Accueil / Le Groupe Renault et les chiffres clés

[Renault] News du Groupe

J'ai tres confiance en renault et moi n'ai jamais pas au des problemes avec mes voitures...mais AUTOBLOG parle d'un mega rappelle de 694.000 Scenic II :peur2: pour un problem au frein de parking automatique...vous ne savez de plus?
Yep la voiture a mon père a été rappelé. Apparement c'est une reprogrammation du calculateur du frein de parking car il y aurais eu certains cas de serrage pendant que la voiture était en mouvement.
Extrait revue de presse CCFA :

France :

LE POIDS DES PAYS EMERGENTS DANS LES REVENUS DE PSA ET RENAULT

6 juillet

Les pays émergents représentent une part croissante des revenus et des résultats des entreprises européennes, révèle une étude de la Société Générale. Ils ont ainsi représenté 35 % des revenus de Renault en 2009 et devraient atteindre 40 % dans trois à cinq ans. Chez PSA Peugeot Citroën, le poids des pays émergents a été de 28 % l’an dernier et devrait s’établir à 32 % d’ici à 3-5 ans. Chez Michelin, la part de ces pays a été de 29 % en 2009 et devrait atteindre 35 % dans 3 à 5 ans. (ECHOS 6/7/10)


Espagne :

RENAULT OBTIENT UNE AIDE DE 15,2 MILLIONS D’€ POUR VALLADOLID

5 juillet

La région de Castille et León a accordé une aide de 15,2 millions d’euros à Renault pour son usine de Valladolid, destinée à financer cinq projets industriels, notamment le réaménagement du site en vue de la production de la petite Twizy électrique. Une partie des fonds sera en outre utilisée pour développer de nouveaux moteurs écologiques et réduire la consommation des nouveaux véhicules « traditionnels » qui seront fabriqués à Palencia. (LA GACETA DE LOS NEGOCIOS, NEGOCIO & ESTILO DE VIDA 2/7/10)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Extrait revue de presse CCFA :

France :

RENAULT-CLEON A PRODUIT SA 50 MILLIONIEME BOITE DE VITESSES

7 juillet


Le PARIS NORMANDIE (6/7/10) rapporte que le site Renault de Cléon a produit le 17 juin sa 50 millionième boîte de vitesses. L’usine, qui comptait à fin 2009 plus de 4 000 salariés, a fabriqué l’an dernier 508 258 boîtes de vitesses et 310 806 moteurs ; à l’heure actuelle, 61 % des boîtes de vitesses produites à Cléon sont destinées à équiper des modèles Nissan, 28 % des modèles Renault et 11 % des modèles General Motors.


::yeah_002::


dont pas mal de PK6 ....



:-/
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Je ne savais pas que Renault fabrique des boites pour GM.
Ca doit être pour les utilitaires partagés avec GM (Trafic et compagnie).
_________________
Le gras, c'est la vie
oui PK6 et PF6 pour les VU (Trafic et Master pour / avec GM et Nissan même si c'est plus sur du tout pour le Master 3)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Extrait revue de presse CCFA :

France :

CAMPAGNE D’ESSAIS POUR DEUX VEHICULES ELECTRIQUES RENAULT

8 juillet


Renault a annoncé le 7 juillet le lancement d’une campagne européenne d’essais de deux de ses véhicules électriques (Fluence Z.E. et Kangoo Express Z.E.) dans 16 pays jusqu’à fin février 2011. Quelque 2 000 personnes (médias, flottes d’entreprises, leaders d’opinion) auront l’opportunité de tester ces modèles, qui seront commercialisés mi-2011.

La campagne d’essai débutera en juillet en Scandinavie, au Royaume-Uni et en Irlande ; elle fera l’évènement en France au moment du Mondial de l’Automobile de Paris. (AFP 7/7/10)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
RENAULT A RENOUE AVEC LES BENEFICES AU PREMIER SEMESTRE

30 juillet

Au premier semestre, Renault a dégagé un bénéfice net de 823 millions d’euros (contre une perte de 2,7 milliards d’euros sur les six premiers mois de 2009), sur un chiffre d’affaires de 19,668 milliards d’euros, en hausse de 23,1 % à périmètre identique. Sa marge opérationnelle s’est élevée à 780 millions d’euros (contre une perte opérationnelle de 620 millions un an auparavant), ce qui représente 4 % du chiffre d’affaires. Le constructeur a par ailleurs dégagé un flux de trésorerie positif de 1,42 milliard d’euros.

Les ventes mondiales du groupe Renault ont bondi de 21,7 % au premier semestre, à plus de 1,3 million d’unités. Les ventes de la marque au losange ont progressé de 19,9 %, celles de Dacia de 18,5 % et celles de Renault Samsung de 61 %. « Toutes les marques du groupe et toutes les régions ont accru leurs parts de marché », se félicite Carlos Ghosn, président de Renault. La part de marché mondiale du groupe a progressé de 0,15 point, à 3,8 %.

Renault indique que, dans un environnement incertain, il reste concentré sur son principal objectif, qui consiste à générer un flux de trésorerie positif sur l’ensemble de 2010 et à augmenter sa pénétration sur ses principaux marchés. Le constructeur prévoit un marché mondial en progression de 8 % par rapport à 2009, en dépit d’une baisse du marché européen évaluée entre - 7 % et - 9 %. (ECHOS.FR, NOUVELOBS.COM, FIGARO.FR, TRIBUNE.FR, HANDELSBLATT, COMMUNIQUE RENAULT 30/7/10)
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
C'est des très bons résultats :ouioui:
J'espère que le second semestre affichera également les mêmes performances vu le contexte économique actuel
_________________
Mégane IV Intens TCE 130, Captur Intens Energy dci 90, Mégane III Coupé Dynamique 1.5 Dci 105cv, Clio III Dynamique 1.5 dci, Megane II coupé Luxe-Dynamique 1.6, Clio II 1.4 Dyna, Clio II ph 1 Rxt 1.6
http://www.paris-normandie.fr a écrit:
Important incendie chez Renault à Grand-Couronne

Publié le mardi 24 août 2010 à 09H40

Depuis ce mardi matin les pompiers de la Seine-Maritime luttent contre un important incendie dans les entrepôts de l'usine CKD de Renault, entre Grand-Couronne et Moulineaux.
1 › 2

Le feu dégage une épaisse fumée noire, visible à une vingtaine de kilomètres à la ronde

Des pompiers luttent depuis le début de la matinée contre un incendie qui s'est déclaré dans un entrepôt de l'usine Renault (CKD) de Grand-Couronne. Une épaisse fumée noire est visible jusqu'à l'A13 et Rouen.
Selon les premiers éléments recueillis auprès du SDIS 76, le feu a pris dans un entrepôt de stockage, vers 6 h 30. Sur place, les pompiers ont déployé d'importants moyens pour venir à bout du sinistre. Deux hangars ont été entièrement détruits par le feu et se sont écroulés.


