Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

GP F1 Pays-Bas : Verstappen solide leader à domicile

Comme en 2021, c’est Max Verstappen qui s’est imposé sur ses terres, à l’occasion du Grand Prix des Pays-Bas, 15e manche de la saison 2022 de Formule 1. Le Néerlandais devance George Russell ainsi que la Ferrari de Charles Leclerc.
GP F1 Pays-Bas : Verstappen solide leader à domicile
Par le 05/09/2022

Bis repetita pour le champion du monde en titre Max Verstappen. Déjà auteur de la pole/victoire en 2021, le Néerlandais récidive en 2022 en remportant son Grand Prix, celui des Pays-Bas, après avoir décroché la pole position samedi. Le pilote Red Bull fait carton plein et semble clairement se diriger vers un deuxième titre consécutif. 

Il devance la Mercedes, très compétitive ce week-end, de George Russell, ainsi que la Ferrari de Charles Leclerc. Comme à chaque Grand Prix, on retiendra l’excellente performance des mécaniciens de la Scuderia, avec une nouvelle bévue cette fois pour Carlos Sainz. 

Verstappen sur une autre planète, Mercedes revient dans la course 

Max Verstappen remporte le 15e Grand Prix de la saison 2022

Sans conteste, Max Verstappen a largement dominé ce 15e rendez-vous de la saison, sur le circuit de Zandvoort. Parti depuis la pole devant Charles Leclerc, le Néerlandais n’aura été inquiété l’espace que d’un seul petit tour, qui plus est sous régime de voiture de sécurité, avant de finalement signer une 4e victoire consécutive, après le GP de France et la Hongrie avant la trêve, puis Spa le week-end dernier

Ultra performante, le différentiel de vitesse entre le reste du plateau est plus que flagrant, et ce n’est pas Lewis Hamilton et Mercedes qui diront le contraire. Revenues dans la course au podium, les Mercedes se sont retrouvées aux deux premières places de la course à 20 tours de l’arrivée, après la sortie de la safety car suite au problème mécanique sur la voiture de Valtteri Bottas. 

Alors 2e avant la relance (puisque Russell s’est arrêté chausser des pneus tendres), Max Verstappen a immédiatement dépassé Lewis Hamilton avant même le premier virage dès le drapeau vert agité. En pneus médiums usés, le Britannique n’a pas pu résister au retour de son coéquipier, puis de Charles Leclerc, et termine à la 4e place, extrêmement frustré. 

Le nouveau podium de Russell, 2e ce week-end, montre une fois de plus le regain d’énergie de l’écurie allemande, après un début de saison compliqué. Cette dernière a été capable de doubler en course la Red Bull de Sergio Perez. 

Discrètes durant la course car presque décevantes, les Ferrari limitent la casse par la monoplace de Charles Leclerc, qui termine à une 3e place quasiment inespérée. Mais comme chaque week-end, la Scuderia s’est une nouvelle fois illustrée de manière désastreuse. Alors en bonne position avec Carlos Sainz, l’Espagnol est appelé aux stands pour chausser de nouvelles gommes. 12,7 secondes, c’est le temps qu’il aura fallu à son équipe pour remettre 4 pneus neufs. La faute à un pneu arrière droit pas prêt. Plus encore, Perez, s’étant arrêté juste derrière, a dû rouler sur le pistolet des mécaniciens pour reprendre la piste… une catastrophe à un tel niveau. Et dire que Monsieur Binotto affirmait il y a quelques jours ne pas voir d’erreurs au sein de son écurie. 

Au classement, Max Verstappen accentue son avance et possède désormais 109 points de plus que Charles Leclerc et Sergio Perez, 2e ex aequo. 

Alpine maintient le rythme et prend le large sur McLaren 

Fernando Alonso devance Lando Norris

Pourtant hors du top 10 au départ de la course ce dimanche, Alpine parvient une nouvelle fois à placer ses deux voitures dans les points. Profitant même de la pénalité reçue par Carlos Sainz pour avoir accroché l’Alpine dans la voie des stands, Fernando Alonso termine à la 6e place, devant son concurrent direct, la McLaren de Lando Norris. Pour 2 dixièmes seulement, son coéquipier Esteban Ocon ne bénéficie pas de cette pénalité et reste 9e, juste derrière Carlos Sainz. 

L’écurie française peut se réjouir d’augmenter son avance au classement constructeurs face à l’écurie britannique, qui ne peut semble-t-il plus vraiment compter sur son 2e pilote, Daniel Ricciardo, 17e de la course et remercié par l’écurie à la fin de la saison 2022. 

Avec 125 points au compteur, Alpine compte 24 points d’avance sur McLaren. Prochain rendez-vous F1 cette semaine, pour le 3e week-end d'affilée, sur un tracé où Ferrari devra tout donner et mettre les erreurs de côté, celui de Monza en Italie

Le classement complet de ce Grand-Prix de Formule 1 des Pays-Bas 

Position Pilote Écurie Temps
1 Max Verstappen Red Bull 1:36:42.773 
2 George Russell Mercedes + 4.071 s
3 Charles Leclerc Ferrari  + 10.929 s
4 Lewis Hamilton Mercedes + 13.016 s
5 Sergio Perez Red Bull  + 18.168 s
6 Fernando Alonso Alpine + 18.754 s
7 Lando Norris McLaren + 19.306 s
8 Carlos Sainz Ferrari + 20.916 s
9 Esteban Ocon Alpine + 21.117 s
10 Lance Stroll Aston Martin  + 22.459 s
11 Pierre Gasly Alpha Tauri + 27.009 s
12 Alexander Albon Williams + 30.390 s
13 Mick Schumacher  Haas + 32.995 s
14 Sebastian Vettel Aston Martin + 36.007 s
15 Kevin Magnussen Haas + 36.869 s
16 Guanyu Zhou Alfa Romeo + 37.320 s
17 Daniel Ricciardo McLaren + 37.764 s
18 Nicholas Latifi Williams + 1 tour
19 Valtteri Bottas Alfa Romeo abandon
20 Yuki Tsunoda  Alpha Tauri  abandon

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.