Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

L’électrique, la solution pour les défis environnementaux

Les véhicules électriques incarnent la seule solution de transport existante capable de relever les défis environnementaux auxquels est confronté le monde. Disponible depuis plus de 10 ans, la mobilité électrique évolue au fil des ans.
L’électrique, la solution pour les défis environnementaux
Par le 09/04/2021

Depuis plus de 10 ans maintenant, la mobilité électrique fait partie de notre quotidien. Conçue principalement pour solutionner les problèmes environnementaux, provoqués par la pollution des véhicules thermiques, entre autres, la voiture électrique est, pour le moment, la seule solution de transport a pouvoir permettre de relever ces défis. En 2021, le monde automobile est en pleine révolution. Les constructeurs annoncent, tour à tour, leur volonté de ne plus produire de véhicules thermiques dans les années à venir afin de se pencher entièrement sur de nouvelles solutions de mobilité, plus propre, comme l’électrique. Si elle a encore énormément de progrès à effectuer, notamment sur son autonomie et sa recharge, la voiture électrique se démocratise de plus en plus et aujourd’hui, c’est plus d’une quarantaine de modèles qui est proposée à la clientèle du monde entier. En France, et en Europe, c’est Renault qui est le numéro 1 du véhicule électrique.

Groupe Renault, leader du véhicule électrique en Europe

Avant l'arrivée de la Spring, la Twingo était l'électrique la moins chère du marché

Actuellement, près d’1 véhicule électrique sur 4 vendus en Europe est un modèle Renault. Le Groupe propose déjà une gamme complète de véhicule électrique sur le marché avec Zoé, Twizy, Twingo, Kangoo Z.E mais aussi la berline RSM SM3 Z.E vendue sur le marché coréen et le nouveau Renault Master Z.E. La firme française ne compte pas s’arrêter là et a l’envie de s’intéresser pleinement à cette mobilité électrique. Luca de Meo a confirmé ce souhait le 14 janvier dernier en détaillant le plan Renaulution pour l’ensemble de l’Alliance. D’ici 2022, la marque au losange comptera dans ses rangs 8 véhicules électriques et 12 autres électrifiés, à l’issue du plan « Drive The Future ». Pionnier dans ce secteur, le Groupe bénéficie de 9 ans d’expertise dans la conception, la fabrication et la vente de véhicules électriques grâce à la Zoé. Récemment, Renault va pouvoir s’appuyer sur un allier qui monte en puissance, Dacia. La marque roumaine vient de créer son tout premier modèle 100 % électrique qui affole déjà le marché automobile grâce à son tarif plus qu’accessible. En effet, avec sa Spring, Dacia offre l’opportunité à tous de rouler en électrique.

Alors maintenant que Renault est opérationnel au niveau de la conception et de la fabrication de ses modèles électriques, le constructeur peut se pencher sur l’évolution et les améliorations de ses véhicules. Ainsi, pour répondre toujours mieux aux attentes de ses clients, le Groupe Renault accroit l’autonomie de ses voitures les plus vendus, comme la Zoé, et propose des motorisations 100 % électriques toujours plus dynamiques, comme le moteur R110 de 80 kW sur la Zoé. Renault souhaite également faciliter la vie de ses usagers et pour cela, la marque propose « Renault Z.E Pass », un service qui recense plus de 20 000 bornes d’accès public en Europe. En plus de cela, il est possible d’obtenir des informations en temps réel sur le niveau de charge et de piloter cette recharge à distance depuis son smartphone.

Le Groupe Renault s’est également lancé dans le développement de l’ensemble de son écosystème. Il se lie de partenaire afin de trouver des solutions quant aux recyclages des batteries par exemple, ou encore le développement de l’hydrogène. Pour ce qui est du recyclage des batteries, Renault table sur une utilisation en seconde vie notamment pour stocker l’énergie produite par les panneaux solaires afin de la restituer pour les besoins locaux. Engagé pleinement pour l’environnement, le Groupe propose une application « Renault Z.E Smart Charge » qui déclenche la recharge du véhicule quand l’électricité est la moins chère et la moins carbonée.

Parvenir à la conduite « Zéro polluant »

Même si la voiture électrique pollue, surtout lors de sa conception (il faut parcourir 50 000 km en électrique pour que le bilan carbone avec une voiture thermique soit neutre), il n’émet aucune particule lorsqu’il roule. Les véhicules électriques ont donc un rôle clé à jouer dans l’amélioration de la qualité de l’air, au bénéfice de la santé de chacun, surtout en ville. D’après des études, une proportion de 20 % de véhicules électriques en centre-ville pourrait diminuer de 30 % la concentration des particules et de 45 % celles du dioxyde d’azote.

La voiture électrique est alors la véritable solution pour lutter contre le réchauffement climatique car elle n’émet pas de CO2 lors de la conduite. Les modèles électriques contribuent à la transition énergétique dans le secteur automobile car ils réduisent le recours aux énergies fossiles. Selon l’Agence Internationale de l’Energie, 7 millions de véhicules électriques en circulation dans le monde permettraient d’économiser 400 000 barils de pétrole par jour.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1594-10655-planeterenault-amp0-device-1036332478