Fumées toxiques ?
Une équipe spécialisée analyse le contenu des fumées dégagées au dessus du brasier afin de déterminer sa toxicité. Une section de la compagnie départementale d'intervention (CDI) a été dépêchée sur les lieux de l'incendie par le commissaire François Angelini, directeur adjoint de la sécurité publique, dans le but de sécuriser la zone. D'autant que des risques d'explosion n'étaient pas à écarter compte tenu de la présence à proximité de bouteilles d'oxygène et d'une cuve de gaz.
Les services de police invitent les habitants à rester calfeutrés chez eux dans l'attente des résuiltats de l'analyse des fumées.
Le chef de cabinet du préfet, Jean-Christophe Bouvier, est attendu sur place.
Grand-Couronne est une plateforme de logistique internationale qui a pour principales missions l’approvisionnement, le conditionnement, l’importation et l’exportation de pièces et organes automobiles de première monte en Europe et hors Europe.
J'espère qu'il n'y a pas de blessé ou pire ! :-/
communiqué Renault a écrit:

INCENDIE IMPORTANT SUR LE SITE DE GRAND-COURONNE


Contexte
Un incendie important s’est déclaré ce matin sur le site ILN de Grand-Couronne, sans qu’aucun blessé ne soit à déplorer. Compte tenu de l’ampleur des dégâts, l’activité de plusieurs sites Renault sera perturbée. De nombreuses télévisions sont sur place : des reportages sont donc à prévoir au moins en France dès ce midi.

Point sur la situation
Ce 24 août 2010, un incendie important s’est déclaré vers 6h45 à l'usine Renault ILN de Grand-Couronne près de Rouen (France). Les pompiers sont sur place et ont maîtrisé l’incendie. Le bâtiment E s'est effondré. Il stockait des pièces et des moteurs venant notamment du Brésil, du Japon, de l’Inde et destinés aux usines en France et en Espagne.
L’ampleur des dégâts n’a pas encore pu être évaluée, mais tout sera mis en œuvre pour rétablir le plus rapidement les flux d’approvisionnement vers les usines.
Le sous-préfet est sur place. 80 pompiers sont mobilisés. Il n’y a pas de blessés. L'origine de l'incendie reste à préciser.
Il a été conseillé aux habitants de fermer les fenêtres compte tenu d’une fumée dense mais non toxique.

Le site de Renault Grand-Couronne est la première des 7 plates-formes de logistique internationale (ILN) en fonctionnement à ce jour au sein du groupe Renault. Spécialisé dans les flux import/export de pièces automobiles, le site de Grand-Couronne est intégré à la Direction des Fonctions Logistiques Monde (elle-même rattachée à la Direction de la Logistique de l’Alliance Renault/Nissan).
L’ILN (International Logistics Network) de Grand-Couronne assure les prestations d’importation, d’approvisionnement, de conditionnement, d’expédition de pièces automobiles vers des usines Renault de carrosserie-montage et mécanique, des clients externes, notamment à l’international par voie maritime.
Citation:
Renault lancera 5 modèles en Inde entre la mi-2011 et la mi-2013
Reuters

Le jeudi 26 août 2010, à 10h 23

La division indienne de Renault lancera cinq modèles entre la mi-2011 et la mi-2013 afin de répondre à la hausse de la demande sur ce marché à forte croissance, a déclaré jeudi le directeur général du constructeur français pour l'Inde, Marc Nassif.

Des véhicules de petite taille, construits sur la plate-forme de son partenaire japonais Nissan, seront lancés dès 2012, a-t-il dit en marge d'une conférence sur l'automobile.

Il a précisé que les voitures en question seraient commercialisées sous la marque Renault à un prix compétitif.

L'alliance Renault-Nissan travaille en outre avec le spécialiste indien du deux-roues Bajaj Auto à la construction d'une voiture à bas coût qui sera lancé d'ici la fin 2012.

Marc Nassif a par ailleurs ajouté qu'il se fixait pour objectif de vendre 75.000 véhicules en Inde en 2013.

Sanjeev Choudhary, Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez
_________________
Le gras, c'est la vie
rpm91
Modérateur PR
Message Dim 12 Sep, 2010 22:09
Le Monde a écrit:
Quand Carlos Ghosn aurait pu prendre le volant de GM

| 11.09.10 | 14h29

S'il l'avait voulu, Carlos Ghosn, l'emblématique patron de Renault et de Nissan, serait aujourd'hui à la tête du groupe américain General Motors (GM), le numéro deux mondial de l'automobile. Steve Rattner, l'ancien conseiller du président Barack Obama pour le secteur automobile, le raconte dans son livre Overhaul, à paraître le 20 septembre aux Etats-Unis.

M. Rattner décrit ses six mois au coeur de la Maison blanche avec une mission : organiser la faillite de deux des "Big Three" (General Motors et Chrysler). Et confirme - les rumeurs avaient couru à l'époque - que lorsque Rick Wagoner fut remercié par la Maison Blanche en mars 2009 après trente-deux ans passés chez GM, dont neuf à la présidence, "la première personne à laquelle (j'ai) pensé pour remplacer Wagoner fut Carlos Ghosn", écrit M. Rattner. Les deux hommes dînèrent deux fois ensemble, une fois à New York dans l'appartement de M. Rattner et une autre à l'hôtel Four Season's de Washington.

