Accueil / Le Groupe Renault et les chiffres clés

[Renault] News du Groupe

Et les fiat 500 :oops:
L'usine du futur vue par Renault :
https://youtu.be/P_vG0SEgk70

Je suis déçu : il n'y a même pas de voitures volantes :nonnon:
_________________
Le gras, c'est la vie
lesechos.fr : renault-part-a-la-conquete-du-marche-chinois-des-vehicules-utilitaires-
Citation:
Le constructeur automobile français noue une alliance avec Brilliance China Automotive sur le marché des véhicules utilitaires.
_________________
RENAULT sport
L'Alliance a présenté son plan pour les 6 années à venir, plan nommé Alliance 2022 (car tout le monde sait parfaitement que 2017 + 6 = 2022 :euh: :crazy: )

Citation:
Alliance 2022 : le nouveau plan vise des synergies annuelles de 10 milliards d’euros et prévoit des ventes de 14 millions de véhicules avec un chiffre d’affaires consolidé de 240 milliards $
15 septembre 2017

Le nouveau plan, conçu pour les six ans à venir, vise à atteindre les objectifs suivants :

Produire plus de neuf millions de véhicules sur quatre plateformes communes
Augmenter la proportion de motorisations communes, passant d’un tiers à trois quart de moteurs partagés
Générer de nouvelles synergies via le partage de technologies dans les domaines de l’électrification, la connectivité et la conduite autonome
Proposer 12 nouveaux modèles 100% électriques, avec des plateformes et des composants partagés
Développer 40 nouveaux véhicules dotés de technologie de conduite autonome
Devenir un opérateur de services de mobilité à la demande par véhicules robotisés

Alliance 2022, le nouveau plan annoncé aujourd’hui pour les six ans à venir, vise au doublement des synergies annuelles de l’Alliance. L’objectif est de générer 10 milliards d’euros de synergies à la fin du plan.

« Aujourd’hui l’Alliance franchit une nouvelle étape. Le plan Alliance 2022 se fixe pour objectif d’atteindre 10 milliards d’euros de synergies annuelles. Cela sera rendu possible, d’une part grâce à l’accélération de la collaboration entre Renault, Nissan et Mitsubishi Motors sur les plateformes, les motorisations et les nouvelles technologies relatives aux véhicules électriques, autonomes et connectés. D’autre part, les synergies iront croissant grâce à l’augmentation de nos économies d’échelle. Nos ventes annuelles devraient dépasser les 14 millions d’unités, générant un chiffre d’affaires de 240 milliards $ à la fin du plan », souligne Carlos Ghosn, Président-directeur général de l’Alliance.


L’utilisation de plateformes communes va s’intensifier avec le plan Alliance 2022. Neuf millions de véhicules seront fabriqués sur quatre plateformes. L’utilisation de motorisations communes va également augmenter et représenter 75 % des ventes totales de l’Alliance.

Le plan Alliance 2022 prévoit une forte augmentation du partage des technologies relatives aux véhicules électriques, le développement et le déploiement de systèmes de conduite autonomes et de connectivité avancés ainsi que de nouveaux services de mobilité.

Douze nouveaux véhicules électriques zéro-émission, utilisant des plateformes communes dédiées ainsi que des composants multi-segments, seront lancés d’ici 2022. En parallèle, seront mis sur le marché 40 véhicules avec différents niveaux de conduite autonome allant jusqu’à l’autonomie totale du véhicule. La nouvelle stratégie d’offre de services de mobilité de l’Alliance reposera notamment sur la mise en place d’un service de transport de personnes à la demande grâce à des véhicules robotisés.

En parallèle de l’annonce du plan Alliance 2022, le nouveau logo de l’Alliance, symbole du renforcement des convergences et coopérations entre ses membres, a été dévoilé.



« Ce plan va renforcer la croissance et la profitabilité des entreprises membres de l’Alliance. Nous ferons croître nos synergies via la coopération entre ces trois entreprises, autonomes mais agissant avec l’efficacité d’une seule. Depuis 1999, l’Alliance a généré de la croissance et de la performance en s’appuyant sur deux entreprises membres. Avec le plan Alliance 2022 nous démontrerons que nous pouvons générer de la croissance et de la performance, à trois ou même davantage », conclut M. Ghosn.

-


ALLIANCE 2022 – OBJECTIFS ET DÉTAILS


Alliance 2022 : volumes de ventes, chiffre d’affaires et synergies


Cette année, l’Alliance formée par Renault, Nissan et Mitsubishi Motors est devenue le plus grand groupe automobile au monde en termes de volume de ventes. Au cours du premier semestre 2017, les volumes ont augmenté de 7% par rapport à la même période en 2016 - pour atteindre 5,27 millions de véhicules, et les ventes cumulées de véhicules électriques ont dépassé les 500 000 unités.


Le total des ventes cumulées des trois partenaires devrait dépasser les 14 millions de véhicules par an à la fin du plan. Quant au chiffre d’affaires consolidé, il devrait atteindre 240 milliards $ à la fin du plan, soit une augmentation de plus de 30% par rapport aux 180 milliards $ de 2016.


Après une hausse de 16% du montant des synergies en 2016 ayant permis d’atteindre 5 milliards d’euros, l’objectif est de générer 10 milliards d’euros de synergies à la fin du plan. Le doublement des synergies sera notamment permis grâce à Mitsubishi Motors, qui contribue à l’approfondissement de la localisation, à l’utilisation d’usines communes et de plateformes partagées, et à une présence renforcée sur les marchés mûrs et émergents.


Des synergies supplémentaires sont également attendues dans le domaine des véhicules utilitaires légers, de l’après-vente et du partage des technologies (véhicules électriques, autonomes et connectés & services). Elles complèteront les synergies déjà générées grâce aux fonctions convergées : ingénierie, fabrications et logistique, achats et ressources humaines.



Plateformes et motorisations communes


En s’appuyant sur les trois axes technologiques détaillés ci-dessous, les partenaires développeront leur utilisation des plateformes et des motorisations communes.


Parmi les nouveaux développements :



En 2022, plus de neuf millions de véhicules seront assemblés sur quatre plateformes communes. En 2016, les chiffres étaient deux millions de véhicules sur deux plateformes.
À la fin du plan, les partenaires partageront 22 moteurs sur un total de 31 - chiffre à comparer aux 14 moteurs (sur 38) partagés en 2016.
Une nouvelle plateforme de véhicules électriques ayant la capacité de conduite autonome sera créée sur le modèle des plateformes communes CMF.
Mitsubishi Motors aura accès à l’architecture CMF et pourra utiliser les motorisations communes sur ses modèles d’ici 2020.


L’extension des plateformes CMF fait suite au succès de ce système d’architecture modulaire, partagé par Renault et Nissan ces dernières années. De nombreux moteurs et véhicules au sein de l’Alliance sont effectivement issus de ces plateformes, tels que Nissan Rogue, Nissan Qashqai, Nissan X-Trail, Renault Mégane, Renault Scénic, Renault Talisman, Renault Kwid et Datsun redi-GO.



Les axes technologiques du plan Alliance 2022


Le déploiement du plan selon ces trois axes contribuera à l’augmentation des synergies en évitant la multiplicité des développements technologiques et en accélérant l’accès aux innovations à l’ensemble des partenaires.


1. Renforcement de la position de leader du véhicule électrique


En tant que pionnier et leader mondial des ventes de véhicules 100% électriques, l’objectif est de demeurer le premier fabricant de véhicules électriques accessibles au plus grand nombre partout dans le monde. D’ici 2022, les entreprises partenaires de l’Alliance proposeront une gamme de produits plus étendue, couvrant l’ensemble des segments de leurs marchés principaux, au Japon, aux États Unis, en Chine et en Europe. Principaux développements attendus :


Plateformes modulables partagées pour les véhicules électriques, couvrant de multiples segments d’ici 2020, avec une prévision que 70% des véhicules électriques construits sur ces plateformes dès 2022
Introduction, en 2020, d’une nouvelle famille de moteurs et batteries électriques, partagée par tous les partenaires de l’Alliance
Lancement de 12 nouveaux véhicules 100% électriques d’ici 2022
Autonomie de conduite électrique de plus de 600 km d’ici 2022 (selon la méthodologie d’homologation NEDC1)
Diminution de 30% du coût des batteries d’ici à 2022 (par rapport à 2016)
Temps de charge de 15 minutes pour une autonomie de 230 km d’ici 2022 (par rapport à 90 km en 2016)
Conditionnement de batterie plat et optimisé, pour plus d’espace dans l’habitacle et plus de possibilités en termes de design
Adoption de la nouvelle technologie hybride rechargeable de Mitsubishi Motors comme solution partagée pour les segments C et D d’ici 2022


2. Conduite autonome et véhicules robotisés


L’Alliance a pour ambition de lancer 40 modèles ayant différents niveaux de technologies de conduite autonome d’ici 2022.


Des programmes d’essais sont en cours dans plusieurs régions du monde dans le cadre du développement de technologies de conduite autonome, permettant aux partenaires de proposer une fonctionnalité de conduite autonome pour les véhicules grand public. Les dates clés sont les suivantes :



2018 : Véhicule à conduite autonome sur autoroute, nécessitant une surveillance permanente de l’environnement de la part du conducteur
2020 : Véhicule à conduite autonome en ville, nécessitant une surveillance permanente de l’environnement de la part du conducteur
2020 : Véhicule à conduite autonome sur autoroute, nécessitant une surveillance occasionnelle de l’environnement de la part du conducteur
2022 : Premier véhicule 100% autonome, sans besoin d’intervention du conducteur


Des essais de véhicules robotisés sont également en cours avec les partenaires DeNA (Japon) et Transdev (France), ouvrant ainsi la voie à une nouvelle ère de mobilité, dans laquelle l’Alliance vise à devenir :


un opérateur majeur de services de mobilité à la demande par véhicules robotisés, grâce à de nouveaux partenariats,
un acteur incontournable dans la fourniture de véhicules de transport collectif et de partage de voitures.


3. Connectivité et services de mobilité


L’équipe Alliance en charge du véhicule connecté et de services de mobilité travaille au développement de nouveaux services de mobilité et de nouveaux partenariats. En plus, l’Alliance proposera de nouvelles solutions de connectivité dès 2018, dont :


Un système commun d’info-divertissement et un système commun de connectivité véhicule
Le lancement d’une plateforme Connected Cloud pour gérer toutes les interfaces de données
La plateforme Cloud ouvrira la voie à des capacités de conduite autonome pour des services de véhicules robotisés, et pour des navettes et des véhicules de livraison autonomes.


La plateforme Connected Cloud permettra aussi des optimisations opérationnelles, telles que l’amélioration de la gestion logistique et l’emploi du partage de données dans la fabrication ou en tant qu’outil de réduction des coûts de garantie. Le plan connectivité inclura le développement d’un écosystème ouvert qui permettra de nouveaux services et équipements qui se déploieront tout au long du cycle de vie du véhicule.
_________________
Le gras, c'est la vie
Un deuxième SUV citadin produit en Espagne à côté du Captur, étrange annonce :pense:

http://europe.autonews.com/article/20171004/ANE/170929765..suv-alongside-captur
_________________
Le gras, c'est la vie
Dernière édition par larry.kubiak le Mer 04 Oct, 2017 09:10; édité 1 fois
Ce ne serait pas tout simplement un équivalent du Captur chez Nissan ?
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
Le Juke ? Pourquoi pas, puisqu'il sera aussi produit sur la plateforme CMF-B.
_________________
Le gras, c'est la vie
Le nouveau plan stratégique résumé en vidéo :

https://youtu.be/WOwGVdCGSIc
_________________
Le gras, c'est la vie
Renault semble vouloir lever le pied sur le Diesel, en diminuant l'offre passant de 3 à 1 seul moteur à l'avenir. Reste à savoir si c'est un moteur actuel ou un nouveau moteur.
_________________
BWB
C'est dans l'ordre des choses, quand on voit les perspectives de vente en chute libre sur le diesel. J'ai vu les projections de ventes sur certaines catégories d'ici 2022, certaines chutes seront brutales, surtout sur les petites voitures (citadines, SUV taille Captur notamment).
_________________
Le gras, c'est la vie
A priori les 3 familles sont :
K : 1.5 dCi
R : 1.6 dCi
M : 2.0/2.3 dCi

Il est difficile d'imaginer que le M disparaisse car les diesels ont plus de sens sur les gros véhicules. En tous cas le 1.5 va dégager c'est certain.
Renault dit aussi que l'offre va diminuer de 50% d'ici 2022, donc en gros le segment B (Clio, Captur) va passer à la trappe, et certains diesel du segment C.

En échange il explique l'introduction d'hybride dès le segment B donc la Clio ne souffrira pas trop de ce manque. Je pense qu'il est acquis que la Clio5 ne sera pas proposée en diesel.

https://youtu.be/b80ZvCs6InU?t=35m32s
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
Il ne faut pas oublier qu'on parle de l'horizon 2022, avec du diesel interdit dans les grandes agglomérations un peu partout en Europe, et une demande de plus en plus faible sur les "petits" véhicules parce que les couts de dépollution des normes Euro6x seront intenables sur les véhicules de moins de 30-40k€.

Ca m'étonnerait fortement que la Clio 5 ne soit pas proposé en diesel, mais il ne faut pas s'attendre à avoir 2 blocs différents (uniquement le 1.5 DCI) et des puissances de dingue (>100ch). A mon avis, il y aura du 1.5 DCI 75 et 90ch et rien de plus.
J'ai vu les prévisions de décroissance du diesel sur le segment B, c'est assez abrupt pour les années à venir (et c'est tant mieux pour nos tympans et nos poumons de citadins).
_________________
Le gras, c'est la vie
Dernière édition par larry.kubiak le Lun 09 Oct, 2017 17:10; édité 1 fois
En tout cas les prochaines années vont être intéressantes.

Et une autre news:

Renault lance une filiale spécialisé dans la mobilité électrique
_________________
BWB
larry.kubiak a écrit:
Il ne faut pas oublier qu'on parle de l'horizon 2022, avec du diesel interdit dans les grandes agglomérations un peu partout en Europe, et une demande de plus en plus faible sur les "petits" véhicules parce que les couts de dépollution des normes Euro6x seront intenables sur les véhicules de moins de 30-40k€.

Ca m'étonnerait fortement que la Clio 5 ne soit pas proposé en diesel, mais il ne faut pas s'attendre à avoir 2 blocs différents (uniquement le 1.5 DCI) et des puissances de dingue (>100ch). A mon avis, il y aura du 1.5 DCI 75 et 90ch et rien de plus.
J'ai vu les prévisions de décroissance du diesel sur le segment B, c'est assez abrupt pour les années à venir (et c'est tant mieux pour nos tympans et nos poumons de citadins).


Au contraire, si le diesel est proposé sur la Clio, ce sera sur les versions à plus forte marge, je pense que le 75ch partira et s'il n'en faut garder qu'un, ce sera le dCi110 dans lequel il est plus simple de faire passer l'augmentation du cout de production.
Ou pourquoi pas une version dégonflée du 1.6

Il faut voir ce qui se passe ailleurs. VW justement dégage le 1.4 et ne garde que le 1.6 sur son segment B. Et encore, la Fabia est annoncée sans moteur diesel l'année prochaine. C'est vraiement le début de la fin pour les diesels sur ce segment.
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
Le diesel sur le segment B sera principalement acheté par des entreprises qui cherchent à renouveller leurs flottes. Chez les particuliers, on devrait se rapprocher rapidement des 0% de part de marché sur la Clio (qui va prendre le risque d'acheter une citadine diesel pour ne plus avoir le droit de rouler en ville ?).
Il n'y a pas beaucoup d'entreprises qui vont payer du DCI 110 foule opchionz à leurs commerciaux.
_________________
Le gras, c'est la vie
Dernière édition par larry.kubiak le Mar 10 Oct, 2017 10:10; édité 1 fois
Soit dit en passant ce dCi 75 est un peu une spécificité française non ? (un peu comme les clio commerciales tu vas me dire)
Il est vendu dans peu de pays. Chez nous meme la Sandero commence avec le dCi 90, on n'a jamais eu de dCi 65/70/75 sur aucun modele (sauf le Kangoo VU). Pas de Clio dCi 75 au Royaume Uni, en Allemagne, en Suisse, en Italie...

Ce qu'il faut savoir c'est que un dCi 75 ne coute pas moins cher a produire qu'un dCi 90, et à peine moins qu'un dCi 110.
Alors si c'est pour vendre 20000€ un dCi Life ou société, autant le faire avec un dCi 110 plutot qu'un 75 car sinon le client va directement aller au segment au dessus ou prendre un 75ch essence.
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
Dernière édition par lovrenault le Mar 10 Oct, 2017 11:10; édité 1 fois
renault man
Administrateur
Message Mar 10 Oct, 2017 23:10
Si un seul bloc doit survivre, ce devrait être le 1.6 dCi.
Le 1.5 va disparaitre du fait de la faible demande future sur les citadines, et le 2.0 étant un bloc trop ancien (mais top !) , l'heureux élu devrait être le 1.6, quitte à le dégonfler en 110ch. et en le boostant un peu pour les hautes puissances ou en le couplant à de l'hybride.

je ne verserai pas de larme sur cette ineptie européenne/française du Diesel et pire, de l'ineptie du bonus/malus qui priviligie cette incohérence. Mais le manque total de clarté et de ligne directrice dans la politique en France me désole au plus haut point, surtout quand les décideurs semblent découvrir ce que tout le monde crie depuis des années...

ET que dire sur la façon de s'y prendre ? Au lieu de baisser l'essence et d'augmenter le diesel... on augmente les deux, mais bien plus le diesel.

A noter également que si l'électrique prend trop d'essor, l'etat va se retrouver dans une drole de situation: comment récupérer le manque à gagner des taxes des carburants fossiles ? Il va falloir se préparer à des lendemains qui déchantent (comme pour les radars ceci dit...). Par pitié, achetez du diesel pour nos finances !
_________________
Nouveau : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault. Plus d'infos ici
Dernière édition par renault man le Mar 10 Oct, 2017 23:10; édité 1 fois
La bêtise à commencée quand on a sacrifié le rail au profit de la route.
_________________
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin
Dommage que Renault n'est pas modifier le 2.0 en augmentant par exemple sa pression d'injection (aux dernières nouvelles sur le koleos II et X-Trail il est toujours à 1600 Bar) ce qui aurait permis de gagner en puissance et conso. Le tout avec un peu d'Adblue et le 2.0 aurait fait encore carrière.
_________________
BWB
Il va peut-être aussi y avoir un peu de synergie avec Daimler, ne serait-ce que sur les motorisations utilitaires, non ?
_________________
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin
Pas de news depuis un petit moment sur le partenariat Daimler-Renault-Nissan. Mais c'est vrai qu'un bloc partagé comme le nouveau 2.0 Diesel inauguré par la Classe E.
_________________
BWB
J'ai du mal a voir disparaitre le 2.0 alors qu'il fait son retour sur le Koleos et qu'il y a des rumeurs sur l'Espace (et la Talisman), ainsi qu'une version double turbo.
Cela parait être une cylindrée idéale pour les routières, quitte a le dégonfler pour des versions plus basses (CF VW avec son 2.0 TDI)
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
renault man
Administrateur
Message Ven 13 Oct, 2017 13:10
C'est difficile à dire pour le 2.0. Il est difficile de savoir ce que Renault dans les tuyaux à son sujet. On a souvent l'impression que les gens de chez Renault ne s'intéresse pas/plus à ce bloc.

Après, il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas que le marché français pour ce moteur il faut voir plus global donc il peut avoir une chance.
_________________
Nouveau : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault. Plus d'infos ici
Le problème vient surtout des normes Euro6truc qui sont figées très peu de temps avant leur application, et les modifications de bonus/malus (+ interdiction de circuler à géométrie variable + modification des cycles d'homologation) qui n'aident pas vraiment à se projeter sereinement dans le futur.
Je ne voudrais pas être à la place du gars qui doit faire des plans à moyen terme sur les moteurs thermiques (quel que soit le constructeur) :euh:
_________________
Le gras, c'est la vie
La modif du cycle d'homologation elle est dans les cartons depuis bien longtemps, mais elle a peut etre été avancée suite au dieselgate.

Pour le reste c'est claire que ça doit être un beau casse tête, sans parler des politiques qui encensent le diesel pendant 20 ans pour se reveiller du jour au lendemain en tapant dessus à tout va (et sans trop se poser de question sur les essences qui avec le passage à l'injection direct pour gagner du CO2 rejettent maintenant leur lot de particules :crazy: )
_________________
Megane III Expression 1.4 TCE 130 2010
BMW 330xia e92 2007
Le cycle WLPT devrait avantager les "grosses" cylindrées par rapport aux plus petites (tout est relatif!) donc de ce point de vue on devrait voir les emissions de co2 d'homologation se reserrer entre le 1.5/1.6 et 2.0.
_________________
'20 Tesla Model3 SR+ (Irlandaise)
'85 Super 5 TC (Française)
'86 Alliance DL Convertible (import US) -> En vente
Le R9M existe déjà env version 85 kW (116 ch) chez Mercedes.
J'imagine qu'il doit y avoir des discussions sur M9R/M9T et OM651.
Renault customise son logo pour le faire passer du côté obscur de la Force (du marketing Disney :euh: )

clic pour agrandir
_________________
Le gras, c'est la vie
_________________
BWB
Un article intéressant sur Renault en Russie et sur les évolutions à venir à moyen terme au niveau du mix des motorisations (diesel/essence/électrique) :
http://europe.autonews.com/article/20180125/ANE/180109956..s-in-russia-paid-off
_________________
Le gras, c'est la vie
Renault au Pakistan, ça se précise !

Article AutoPlus : https://news.autoplus.fr/Renault/Renault-Pakistan-Usine-Production-Dacia-1528005.html
Annonce d’une augmentation des capacités sur le véhicule électrique en France.
1 milliard d’euros d’investissement et 5000 recrutements en France.
Avec pas mal de nouveautés :

clic pour agrandir
_________________
BWB
Pour Douai, la nouvelle plateforme de l’Alliance doit accueillir deux modèles en 2021.


Sauter vers: