Accueil / Le Groupe Renault et les chiffres clés

[Renault] News du Groupe

Les noms des 3 cadres concernés ont été sortis par la presse, les "journalistes" sont toujours très forts pour fouiller la merde et monter des sujets en épingle. Et quand le soufflé retombe c'est la faute de ceux d'en face? La presse devrait assumer sa part...

Personnellement, et ça n'engage que moi, je pense que la démission de Patrick Pélata serait extrêmement regrettable, voire plus. En cette période on a besoin d'un peu de stabilité et un trop gros chamboulement au sein du CEG ne serait pas bon.

Après on doit quand même faire un mea culpa: réviser les procédures qui doivent l'être, s'excuser, et réintégrer les 3 salariés concernés, même si à leur place je n eme verrais pas revenir au bureau.
Il ne faut pas oublier que dans cette affaire Renault est aussi une victime, et qu'ils est important de trouver les responsables du complot qui eux devront être trainé devant la justice et payer.
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
si on regarde bien la chronologie des événements les premiers a avoir sortis les noms des 3 cadres ce sont les journalistes qui de cette façon ont mis la pression sur Ghosn et Pelata et les ont forcer a parler a tort ou a raison .

pour moi et c'est un jugement strictement personnel aucun des deux ne devrait démissionner car pour moi les vrais fautifs sont les directeur de la sécurité interne machinchose... qui certes agissent aux ordres de Ghosn et Pelata mais qui aurais du vérifier leur preuve avant et aussi le second fautif c'est la taupe qui a vendu la mèche a journalistes et qui a mon avis pour être aussi bien informer devais être du service de la sécurité interne.

et comme le dis si bien Ubuntu Renault reste la ou une des victimes .Ici forcer a la démission ses dirigeants serais absurde de plus dans l'affaire
_________________
Mac mini : Mac OS X 10.6 Snow Leopard , intel core 2 duo 2.4GHz , 8Go SDRAM DDR3 , DD Serial ATA 320GO ...

Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi. Ils vivent à l’intérieur de nous et parfois ils gagnent

L'ombre ne survit que grâce a la lumière .
Dernière édition par dedeelmbrouille le Dim 06 Mar, 2011 20:03; édité 1 fois
des excuses publiques?

le tort a été causé -si le coup monté est avéré- à 3 personnes, donc ces 3 personnes mériteraient des excuses personnelles

les auteurs du supposé coup fourré devaient bien se douter que les investigations finiraient tôt ou tard à prouver l'innocence des gens (s'ils le sont). Donc le but de la manoeuvre était bien d'espérer que Renault réagirait mal, en ferait de trop, afin de les mettre en difficulté :pense:
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/03/05/01016-20110305ARTFIG00529-je-veux-que-renault-reconnaisse-mon-innocence.php

Citation:
LE FIGARO. - Comment vous êtes-vous retrouvé dans cette affaire?

Michel BALTHAZARD. - Ça m'est tombé dessus le 3 janvier à 8h00 du matin. Ma responsable, qui était Odile Desforges, m'avait convoqué à une réunion sous prétexte de parler d'un problème. J'arrivais de vacances avec ma famille. Très vite, c'est Jean-Yves Coudriou, le directeur des cadres de la direction Renault, qui a pris sa place. Il m'a dit: «Michel, nous t'accusons de corruption en bande organisée mettant en cause les intérêts de Renault et éventuellement au profit d'une puissance étrangère». Il a ajouté: «Il faut que tu nous expliques pourquoi tu as fais ça». Je lui ai dit que je ne comprenais rien à ce qu'il me racontait. Je lui ai demandé des éléments. Il a refusé de m'en donner. Au bout de 10 minutes, je me suis dit: «Tu es tombé dans un truc inimaginable». Il m'a signifié ma convocation à un entretien préalable à un éventuel licenciement le 11 janvier avec la lettre qui va bien. Ça s'est arrêté là. A 8h30 c'était fini.

Que s'est-il passé ensuite?

Deux membres de la sécurité m'ont raccompagné à ma voiture. A 9h30, l'accès à mes deux portables et à l'Intranet était coupé. J'ai juste eu le temps d'appeler ma femme. Le lendemain matin, j'ai téléphoné à Jean-Yves Coudriou et je lui ai rappelé que je n'avais rien fait, jamais commis le moindre délit, la moindre faute vis-à-vis de Renault. Je suis étranger à toute cette affaire, ne démissionnerai jamais et Renault a intérêt à mener une enquête sérieuse, lui ai-je dit.

Comment s'est déroulé votre entretien préalable de licenciement, le 11?