"Ce n'était pas le moment"

"J'aimerais que GM fasse partie de l'alliance Renault-Nissan", glisse M. Ghosn dans la conversation. Le patron français avait déjà tenté, lors de l'été 2006, un rapprochement avec GM. Mais M. Wagoner l'avait sèchement éconduit, au prétexte que GM pouvait s'en sortir sans son aide. Cette fois encore, l'idée de M. Ghosn était repoussée : "Je refusai poliment. Il y avait à mon sens trop de doublons entre GM et l'alliance Renault-Nissan", écrit M. Rattner. Mais il lui demande dans la foulée : "Seriez-vous intéressé par le poste de directeur général ?". M. Ghosn déclina lui aussi poliment l'offre. Essentiellement parce que Renault et Nissan étaient ébranlés par la crise. "Il était d'une loyauté considérable envers ses deux entreprises. Il voulait les voir sortir de la crise", se souvient M. Rattner.

A l'époque, les rumeurs avaient circulé sans que quiconque commente. Cette fois, dans un entretien accordé à CNN jeudi 9 septembre, M. Ghosn a confirmé : "Il m'a proposé le poste et j'ai décliné. Pour une raison simple : l'industrie automobile traverse l'une des pires crises de son histoire. (...) Ce n'était pas le moment de partir". Du coup, M. Ghosn a aussi profité de cet entretien pour démentir son éventuelle nomination à la tête du groupe automobile indien Tata Motors pour succéder à Ratan Tata, son PDG. Qu'un poste se libère, et le nom de Carlos Ghosn court.
Nathalie Brafman

Renault remanie son état-major
Le Monde.fr | 09.09.10 | 07h17

Renault a annoncé, mercredi 8 septembre, une réorganisation de son état-major. Gérard Leclercq fait son entrée au comité exécutif du groupe, qui compte neuf membres. A 61 ans, il sera chargé des fabrications du groupe et de la logistique, succédant ainsi à Michel Gornet, qui part à la retraite. Sa nomination comme directeur des ressources humaines en mars 2007, alors que le constructeur automobile était confronté à une série de suicides sur le site du Technocentre de Guyancourt (Yvelines), avait surpris. Ce polytechnicien avait en effet jusque-là effectué une carrière de pur ingénieur, son dernier poste ayant été directeur des fabrications mécaniques du groupe. Un profil, qui avait pris à contre-pied les syndicats de l'entreprise, traumatisés par ces morts en série. En bon soldat, M. Leclercq s'était attelé à la tâche et force est de constater que, sous sa direction, cette crise a été jugulée.

Proche du PDG, Carlos Ghosn, Marie-Françoise Damesin, elle, avait une carrière de DRH derrière elle. Pourtant, là encore, de façon surprenante, elle avait été propulsée directeur de la communication en remplacement de Patrick Bessy, un proche de l'ex-PDG de Renault, Louis Schweitzer. Aujourd'hui elle revient à ses premières amours en prenant, à 53 ans, la direction des ressources humaines du groupe.

Conséquence : la communication de Renault est largement remaniée. Elle sera désormais chapeautée par Stephen Norman, 56 ans. Ce mercenaire de l'automobile, passé chez Rover, Volkswagen et Fiat, cumulera la direction marketing et la direction de la communication. Frédérique Le Grevès, 43 ans, jusque-là responsable des relations avec la presse, prend du galon pour devenir son adjointe. Ces mouvements peuvent être interprétés comme une volonté de Carlos Ghosn de passer la vitesse supérieure pour améliorer l'image de Renault, après s'être focalisé sur la partie industrielle et le redressement de la qualité des véhicules.

Enfin dernier changement, Bruno Ancelin, prend la tête des opérations de Renault en Russie. Il remplace Christian Estève, qui part à la retraite. Il cumulera son poste avec ses fonctions actuelles de responsables des achats de l'alliance Renault-Nissan. Il aura notamment pour délicate mission de redresser Avtovaz, le fabricant de Lada, dont Renault détient 25 % et qui, à la suite de la crise, a connu de graves difficultés financières.
Stéphane Lauer
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
Citation:
Du coup, M. Ghosn a aussi profité de cet entretien pour démentir son éventuelle nomination à la tête du groupe automobile indien Tata Motors pour succéder à Ratan Tata, son PDG. Qu'un poste se libère, et le nom de Carlos Ghosn court.


Autant dire que le salaire de Carlos risque de faire un sacré bond cette année :sifflote:
Extrait revue de presse CCFA :

France:

LA TWINGO II SERA RESTYLEE AU PRINTEMPS 2011

13 septembre

AUTO PLUS (9/9/10) publie des images de ce à quoi devrait ressembler la Twingo II restylée, que Renault devrait commercialiser au printemps 2011. Le magazine souligne que la rondeur des feux antibrouillard rappelle celle des optiques de la première génération du modèle.


RENAULT CELEBRE SES 100 ANS DE PRESENCE SUR LES CHAMPS-ELYSEES

13 septembre


Renault célèbre ses 100 ans de présence sur les Champs-Elysées à Paris en proposant du 11 septembre au 14 novembre une exposition dans le hall de l’Atelier Renault. En mai 2010, Renault a été la première marque à s’installer sur la prestigieuse avenue, à proximité du Grand Palais, qui abrite alors depuis 1901 le Salon de l’Automobile ; le « Magasin Renault des Champs-Elysées » devient ainsi la vitrine de la marque. Un demi-siècle après, en octobre 1962, ouvre le Pub Renault, qui devient un lieu de rencontres avec bar et restaurant. Enfin, en novembre 2000, naît l’Atelier Renault, qui accueille 2,5 millions de visiteurs par an en moyenne, soit trois fois plus que le Pub Renault.

