Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Les immatriculations de Renault en hausse en février

Après un mois de janvier très mauvais pour Renault, le constructeur au losange a repris des couleurs en février, sur un marché qui reste toujours orienté à la hausse. En revanche, Dacia a reculé.
Les immatriculations de Renault en hausse en février
Par le 01/03/2024

Le mois dernier, les ventes de voitures neuves ont été de nouveau en hausse avec une augmentation de 13% des immatriculations en VP (Véhicules Particuliers) et de 13.6% sur le marché VP + VU, ce qui représente le meilleur score depuis 2021.

Avec un volume de 142 598 unités sur le marché VP et 173 237 unités en VP+VU le marché automobile commence donc bien l’année.

Renault reprend la main, Dacia en baisse

Contrairement au mois de janvier, Renault a vu ses immatriculations repartir en février. Avec une hausse de 9,9% pour un volume de 20 301 unités sur le marché VP, la marque Renault fait cependant moins bien que l'ensemble des marques, signifiant la perte de parts de marché. Abonnée à de très bons chiffres, la marque Dacia a également été en difficultés le mois dernier avec une baisse de 1,5% pour un volume de 11 727 unités. Au final, le groupe Renault affiche une hausse plus de deux fois inférieure à celle du marché avec +5,9% seulement.

Les parts de marché des marques s’effritent ainsi avec 8,2% pour Dacia et 14,2% pour Renault. Du côté du concurrent Stellantis, le groupe de Carlos Tavares affiche une hausse de 21%, avec notamment +10,8% pour Peugeot, +24,3% pour Opel, +69,8% pour Fiat et surtout, +29,7% pour Citroën qui a fait mieux que Dacia le mois dernier.

La Clio toujours derrière la 208

Du côté des modèles, la Clio a repris du poil de la bête avec 12 827 unités depuis le début de l’année malgré un mauvais mois de janvier, lui permettant de prendre la seconde place, mais reste loin de la Peugeot 208 qui totalise 18 402 immatriculations. La Sandero complète le podium avec 12 731 unités.

Renault Clio
La Clio reste loin de la 208 pour le moment

Sur le segment des SUV urbains, la Peugeot 2008 (7 200 unités) reste devant le Renault Captur (6 101 unités) et la Toyota Yaris Cross (5 658). Le restylage de mi-carrière du petit SUV de Renault pourra peut-être, comme pour la Clio, le relancer.

Sur le segment des SUV compacts, le Peugeot 3008 (4 875) fait un peu mieux que le Renault Austral (4 130) tandis que l’Arkana est pour le moment assez discret (2 105).

Chez des citadines, la Twingo reste en tête avec 3 012 unités, malgré une lointaine 19ème place.

Pour le reste de la gamme, l’Espace avec 1 302 unités (0,5%) reste largement en deçà du Peugeot 5008 (2 820) et Citroën C5 Aircross (2 856).

Du côté des modèles uniquement électriques, la Tesla Model Y avec 3 459 unités reste la plus vendue malgré sa 17ème place générale. Derrière, une autre Tesla, la Model 3 avec 2 839 unités, la Dacia Spring (2 705), la Mégane E-TECH (2 678), et la MG4 (2 415). L'année sera cependant marquée pour Renault par les nouvelles R5 E-TECH tout juste présentée à Genève ainsi que le Scénic élu voiture de l'année il y a quelques jours sans oublier la présentation de la future R4 à la rentrée.

Renault explose les compteurs sur les véhicules utilitaires

Dans le secteur des utilitaires légers, le groupe Renault a réalisé une excellente performance avec une hausse de 40,5% et 39,7% pour la marque Renault, alors que le marché s’est contenté de +16,5%. La part de marché du groupe au losange est ainsi de 32,5% avec quasiment la seule marque Renault.

En deux mois, Renault classe ainsi toute sa gamme sur le podium, avec le Master en tête qui totalise 4 699 unités et 8% de parts de marché, le Trafic avec 4 289 unités et enfin le Kangoo (3 257 unités) qui a pris l’ascendant sur les Partner et Berlingo.


Version Desktop - 30-1707-11966-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-798315455