Accueil / Le Groupe Renault et les chiffres clés

[Renault] News du Groupe

Extrait revue de presse CCFA :

France:

LE RENAULT KOLEOS OCCUPE LA 3EME PLACE DU MARCHE DES S.U.V.

5 février


L’ARGUS (29/1/09) indique que, dans un contexte de fort recul du marché des tout terrain de loisir (- 29 % au second semestre de 2008, à 32 000 unités), le bilan du Renault Koleos est satisfaisant. En effet, six mois après son lancement, le modèle occupe déjà la troisième place de son segment (4 097 exemplaires écoulés sur 6 mois), juste derrière les Nissan Qashqai (8 454 unités) et Volkswagen Tiguan (4 662 unités), et devant les Toyota Rav4 (3 579 unités) et Ford Kuga (2 357 unités).


RENAULT MISE SUR LA FAMILLE MEGANE ET SUR DES MODELES LUDIQUES

5 février

AUTO PLUS (3/2/09) explique que, pour doper ses ventes, Renault accélère le déploiement de la famille Mégane III et rajeunit son image avec des modèles ludiques. A cet égard, l’hebdomadaire souligne que la troisième génération du Scénic (en variantes à 5 et 7 places) sera lancée au printemps, le Kangoo Be Bop au mois d’avril, la Mégane III RS cet été et le break Mégane III à l’automne.

La nouvelle Mégane coupé-cabriolet, qui devrait être présentée au prochain Salon de Francfort au mois de septembre, est quant à elle attendue au début de 2010. Une Twingo « CC », qui pourrait être baptisée « Twingup » ou « Twingo Spider », pourrait également faire son apparition l’an prochain ; le modèle à deux places serait doté d’un astucieux toit coulissant. Enfin, la famille Mégane III pourrait être complétée fin 2010 par un coupé sportif qui pourrait prendre le nom d’« Alpine ».

Par ailleurs, la Clio III bénéficierait d’un restylage au printemps 2009, et les Twingo II et Laguna III en 2010.

Enfin, Renault enrichirait l’offre de modèles Dacia en lançant un tout terrain (à deux ou quatre roues motrices, au choix) mi-2010, ainsi qu’un coupé sportif très abordable (basé sur la plateforme de la Sandero) à la fin de cette même année.


RENAULT PROPOSE LA SERIE LIMITEE XV DE FRANCE SUR 3 MODELES

6 février

Dans le cadre de son partenariat avec la Fédération française de rugby, Renault propose actuellement la série limitée XV de France sur les Twingo, Clio à cinq portes et Clio Estate. Basés sur la finition Dynamique, les trois modèles reçoivent des vitres surteintées, des jantes spécifiques en alliage, ainsi qu’un volant et un pommeau de levier de vitesses gainé de cuir. Les Clio bénéficient en plus de phares avec des masques noirs et de feux additionnels de virage. Le surcoût s’élève à 200 euros pour la Twingo (pas de surcoût pour les Clio et Clio Estate) ; l’avantage pour le client est compris entre 6 % et 7 % (entre 1 090 et 1 290 euros).

Dans l’habitacle des trois séries limitées, la sellerie, les tapis de sol et la clé de contact sont siglés XV de France. Renault offre en outre aux acheteurs un kit du supporteur (parapluie, polo de rugby homme et femme, sac de sport, etc.). (ARGUS 5/2/09)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Dernière édition par Srg2 le Ven 06 Fev, 2009 19:02; édité 1 fois
Pour le polo offert :mrgreen:
_________________
Aymeric

Grand Espace IV 2.0 dCi 175 ch Initiale
Twingo III TCe Edition One
Les Echos ce matin

Citation:
Plan de sauvegarde de l'automobile : l'Etat met 6 milliards d'euros pour Renault et PSA
[ 09/02/09 ]

L'annonce du plan d'aide à l'automobile est prévue aujourd'hui. Les pouvoirs publics devraient consentir un prêt sur cinq ans d'un montant d'environ 6 milliards d'euros, réparti à 50-50 entre les deux constructeurs, moyennant certaines contreparties afin de freiner les délocalisations et de modérer la distribution de dividendes.
Les 6 milliards devraient être équitablement répartis entre les deux groupes français, même si les besoins de financement de Renault semblent supérieurs à ceux de PSA. Ce prêt sera d'une durée longue, un élément majeur pour planifier les prochains investissements.Après plusieurs semaines de préparatifs et d'intenses tractations avec Renault et PSA Peugeot Citroën, l'Etat a mis la dernière main à son plan d'aide massive à la filière automobile. Selon nos informations, l'Elysée doit en annoncer aujourd'hui les modalités. Alors que toute une série d'instruments financiers avait été envisagée depuis le début de l'année, ce plan de soutien devrait finalement reposer sur un dispositif principal : un prêt direct de l'Etat aux deux constructeurs nationaux, d'une durée de cinq ans et d'un montant total proche de 6 milliards d'euros. Voire un peu plus s'il intègre le constructeur de camions Renault Trucks, également en crise, détenu par le suédois AB Volvo. Il s'agit donc de la partie haute de la fourchette évoquée par le Premier ministre François Fillon (de 5 à 6 milliards d'euros), lors de son passage aux états généraux de l'automobile, le 20 janvier.

Injection « par le haut »
Au-delà de la prime à la casse, qui ne fait pas de miracles pour l'instant chez les deux constructeurs français, et du milliard d'euros de prêts garantis consentis en décembre à leurs filiales de crédit, le gouvernement va surtout injecter de l'argent « par le haut », chez PSA et Renault. A charge pour eux d'infuser une partie de cette somme chez leurs multiples fournisseurs, pour éviter les plans sociaux à répétition. D'autres sommes seront aussi débloquées par le canal du Fonds de modernisation des équipementiers automobiles.