En janvier 2011, l’Atelier Renault fermera pendant six mois pour des travaux d’embellissement. (AFP 10/9/10)


RENAULT PREPARERAIT UN MODELE LUXUEUX DERIVE DE LA FUTURE SM7

13 septembre


Après la Latitude, basée sur la Renault Samsung SM5, dont le lancement est imminent, Renault préparerait un modèle encore plus grand et luxueux, qui serait basé sur la future SM7 et qui serait produit dans l’usine sud-coréenne du groupe, située à Busan. Ce véhicule serait distribué en Russie et dans les pays du Golfe, notamment, mais pas en France à priori. (TRIBUNE 13/9/10)


Argentine:

RENAULT A ACHEVE LA MODERNISATION DE SON USINE DE SANTA ISABEL

13 septembre

Renault a achevé la modernisation de son usine de Santa Isabel, en Argentine ; le constructeur a investi 34,2 millions de dollars sur le site en vue, notamment, d’y produire la Fluence à partir de la fin 2010. L’usine de Santa Isabel fabrique actuellement des Clio Symbol et Kangoo.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un investissement total de 127 millions de dollars que Renault compte réaliser en Argentine d’ici à 2011. (GUIA MOTOR 8/9/10)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Srg2 a écrit:
Extrait revue de presse CCFA :

France:

LA TWINGO II SERA RESTYLEE AU PRINTEMPS 2011

13 septembre

AUTO PLUS (9/9/10) publie des images de ce à quoi devrait ressembler la Twingo II restylée, que Renault devrait commercialiser au printemps 2011. Le magazine souligne que la rondeur des feux antibrouillard rappelle celle des optiques de la première génération du modèle.


Des AB ronds? Encore un super scoop d'Autoplus ::forum_002::
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
rpm91
Modérateur PR
Message Mer 15 Sep, 2010 14:09
Renault inaugure un centre d'essais en Roumanie
15/09/2010 12:00:00

Renault inaugure aujourd'hui le Centre Technique de Titu en présence du président de la Roumanie, Traian Basescu, et de Patrick Pélata, Directeur Général délégué aux opérations. Ce centre vient en complément des centres d'essais d'Aubevoye et de Lardy en France et sera principalement dédié à la mise au point des véhicules et des organes mécaniques de la plateforme B0 (plateforme Logan).
http://www.renault.com/fr/Pages/Communique.aspx?idCP=23432



L'usine Renault-Douai célèbre ses 40 ans
15/09/2010 14:00:00

L'usine Georges Besse de Douai (Nord-Pas-de-Calais), qui est la seule usine du Groupe à produire Nouveau Scénic, Nouveau Grand Scénic et Nouvelle Mégane Coupé-Cabriolet, fête ses 40 ans.

http://www.renault.com/fr/Pages/Communique.aspx?idCP=23435
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
Utilitaires: Renault et Opel poursuivent leur coopération
Citation:

Renault et Opel/Vauxhall ont annoncé vendredi dans un communiqué qu'ils allaient développer en commun la nouvelle génération de Renault Trafic et Opel Vivaro, poursuivant ainsi le cadre de la coopération qui lie les deux constructeurs depuis 1996.


Autant dire que ça va relancer la question du schéma industriel qui en découle. (Sandouville, Barcelone, Luton...)
Interwiew de P.Pelata

http://www.lefigaro.fr/societes/2010/09/19/04015-20100919ARTFIG00187-une-renault-sur-deux-vendue-hors-d-europe-en-2013.php

Citation:
Le Mondial de l'automobile démarre à la fin du mois. Quel message veut faire passer Renault à cette occasion?

Principalement trois messages. Premièrement, Renault va mieux. Malgré la crise, nous avons obtenu de très bons résultats au premier semestre, avec une marge opérationnelle de 4%, ainsi qu'une forte croissance de nos ventes et de nos parts de marché. Deuxièmement, l'entreprise n'a jamais cessé de s'améliorer en profondeur, notamment sur le plan de la qualité, où nous avons placé nos principaux modèles sur le podium en Europe. Ce que nous avions dit, nous l'avons fait. Troisièmement, quoi qu'on en dise, Renault reste un grand acteur en France: nous allons fabriquer à Flins la Zoe Z.E., notre premier véhicule électrique de grande série, ainsi que la batterie. Notre prochain fourgon sera, lui, rapatrié sur le site de Sandouville. Ainsi, nous sommes le seul constructeur à localiser tous ses véhicules utilitaires sur son territoire. Et ce alors que l'écart de charges sociales entre la France et l'Europe de l'Est reste considérable.

Vous attendez-vous à une fin d'année difficile, avec la baisse ou la fin des primes à la casse?

Nous n'anticipons pas pour la fin de l'année 2010 la chute brutale des ventes que l'on craignait avant l'été. Nous prévoyions une baisse comprise entre 7 et 9% en Europe. Nous pensons désormais qu'elle sera plus proche du bas de cette fourchette. Nous tablons cependant sur une nouvelle baisse, significative, en 2011. Dans le même temps, et c'est une bonne nouvelle, nous observons un vrai dynamisme hors d'Europe, sur des marchés comme la Turquie, le Maghreb, le Brésil ou la Russie. Au total, nous devrions donc vendre autour de 2,5 millions de voitures cette année, soit plus que l'an passé (2,3 millions). Si cette tendance se confirme, nos ventes hors d'Europe, qui représentent actuellement 40% du total, contre 11% en 1999, pourraient atteindre 50% en 2013.

D'après nos informations, le prix de votre Zoe électrique sera inférieur à celui des modèles concurrents déjà connus. Comment y êtes-vous parvenu?

Nous dévoilerons les tarifs de Fluence Z.E. et de Kangoo Express Z.E. au Mondial de l'automobile, où nous montrerons l'ensemble de notre gamme en version quasi définitive. Plusieurs éléments nous permettent d'obtenir des tarifs compétitifs. Contrairement à nos concurrents, nous allons produire nos modèles électriques en grande série. Pour la Zoe, prévue pour 2012, nous allons installer une capacité de production de 150.000 exemplaires par an, avec la possibilité de doubler ce chiffre. Autre facteur décisif, le partage des coûts de développement avec notre allié, Nissan. Nous n'excluons d'ailleurs pas une collaboration avec Daimler sur le véhicule électrique. Enfin, plutôt que de sortir rapidement notre modèle, nous avons décidé d'attendre l'arrivée de batteries plus performantes et moins onéreuses.

Le prix sera-t-il un facteur décisif de réussite?

Pour nous, c'est central. On ne vise pas une niche de passionnés d'écologie, mais un public plus large, à la recherche d'un achat rationnel. Il s'agira souvent d'une deuxième voiture urbaine, pour des gens effectuant de courts trajets quotidiens, de 50 à 60 kilomètres par jour, entre la banlieue et la ville, ou de banlieue à banlieue. D'après nos études, à partir de 15.000 kilomètres par an, il sera économiquement plus avantageux de rouler avec nos voitures électriques plutôt qu'avec un modèle thermique.

