu’alors. Le but était de poursuivre notre apprentissage.
Nous avons perdu gros au départ. S'en est suivi d'une gestion de trafic, de conditions compliquées et de nombreux faits de course.
Je tiens néanmoins à souligner la qualité d'adaptation de chaque pilote face à ces challenges. L’équipe a gardé une pensée pour Ferdinand tout le long du week-end, celui-ci ayant participé à distance aux débriefings des séances.
Je souligne aussi les beaux débuts de Jules tant dans le contexte de son arrivée, que de son entrée sur une piste piégeuse. Nous avons mis en exergue des points sur lesquels nous devons continuer à travailler pour la suite de la saison. C’est une bonne chose et nos deux voitures ont à nouveau rallié l’arrivée. Nous avons désormais beaucoup de données à analyser dans les trois semaines avant Spa, qui arrive vite, donc nous ne relâcherons pas nos efforts pour poursuivre notre apprentissage et viser la montée en puissance avant les 24 Heures du Mans. »

Un week-end chargé pour le haut du panier

Dans le haut du tableau, la course n’a pas été de tout repos. Revirements de situation, conditions météorologiques ou stratégie agressive, tous ces éléments réunis ont fait des 6H d’Imola, une épreuve à ne pas manquer.

La Alpine aux 6H d'Imola, sous la pluie

La victoire revient donc à la Toyota n°7, après des duels prenants entre Ferrari, Toyota et Porsche.

Les trois équipes se tiraient déjà la bourre lors des qualifications, dont le top 5 se composait de la Ferrari n° 50 à la première place, de la Porsche n° 5 à la seconde, les Toyota n°8 et n°7 à la troisième et quatrième position et de l’AF CORSE n° 83 en cinquième position.

Dans la course même, c’est la stratégie, la gestion du trafic et de la pluie qui auront donc donné raison à la Toyota, vainqueur, comme à son habitude, d’une épreuve d’endurance.

Classement de la course

Place Voiture Pilotes  
1 TOYOTA RACINGHYPERCAR 7 M. Conway
K. Kobayashi
N. de Vries
-

2

PORSCHE PENSKE MOTORSPORTHYPERCAR

6

K. Estre

A. Lotterer

L. Vanthoor

+7.081

3

PORSCHE PENSKE MOTORSPORTHYPERCAR

5

M. Campbell

M. Christensen

F. Makowiecki

+25.626

4

FERRARI AF CORSEHYPERCAR

50

A. Fuoco

M. Molina

N. Nielsen

+31.469

5

TOYOTA RACINGHYPERCAR

8

S. Buemi

B. Hartley

R. Hirakawa

+33.777

6

BMW M TEAM WRTHYPERCAR

20

S. Linde

R. Frijns

R. Rast

1 Lap

7

FERRARI AF CORSEHYPERCAR

51

A. Pier Guidi

J. Calado

A. Giovinazzi

1 Lap

8

AF CORSEHYPERCAR

83

R. Kubica

R. Shwartzman

Y. Yifei

1 Lap

9

PEUGEOT TOTALENERGIESHYPERCAR

93

M. Jensen

N. Müller

J. Vergne

2 laps

10

CADILLAC RACINGHYPERCAR

2

E. Bamber

A. Lynn

2 Laps

11

HERTZ TEAM JOTAHYPERCAR

38

J. Button

P. Hanson

O. Rasmussen

2 Laps

12

LAMBORGHINI IRON LYNXHYPERCAR

63

M. Bortolotti

E. Mortara

D. Kvyat

2 Laps

13

ALPINE ENDURANCE TEAMHYPERCAR

35

P. Chatin

J. Gounon

C. Milesi

4 laps

14

HERTZ TEAM JOTAHYPERCAR

12

W. Stevens

C. Ilott

N. Nato

5 laps

15

PEUGEOT TOTALENERGIESHYPERCAR

94

P. Di Resta

L. Duval

S. Vandoorne

6 laps

16

ALPINE ENDURANCE TEAMHYPERCAR

36

N. Lapierre

M. Schumacher

M. Vaxiviere

6 Laps

17

ISOTTA FRASCHINIHYPERCAR

11

A. Serravalle

C. Bennett

J. Vernay

14 laps

 

Championnat du Monde d'Endurance des pilotes Hypercar

1. Estre / Lotterer / Vanthoor – 56 points

2. Conway / de Vries / Kobayashi – 40 points

3. Campbell / Christensen / Makowiecki – 39 points

9. Chatin / Milesi – 9 points

10. Habsburg – 9 points

15. Lapierre / Schumacher / Vaxiviere – 0 point

Championnat du Monde d'Endurance des constructeurs Hypercar

1. Porsche – 57 points

2. Toyota – 48 points

3. Ferrari – 31 points

4. BMW – 17 points

5. Alpine – 15 points

On retrouvera prochainement l'écurie Alpine aux 6H de Spa-Francorchamps le 12 mai prochain, et du 12 au 16 juin, au mythique 24H du Mans.


Version Desktop - 2-1682-12085-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-624238710