Les 6 milliards devraient être équitablement répartis entre les deux groupes français, même si les besoins de financement de Renault semblent supérieurs à ceux de PSA. Ce prêt d'une durée longue, un élément majeur pour planifier les prochains investissements, ne sera ni assorti d'entrée de l'Etat au capital de PSA ni de montée dans celui de Renault, dont l'Etat détient 15 %. L'opération - accompagnée d'une clause de retour à meilleure fortune - sera normalement assortie d'un taux d'intérêt légèrement inférieur à ce que trouveraient les deux groupes sur le marché (de 6 % à 7 %), mais pas davantage pour ne pas s'attirer les foudres de la Commission. Le taux, indexé sur l'évolution du résultat opérationnel, sera en quelque sorte variable. Ce prêt participatif pourra être partiellement remboursé dès la deuxième année.

Contreparties
Comme l'a imposé Nicolas Sarkozy d'entrée de jeu, ce renflouement public sera assorti de toute une série de contreparties. Notamment sur le plan industriel. Vis-à-vis des règles européennes, l'Etat ne peut pas imposer une « relocalisation » de certaines fabrications en France ; implicitement, il devra donc plutôt se contenter de garanties sur une « non-délocalisation » pour les années à venir. Et d'engagements dans le même sens envers les équipementiers, qui ont été ouvertement poussés par leurs grands donneurs d'ordre à délocaliser ces dernières années, pour comprimer leurs coûts.

Chaque décision industrielle fera désormais l'objet d'un examen vigilant de l'Etat. Exemple avec le projet d'implantation d'un pôle consacré à la voiture électrique et aux batteries, qui dispose à ce stade de 3 points de chute possibles, selon une source sûre : le pôle de Saclay (Essonne), proche du Technocentre de Renault (Guyancourt), l'agglomération de Grenoble, et l'usine Renault de Flins (Yvelines), menacée d'une baisse d'activité. Au-delà d'un aspect purement coercitif, le plan visera surtout à créer les conditions permettant le développement de la filière automobile en France.

Autres points faisant l'objet de nouvelles règles du jeu : les bonus des dirigeants et les dividendes. Dans un cas comme dans l'autre, étant donné l'absence de visibilité sur la reprise économique, l'Etat pourra difficilement fixer ses conditions sur cinq ans. Concernant les dividendes versés aux actionnaires, les pouvoirs publics ne souhaitent pas les interdire, car ce serait un mauvais signal adressé au marché, mais prônent clairement une forme de modération.

_________________
Le topic de la bleue
CLIO III Phase 2 - TCE 100 Exception - Bleue Extrême - TOEP, Pack City, intérieur gris clair (Sept. 2009)
Dernière édition par acg78 le Lun 09 Fev, 2009 09:02; édité 1 fois
Extrait revue de presse CCFA :

France:

RENAULT VA COMMENCER A PRODUIRE LA CLIO RESTYLEE A FLINS

9 février


LE PARISIEN-YVELINES (6/2/09) indique que la Renault Clio restylée va entrer en production dans l’usine de Flins d’ici à quelques jours, ajoutant que la baisse du niveau des stocks sur le site permet enfin de lancer la fabrication d’un nouveau modèle. L’usine de Flins devrait produire 40 nouvelles Clio par heure, soit 564 par jour ; le modèle sera présenté au public à l’occasion du Salon de Genève, au mois de mars. D’ici là, un stock suffisant aura été constitué pour alimenter le réseau de concessions Renault. La commercialisation de la Clio III phase II et de sa version sportive GT est prévue pour le printemps.
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Les Echos de ce matin

Citation:
Renault et PSA ne fermeront pas d'usines en France pendant cinq ans[ 10/02/09 ]

L'Elysée va octroyer un prêt de 6 milliards d'euros aux deux constructeurs, plus 500 millions pour Renault Trucks, et permettre un nouvel accès au crédit à leurs filiales financières à hauteur de 1 milliard. Mais le renoncement aux licenciements en France durera nettement moins longtemps que le prêt.
Des milliards comme s'il en pleuvait : réunissant hier à l'Elysée les grands patrons du secteur automobile, Nicolas Sarkozy leur a confirmé l'octroi d'un « prêt participatif » de 6 milliards d'euros sur cinq ans, pour remédier à la crise du crédit, à répartir équitablement entre Renault et PSA. Dispositif complété par un autre prêt d'environ 500 millions pour Renault Trucks, filiale du suédois Volvo qui exploite des usines en France.

« Ce n'est pas un don, ce n'est pas une subvention, c'est un prêt assorti d'un taux d'intérêt à 6 %, a poursuivi le président au terme d'une négociation complexe. Renault et PSA ont pris un engagement très important, de ne fermer aucun de leurs sites pendant la durée de ces prêts, et de tout faire pour éviter les licenciements. »

Autre source de liquidités, les deux filiales de crédit des groupes automobiles, RCI Banque et Banque PSA Finance, verront leur aide doublée, passant de 1 à 2 milliards d'euros de crédits (soit 1 milliard chacune). Quant aux équipementiers situés en aval des constructeurs, ils recevront 300 millions de cash supplémentaires, le double de ce qui avait été annoncé en leur faveur en décembre. Renault et PSA apportent cette fois deux tiers des fonds, et l'Etat un tiers. A l'issue de ces tractations avec l'Etat, les constructeurs ont, comme prévu, renvoyé l'ascenseur... mais pas pour l'éternité : « Renault ne fera pas de plan social en 2009 dans ses usines automobiles en France », souligne le groupe, qui est en train de boucler un plan de départs de près de 6.000 personnes, annoncé en juillet dernier. Le constructeur s'engage à lancer dans l'Hexagone cinq nouveaux modèles, un nouveau moteur d'ici à 2012, puis ses véhicules 100 % électriques. PSA, lui, « ne fermera pas d'usine en France, et lancera dans les deux ans à venir, dans chacune de ses cinq usines de montage françaises, un à plusieurs nouveaux modèles ». De plus, « dans les circonstances actuelles, le groupe ne mettra pas en oeuvre de plan de licenciements en France ». Mais, le constructeur dirigé par Christian Streiff ne serait pas mécontent s'il arrivait à dépasser d'ici à cet été les objectifs de son plan de départs volontaires en cours (3.550 personnes en France).

Le dilemme du plan gouvernemental est qu'il laisse entière la question des surcapacités de production. La France s'est avant tout battue, ces dernières semaines, pour que Renault et PSA laissent intactes leurs usines dans l'Hexagone. Sous-entendu, « si vous voulez fermer une usine, faites-le ailleurs ». En raisonnant sur l'ensemble des constructeurs présents en Europe, chacun convient que la crise ne fait qu'aggraver les surcapacités structurelles. Christian Streiff, lors des états généraux de l'automobile, les avait évaluées à 4 ou 5 millions de voitures par an en Europe de l'Ouest. Exprimé autrement, l'état-major de Renault considère qu'en 2009, au vu de la chute de la demande de voitures neuves attendue entre 15 et 20 %, « il y aurait 20 usines de trop en Europe ».

Le projet à Tanger décalé
Or, pour l'instant, hormis l'Hexagone, où ils suppriment des emplois, les deux constructeurs français sont sur un mode expansionniste à l'étranger. Côté Renault, l'un des gros projets est incarné par la nouvelle usine de Tanger, un investissement de 350 millions d'euros dans sa phase initiale, et 600 millions à terme. Y renoncer provoquerait sans nul doute des tensions entre la France et le roi du Maroc, Mohammed VI. Carlos Ghosn considère qu'il ne s'agit pas de délocalisation, puisque la gamme Logan n'aurait jamais été produite en France. Cependant, Renault admet que le projet pourrait prendre jusqu'à un an de retard.

Chez PSA, la nouvelle C3 Picasso commence à être construite dans l'usine slovaque du groupe (Trnava), à côté des Peugeot 207. Et les travaux de la future usine de Kaluga, en Russie, ont débuté, mais celle-ci est officiellement destinée au marché local, ce qui répond mieux que le précédent exemple à la « doctrine Sarkozy ».

_________________
Le topic de la bleue
CLIO III Phase 2 - TCE 100 Exception - Bleue Extrême - TOEP, Pack City, intérieur gris clair (Sept. 2009)
Renault en pôle position pour le rachat de Volvo !

www.turbo.fr/actualite-automobile/255452-economie-..nault-absorber-volvo

Maintenant que les pistes chinoises ont été abandonnées, Geely puis ChangAn ayant finalement renoncé, il semble que le candidat le plus sérieux à la reprise de Volvo soit... Renault !

La vente par Ford, la maison-mère, de sa marque suédoise au constructeur français, pourrait intervenir dès la mi-Février. Notez que c'est bien le Losange lui-même, et non le groupe Renault-Nissan dans sa globlalité, qui se porterait acquéreur pour un minimum de 6 milliards de dollars.

Déjà en 1993, une fusion entre les deux constructeurs avait échouée de par le scepticisme sinon la mauvaise volonté de plusieurs actionnaires et dirigeants de Volvo.

Quinze ans plus tard, le manufacturier suédois n'est plus en mesure de faire la fine bouche puisqu'il a enregistré en 2008 une lourde perte d'un milliard et demi de dollars, incitant Ford, déjà mal en point, à s'en débarasser au plus vite.

La gamme produits de Volvo pourrait apparaître complémentaire à celle de Billancourt d'autant que Renault a récemment gelé les crédits et les projets de renouvellement des Espace IV et Vel Satis.

Ainsi le nouveau SUV compact XC60 et la future berline S60 viendraient pertinemment compléter l'offre de Renault dont la Laguna berline n'a pas séduit les clients. Néanmoins, on peut être plus dubitatif quant aux Volvo S80 et XC90, les routières et gros SUV n'ayant plus vraiment la côte.
_________________
MX-5, Discovery
Euh Renault va perdre de l'argent, Renault est endetté, Renault ne peut pas compter sur Nissan, Renault emprunte de l'argent à l'Etat pour continuer à vivre et vous croyez qu'ils vont sortir 2 ou 3 milliards pour racheter une constructeur qui perd de l'argent alors qu'ils ont déjà à gérer les problèmes de Lada et Samsung?
Je partage partiellement l'avis de Zoom-Zoom.

Renault devrait annoncer après-demain des résultats positifs, on a gagné de l'argent en 2008. Mais 2009 sera une année plus difficile, et le prêt de 3 milliards consentis par l'Etat doit servir à garantir la survie du groupe, pas à faire du shopping pour récupérer un constructeur moribond, ça n'a pas de sens.

Aujourd'hui la meilleure chose à faire pour Renault c'est d'aller plus loin encore dans les synergies développées avec Nissan depuis 10 ans, point barre.
::forum_001::

et faire beaucoup d'investissements pour etre compétitif lors de la sortie de crise (électrique, faible conso, offre produits plus riche, etc...)
_________________
Life is too short not to be
Oui et je vois mal ce que Volvo apporterait de plus que Nissan.
De gros moteurs ? (Nissan en a plein)
Des 4x4 ? (Nissan est un spécialiste dans le domaine)
Un débouché vers les USA ? (Nissan est déjà implanté aux USA)
_________________
Le gras, c'est la vie
Du prestige, une ouverture nordique, la récupération de Renault Trucks, une gamme de finition "premium" déjà faite au moment où PSA sort l'artillerie lourde avec DS, bref, les raisons sont aussi nombreuses pour récupérer Volvo que les raisons de ne pas le faire. Perso, je suis pour à 300%, si Renault veut faire du hdg, ce n'est pas en s'élargissant à des constructeurs comme Lada ou Samsung, mais en proposant aussi du luxe via Infinity ou... Volvo !

Le seul écueil, et je suis d'accord, c'est le porte monnaie en ce moment. L'action en plus fait du +12 au moment où j'écris suite à ces bruits de couloirs, donc, si le losange sort les ronds, ce sera plus près de 4 milliards que de 3. Aouch. :euh:
_________________
MX-5, Discovery
Zzeria
Membre d'honneur
Message Mar 10 Fev, 2009 14:02
L'audace de Citroën qui investit en temps de crise dans une gamme Premium peut aussi paraître incongrue... ce sont des risques pris, et on ne fait pas grandir une société sans prendre de risques... Donc pour Volvo, dans la mesure où cela redonne à Renault le plein contrôle de Renault Trucks et ajoute un HdG convaincant à son offre, je suis vraiment pour...
Quant à l'argument selon lequel Nissan bla-bla-bla... je rappelle que Nissan ne fait PAS partie du groupe Renault, même si Renault en possède 40%. Ici on parle d'intégrer Volvo au groupe, au même titre que Dacia ou Samsung Motors. Donc de réelles possibilités de cross-badgeing aussi que Nissan ne permet pas.
_________________
Stéphane
https://renaultconcepts.online.fr/images/headers/bandeau-accueil2a.gif
Intégrer un nouveau groupe et dégager des synergies, ça prend des années, se lancer dans un projet pareil aujourd'hui ça ne permettrait de sortir des choses positives que dans 4/5 ans mini!

Et puis du HDG à tout prix, pourquoi faire? Pour imiter Citroën (qui pour l'instant -je le rappelle à nouveau- a fait uniquement un effet d'annonce, mais avant de voir une DS5 dans la rue, vous allez patienter)? :sifflote:

Et puis franchement, vous trouvez que Volvo a une image luxe? Saab oui, et encore, mais alors Volvo, pour moi ça rime plutôt avec gros veau. :euh:
l'image du panzer n'est plus vraie quand même... J'aime bien les volvo qui symbolisent sécurité et luxe autant que les allemandes.

Volvo n'a pas de vraie image sportive à tort... les turbo essence volvo dépotaient bien à leur époque.

Saab par contre, ça fait Lada du nord. Image sportive, mouais.
_________________
MX-5, Discovery
Je ne me base pas sur des images mais sur mon expérience, je roule dans bcp de voitures différentes, et la dernière fois que j'ai testé un 4x4 Volvo j'ai cru ne jamais arriver à appuyer assez fort sur l'accélérateur pour passer du 0 à 100 en moins d'une heure. :mrgreen:

Saab à côté propose des cabriolets qui ont une certaine classe (un peu bobo).

Mais à la base la question ne se pose pas, la situation économico-industrielle est trop critique pour songer à ouvrir l'alliance à un constructeur en déroute.
rpm91
Modérateur PR
Message Mar 10 Fev, 2009 19:02
Famous a écrit:
le prêt de 3 milliards consentis par l'Etat doit servir à garantir la survie du groupe, pas à faire du shopping pour récupérer un constructeur moribond, ça n'a pas de sens.

C'est la com qui le dit, après, on n'a pas les détails de l'accord..... et comme c'est à l'extérieur de l'UE (Ford US est propriétaire) presque pas de problème sur les lois sur la concurrence
Pour un constructeur solide, c'est le moment de faire des emplettes et Renault est solide (même si en difficultés)

Après racheter un constructeur déficitaire très implanté en Europe et aux USA, c'est pas parier sur les marchés d'avenir, sauf si on tient compte de l'implantation en Chine :idea:
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
moi j'aimerais bien, j'aime bien volvo et ça apporterait un coté hdg au groupe que dacia ou lada n'apportent pas...
par contre, il est vrai que je ne comprends pas bien comment on peut justifier un pret à l'état et en même temps acheter un constructeur pas tres en forme ?
sinon, peut être qu'on pourrait leur emprunter leur designer :D ( ex xc 60 vs koleos :mrgreen:
Dernière édition par emapeel le Mar 10 Fev, 2009 19:02; édité 1 fois
Famous a écrit:


Et puis franchement, vous trouvez que Volvo a une image luxe? Saab oui, et encore, mais alors Volvo, pour moi ça rime plutôt avec gros veau. :euh:


ça existe encore Saab ? :mrgreen: :euh:
Non franchement Famous ce n'est plus le Volvo des années 80 et 90 avec de gros break carrés ! J'ai quelqu'un dans ma famille qui a une S60 et bien elle n'a pas a rougir face aux premiums allemand. Et franchement c'est l'une des voitures les plus confortable que j'ai conduit :ouioui:
Sinon je ne sais pas pourquoi vous dites qu'en reprenant Volvo cars renault reprendrait le plein contrôle de Renault truck. Renault truck appartient a Volvo truck qui n'a rien a voir avec les voitures Volvo.
_________________
Citroën C4 Picasso II eHDI exclusive rouge rubi https://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/0062.gif
Irisbus new recreo c'est ici
https://smileys.sur-la-toile.com/repository/Transports/rouler.gifhttps://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/couleur-content-1.gif
rpm91
Modérateur PR
Message Mar 10 Fev, 2009 19:02
Guizmo29s a écrit:
Renault truck appartient a Volvo truck qui n'a rien a voir avec les voitures Volvo.
+1

mais en même temps, c'est confondant! :crazy:
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
Dernière édition par rpm91 le Mar 10 Fev, 2009 19:02; édité 1 fois
Guizmo29s a écrit:
Famous a écrit:


Et puis franchement, vous trouvez que Volvo a une image luxe? Saab oui, et encore, mais alors Volvo, pour moi ça rime plutôt avec gros veau. :euh:


ça existe encore Saab ? :mrgreen: :euh:
Non franchement Famous ce n'est plus le Volvo des années 80 et 90 avec de gros break carrés ! J'ai quelqu'un dans ma famille qui a une S60 et bien elle n'a pas a rougir face aux premiums allemand. Et franchement c'est l'une des voitures les plus confortable que j'ai conduit :ouioui:
Sinon je ne sais pas pourquoi vous dites qu'en reprenant Volvo cars renault reprendrait le plein contrôle de Renault truck. Renault truck appartient a Volvo truck qui n'a rien a voir avec les voitures Volvo.


Volvo truck appartient toujours à Volvo hein

http://en.wikipedia.org/wiki/Volvo_Trucks

Sinon Volvo est une bonne marque qui a une gamme produit attrayante.

C30
http://www.caradisiac.com/media/images/le_mag/mag266/volvo-c30-1big.jpg
http://www.caradisiac.com/media/images/le_mag/mag266/volvo-c30-3big.jpg

C70
http://www.allsportauto.com/photoautre/volvo/c70/cabriolet/2006_volvo_c70_cabriolet_08_m.jpg
http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/16495/c70-3scpt-big.jpg

S40
http://www.volvoapedia.org/wp-content/uploads/2008/04/2008-volvo-s40.jpg
http://www.autocult.com.au/img/gallery/full/RevNews1078.jpg

S60
http://z.about.com/d/cars/1/0/d/T/2007_Volvo_S60.jpg
http://caraphoto.caradisiac.com/c/o/constructeurs/S60/HR_19080.jpg

S80
http://autotropolis.com/wiki/images/7/7e/2007_Volvo_S80_1_wp.jpg
http://www.caradisiac.com/media/images/le_mag/mag263/volvo-S80-3big.jpg

V50
http://www.cardata.com/images/2008_new_cars/Volvo/2008_Volvo_V50_back.jpg
http://www.volvocanada.com/Media/media_373_5.jpg

V70
http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/4/7/0/1/2/V70.jpg
http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/4/7/0/1/2/V70.jpg

XC60
http://www.critiqueauto.com/blog/wp-content/uploads/2008/02/volvo_xc60.jpg
http://www.critiqueauto.com/blog/wp-content/uploads/2008/02/volvo_xc60.jpg

XC70
http://images.forum-auto.com/mesimages/141059/volvo%20xc70-02.jpg
http://www.carchannel.be/files/node_images/volvo_xc70_2007_ar.jpg

XC90
http://images.paultan.org/1_ext_enlarge.jpg
http://www.automedia.com/NewCarBuyersGuide2008/photos/2008/Volvo/XC90/SUV/2008_Volvo_XC90_int_6.jpg
_________________
les chats retombent sur leurs pattes , la tartine retombe du coté tartiné, si on met une tartine sur le dos d'un chat ca retombe sur quoi ?
Reste a savoir si Ford est propriétaire de VOLVO Group ou uniquement de VOLVO CARS ce qui n'est pas pareil.
http://www.volvo.com/group/volvosplash-global/en-gb/volvo_splash.htm
http://www.ford.com/about-ford/company-information/ford-b..-vehicle-brands#tab5
Effectivement Ford est partenaire de Volvo cars , toutes mes confuses
_________________
les chats retombent sur leurs pattes , la tartine retombe du coté tartiné, si on met une tartine sur le dos d'un chat ca retombe sur quoi ?
Si Renault rachète Volvo cars, au Final Volvo s'occupe des camions pour les deux groupes et Renault des voitures. ça serait un bon deal.
Faut bien se mettre dans la tête que Volvo truck don Renault est le principal actionnaire, n'a rien a voir (sinon le nom) avec Volvo cars, ce sont deux société complètement indépendante l'une de l'autre.

Citation:

RENAULT VENDRAIT SOUS SA MARQUE UNE BERLINE DE RENAULT SAMSUNG


11 février

Renault devrait vendre sous sa propre marque la future grande berline que produira sa filiale coréenne Renault Samsung, indique une source interne. Développée sur la plateforme des Laguna, Espace et Vel Satis, « cette voiture de forme classique à coffre séparé sera fabriquée à Busan et lancée en fin d’année sur le marché coréen », ajoute cette source. Le modèle remplacera l’actuelle Renault Samsung SM5, basée sur une plateforme Nissan.

A l’export, la berline pourrait reprendre le nom de Safrane. « Ce modèle devrait être diffusé dans les pays du Golfe, en Russie et en Europe de l’Est », croit savoir LA TRIBUNE (11/2/09), ajoutant que le véhicule était également destiné à l’Europe occidentale et notamment à la France, pour prendre la place, du moins partiellement, de la Vel Satis, mais qu’avec la crise, Renault est devenu prudent et n’a pas pris de décision définitive.

Quoiqu’il en soit, Renault Samsung dévoilera fin mars au Salon de Séoul une berline de moyenne gamme, sorte de Laguna à quatre portes nommé Renault Fluence. Depuis 2000, le constructeur français dispose en Corée du Sud d’une base de production d’une capacité de 300 000 véhicules par an. 101 050 unités ont été fabriquées au premier semestre de 2008, dont 30 155 tout terrain (appelés Renault Koleos à l’export).


Je croyais que Fluence serait la Megane électrique, finalement je pense que ça sera plus probablement la dénomination des versions 4 portes.
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
rpm91
Modérateur PR
Message Mer 11 Fev, 2009 20:02
Euh, à mon avis, l'auteur de l'article ferait mieux de lire ce forum :lol2:

Renault a vendu en 2008 3000 Safrane 2 sur base SM5 au Moyen Orient......
Ce serait pas étonnant que la nouvelle SM5 serve de support à une Safrane 2 bis ou 3 :idea:
Fluence a été clairement annoncé par un officiel Renault comme le nom de la L38 (SM3 et Mégane Berline), et non pas de la L43 comme le laisse penser l'article.....
Reste à savoir si électrique et thermique auront le même nom.....
... et comment se nommera la L43 badgée Renault :?:
a terme, ce seront des Renault badgées Samsung ou des Samsung badgées Renault???
rpm91 a écrit:
Euh, à mon avis, l'auteur de l'article ferait mieux de lire ce forum :lol2:

Renault a vendu en 2008 3000 Safrane 2 sur base SM5 au Moyen Orient......
Ce serait pas étonnant que la nouvelle SM5 serve de support à une Safrane 2 bis ou 3 :idea:
Fluence a été clairement annoncé par un officiel Renault comme le nom de la L38 (SM3 et Mégane Berline), et non pas de la L43 comme le laisse penser l'article.....
Reste à savoir si électrique et thermique auront le même nom.....
... et comment se nommera la L43 badgée Renault :?:

J'en ai vu une cette après-midi au 78.

Slts
_________________
Laguna III KT0G https://images.spritmonitor.de/380650.png
https://my.flightmemory.com/image/ibarroso.gif
rpm91
Modérateur PR
Message Mer 11 Fev, 2009 23:02
renault45 a écrit:
a terme, ce seront des Renault badgées Samsung ou des Samsung badgées Renault???


C'est une bonne question.....
Koleos est clairement une Samsung badgée Renault
La Safrane 2 aussi
Par contre, mes collègues du technocentre, L38 et L43 sont des Renault badgées Samsung

Donc, ça dépend
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
rpm91
Modérateur PR
Message Mer 11 Fev, 2009 23:02
ibarroso a écrit:
rpm91 a écrit:

Renault a vendu en 2008 3000 Safrane 2 sur base SM5 au Moyen Orient......

J'en ai vu une cette après-midi au 78.
Slts

Avec une plaque "W 76" ou bien?
Tu me diras, on en a vendu 2 fois plus que de Vel Satis, çà pourrait relancer les ventes en France! :idea: :lol:
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
rpm91 a écrit:
ibarroso a écrit:
rpm91 a écrit:

Renault a vendu en 2008 3000 Safrane 2 sur base SM5 au Moyen Orient......

J'en ai vu une cette après-midi au 78.
Slts

Avec une plaque "W 76" ou bien?
Tu me diras, on en a vendu 2 fois plus que de Vel Satis, çà pourrait relancer les ventes en France! :idea: :lol:

Uh... je ne me rappele pas... je pense qu'elle était 78 mais je ne suis pas sûr.

Mais elle était couleur gris clair, et elle avait 4 sorties d'échappement.

Slts
_________________
Laguna III KT0G https://images.spritmonitor.de/380650.png
https://my.flightmemory.com/image/ibarroso.gif
Dernière édition par ibarroso le Jeu 12 Fev, 2009 07:02; édité 2 fois
Les Echos de ce matin

Citation:
Renault , encore bénéficiaire en 2008, ne donne pas de prévisions pour 2009
[ 12/02/09 - 08H31 - Reuters ]

Régis DuvignauBOULOGNE-BILLANCOURT (Reuters) - Renault annonce avoir dégagé des bénéfices au titre de 2008 mais s'attend à une nouvelle dégradation de ses conditions de marché cette année et remise les deux objectifs phares de son plan stratégique "Contrat 2009."
Le constructeur automobile a fait état d'un résultat opérationnel de 212 millions d'euros, à comparer à 1,3 milliard d'euros en 2007, ramenant sa marge à 0,6%, contre 3,3%.
Confronté au retournement violent de la conjoncture l'an dernier, particulièrement au deuxième semestre, Renault a été contraint de revenir à plusieurs reprises sur ses prévisions de ventes et de résultats au cours de l'exercice. Au titre de 2008, le groupe ne visait "plus" qu'une marge opérationnelle comprise entre 2,5 et 3% alors qu'il espérait 4,5% en début d'année.
Dans un communiqué, Renault souligne que son ambition d'atteindre une marge de 6% en 2009 - seuil fixé dans le cadre du programme "Contrat 2009" - est devenu "caduque". L'objectif de vente de trois millions de véhicules à cette date est également abandonné.
Le résultat net 2008, aidé par la contribution des entreprises associées, Nissan et Volvo AB, s'est établi à 599 millions d'euros, contre 2,73 milliards en 2007, tandis que le chiffre d'affaires marque une diminution de 7% à données comparables à 37,79 milliards. Sur le seul quatrième trimestre, les ventes s'inscrivent en repli de 30%.
Les 22 analystes du consensus Reuters Estimates anticipaient en moyenne un résultat opérationnel de 794,43 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 38,85 milliards.
"Nous avons vécu un exercice très atypique", a déclaré Thierry Moulonguet, directeur financier du groupe au cours d'un bref point presse.
Le dirigeant a ajouté que "le manque de visibilité empêchait toute prévision chiffrée" pour 2009 et que la priorité de l'entreprise allait "au retour à un free cash flow positif", lequel était négatif de 3,02 milliards d'euros l'an passé.
Thierry Moulonguet a également affirmé qu'à fin 2008, Renault disposait de lignes de crédit pour 4,2 milliards d'euros pour l'automobile, dont 518 millions utilisés, et d'autres accords autorisant des prêts équivalents à 5,2 milliards d'euros pour le financement de ses ventes dont 753 millions avaient déjà été tirés.
Ces liquidités s'ajoutent au prêt public de six milliards d'euros consenti par l'Etat pour Renault et PSA Peugeot Citroën et annoncé lundi.
Renault ajoute que ses stocks ont reculé de 666 millions d'euros en valeur à fin décembre et que l'entreprise souhaite poursuivre leur réduction cette année pour un montant de 800 à un milliard d'euros.
"Les investissements devraient aussi reculer de 20%", a précisé Thierry Moulonguet.
Le conseil d'administration du constructeur a décidé de ne pas proposer le versement d'un dividende.
Matthias Blamont, Helen Massy-Beresford, édité par Jacques Poznanski

_________________
Le topic de la bleue
CLIO III Phase 2 - TCE 100 Exception - Bleue Extrême - TOEP, Pack City, intérieur gris clair (Sept. 2009)
Le Monde ce matin :

Citation:
Victime d'une année atypique, Renault parvient à limiter la casse en 2008

En 2008, le groupe Renault parvient à limiter la casse. Il enregistre un bénéfice net de 599 millions d'euros, en baisse de 78 %, aidé par la contribution des entreprises associées, Nissan et Volvo AB. Le chiffre d'affaires est en baisse de 7 % à 37,791 milliards d'euros. Au quatrième trimestre, le groupe a enregistré un chute de son chiffre d'affaires de 28,7 %. Lire la suite l'article

Confronté au retournement violent de la conjoncture l'an dernier, particulièrement au deuxième semestre, Renault a été contraint de revenir à plusieurs reprises sur ses prévisions de ventes et de résultats au cours de l'exercice. Dans un communiqué, le groupe souligne que son ambition d'atteindre une marge de 6 % en 2009 seuil fixé dans le cadre du programme 'Contrat 2009' est devenue 'caduque'. L'objectif de vente de trois millions de véhicules à cette date est également abandonné.

'Nous avons vécu un exercice très atypique', a déclaré Thierry Moulonguet, directeur financier du groupe au cours d'un bref point presse. Le dirigeant a ajouté que 'le manque de visibilité empêchait toute prévision chiffrée' pour 2009 et que la priorité de l'entreprise allait 'au retour à un free cash flow positif', lequel était négatif de 3,02 milliards d'euros l'an passé. Thierry Moulonguet a également affirmé qu'à fin 2008, Renault disposait de lignes de crédit pour 4,2 milliards d'euros pour l'automobile, dont 518 millions utilisés, et d'autres accords autorisant des prêts équivalents à 5,2 milliards d'euros pour le financement de ses ventes dont 753 millions avaient déjà été tirés.

Ces liquidités s'ajoutent au prêt public de 6 milliards d'euros consenti par l'Etat pour Renault et PSA Peugeot Citroën. Renault ajoute que ses stocks ont reculé de 666 millions d'euros en valeur à fin décembre et que l'entreprise souhaite poursuivre leur réduction cette année pour un montant de 800 millions à 1 milliard d'euros. 'Les investissements devraient aussi reculer de 20 %', a précisé Thierry Moulonguet. Le conseil d'administration du constructeur a décidé de ne pas proposer le versement d'un dividende.
_________________
Le gras, c'est la vie
Renault : nominations au sein de la direction.



(CercleFinance.com) -

En complément des actions présentées ce jour à l'occasion de ses résultats financiers, Renault annonce plusieurs nominations effectives à partir du 1e mars ' afin de renforcer le management opérationnel de l'entreprise ',

Au sein du comité exécutif de Renault, Odile Desforges est nommée directeur général adjoint, directeur des ingénieries et de la qualité, en remplacement de Jean Louis Ricaud qui quitte l'entreprise. :shock:
Jérôme Stoll est nommé directeur général adjoint, directeur commercial et de la division véhicule utilitaire, en remplacement de Patrick Blain qui devient chargé de missions auprès du Président. Jérôme Stoll est nommé, à la même date, Leader de la Région Europe, poste précédemment occupé par Patrick Pélata.


En outre, le constructeur automobile a fait part de la nomination de Christian Estève, membre du Comité de direction de Renault, au poste de leader de la région Russie, région nouvellement créée, compte tenu de son importance stratégique pour le Groupe Renault. Il devient également Président d'Avtoframos.


De plus, Jacques Chauvet, membre du Comité de Direction de Renault, est nommé Leader de la Région Euromed (qui ne comprend plus la Russie), en remplacement de Christian Estève. Il rapporte à Patrick Pélata, Directeur général délégué aux Opérations.


Bernard Cambier, membre du Comité de Direction de Renault, est nommé Directeur commercial France en remplacement de Jacques Chauvet. Quant à Jacques Daniel, il est nommé Directeur de la Division Pièces et Accessoires, en remplacement de Bernard Cambier.


Jean Michel Jalinier est nommé Directeur général du Groupe Renault au Mercosur et Président de Renault do Brasil, en remplacement de Jérôme Stoll.


Jacques Rivoal est nommé Directeur commercial Europe en charge du G4 (Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, Italie) en remplacement de Jean-Pierre Laurent, qui conserve ses autres fonctions.


Christian Vandenhende est nommé Directeur des Achats et sera proposé à la Présidence de RNPO (Renault Nissan Purchasing Organization), en remplacement d'Odile Desforges.


Ca bouge donc.... :pense:
_________________
Life is too short not to be
Zzeria
Membre d'honneur
Message Jeu 12 Fev, 2009 13:02
coincoin2000 a écrit:
De plus, Jacques Chauvet, membre du Comité de Direction de Renault, est nommé Leader de la Région Euromed (qui ne comprend plus la Russie)

:shock: :shock: :shock:
Elle devient quoi, la Russie ? Région Asie ??
_________________
Stéphane
https://renaultconcepts.online.fr/images/headers/bandeau-accueil2a.gif
elle devient région à part entière :sifflote:


[referp=620169;quote="coincoin2000"]En outre, le constructeur automobile a fait part de la nomination de Christian Estève, membre du Comité de direction de Renault, au poste de leader de la région Russie, région nouvellement créée, compte tenu de son importance stratégique pour le Groupe Renault. Il devient également Président d'Avtoframos. [quote]
_________________
Life is too short not to be
Zzeria
Membre d'honneur
Message Jeu 12 Fev, 2009 13:02
Flute... je ne sais pas lire, moi... :ko: :ko: :ko:
_________________
Stéphane
https://renaultconcepts.online.fr/images/headers/bandeau-accueil2a.gif
Ouille ouille ouille, Renault limite la casse en effet mais c'est pas joli joli. A moins que Ford brade Volvo je vois pas comment dans ces conditions Renault pourrait acquérir le suédois. Dommage, mais bon...
_________________
Mes parents :
Renault Grand Scenic III.3 1.2 TCe 130 Bose & Renault Clio IV Intens 1.5DCI 90 chv

Moi :
BMW Serie 5 E 39 523ia Pack

Petite précision, J-M, c'est pas Jean-Marcel ou Jean-Maurice, mais Jean-Marc :mrgreen:
rpm91
Modérateur PR
Message Jeu 12 Fev, 2009 19:02
coincoin2000 a écrit:
Jean Louis Ricaud qui quitte l'entreprise. :shock:

J'aimerais connaitre le montant du chèque :twisted:
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
Boafff...

ça faisait longtemps qu'il était là et ils ont tendance à tourner fréquemment à ce niveau (n'oublions pas qu'il était directeur de Cogéma avant d'arriver dans la 2ème moitié des années 90...)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Dernière nouvelle ce soir sur Yahoo

Citation:
Renault alourdit la facture sociale pour 2009
il y a 2 heures 22 min

Sophie Tétrel

Renault, contrairement à Peugeot-Citroën, a réussi à garder ses comptes dans le vert en 2008 malgré une chute de près de 80% de son bénéfice net. Mais le constructeur automobile a déclenché un tollé jeudi en annonçant de nouvelles suppressions de postes alors qu'il venait de s'engager à ne plus licencier en 2009, en contrepartie d'une aide publique de 3 milliards d'euros.

Avec un bénéfice net de 599 millions d'euros, le N°2 français du secteur a limité la casse après le brutal retournement de la conjoncture lié à la crise économique internationale. Son résultat net a cependant plongé de 78%, après avoir atteint les 2,73 milliards d'euros en 2007. Le chiffre d'affaires 2008 a également baissé de 7% sur l'année 2008, à 37,79 milliards d'euros, et de 28,7% pour le seul quatrième trimestre.

Après l'annonce d'une perte nette de 343 millions d'euros en 2008 pour PSA, les résultats de la firme au losange et son intention de ne pas verser de dividendes aux actionnaires, ni de bonus aux cadres, auraient dû être bien accueillis, mais cet aspect a été totalement éclipsé par la contradiction entre les engagements sociaux du groupe et ses projets pour 2009.

Sachant que la filière emploie 10% de la population active française, l'Etat a en effet accordé environ 6 milliards d'euros de prêts sur cinq ans à Renault et PSA en début de semaine. En échange de quoi, les deux constructeurs, déjà aidés par la prime à la casse, se sont engagés à ne fermer aucun site en France pendant cinq ans et à ne procéder à aucun licenciement en 2009.

D'où le choc quand le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a annoncé jeudi un recours accru au chômage partiel et 3.000 suppressions de postes qui s'ajouteront aux 9.000 déjà prévues pour cette année, même s'il s'agit selon lui de départs volontaires et de non-remplacements.

La crise, s'est justifié M. Ghosn, "risque de durer et va sans aucun doute modifier le paysage industriel". Il a refusé d'avancer des prévisions financières pour 2009, se fixant pour priorité de revenir à un "cash flow" positif (flux de trésorerie, c'est-à-dire les fonds dont dispose l'entreprise après impôts et réinvestissement).

Mais la CGT a dénoncé des "plans sociaux déguisés" et des "résultats en trompe-l'oeil" artificiellement aggravés par "un jeu d'écriture comptable" et notamment des provisions pour restructuration. Soulignant que PSA a de son côté relevé son plan de départs -qui était en décembre de 3.550 en France-, le syndicat estime que "l'argent public ne doit pas financer des entreprises qui cassent l'emploi dans l'unique but de créer de la valeur pour l'actionnaire".

"Les richesses de l'entreprise et les fonds publics doivent être (...) consacrés à la défense de l'emploi, l'amélioration des conditions de travail et la progression du pouvoir d'achat", conclut la CGT, qui soutient la nouvelle journée d'action interprofessionnelle prévue pour le 19 mars
_________________
Le topic de la bleue
CLIO III Phase 2 - TCE 100 Exception - Bleue Extrême - TOEP, Pack City, intérieur gris clair (Sept. 2009)


Sauter vers: