Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

Futur Kadjar 2 (2022)

Le futur Kadjar sera prochainement sur nos routes. Mais quelles surprises nous réserve Renault ? Quand sortira cette nouvelle génération, quelles technologies et où sera fabriqué ce Kadjar ? Réponse ci-dessous.
Futur Kadjar 2 (2022)
Par le 27/05/2021

L’actuel Kadjar a été un beau succès lors de ses premières années de commercialisation, mais le vent a vite tourné dès l’arrivée du 3008 qui a clairement malmené le Kadjar. Renault doit proposer un Kadjar 2 qui saura remettre les pendules à l’heure.

Les chiffres parlent d’eux-même. Quand les ventes de la marque s'élèvent à 4 875 unités de Kadjar depuis le début de l’année, le Peugeot 3008 en revendique 20 446 en France. Une différence énorme, qui s’explique probablement en partie par un design fort, que l’on aime ou que l’on n’aime pas, de son concurrent Français et une présentation bien plus moderne.

Un modèle très rapidement dépassé

La philosophie des deux modèles est par ailleurs très différente. Quand le Peugeot 3008, avec son tableau de bord très spécifique, full numérique est clairement centré sur le conducteur, le Kadjar joue la carte du classicisme, peut-être aussi de l’ancien monde.

Trop étroitement dérivé du Qashqai, le Kadjar actuel souffre également de réelles lacunes d’équipements, qui restent valables même après son léger restyling intervenu il y a plus de 2 ans. On peut citer un équipement multimédia totalement dépassé comme son écran de seulement 7 pouces à l’heure où on ne sait plus rien faire sans un écran, ou, moins visible, l’absence de mode impulsionnel sur les vitres électriques.

Renault apporte un style plus dynamique pour le Kadjar 2022 vs 2021

Pour reprendre une place plus convenable, celui qui sera désormais l'outsider en France va devoir faire mieux, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Le Kadjar 2 va donc voir son style actuel évoluer. Sans être une révolution, car Renault joue actuellement la continuité du design, il reprendra les derniers codes sytistiques aperçus sur notamment sur le show-car Mégane tant à l'avant avec les feux de jours sous les phares, ainsi qu'à l'arrière avec un bandeau lumineux qui parcourt toute la largeur de la voiture.

En revanche, le Kadjar 2 aura droit à une révolution dans l'habitacle, qui fera la part belle aux écrans, comme on a pu le voir les premières images de la future Mégane, et qui reprendra la forme que l'on a pu apercevoir sur le concept Morphoz en 2020, notamment au niveau de la console centrale.

Futur Tableau de bord Kadjar et Megane

Si le Kadjar actuel fait la part belle au confort, tout comme son cousin japonnais Nissan Qashqai, en revanche, à conduire, il se montre bien moins dynamique que le 3008 ou que le nouvel Arkana. Là encore, une histoire de philosophie. Et l’acheteur étant souvent le conducteur, il faut flatter l’égo de ce dernier pour que le chèque soit signé.

Kadjar restylé en 2019
Le Kadjar a été restylé en 2019

Le Kadjar, en 2021, reste malgré tout un très bon véhicule, sur lequel, on peut obtenir de belles remises du fait de sa méforme actuelle et de sa fin de vie qui s’approche.

Quel version de Kadjar choisir ?

Drôle de question non ? En réalité, pas tant que cela.

En effet, pour laisser la place au Scénic, Renault avait fait le choix de ne proposer son Kadjar qu’en 5 places contrairement à ses concurrents. Avec la disparition actée du monospace compact ( tout comme celle de l’Espace) qui ne fait clairement plus recette,  le Kadjar aura droit à bien plus que l’actuel.

5 ou 7 places

Ainsi, le futur SUV devrait proposer trois carrosseries, en 5 et 7 places. Ainsi, aux côtés du Kadjar classique à 5 places, on retrouvera donc une version allongée qui proposera 7 vraies places, tout comme le fait déjà son concurrent français.

Coupé

Aux côté des deux versions précédente, la gamme sera complétée par une inédite version “Coupé” concurrente directe de... l’Arkana, un véhicule qui serait typé plus dynamique et plus sportif.

Avec un seul véhicule décliné en plusieurs versions, et qui montera en gamme, Renault remplacera ainsi à la fois le Kadjar actuel, mais aussi le Scénic, et pourra aussi faire patienter potentiellement certains clients ciblés par le Koléos.

De nouveaux moteurs hybrides mais pas de Diesel sur le futur Kadjar

Étant en fin de vie, l’actuel Kadjar n’a pas droit à des motorisations hybrides. Pour son remplaçant, la donne sera bien différente, puisqu’il va inaugurer une nouvelle génération de moteurs E-TECH.

Alliance oblige, techniquement, le nouveau Kadjar sera toujours basé sur la même architecture que le Nissan Qashqai, à savoir la plate-forme CMF dans sa version C/D (commune au segment C) mais cette fois, la marque au losange a disposé du temps nécessaire pour en faire une vraie Renault.

Si la génération actuelle E-TECH est basée sur un bloc 1.6 atmosphérique d’origine Nissan, la future génération fera appel à un inédit moteur conçu par Renault, un 3 cylindres 1.2 litres (nom de code HR12) associé à une boite à crabot (DB45). Alors que Renault devait reprendre la technologie hybride de Mitsubishi, le constructeur a changé d’avis et utilisera sa propre technologie. Officiellement, la technologie de Mitsubishi ne passerait pas les futures normes.

En réduisant sa cylindrée, Renault espère gagner encore en termes de consommation et donc, de rejets de CO2. Et en bonus, le moteur gagne clairement en puissance puisqu’il devrait être proposé en 200 ch. et même en 280 ch. en version rechargeable et 4 roues motrices (facilitant ainsi le passage de la puissance et du couple) grâce à la puissance d'un second moteur sur les roues arrières, le transformant ainsi en transmission intégrale.

A noter que malgré cette puissance, il s’agira du premier modèle bridé à 180 km/h, une annonce faite par Luca De Meo qui a fait grand bruit, plus qu’il ne l’avait imaginé comme il l’a annoncé jeudi 6 mai lors du premier Renault Talk.

Si le moteur de 200ch. devrait être proposé dès sa commercialisation en 2022, en revanche, il faudra attendre 2024 pour disposer de la version 280 ch.

Aux côté de ce nouveau moteur, le Kadjar proposera le bloc 1.3 TCe en version 140 et 160 ch. dôté d'une micro-hybridation, avec une boite manuelle ou automatique... CVT d'origine Nissan. La boite à double embrayage EDC ne semble pas prévue avec ce bloc.

Et sans surprise, aucune offre Diesel n’est prévue. Pas forcément une bonne chose quand on sait qu’il y a encore clairement un public pour ce type d’offre. Preuve en est, avec les ventes de 208 Diesel, quand la Clio doit s’en passer...

Une production qui reste en Espagne

Tout comme la génération actuelle, le futur Kadjar sera produit en Espagne, dans l'usine de Palencia. Et ce ne sera pas tout car, comme nous l'avons révélé, toute la partie hybride sera également prévue en Espagne: la boîte de vitesse dédiée au bloc E-ETCH sera produite à Séville, tandis que le futur moteur  E-TECH HR12 est quant à lui dédié à l'usine de Valladolid.

Le futur Kadjar prévu pour 2022

Ce nouveau Kadjar sera dévoilé au public au printemps 2022, probablement lors du Salon Automobile -s'il a lieu- pour une commercialisation à l'été ou à la rentrée de septembre 2022.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1-8-10723-planeterenault-amp0-device-1118573863