Jean-Louis Coudriou m'a lu la lettre de licenciement. J'ai posé deux questions: quels sont les éléments de preuve dont vous disposez sur les sommes d'argent que j'aurais reçues de l'étranger? Qu'est-ce qui fonde votre conviction que j'ai donné des informations en échange? Il m'a répondu qu'il ne me dirait rien et qu'il donnerait l'ensemble des éléments à la justice. Je suis ressorti, ça a duré 20 minutes. Par la grande porte, ce qui a beaucoup surpris Renault. Depuis, le groupe ne m'a pas transmis la moindre information. Je découvrais tout par la presse.

Comment avez-vous vécu les semaines suivantes ?

C'était horrible. J'ai passé un mois complètement abattu, sonné, comme un boxeur qui a pris des coups sur la tête. J'ai passé des journées assis dans un fauteuil à penser: qu'est-ce qui m'arrive? Qu'est-ce que je vais devenir? Je ne suis plus rien. C'est affreux. J'étais incapable de faire quoi que ce soit. J'oubliais même mes clés sur la porte en partant acheter le pain. Je suis entré dans un grand vide. Plus personne n'appelait ou presque. Et quand le téléphone sonnait, je sursautais.

Avez-vous été entendu par les policiers depuis le début de l'affaire?

Oui, à deux reprises, les 8 et 17 février dernier, par la police judiciaire pour confirmer la plainte que mes avocats avaient déposée pour dénonciation calomnieuse suite à la lettre anonyme. Cette lettre est minable, il n'y a rien dedans. Pour moi, c'est une poubelle immonde dont j'ignore la provenance. Je n'ai qu'une certitude: ce courrier a été posté par quelqu'un de chez Renault. Quand je pense que c'est à partir de cela que certains ont pu trouver en trois mois des
soi-disant comptes à l'étranger et tout un circuit financier compliqué. C'est très fort...

Mais vous avez eu des nouvelles de la DCRI qui enquête sur les soupçons qui pèsent sur vous?

Non, rien du tout. Personne n'est venu ou m'a convoqué pour me poser la moindre question. Pourtant, tous les matins, je m'attendais à une perquisition à mon domicile de la Direction centrale du renseignement intérieur. Avec ma femme, nous avions préparé tous mes documents bancaires. Je n'ai rien vu venir et suis resté comme tétanisé. Hormis ma famille et mes amis, je n'ai parlé à personne.

Vous n'avez même pas cherché à joindre votre ancien collaborateur Bertrand Rochette, lui aussi dans la tourmente?

Si, pendant les deux premiers jours de l'affaire, j'ai appelé Bertrand après avoir découvert qu'il était lui aussi accusé. Je lui ai demandé ce qui s'était passé. Il m'a répondu que lui aussi ne comprenait rien à ce qui lui arrivait en rajoutant «je ne démissionnerai jamais…». Puis, par un accord tacite, nous avons pris la décision de ne plus nous appeler. Ce n'est que vendredi dernier, à la lecture des propos de Patrick Pélata dans Le Figaro, que j'ai repris contact avec lui car la position de Renault a changé et l'histoire est en train de se démêler. Enfin, on commence à voir le bout du tunnel et la vérité va enfin jaillir…

C'est-à-dire?

Pour moi, ça reste incompréhensible. Au départ, devant l'aplomb de renault, je m'attendais à ce que l'on me sorte des preuves trafiquées, à que l'on me brandisse un fichier truqué ou de faux comptes en banque comme dans l'affaire Clearstream. Mais, finalement, je crois que nous avons à faire à une supercherie beaucoup moins complexe que cela, à une manipulation assez grossière.

Vous souhaitez réintégrer l'entreprise ?

J'ai mesuré avec cette affaire, l'absence totale de confiance de la direction générale à mon égard. Et pensez que je puisse retravailler dans ce cadre là, avec des gens qui ont affirmé des convictions comme quoi j'étais coupable m'est tout simplement inimaginable. Pas question de revenir travailler chez Renault. C'est un déchirement. J'aime cette boite et je continue à l'aimer. Tous les matins j'allais au boulot avec plaisir. J'avais des équipes que j'apprécie particulièrement. Il faut que je fasse mon deuil de tout cela. C'est très dur. Aujourd'hui avec mon épouse, on s'interroge sur le sens et l'équilibre de notre vie.

Allez-vous demander réparation?

Bien sûr! J'ai quand même été sali et jeté en pâture à la face du monde. Naturellement, je vais demander une compensation financière à la hauteur de l'épouvantable préjudice que j'ai subi. En tant que membre du comité de direction et directeur des projets «amonts» , j'étais rémunéré environ 300.000 euros par an, primes comprises. J'avais encore cinq années à faire dans l'entreprise, les cinq meilleures sur le plan salarial. Je retravaillerai surement mais je ne retrouverai jamais le même type de salaire et de responsabilité. J'ai perdu mon honneur et une partie de mes ressources matérielles. Et je peux vous révéler qu'après 33 ans de carrières, je suis sorti de Renault avec 389,51 euros pour solde de tout compte.

On vous soupçonne de vous être enrichi, quel est votre niveau de vie?

Je suis un ingénieur et je n'ai pas particulièrement de train de vie. Comme tous les ans, je suis parti à Noël à Tignes au ski en famille avec mes enfants dans une location qui m'a coûtée 2800 euros. J'ai passé mes vacances l'été dernier dans ma maison de campagne, achetée il y a douze ans, près de Lyons-la-Forêt dans l'Eure. Et puis en mai 2010, je suis parti avec mon épouse faire le tour de Corse en moto, avec ma vieille BMW. C'est vrai que le soir nous dormions à l'hôtel. Enfin voilà. Qu'est ce que vous voulez que je vous dise...

Souhaitez-vous que Carlos Ghosn assume toutes ses responsabilités?

La direction générale doit prendre ses responsabilités, mais je tiens à dire que Renault est une entreprise que j'aime et que je ne veux pas déstabiliser. Je n'ai aucune volonté de vengeance. Je ne veux pas faire tomber de tête. Pour le parallélisme des formes, j'attends que Carlos Ghosn retourne au journal de 20 heures pour annoncer qu'il s'est trompé. J'aimerais aussi que le procureur s'exprime à la radio comme il l'a fait lorsqu'il a reçu la plainte.

Si votre innocence est prouvée, allez-vous porter plainte à votre tour contre Renault?

Ce ne serait pas responsable, en tant qu'ancien dirigeant d'aller en justice. Je ne ferai rien pour mettre l'entreprise en danger. Je fais confiance à Carlos Ghosn et Patrick Pélata pour assumer leurs responsabilités. Mon objectif est que mon innocence soit reconnue publiquement et officiellement. Du jour au lendemain, j'ai été mis dehors, jeté dans cette lamentable affaire sans que personne, à la direction générale, n'ait eu le courage de me dire quoi que ce soit en face. Et cela, je ne l'admets pas. Le 18 janvier, j'ai remis mes affaires au Technocentre et je me suis retrouvé dehors. Je n'ai croisé personne. Il était 10 heures du matin. C'était 33 ans qui s'arrêtaient. Je ne viendrai plus jamais ici me suis-je dit, sauf le jour où je parlerai avec Patrick Pélata et Carlos Ghosn. Les yeux dans les yeux.
Tout en restant prudent sur son innocence (finalement il n'y a toujours pas de conclusion), il a l'air honnête, et son récit est assez "émouvant".

Si ce qu'il dit est vrai, il fait preuve d'une exceptionnelle fidélité à la marque.


Bon après sur son train de vie il se la joue modeste, 300K par an c'est pas non plus peanuts :euh:

Mais il serait évidemment tout naturel qu'il obtienne une compensation, et un entretien (un vrai, pas 5 minutes et un café) avec Goshn et Pélata.


Après attendons les conclusions définitives.
_________________
Mes parents :
Renault Grand Scenic III.3 1.2 TCe 130 Bose & Renault Clio IV Intens 1.5DCI 90 chv

Moi :
BMW Serie 5 E 39 523ia Pack

Petite précision, J-M, c'est pas Jean-Marcel ou Jean-Maurice, mais Jean-Marc :mrgreen:
J-M 33 a écrit:

Si ce qu'il dit est vrai, il fait preuve d'une exceptionnelle fidélité à la marque.
.

Pas à la marque mais à l'entreprise
Oui bien sur je me suis mal exprimé, je pensais à l'entreprise :wink:
_________________
Mes parents :
Renault Grand Scenic III.3 1.2 TCe 130 Bose & Renault Clio IV Intens 1.5DCI 90 chv

Moi :
BMW Serie 5 E 39 523ia Pack

Petite précision, J-M, c'est pas Jean-Marcel ou Jean-Maurice, mais Jean-Marc :mrgreen:
Ce serait vraiment dommage que Pelata démissionne pour cette erreur (grave erreur de jugement c'est indéniable). C'est sa responsabilité certes, mais au final, Renault y perdrait beaucoup.

Au cas où, je vais envoyer mon CV à Carlos :mrgreen:
La Tribune de ce matin consacre deux pages à Renault.
L'affaire "d'espionnage" est bien sûr abordée, mais il y a un article sur Infiniti et l'Alliance Renault Daimler.

Et l'on apprend ainsi qu'en plus des quatre cylindres à essence et diesel de la Mercedes C, Daimler fournira aussi à Infiniti des six cylindres diesel !!

Ces gros moteurs de la firme à l'étoile "remplaceront ceux fabriqués par Renault.
Les volumes de production du moteur Renault sont très faibles. On a donc décidé de l'arrêter".

Les gens de Cléon apprécieront si cette information est fondée!

Qui plus est, des discussions sont en cours pour que Mercedes livre une plate-forme traction avant pour le futur compact d'Infiniti, même si cette plate-forme coûte, parait-il, très cher...

Combien de temps encore Renault va être le "cocu" de l'Alliance, combien de temps encore Renault va être humilié!
Nissan progresse, Infiniti progresse, Dacia progresse, Samsung progresse...et Renault ? Pourtant qui a sauvé ces quatre marques?

Que va-t-il rester à Renault au sein de l'Alliance?
Quant je vois le plan produit de PSA sans parler de celui de Nissan, je me pose des questions.

Les dirigeants de Renault disent qu'ils veulent faire l'impasse sur l'hybride pour miser sur le tout électrique, mais en attendant Nissan a sorti sa Leaf avant les VE français et dispose de l'hybride...

Les économies d'échelle ont aussi bon dos !
Quant Nissan veut faire une plate-forme seul (nouvelle Micra), il ne se gêne pas !

L'affaire "d'espionnage", les délocalisations à outrance, le crash-gate de Singapour et dans une moindre mesure la politique menée en F1 avec duel Lotus contre Lotus en F1 et l'apparition de d'Infiniti comme sponsor d'une écurie Red Bull équipée d'un moteur Renault, cela commence à faire beaucoup de "casseroles" pour l'image de la marque!

Renault est ridiculisé, conspué dans les médias, sur la toile, ses relations avec les pouvoirs publics sont exécrables.

Or l'image d'un constructeur automobile est un des premiers facteur de vente (voir l'idolâtrie de beaucoup envers les constructeurs d'Outre-Rhin).
Cette image dépend aussi du comportement de ses dirigeants.

Et là, seul Mr Pélata, même s'il a sans doute commis des erreurs dans la gestion de cette affaire, a eu une attitude très digne et a annoncé qu'il en tirerait les conséquences pour lui-même si l'affaire d'espionnage n'était pas avérée.
Il s'offre comme fusible pour protéger son PDG... bien silencieux depuis son passage, plein de certitudes, à TF1.

Comme beaucoup d'entre vous, je pense que sa démission serait une grosse perte pour Renault, "l'homme étant semble-t-il apprécié en interne pour sa compétence et son humanité" (La Tribune).
Citation:
Combien de temps encore Renault va être le "cocu" de l'Alliance, combien de temps encore Renault va être humilié!


Et Nissan qui travaille bien et qui voit 40% de son profit partir dans la poche de Renault, tu crois qu'ils sont contents?

La valeur des actions Nissan que Renault détient vaut plus que Renault en entier :euh:

Quant à l'arrêt de production des V6, c'est une excellente nouvelle. Plus besoin de développer un moteur qui ne se vend pas, les ressources peuvent être employées ailleurs et Renault/Nissan récupèrent ce qui se fait de mieux.
Sans Renault, Nissan n'aurait plus de bénéfices, ni de pertes d'ailleurs...

Renault était-il content d'ajouter les pertes de Nissan aux siennes, l'an passé?

Renault s'est endetté lourdement, a détaché ses meilleurs hommes pour sauver Nissan. Cela n'a pas été sans répercussions sur sa gamme de produit, il est normal qu'il en récolte les fruits maintenant !

Renault travaille mal alors ? Mais qui est son chef ?

Au sein de l'Alliance, les marchés les plus juteux (Chine et USA) sont réservés à Nissan.
Renault avait pourtant une carte à jouer aux US avec la fourniture de modèles Samsung à Saturn via Penske, Pélata avait l'air très intéressé, mais cela ne s'est pas fait sans que l'on ne sache vraiment pourquoi.

Renault devait être prioritaire en Inde, mais pour l'instant, seul Nissan y produit des voitures.

Le sentiment que Carlos Ghosn favorise systématiquement Nissan au détriment de Renault commence à se répandre en France. Il suffit de lire la presse (Usine Nouvelle, Challenges, Le Point, L'Express...).

L'arrêt de la production du V6 à Cléon, une excellente nouvelle ? Oui pour les allemands !
Renault ne va pas pouvoir jouer sur la corde 'on vous a tiré de la mouise' pendant 50 ans
Renault fait ce qu'il peut, je pense que le gros problème reste le design, que le Quément aurait du être remplacé largement plus tôt, et que du coup le renouveau se fait attendre.
Les marchés juteux réservés à Nissan? Mais Nissan était déjà un acteur global bien avant que Renault ne prenne une participation. Tandis que Renault (en tant que marque) a bien du mal à dépasser le cadre européen. L'alliance n'y est pour rien. Peut-être que Renault pourrait être en Chine, mais alors pas de Lada?
Quant aux Etats-Unis, l'échec ne date pas d'hier. Et Renault a bien essayé en Inde, un échec.
Nissan est une entreprise tournée vers l'export depuis toujours, Renault a une culture franco-franchouillarde. Ca se sent dans le déploiement international.
Développer un V6 en 2011 quand on s'appelle Renault, c'est ridicule. Je suis sûr qu'à l'usine, on préfère voir une ligne qui tourne plutôt qui sort péniblement quelques milliers de moteurs par an. Et tu seras certainement très content quand Renault vendra des petits moteurs à Mercedes, pendant que ton équivalent teuton pestera contre cette haute trahison inadmissible et soutiendra ces pauvres ouvriers allemands dont on vole le travail.
- Le V6/V8 diesel va disparaitre au profit de l'hybride à mon avis. Quand on voit l'infiniti M, c'est plus qu'évident. L'hybride/électrique apporte 10x plus en image. C'est devenue 'ringard' le gros diesel...

- La plateforme V de Nissan va être reprise par Renault (Modele Nissan avec un losange...). Renault développe aussi sa propre plateforme pour la twingo/smart :)

- Renault va produire en Inde dès cette année : Fluence, Koleos et après Duster sans compter les modèles Nissan rebadgés

- Renault ne fait pas l'impasse sur l'hybride seulement l'hybride n'a d'intérêt que sur le M2-S ou les volumes de Renault sont très faibles par rapport à ceux de Nissan. Nissan a impérativement besoin de l'hybride aux USA.

- La presse est très anti-Ghosn et Renault depuis des années...

- Il faut pas oublier que Renault n'a pas des ressources illimitées pour aller partout dans le monde d'un coup. Le 1er plan Inde a raté alors que Nissan a eu un succès incroyable en Chine (quand on compare à PSA cela fait mal).
Dernière édition par BarbiDoll le Lun 07 Mar, 2011 19:03; édité 1 fois
BarbiDoll a écrit:
- Le V6/V8 diesel va disparaitre au profit de l'hybride à mon avis. Quand on voit l'infiniti M, c'est plus qu'évident. L'hybride/électrique apporte 10x plus en image. C'est devenue 'ringard' le gros diesel...

- La plateforme V de Nissan va être reprise par Renault (Modele Nissan avec un losange...). Renault développe aussi sa propre plateforme pour la twingo/smart :)

- Renault va produire en Inde dès cette année : Fluence, Koleos et après Duster sans compter les modèles Nissan rebadgés

- Renault ne fait pas l'impasse sur l'hybride seulement l'hybride n'a d'intérêt que sur le M2-S ou les volumes de Renault sont très faibles par rapport à ceux de Nissan. Nissan a impérativement besoin de l'hybride aux USA.

- La presse est très anti-Ghosn et Renault depuis des années...

- Il faut pas oublier que Renault n'a pas des ressources illimitées pour aller partout dans le monde d'un coup. Le 1er plan Inde a raté alors que Nissan a eu un succès incroyable en Chine (quand on compare à PSA cela fait mal).


Euh, tu l'as approché cette Infinti M hybride? C'est une voiture magnifique, très bien construite. Son système hybride semble être super (sur le papier), en terme de classe, elle en revend justement à la classe E ... Et cette nouille a un coffre moin logeable que celui du Juke !!!
_________________
Mieux vaut en Renault qu'en vélo
Le coffre sur l'hybride est plus petit que sur le diesel ??
Non parce que je compare la M hybride et diesel. Je trouve que le diesel à aucun intérêt.
BarbiDoll a écrit:
Le coffre sur l'hybride est plus petit que sur le diesel ??
Non parce que je compare la M hybride et diesel. Je trouve que le diesel à aucun intérêt.


Je l'ai vu hier à Genève, et le coffre est ridiculement petit, je n'ai pas pu prendre de photo mais pour comparaison, le coffre est de 500l sur la version normale et de 350 l sur l'hybride. Plus grave, il me semble bien que les batteries sur derrière les sièges arrière, ce qui la prive de toute modularité (même pas de trappe à ski)
_________________
Mieux vaut en Renault qu'en vélo
clic pour agrandir

Effectivement, c'est pas la Fluence ZE mais c'est pas terrible :ko:
Zoom-Zoom a écrit:
Citation:
Combien de temps encore Renault va être le "cocu" de l'Alliance, combien de temps encore Renault va être humilié!


Et Nissan qui travaille bien et qui voit 40% de son profit partir dans la poche de Renault, tu crois qu'ils sont contents?

La valeur des actions Nissan que Renault détient vaut plus que Renault en entier :euh:

Quant à l'arrêt de production des V6, c'est une excellente nouvelle. Plus besoin de développer un moteur qui ne se vend pas, les ressources peuvent être employées ailleurs et Renault/Nissan récupèrent ce qui se fait de mieux.

t'es sur de faire partie des suporters de Renault. Chaque regression de renault est vecu comme une victoire pour toi.
Pour info, Renault est actionnaire de Nissan, mais pour des raisons obscures, c'est le PDG de Nissan qui est president du groupe. Evidement qu'il veut pas se faire chier avec renault. La reaction du marché boursier a été totalement revelateur de la seul mission assignée à CG, il doit transformer les deux groupes actuels en un seul ou bien sur Nissan serait le contructeur de voiture et renault une enseigne commerciale. L'état francais essaye d'empecher cela par tous les moyens, mais plus le temps passe et plus renault devient une boite vide.
_________________
x-trailleur mais Renaultiste dans l'âme
(R4 - R5 - Super 5 - Clio - mégane II)
Ça commence à devenir n'importe quoi cette affaire, ça fait vraiment amateurs. :pense:

Citation:
Espionnage chez Renault. L'informateur a bien touché 250.000 €

Ce sont ses dénonciations qui avaient lancé l'affaire "d'espionnage" chez Renault. Alors qu'aujourd'hui le constructeur est face aux doutes et évoque l'hypothèse d'une manipulation, Le Canard Enchaîné révèle que l'informateur anonyme a perçu 250.000 € pour son enquête. Une information confirmée par l'avocat du constructeur automobile, Me Jean Reinhart.

L'informateur anonyme de Renault aurait reçu 250.000 € pour son enquête et réclamerait 900.000 autres euros pour apporter des preuves écrites de ses accusations, selon Le Canard Enchaîné. Ce sont les dénonciations de cet interlocuteur qui avaient suscité les soupçons d'espionnage au sein du groupe automobile.

L'avocat de Renault, Me Jean Reinhart, a confirmé ce mercredi après-midi, une partie des informations de l'hebdomadaire satyrique. "Dans le cadre de l'audit réalisé et de la recollection de factures, il apparaît qu'un montant d'environ 250.000 euros a été versé", a-t-il dit. Et les 900.000 € prétendument réclamés en échange de preuves ? Une demande "absurde", selon le juriste.

Renault serait allé trop vite dans ses conclusions, selon ses deux enquêteurs

Par ailleurs, les deux enquêteurs de Renault dans cette affaire sortent de l'ombre. Ils affirment que le constructeur leur a refusé les trois mois d'enquête supplémentaires qu'ils demandaient, rapporte Europe 1. Ils affirment avoir signalé depuis le début qu'il n'y avait pas de preuves opposables en justice dans ce dossier. Pour autant, ils se refusent toujours à donner le nom de leur fameuse source anonyme. Une monnaie d'échange auprès de la direction, estiment ceux qui sont certains d'être "les premiers fusibles à sauter" dans cette histoire. La direction trouve cette version des faits "fantaisiste", et insiste de nouveau pour que les enquêteurs donnent le nom de leur source.

L'enquête judiciaire se poursuit

Après avoir crié à l'espionnage, la direction de Renault évoque désormais la thèse d'une "manipulation" dans cette affaire qui a conduit au licenciement de trois de ses cadres. Dans un entretien au Figaro, Patrick Pélata, le numéro deux du constructeur automobile, précisait même que cette manipulation "pourrait prendre la forme d'une escroquerie".

Il y aura peut-être du nouveau cette semaine du côté de l'enquête judiciaire : les commissions rogatoires internationales lancées par le parquet de Paris pour vérifier l'existence de comptes appartenant à ces cadres au Liechtenstein et en Suisse pourraient revenir ces jours-ci. Mais jusqu'à présent, aucune trace de ces comptes n'a été trouvée, selon des sources proches de l'enquête.


En tous cas, aprés avoir mis Goshn en avant, maintenant c'est Pelata qui intervient et qui a même mis sa démission en balance. Il va faire le fusible pour sauver Carlos.
_________________
******************************************************************************
"Quand une femme dit que tout va bien, c'est que tout va mal, quand une femme dit que tout va mal, c'est que tout va mal, et quand une femme dit qu'un truc est pas drôle, t'as pas intérêt à te fendre la pêche."
(Homer J. Simpson)
Si quelqu'un présente sa démission, c'est normal que cela soit Pelata, c'est sans doute lui qui a pris les décisions Il est quand même le boss executif de Renault après tout.
Quand je disais que cette affaire sentait le pourri, comme le crashgate en F1 :sifflote:
_________________
Mieux vaut en Renault qu'en vélo
Zoom-Zoom a écrit:
Si quelqu'un présente sa démission, c'est normal que cela soit Pelata, c'est sans doute lui qui a pris les décisions Il est quand même le boss executif de Renault après tout.


Il va bientot sauter ...

http://www.reuters.com/article/2011/03/04/us-renault-pela..dUSTRE7234DO20110304
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
Les deux enquêteurs de Renault en garde à vue à la DCRI

Citation:
D'après des sources policières et judiciaires, les deux agents du service de sécurité de Renault en charge de l'enquête sur les trois cadres accusés d'espionnage par le constructeur automobile sont en garde à vue à la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Marc Tixador, ancien de la PJ de Versailles, et Dominique Gevrey, ancien de la sécurité militaire, sont aujourd'hui suspectés d' « escroquerie au renseignement ». Ce dernier a été interpellé alors qu'il était à l'aéroport de Roissy et qu'il s'apprêtait à partir à l'étranger.

Depuis le début de l'affaire, les deux hommes refusent de révéler le nom de l'informateur qui leur a assuré que trois cadres de l'entreprise avaient touché de l'argent sur des comptes bancaires en Suisse et au Liechtenstein pour espionner le programme de véhicules électriques de Renault.

Mais d’après nos informations, l'enquêteur Dominique Gevrey - aujourd'hui mis en garde à vue - avait proposé il y a trois semaines à sa direction de livrer le nom de cette fameuse source, rémunérée par le constructeur automobile 250.000 € et qui avait monté le dossier incriminant les trois cadres licenciés. Par ailleurs, Dominique Gevrey serait le seul à connaître le nom de cet informateur.

Si la direction de Renault a reconnu avoir versé 250 000 euros pour avoir des informations sur les comptes bancaires des trois cadres accusés, elle n'exclut pourtant pas avoir été victime d'une escroquerie. Or, pour le moment, les vérifications sur l'existence des comptes appartenant aux trois cardes injustement accusés d'espionnage n'ont toujours rien donné.
Vivement que la page puisse être tournée. :ko:
Ghosn refuse la démission de Pelata. Les deux renoncent à leur bonus de cette année.
Fin de l'histoire?
il serais temps -6% a la bourse aujourd'hui sous les 40€ :...:
_________________
Mac mini : Mac OS X 10.6 Snow Leopard , intel core 2 duo 2.4GHz , 8Go SDRAM DDR3 , DD Serial ATA 320GO ...

Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi. Ils vivent à l’intérieur de nous et parfois ils gagnent

L'ombre ne survit que grâce a la lumière .
C'est une info ou juste une hypothèse que tu émets?

Sinon il reste quand même a connaitre le fin fond de l'histoire.
Apparemment une cabale monter par des (un) responsables du service de sécurité de Renault (ce qui explique pourquoi les dirigeants ont plongé aussi facilement) si c'est bien ça il reste au moins deux questions en suspend:
Pourquoi? Comment?
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
Accordiola1
Membre d'honneur
Message Lun 14 Mar, 2011 21:03
Je croit que c'est sur, c'est ce qui as été dit dans le communiqué de presse qui as fait suite à la réunion exceptionnel du conseil d'administration de Renault qui c'est terminé ce soir :wink:
rpm91
Modérateur PR
Message Lun 14 Mar, 2011 22:03
dedeelmbrouille a écrit:
il serais temps -6% a la bourse aujourd'hui sous les 40€ :...:

Ca, c'est parce que Nissan a plongé et que Renault en détient 43%

Connards de boursicoteurs de merde :evil:
"Ah les japonnais sont dans la merde?
Vite, coupons leur les vivres"
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
En écho aux discussions de cette page :

Pourquoi Renault a encore besoin de Nissan, et non l'inverse...

Citation:
Dix ans après le mariage, le couple bat de l’aile. Nissan pèse pratiquement deux fois plus lourd que Renault en production, et trois fois en termes de capitalisation boursière (32 milliards contre 12 milliards). De plus, le Français est encore trop concentré sur le marché très stagnant européen, tandis que Nissan profite des dynamiques chinoises et américaines. Avec 44% du capital du groupe japonais (contre 15% dans le sens inverse), les observateurs s’interrogent : Renault a-t-il les moyens et la légitimité de tenir cette position ?



Citation:
L’écart entre les deux marques continue de se creuser, malgré les bons points de Dacia et Renault Samsung Motors. «La réputation de Renault n’impressionne plus personne chez Nissan», décrit cet analyste qui n’imagine pas le petit avaler le gros.



Lien vers l'article Esaybourse complet
rpm91 a écrit:
dedeelmbrouille a écrit:
il serais temps -6% a la bourse aujourd'hui sous les 40€ :...:

Ca, c'est parce que Nissan a plongé et que Renault en détient 43%

Connards de boursicoteurs de merde :evil:
"Ah les japonnais sont dans la merde?
Vite, coupons leur les vivres"


euh c'est normal que l'action Nissan baisse vu l'incertitude qui pèse sur le Japon, ses usines et sa capacité à exporter
dedeelmbrouille a écrit:
il serais temps -6% a la bourse aujourd'hui sous les 40€ :...:

C'est, je pense, plus en rapport avec le Japon, tout les constructeurs Nippon chutes fortement.
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
ainsi que les autres entreprises nippones (électronique entre autre)
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Zoom-Zoom a écrit:
Citation:
Combien de temps encore Renault va être le "cocu" de l'Alliance, combien de temps encore Renault va être humilié!


Et Nissan qui travaille bien et qui voit 40% de son profit partir dans la poche de Renault, tu crois qu'ils sont contents?

:nonnon:
c'est le principe de la bourse ça...
Renault a acheté 40% de Nissan, c'est donc normal qu'il récupère 40% des bénef. Nissan en a rien à faire que ses bénefs aille chez Renault ou un fond de pension US...
OK alors je change d'angle:
et Nissan qui travaille bien, tu crois qu'ils sont contents d'être contrôlés par une entreprise deux fois plus petite?
rpm91
Modérateur PR
Message Mar 15 Mar, 2011 18:03
Zoom-Zoom a écrit:

euh c'est normal que l'action Nissan baisse vu l'incertitude qui pèse sur le Japon, ses usines et sa capacité à exporter

Normal, non, çà découle d'une certaine logique, celle du "on ne prête qu'aux riches".

Marre qu'un comportement anti-social soit érigé en norme :evil:

Mais bon, j'ai pas résilié mes FCPE, ni vérifié qu'ils n'avaient pas vendu du japonnais récemment....... :oops:
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
Dernière édition par rpm91 le Mer 16 Mar, 2011 08:03; édité 1 fois
je vois pas bien le rapport avec des prêts mais bon bref :euh:

il est évident que les actionnaires japonais (banques, assurances ou particuliers) vont devoir vendre des actions pour récupérer du cash, et donc les actions japonaises vont baisser.
Zzeria
Membre d'honneur
Message Mer 16 Mar, 2011 00:03
Sur NouvelObs.com aujourd'hui...

Citation:
Renault : des voix s'élèvent pour réclamer le départ de Ghosn

"On ne peut pas en rester là", estime Martine Aubry. "Carlos Ghosn doit partir", confirme le député communiste Jean-Pierre Brard.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/1607536.jpg

Au lendemain de l'intervention télévisée du patron de Renault, François Baroin et Eric Besson ont déjà déclaré mardi 15 mars que les excuses de Carlos Ghosn ne marquent pas la fin du scandale Renault marqué par un "amateurisme invraisemblable".

Ils ont rapidement été relayés par l'opposition. La première secrétaire du PS Martine Aubry a jugé que la fausse affaire d'espionnage chez Renault "ne se dégonfle pas" et que le PDG du groupe automobile Carlos Ghosn devait "en tirer un peu plus de conséquences".
"Quand un salarié fait une erreur, fait une faute dans une entreprise, il n'a pas à s'excuser, il est dehors, alors moi je dis simplement que Carlos Ghosn doit en tirer un peu plus de conséquences", a déclaré Martine Aubry sur France Info.
"On ne peut pas en rester là. Qu'il ne touche pas son bonus, je pense que ça ne va pas l'empêcher de manger", a-t-elle ajouté faisant valoir que "pour beaucoup de salariés dans son entreprise, il y a beaucoup d'autres problèmes".
"On nous annonce maintenant que les grands patrons, non seulement stressent leurs salariés, ne les augmentent pas" mais "en plus paient des sommes assez considérables pour les surveiller et même pour les sanctionner avant même d'avoir vérifié quoi que ce soit (...) Quel drôle de pays!", a lancé la maire de Lille.
Selon elle, "l'affaire ne se dégonfle pas".
Le constructeur automobile a reconnu lundi par la voix de Carlos Ghosn que l'affaire d'espionnage qui secouait le groupe était probablement montée de toutes pièces et a innocenté les trois cadres accusés "à tort", en leur promettant "réparation".
Le Pdg a aussi annoncé qu'il renonçait à ses bonus pour 2010, soit 1,6 million d'euros, et à tout bénéfice de stock-options pour 2011.

Carlos Ghosn doit partir

Le député Jean-Pierre Brard (app-PCF) estime lui aussi que "le comportement indigne de Carlos Ghosn doit être sanctionné" et que le PDG de Renault "doit partir".
"Le mea culpa d'hier soir sur TF1 ne doit pas faire oublier que le patron de Renault a, sur une simple dénonciation calomnieuse, jeté en pâture à l'opinion publique trois cadres qui avaient dédié leur vie à l'entreprise. Les pieds nickelés et les barbouzes ne doivent pas dicter la politique de cette entreprise dont l'Etat est le premier actionnaire", déclare dans un communiqué l'élu de Seine-Saint-Denis.
"Carlos Ghosn a déjà fait la preuve de ses compétences en matière de management expéditif. La vague de suicides qui avait frappé le technocentre de Guyancourt entre 2005 et 2009 le prouve, la recherche du profit et de la productivité maximum ne peut mener qu'à des désastres humains", accuse-t-il.
Selon Jean-Pierre Brard, "l'Etat ne doit pas être complice de telles pratiques". "Avec 15.000 emplois supprimés ces cinq dernières années, ce patron "tueur de coûts" représente une menace pour l'industrie française. L'Etat doit prendre ses responsabilités et démissionner monsieur Ghosn".


Source : tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/2011031..depart-de-ghosn.html
_________________
Stéphane
https://renaultconcepts.online.fr/images/headers/bandeau-accueil2a.gif


Sauter vers: