Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Renault officialise sa nouvelle organisation avec Power et Ampère

Renault continue sa Renaulution annoncée il y a deux ans en séparant certaines de ses activités et en s’alliant à de nouveaux partenaires pour s’ouvrir plus de marchés. La vraie révolution au sein du constructeur est vraiment en marche.
Renault officialise sa nouvelle organisation avec Power et Ampère
Par le 08/11/2022

C'est désormais officiel, Renault a présenté ce matin auprès des investisseurs sa nouvelle organisation qui a de quoi en dérouter le commun des mortels et en a profité pour indiquer que le constructeur était en avance du côté des résultats financiers.

Pour s’adapter à un marché en pleine mutation, Renault va mettre en place une nouvelle organisation qui va révolutionner les pratiques au sein du groupe automobile français afin d’aller capter de nouveaux marchés. Le constructeur français veut ainsi devenir un fournisseur de solutions (motorisations, logiciels, etc.) plutôt que de se limiter au simple “rôle” de constructeur automobile.

Renault a donc décidé de créer des organisations dédiées et indépendantes pour mieux répondre aux différents marchés qui s’ouvrent à lui avec Ampère, dédiée aux véhicules électriques, Alpine qui va produire des véhicules sportifs 100% électriques, Mobilize pour la mobilité, The Future is Neutral pour l’économie circulaire avec notamment la production et le recyclage de pièces auto qui va permettre de potentiellement faire baisser les prix et Power, pour le coeur de métier de Renault qui développera des véhicules hybrides et thermiques sous les marques Renault, Dacia, Renault LCV (véhicules utilitaires légers). 

La plus grande information est donc la séparation des activités automobiles actuelles avec d’un côté, Power pour les motorisations thermiques et hybrides, et de l’autre Ampère, pour la partie électrique.

Les 4 nouvelles entités de Renault

Power, l’entité dédiée aux véhicules thermiques et hybrides de Renault

Si d’ici 2035, voire 2030, tous les futurs véhicules devront obligatoirement être électriques en Europe, ce marché devrait tout de même représenter encore 50% des volumes dans le monde avec une croissance de 2% par an.

Création d’un équipementier mondial avec Geely pour produire des moteurs hybrides

Pour continuer d’investir sur ce secteur et s’ouvrir de nouveaux marchés, Renault et le constructeur automobile chinois Geely, propriétaire de Volvo, ont ainsi signé un accord pour devenir le leader mondial dans la production de moteurs hybrides, de boîtes de vitesse, de système d’hybridation (xHEV) et de batteries.

Cet accord-cadre dit "non contraignant” prévoit la création d'une nouvelle société qui sera détenue à 50% par les deux partenaires, avec pour vocation de devenir un fournisseur mondial et autonome de solutions à destination des constructeurs. 

Sans surprise, les premiers clients seront les marques de deux groupes, à savoir Renault, Dacia, Nissan et Mitsubishi Motors du côté de l'Alliance et Geely Auto, Volvo Cars et Proton notamment du côté de son partenaire chinois Geely. Par la suite, la nouvelle société devrait fournir des constructeurs concurrents.

La nouvelle société va exploiter 5 centres de R&D en Europe (Espagne, Roumanie et Suède), en Chine et en Amérique du Sud, 17 usines mécaniques de moteurs et boîtes de vitesses réparties dans le monde entier sur 3 continents pour un total de 19 000 personnes annonce le constructeur. 

Si Power en est pour le moment au simple stade de l'accord-cadre, le projet devrait être finalisé en 2023. Renault annonce d’ailleurs que dès le 1er janvier prochain, cette entité va générer un chiffre d'affaires de plus de 15 milliards d’euros et un volume de plus de 5 millions d’unités annuelles.

Le constructeur annonce ainsi qu’il va doubler sa taille et ses marchés en passant de 40 à 80% dans le monde, avec notamment l’accès à la Chine dont il s’était retiré en tant que constructeur automobile (hors véhicules électriques) ainsi qu’au marché de l’Amérique du Nord.

Renault LCV pour développer les utilitaires dits légers

Au sein de Power, l’activité LCV sera dédiée aux véhicules utilitaires de Renault. Deux projets vont être développés pour répondre aux évolutions du marché.

Le premier que l’on connaît déjà, se nomme Hyvia. Il s’agit d’une co-entreprise créé entre Renault et Plug pour développer des solutions basées sur l’hydrogène. Hyvia a d'ailleurs déjà présenté le Master à hydrogène.

Le second se nomme FlexEvan. Il s’agira d’une famille d’utilitaires électriques couplés à une offre de software, dédiés à un usage connecté en ville. 

Ampère, l’entité indépendante pour les véhicules électriques

La propulsion électrique représente le futur. Même Renault Trucks s'y met. Renault va donc créer une entité propre aux véhicules électriques. Ampère a pour vocation de développer, produire et commercialiser les futures voitures électriques du groupe, sous la marque Renault. Cette entité indépendante sera basée en France et comptera un effectif de près de 10 000 salariés sur les près de 157 000  salariés de Renault dans le monde, dont 3 500 ingénieurs.

Elle s’appuiera sur la base industrielle de Renault actuelle, dont le pôle Electricity dans le nord de la France.

D’ici 2031, Ampère devrait produire 1 million de véhicules pour Renault, avec une gamme de 6 véhicules qui devraient couvrir 80% du marché électrique des constructeurs généralistes. Parmi ces modèles, on peut notamment citer les futures R4 et R5 électriques sur le segment B, la Mégane E-TECH et le futur Scénic sur le segment C ainsi que deux autres véhicules à venir.

Ampère s’est également associée à Qualcomm qui produit notamment les micro processeurs Snapdragon ainsi que Google pour tous les services connectés et Cloud.

En revanche, les discussions pour y associer les partenaires de l’Alliance tels que Nissan sont encore en cours.

Perspectives financières

Les perspectives financières des nouvelles entités de Renault

1  CAGR : Taux de croissance annuel composé
2 Perspectives de “The Future Is NEUTRAL” : Périmètre complet, somme des parties – ne rentre pas entièrement dans le périmètre de consolidation de Renault Group  
3 MBA : Mobilize Beyond Automotive ; MFS : Mobilize Financial Services

Les syndicats inquiets

De tels projets ne sont pas sans inquiéter les syndicats qui dénoncent un démantèlement de Renault. La CGT a notamment demandé que Renault reste "une entreprise cohérente qui détient l’ensemble des métiers d’un constructeur automobile".

Si Ampère sera basée en France, en revanche, que se passera-il pour les salariés des différentes entités comme Power  et notamment pour la R&D qui passera totalement hors de France ?


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.