Vous ne croyez pas à l'hybride?

Nous pensons qu'en Europe cette technologie n'est pas compétitive par rapport au diesel, et prévoyons donc une part limitée des ventes dans le futur. L'hybride pourrait avoir un intérêt pour les très grosses voitures, mais ce n'est pas notre spécialité. Au sein du groupe, nous disposons cependant de cette technologie, puisque Nissan la développe pour le marché américain, où le diesel n'est pas présent. Si elle décollait, nous pourrions donc l'utiliser.

On ne vous entend plus parler de haut de gamme, avez-vous abandonné ce créneau?

Nous n'avons pas abandonné ce créneau, mais nous travaillons sur un haut de gamme qui corresponde à notre identité. Nous visons à terme une part de marché de 9 à 10% sur le segment des voitures vendues entre 27.000 et 35.000 euros. En clair, il faut qu'un acheteur de Scenic puisse trouver chez nous une offre s'il veut monter en gamme. Or, pendant la crise, nous avons arrêté le renouvellement de l'Espace, modèle prévu à l'origine pour 2010-2011. Nous l'avons relancé récemment en réfléchissant à une voiture radicalement différente, mieux adaptée à l'après-crise en termes d'émission de CO2 et prenant en compte les changements très rapides des mentalités vis-à-vis des grosses voitures. Enfin, nous envisageons un successeur à la Vel Satis, qui, s'il devait sortir, serait commercialisé, comme l'Espace, en 2013-2014.

Avez-vous aussi des ambitions dans le haut de gamme hors de France?

S'il est difficile pour un généraliste de vendre des grandes berlines en Europe, tant ce créneau est dominé par les spécialistes allemands, ailleurs c'est possible. Nous avons développé en Corée Fluence et SM5, que nous appelons «Latitude» à l'export. Ce modèle a été conçu essentiellement pour l'Asie, la Russie et le Moyen-Orient, et accessoirement pour l'Europe. Si l'on ajoute le 4×4 Koleos, également fabriqué en Asie, nous disposons pour la première fois d'un vrai choix haut de gamme pour l'international. Elle sera complétée l'an prochain par la SM7, qui n'est pas prévue pour l'Europe.

Allez-vous continuer à accélérer sur le low-cost?

Je n'aime pas ce mot de «low-cost». La réalité, c'est que de plus en plus de gens veulent des produits à la fois abordables et de qualité irréprochable. Je rappelle qu'entre 1999 et 2008 la part du budget des ménages français consacrée à l'achat d'une voiture neuve est passée de 5,2 à 3,8%. Avec Dacia, nous sommes capables de les produire à un coût intéressant. Tout en étant rentable. Naturellement, ce créneau se développe donc au sein du groupe. J'ajoute que Dacia est un aiguillon pour la marque Renault. Depuis le lancement du nouveau Scenic, nous avons décidé que les nouveaux modèles ne seraient pas vendus plus chers que les anciens.
Extrait revue de presse CCFA :


France:

RENAULT VISE UN PUBLIC LARGE AVEC SES VEHICULES ELECTRIQUES

20 septembre

Dans un entretien accordé au FIGARO (20/9/), Patrick Pélata, directeur général délégué de Renault, explique qu’avec les véhicules électriques, Renault vise un public large à la recherche d’un achat rationnel. « D’après nos études, à partir de 15 000 km par an, il sera économiquement plus avantageux de rouler avec nos voitures électriques plutôt qu’avec un modèle thermique », déclare-t-il. « Nous dévoilerons les tarifs des Fluence Z.E. et Kangoo Express Z.E. au Mondial de l’Automobile, où nous montrerons l’ensemble de notre gamme [électrique] en version quasi-définitive », indique M. Pélata, ajoutant que Renault pourra proposer des tarifs compétitifs en produisant ces véhicules en grande série et grâce au partage des coûts de développement avec son allié Nissan. « Nous n’excluons d’ailleurs pas une collaboration avec Daimler sur le véhicule électrique. Enfin, plutôt que de sortir rapidement notre modèle, nous avons décidé d’attendre l’arrivée de batteries plus performantes et moins onéreuses », détaille-t-il.

M. Pélata annonce également que le projet de renouvellement de l’Espace, arrêté durant la crise, a récemment été relancé, « en réfléchissant à une voiture radicalement différente, mieux adaptée à l’après-crise en termes d’émissions de CO2 et prenant en compte les changements très rapides de mentalités vis-à-vis des grosses voitures ». Renault songe également à « un successeur de la Vel Satis qui, s’il devait sortir, serait commercialisé, comme l’Espace, en 2013-2014 », ajoute-t-il, soulignant que, dans le créneau des véhicules vendus entre 27 000 et 35 000 euros, Renault vise à terme une part de marché de 9 % à 10 %.

M. Pélata indique par ailleurs qu’au vu du dynamisme de certains marchés internationaux (Turquie, Maghreb, Brésil, Russie), le groupe Renault devrait finalement vendre quelque 2,5 millions de voitures cette année, soit plus qu’en 2009 (2,3 millions d’unités). « Si cette tendance se confirme, nos ventes hors d’Europe, qui représentent actuellement 40 % du total, contre 11 % en 1999, pourraient atteindre 50 % en 2013 », prévoit-il.


PSA ET RENAULT DIVERGENT SUR LES PRISES POUR L’ELECTRIQUE

20 septembre


PSA Peugeot Citroën et Renault ont retenu des options techniques différentes pour leur système de recharge rapide des voitures électriques. Le premier a opté pour le courant continu et le second pour le courant alternatif. Contrairement aux systèmes de charge lente, ceux de charge rapide seront certainement minoritaires, mais ils permettront de recharger une voiture électrique à 80 % en une demi-heure. Deux issues sont possibles : soit l’un des deux constructeurs s’alignera sur le standard de l’autre, soit il faudra équiper toutes les bornes rapides de deux prises, expliquent LES ECHOS (20/9/10).


(comme d'hab la guerre des standards et des brevets($$$) ...)



PSA ET RENAULT VEULENT REMBOURSER L’ETAT RAPIDEMENT

20 septembre


PSA Peugeot Citroën et Renault, qui ont annoncé le 10 septembre le remboursement anticipé d’un milliard d’euros chacun sur le prêt que l’Etat français leur a consenti en avril 2009, souhaitent solder totalement ce crédit dans les meilleurs délais. Une porte-parole de Renault a indiqué le 17 septembre que le solde de 2 milliards pouvait être payé à partir d’avril 2011, soit la date théorique du début des remboursements trois ans après l’octroi du prêt. Un porte-parole de PSA a confirmé que le groupe était libre de rembourser à cette date, ajoutant qu’il fallait s’attendre à ce que les choses aillent vite sur ce dossier. Les deux constructeurs pourront alors rembourser tout ou partie du solde du prêt ; en cas de remboursement partiel, le premier paiement ne pourra être inférieur à 500 millions d’euros. (AUTOACTU.COM 20/9/10)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Où l'on reparle des Etats Unis:

source : Reuters
Citation:
Renault devra inévitablement se lancer en Chine et aux États-Unis, mission qu'il a choisi jusqu'ici de déléguer à son partenaire Nissan, mais les analystes comprennent que le groupe français se distingue de ses grands concurrents en prenant son temps [tu parles :euh: ]

Renault fait figure d'exception en Chine, devenu l'an dernier le premier marché automobile mondial devant les États-Unis, puisque General Motors , Mercedes-Benz, Toyota ou encore PSA produisent déjà sur place via des coentreprises avec des sociétés chinoises.

"En Chine, nous sommes déjà en retard", a déclaré à Reuters une source au sein de Renault, ajoutant que le groupe au losange a également vocation à retourner aux États-Unis via un partenariat, vraisemblablement avec General Motors.

"Il est vrai que l'heure tourne", estime Carlos Da Silva, analyste chez IHS Global Insight. "Mais il est vrai aussi qu'aujourd'hui, se hâter d'aller en Chine sans aucune préparation serait pire que d'attendre le moment propice."

"La Chine demeure à ce jour un marché très risqué pour les constructeurs de masse", renchérit Kristina Church, analyste chez Barclays Capital. "Renault va probablement attendre de connaître l'évolution de la situation sur place au cours des douze prochains mois, pour voir s'il y a par exemple des problèmes de capacités de production."

La voiture électrique, domaine dans lequel Renault prépare une vaste offensive en Europe à partir de 2011-2012, offrirait un créneau parfait pour implanter la marque au losange sans concurrencer frontalement les produits du partenaire Nissan.

"Ils sont vraiment en tête dans la course à l'électrique. Si la Chine doit devenir un grand marché pour ce type de véhicules, la décision de Renault d'aller en Chine pourrait s'en trouver accélérée", explique Carlos Da Silva.

"La Chine va devenir le plus important marché pour la voiture électrique et, vu ses investissements, Renault-Nissan sera un acteur majeur sur ce segment", déclare même David Arnold, analyste chez Credit Suisse.

Lundi, le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, ne s'est pas départi de son habituelle prudence. Il a dit simplement que Renault n'avait pas l'intention de démarrer sa propre production en Chine, mais qu'il pourrait rallier la coentreprise actuelle entre Nissan et le chinois Dongfeng.

Pour un graphique des ventes automobiles en Chine par constructeur:

http://link.reuters.com/jam54p

EXORCISER L'ÉCHEC AMÉRICAIN DES ANNÉES 1980

Sur l'autre grand marché automobile mondial, les États-Unis, redevenus attractifs après leur plongeon vertigineux de 2008-2009, Renault a longtemps été échaudé par son échec des années 1980, lorsqu'il avait repris American Motors Corporation (AMC), propriétaire de la célèbre marque Jeep.

Ces années américaines resteront marquées par la production de l'Alliance, dérivée de la Renault 9, puis de l'Encore, basée sur la Renault 11. Mais confrontés à de graves difficultés financières, Renault a dû jeter l'éponge en 1987 et céder ses parts à Chrysler.

Trente ans plus tard, un retour aux États-Unis est redevenu d'actualité. Une source proche du dossier a indiqué à Reuters que Carlos Ghosn recherchait un partenaire nord-américain, mais qu'aux yeux du PDG une alliance en capital ne pouvait venir qu'après la mise en place d'un partenariat commercial solide.

C'est pour cette raison, ajoute la source, que Carlos Ghosn a déclaré lundi qu'il ne comptait pas acheter des actions General Motors lors du prochain retour en Bourse du géant de Detroit, alors que cette introduction aurait pu constituer une occasion d'entrer au capital de GM.

"Si le groupe veut devenir un acteur mondial, il est certain qu'il lui faut être présent aux États-Unis, en Chine, partout en fait", résume Carlos da Silva. "Mais se lancer uniquement pour la beauté du geste n'est pas un argument suffisant pour une entreprise."

Renault et General Motors ont déjà discuté en 2006 d'un projet visant à renforcer leur partenariat, limité à ce jour aux véhicules utilitaires, mais les négociations n'ont pas abouti. Fin 2008, au plus fort de la crise automobile, Renault-Nissan a également eu des discussions avec Chrysler, mais ce dernier a fini dans l'escarcelle de Fiat.

Edité par Dominique Rodriguez
M. GHOSN ANNONCE QUE RENAULT-NISSAN SERA BENEFICIAIRE EN 2010

24 septembre

Dans un entretien accordé au mensuel allemand MANAGER MAGAZINE (24/9/10), Carlos Ghosn, président de Renault et de Nissan, a déclaré que le groupe, « c’est-à-dire Nissan inclus », serait « à coup sûr » bénéficiaire en 2010. « Je suis très optimiste sur le fait que Renault seul sera aussi à nouveau profitable en 2010 », a-t-il ajouté.

M. Ghosn a par ailleurs précisé que Renault n’envisageait pas d’augmenter sa participation dans le capital de Daimler, avec qui il a signé un accord de coopération stratégique accompagné de participations croisées. « Cela ferait sens d’étendre la coopération aux moteurs électriques et aux batteries », mais il n’existe pas de projet en ce sens, a-t-il enfin déclaré. (AUTOMOBILWOCHE 23/9/10, ECHOS 24/9/10)
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
Accordiola1
Membre d'honneur
Message Ven 01 Oct, 2010 19:10
Ce soir est passé sur TF1 un reportage assez sympathique sur le Centre Technique Renault de Lardy (91)

Au programme :
Banc d'essais de pluie
Bans d'essais de suspensions
Essais claquements de portes.
Un très bref coup d'œil sur la piste d'essai.
Catapulte pour les essais de simulation de chocs
Développement des nouveaux moteur au Pôle d'Innovation Mécanique inauguré en Juin dernier. (Avec une interview d'un ancien prof à moi :mrgreen: )

Le lien : http://videos.tf1.fr/jt-we/le-20-heures-du-1er-octobre-2010-6086917.html autour de la 16ème minute
Dernière édition par Accordiola1 le Ven 01 Oct, 2010 19:10; édité 2 fois
En tant qu'amateur de voitures anciennes, je ne trouve pas cette pub sympa DU TOUT :langue: En plus Renault met en scene des Renault anciennes alors qu'en général dans ce genre de pubs, les constructeurs ont la decence de camoufler les autos... du très mauvais gout :hum2:
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
Ils camouflent quand ça met en scène des voitures de la concurrence, et de manière peut flatteuse, ici ce sont des Renault donc ils font ce qu'ils veulent.
Pour le reste c'est une pub comme une autre, qui est quand même bien dans l'esprit Renault.
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
Moi cette pub me plait beaucoup, et je ne trouve pas qu'elle dévalorise les anciens modèles au contraire :mock:
lmoustik a écrit:
Moi cette pub me plait beaucoup, et je ne trouve pas qu'elle dévalorise les anciens modèles au contraire :mock:


Sauf que c'est une pub qui te dit d'aller mettre ta veille Renault à la casse pour acheter une neuve... :ko:
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
La nouvelle pub Clio est pas mal aussi (l'instit qui se fait récupérer par son petit copain à la sortie des cours) :cool2:
_________________
Le gras, c'est la vie
lovrenault a écrit:
lmoustik a écrit:
Moi cette pub me plait beaucoup, et je ne trouve pas qu'elle dévalorise les anciens modèles au contraire :mock:


Sauf que c'est une pub qui te dit d'aller mettre ta veille Renault à la casse pour acheter une neuve... :ko:


Et qui fait le lien entre la Fuego et La coupé Laguna :sifflote:
_________________
Mieux vaut en Renault qu'en vélo
C'est pas une R15 plutôt ??
(ou une R17, avec les doubles phares et la custode striée ?)
_________________
Le gras, c'est la vie
Dernière édition par larry.kubiak le Mar 05 Oct, 2010 13:10; édité 1 fois
@ Larry: c'est une R17 !
CARLOS GHOSN : RENAULT VA DEVENIR LE LEADER MONDIAL DE LA VOITURE "ZERO EMISSION"!.....

En plein débat sur la taxe carbone, Carlos Ghosn dévoile pour Le Journal du Dimanche les ambitions de Renault en matière de voiture verte et affirme que la marque va devenir un leader mondial..

Renault s’apprête à dévoiler enfin sa stratégie en voiture verte. Quelles sont vos ambitions?

Nous voulons être dans les prochaines années le leader mondial de la voiture "zéro émission", c'est-à-dire une voiture 100% électrique. Je dévoilerai mardi au salon de l’Automobile de Francfort quatre véhicules électriques. Renault-Nissan est le seul constructeur mondial à investir autant, en recherche et en capacités de production: plus de quatre milliards d’euros. Ces voitures marquent une véritable rupture. Non seulement, elles sont 100% électriques et n'émettent pas de CO2, ce qui n'est pas le cas des voitures hybrides. En plus, nous les proposerons à un prix compétitif pour permettre leur commercialisation en masse, avec une gamme complète de véhicules.

A quoi ressembleront ces véhicules?

Nous proposerons dans un premier temps quatre véhicules qui seront commercialisés entre 2011 et 2012 en Europe et en Israël : un utilitaire de type Kangoo, une grande berline familiale, une citadine d’une taille équivalente à une Clio et une petite urbaine nouvelle dans son design, en rupture totale avec notre offre actuelle. Deux de ces véhicules seront construits en France.

La voiture ne sera pas plus chère?

Non. La voiture électrique n’a de sens que si tout le monde peut en profiter. Elle doit être pour le client au même prix que son équivalent essence notamment grâce à des aides publiques. La batterie sera louée pour un peu moins de 100 euros par mois. Le coût de la consommation électrique plus la location de la batterie sera inférieur au coût de la consommation d’essence.

Mais elles n’auront pas une grande autonomie?

Au départ, les batteries auront une autonomie de 160 km, c’est plus qu’une citadine. En effet, en Europe, 80% des trajets quotidiens font moins de 60km. Nous monterons vite au-delà de 160 km d’autonomie mais je préfère que nous foncions en créant le marché dans un premier temps.

Comment pourra t-on recharger sa batterie?

Nous proposons trois modes de recharges: recharge lente sur une prise traditionnelle en 7 à 8 heures, une recharge rapide (80% de la batterie rechargée en 20 minutes) et le quickdrop qui consistera au remplacement de la batterie en quelques minutes dans une station spécialisée. Certains pays veulent du QuickDrop, d'autres de la recharge rapide, d'autres nous demandent de nous allier avec les compagnies électriques afin de créer l’infrastructure. Vous mettrez votre voiture en charge le soir en rentrant, comme pour votre téléphone portable, et vous repartez le lendemain matin. Par ailleurs, nous développons nous même la technologie de la batterie au travers de l’ Alliance Renault Nissan. Nissan développe des batteries depuis plus de 18 ans.

On parle d’un projet d’usine de batteries à Flins…

Rien n'est encore décidé .( :hum2: ) Mais il y a une logique à produire les batteries à proximité du lieu d'assemblage des voitures.

Pourquoi avoir fait le choix du tout électrique?

Pour trois raisons. Tout d’abord, les règles environnementales vont continuer à se durcir. Ensuite, le prix du pétrole devrait remonter avec la reprise économique. Enfin, il existe une demande publique: maires, gouverneurs, premiers ministres, chefs d'Etat, sont prêts à subventionner une offre de différentes manières. Les Israéliens ont diminué les taxes, la France accorde un bonus de 5000 euros. Sans l'appui des gouvernements, la voiture électrique ne peut pas être suffisamment abordable. Nous avons déjà signé une trentaine de partenariats avec des états, des villes…

Certains critiquent la voiture électrique qui, selon eux, sollicitera beaucoup d'énergies fossiles lors du rechargement des batteries…


Même dans le pire des cas, si l'énergie sollicitée pour réalimenter les batteries venait du charbon, nous aurions un bilan carbone légèrement meilleur qu'avec les voitures actuelles. Mais l’électricité d’origine nucléaire, hydraulique, solaire ou éolienne nous met dans l’objectif de zéro émission de CO2. Ce sera, pour la première fois dans l'histoire, un mode de transport massif sans émission de gaz carbonique.

N'est-on pas dérouté lorsque l'on prend le volant d'un véhicule électrique? Quelles ont été vos sensations lors de votre "première fois"?

Quand on prend le volant d'un véhicule électrique, on s'attend à être dépaysé, dérouté. En fait, on l'est beaucoup moins qu'on ne le pense et on s'habitue très vite. Avec l'absence du bruit moteur, on a l'impression que l'on n'a même pas démarré. Au bout de 30 minutes de roulage, on est déjà habitué et on apprécie le bruit du vent sur la carrosserie. Le véhicule électrique, contrairement à ce que l'on peut croire, a beaucoup de puissance à l'accélération. On a l'impression de conduire une voiture turbo, mais avec en plus beaucoup plus de souplesse. Une voiture électrique devrait satisfaire tous les types de conducteurs du plus sportif ou plus tranquille.

Combien de ventes visez-vous?

Nous n’annonçons pas d’objectif de vente. Mais les véhicules électriques pourraient représenter 10% du marché mondial d’ici dix ans, soit 6 millions de véhicules. Et nous pensons que cela pourrait être plus encore.

Cela signifierait près d'un million de véhicules pour vous à cette date?

Cette déduction vous appartient.

Faut-il maintenir la prime à la casse?

La France a décidé d'arrêter la prime à la casse progressivement, c’est la bonne décision. Je suis plus inquiet pour les pays comme l’Allemagne qui ont fait le choix d’un arrêt brutal.

L'automobile fait-elle encore rêver?


La question se pose peut-être dans les centres urbains des pays développés. Mais au Brésil, en Chine, au Moyen-Orient, en Russie, la voiture reste au sommet de ce que l’on souhaite acquérir. Les Chinois n'ont encore qu'une voiture pour vingt habitants alors que nous sommes à six voitures pour dix habitants en Europe. Et la voiture ne sera jamais un objet banal. Elle est plus proche de l’animal domestique que d’un objet. Chacun se souvient de sa première voiture. Dans les familles, les enfants participent au choix, lui donnent parfois un surnom.

L'automobile va-t-elle rester un moteur économique du 21e siècle?

Sans aucun doute. Le grand changement, c’est que la croissance de notre industrie passera par les pays émergents. Dans les pays développés, avec des volumes constants, le marché sera porté par les solutions écologiques : le zéro émission, l'hybride, l'éthanol et des moteurs essence ou diesel plus efficaces. Aujourd’hui, l’automobile est perçue comme faisant partie du problème environnemental. Mais avec des véhicules Zéro émission, elle va apporter une partie de la solution.




Source : lejdd.fr 13-09-2009
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
PATRICK PELATA EVOQUE LES PROJETS DE RENAULT

11 octobre


Dans un entretien accordé à OUEST FRANCE (10/10/10), Patrick Pélata, directeur général délégué de Renault, dresse le portrait du conducteur de demain. Celui-ci est plus attentif à ses dépenses et aux émissions de CO2 de son véhicule. Pour lui, la voiture doit améliorer la vie quotidienne. « La qualité d’usage a pris un coup d’accélérateur par rapport au statut. Le problème, c’est que les jeunes sont moins accros à l’auto. Ce qui traduit un gap - fossé - entre les besoins de la société et ce que les constructeurs produisent. Notre réponse est de fabriquer des voitures dans lesquelles tout le monde se sente bien », souligne-t-il.

« Nous pensons que la voiture électrique pèsera 10 % du marché mondial en 2020, mais beaucoup plus en France et plus aussi en Europe. En jouant un rôle de pionnier, Renault espère développer une capacité de 200 000 véhicules dès 2013, ce qui représentera entre 15 % et 20 % des ventes de la marque à cette échéance », explique par ailleurs M. Pélata.

CCFA
Renault : les gendarmes vont remplacer leurs Subaru Impreza pour des Mégane RS

La Gendarmerie Nationale a retenu Renault et sa Mégane RS pour remplacer sa flotte de véhicules rapides d'intervention qui est actuellement composée de Subaru Impreza.

Au total, Renault livrera 70 Mégane RS aux couleurs de la Gendarmerie à partir de la fin de l'année. Des Mégane préparées spécifiquement pour les exigences de la gendarmerie avec des caractéristiques mécaniques améliorées (250 chevaux de série) ou des équipements de carrosserie spécifiques.

Ces véhicules rapides d'intervention sont en effet destinés à lutter contre des types de délinquances spécifiques tels que grands excès de vitesse parfois associés à des courses sauvages, vols de frets et agressions commis par des délinquants très mobiles ou déplacements de trafiquants de drogue ("GOFAST").

Avec le gain de cet appel d'offres, Renault renoue avec le succès qui lui avait permis d'équiper dans le passé la gendarmerie avec les Renault 21 2 litres Turbo dans les années 90 et avec les Alpine A110 et A 310 dans les années 70.
Just1
Graphiste
Message Ven 15 Oct, 2010 10:10
ha bah voilà :D
_________________
GPS-Carminat

Mise à jour R-Link2

Megane III.3 Bose 1.2 TCE 130 EDC (2016)

Clio II.3 Privilège 1.5 dci 100 (2005) - Grand-Mère
Espace IV.2 Initial 2.0 dci 150 BVA (2007) - Parent
Skoda Yeti 2.0 TDI 140 CR 4X4 Ambition (2011) - Parent
Twingo II.2 1.2 75 Inten (2013) - Grand-Mère
L’officialisation de cet accord aura lieu ce vendredi à 15h sur le stand Renault du Salon de l’Automobile de Paris (Hall 1),c'est Durisotti qui va faire la transformation et elle ferait 265cv


Sauter vers: