Accueil >  Histoire  > 
Renault Agriculture a été pendant longtemps une marque réputée dans le domaine agricole, et ce, depuis le début du siècle dernier. Pourtant, les années 2000 ont eu raison de cette activité chez Renault, puisque sa filiale agricole a été revendue au concurrent allemand Claas.Aux débuts de l’aventure, on retrouve un homme Louis Renault, qui, pour les besoins de sa propre exploitation, décide de créer un char agricole. Pour mener à bien son projet, il réutilise la base du célèbre char FT17 qui a notamment mené la France à la victoire à la fin de la Première Guerre Mondiale (1914-1918). Son premier enfin agricole dispose donc de chenilles pour la version militaire, avant de laisser place à des roues métalliques ou à bandage, puis des pneumatiques dans les années 30.Rapidement, la production augmente pour fournir le marché agricole, à tel point qu’une usine (au Mans) lui sera dédiée pendant la Seconde Guerre Mondiale (1939- 1945).Après la guerre, la production repart, bien que l’usine est à reconstruire. De ses chaînes sortiront notamment la célèbre série D (pour Diesel). Dans les années 2000, la gamme est profondément remaniée. Tous les modèles portent alors le nom d’un Dieu antique (Ceres, Atles,...).En 2003, Renault cède 51% des parts de son activité au constructeur Allemand Class.En janvier 2006, ce dernier monte à 80 % dans le capital de Renault Agriculture avant de finir de racheter le reste des parts en 2008, signant au passage la fin des tracteurs agricoles de marque Renault.
  • Renault Agriculture, constructeur de tracteurs et engins agricoles Renault
    14/08/2006 Renault Agriculture, constructeur de tracteurs et engins agricoles Employant près de 2000 personnes, présent dans 52 pays, Renault Agriculture était l'un des grands constructeurs mondiaux du secteur agricole. Pourtant, la marque sera revendue à Claas, partenaire et concurrent de Renault Agriculture en 2003.

    Version Desktop - 15-1605-amp0-device-1164274912