Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

GP Monaco : Verstappen s’impose et prend la tête du classement

Max Verstappen a profité de l’abandon, avant même le départ, de Charles Leclerc pour venir tranquillement s’imposer sur le circuit de Monaco. Il devance Carlos Sainz et Lando Norris et prend la tête du classement au championnat du monde.
GP Monaco : Verstappen s’impose et prend la tête du classement
Par le 23/05/2021

Charles Leclerc est maudit. Sur ses terres, et pour la troisième fois de sa carrière en F1, le Monégasque n’a pas vu la ligne d’arrivée à Monaco. Son accident survenu lors de la Q3 hier a provoqué la casse de l’arbre de transmission à l’arrière gauche, indétectable par les mécaniciens lors de la réparation. Extrêmement déçu, le pilote de la Scuderia a remarqué ce problème technique lors du tour de reconnaissance. Sans solutions, Leclerc a dû finalement renoncer à prendre le départ de « son » Grand Prix.

Cela a donc profité à Max Verstappen qui a eu le champ libre dès le départ de la course. Jamais inquiété, et même aidé par le clan Mercedes, il n’a jamais lâché la tête de la course et vient signer son deuxième succès de la saison. Cela lui permet de prendre également les commandes du championnat du monde grâce au week-end compliqué de Lewis Hamilton, seulement 7e. Le Néerlandais devance Carlos Sainz, très performant ce week-end et le pilote McLaren Lando Norris, toujours aux avant-postes depuis le début de cette saison 2021.

Leclerc Maudit, Bottas pas aidé, Verstappen en profite

Leclerc a dû abandonner avant même le départ de la course

Si le Grand Prix de Monaco n’offre presque jamais de dépassements, il offre tout de même, chaque année, un certain dénouement et de grosses surprises. La première se trouvait dans la pole position décrochée par Charles Leclerc ce samedi. Malheureusement pour lui, comme en F2 et par deux fois en F1 dans sa jeune carrière (avec Sauber et Ferrari), le Monégasque n’a pas pu atteindre la ligne d’arrivée. Pire encore, il n’a même pas pu prendre le départ en raison de son problème technique, causé en grande partie par son erreur en séance de qualifications.

3ème sur la grille et virtuellement 2ème au départ, Valtteri Bottas semble abonné aux arrêts aux stands cauchemardesques. Le Finlandais a dû abandonner lors de son arrêt puisque les mécaniciens n’ont jamais réussi à enlever le pneu avant droit de sa monoplace. Dans l’incompréhension total, Bottas semble résigné et a affiché sa volonté de se concentrer désormais uniquement sur sa course et non plus sur celle de Mercedes. Cela en dit long sur l’avenir du Finlandais, qui ne semble pas se prolonger du côté de l’écurie allemande la saison prochaine...

L’opportuniste du jour, et même du week-end s’appelle Max Verstappen. Très mécontent jeudi lors des séances d’essais libres, le Néerlandais a parfaitement maitrisé sa course pour venir s’imposer et marquer 25 points précieux dans la course au titre. À l’inverse de Barcelone, Lewis Hamilton paie cette fois les frais d’une mauvaise stratégie de son écurie et termine à la 7e place. Ne prenant que 7 points au compteur (grâce au point du meilleur temps au tour), le Britannique perd sa place de leader au championnat du monde, pour 4 points seulement, au profit de son rival de la saison, Max Verstappen.

Vettel débloque son compteur, Ocon sauve les meubles

Esteban Ocon termine à la 9e position

Dans le reste d’un Grand Prix, sans grande surprise, peu animé, Sebastian Vettel a marqué ses premiers points depuis 7 Grands Prix en signant une belle 5e place. L’écurie Aston Martin réalise un bon week-end en classant sa deuxième monoplace à la 8e position avec Stroll. Le premier français, Pierre Gasly, a parfaitement résisté à Lewis Hamilton pour conserver sa 6e place.

Alfa Romeo est enfin récompensé de ses efforts avec le point de la 10e place décroché par Antonio Giovinazzi. Son coéquipier Kimi Raikkonen finit 11e. De son côté, Alpine voit sa première voiture terminer à la 9e place grâce à Esteban Ocon. En difficulté sur ce week-end, la marque dieppoise sauve les meubles mais voit Aston Martin et Alpha Tauri revenir sur ses talons au championnat du monde constructeur. Fernando Alonso termine lui, 13e.

En terminant 4e, Sergio Pérez permet à Red Bull de faire coup double. Leader au championnat du monde pilote avec Verstappen, l’écurie autrichienne prend également les commandes du championnat du monde constructeur pour un petit point. Christian Horner prend sa revanche sur Mercedes après le coup tactique de Barcelone. L'écurie allemande devra rebondir à Baku, en Azerbaïdjan, pour le 6e rendez-vous de la saison.

Position Pilote Écurie Temps
1 Max Verstappen Red Bull
2 Carlos Sainz Ferrari  + 8.968
3 Lando Norris McLaren + 19.427
4 Sergio Pérez Red Bull + 20.490
5 Sebastian Vettel Aston Martin + 52.591
6 Pierre Gasly Alpha Tauri + 53.896
7 Lewis Hamilton Mercedes + 1'08.231
8 Lance Stroll Aston Martin + 1 tour
9 Esteban Ocon Alpine + 1 tour
10 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo + 1 tour
11 Kimi Raikkonen Alfa Romeo + 1 tour
12 Daniel Ricciardo McLaren + 1 tour
13 Fernando Alonso Alpine + 1 tour
14 George Russell Williams + 1 tour
15 Nicholas Latifi Williams + 1 tour 
16 Yuki Tsunoda Alpha Tauri + 1 tour 
17 Nikita Mazepin Haas + 3 tours 
18 Mick Schumacher  Haas + 3 tours 
19 Valtteri Bottas Mercedes abandon 
20 Charles Leclerc  Ferrari  abandon

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 2-5-10721-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-2032943771