Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

Futurs moteur 1.2 et 1.5 TCe hybrides (2022-2025)

Luca de Meo l’a annoncé, lors de sa présentation du plan stratégique Renaulution, le Groupe doit réduire ses coûts mais aussi continuer d'innover. Pour se faire, l’Alliance a décidé de lancer une nouvelle gamme de motorisations d’ici à 2025.
Futurs moteur 1.2 et 1.5 TCe hybrides (2022-2025)
Par le 25/01/2021

Moins de volume, plus de création de valeur, telle est la nouvelle politique du Groupe Renault. Pour réduire ses coûts, la firme française va lancer une nouvelle gamme de moteurs essence qui sera disponible avec 3 types d’hybridation pour Dacia et Renault. Afin de respecter les normes environnementales et atteindre la neutralité carbone, Renault avait déjà fait l’annonce de la fin de la motorisation diesel dès 2022.

Les grands axes du plan Renaulution détaillé par Luca de Meo, le PDG du Groupe, le 14 janvier dernier, portent évidemment sur la réduction des coûts en raison de la situation actuelle très délicate et de l’impossibilité de voir plus loin dans le futur sans que cette dernière ne s’arrange. Le Groupe a donc décidé de réduire son volume et cela passe par la réduction de l’utilisation des plateformes notamment pour la firme roumaine Dacia. D’ici 2025, 80 % des modèles seront conçus sur trois plateformes, à savoir les CMF-B, CMF-C et CMF-EV.

Une réduction de la gamme de moteurs

Renault prépare l’avenir, et le constructeur sait que le monde de l’automobile tourne vers l’électrique. Le Groupe se prépare petit à petit à délaisser les motorisations thermiques afin de se pencher vers un secteur qu’il affectionne et maitrise particulièrement, la mobilité propre.

Ainsi, l’Alliance va réduire sa famille de 8 à 4 moteurs. Logiquement, ce sont les motorisations diesel qui en font les frais même si le 2.0 Blue dCi devrait être conservé afin d’être implanté dans les utilitaires. Pour le reste, deux moteurs essence actuels sont amenés à disparaître.

En 2025, on devrait donc retrouver 2 moteurs électriques, une motorisation essence modulaire qui pourra être hybride léger, hybride ou hybride rechargeable et un moteur Diesel pour les utilitaires. Petite indication faite par Luca de Meo, le niveau de puissance des moteurs devrait s'échelonner de 45 à 400 ch dans les années à venir, contre 60 à 300 ch actuellement.

De l’électrique sans surprise

Sans surprise, le Groupe va se tourner vers le développement de ses moteurs électriques. Lors de l’annonce du plan stratégique, Luca de Meo a confirmé que la marque sportive du Groupe, Alpine, sera 100 % électrifiée. On attend aussi la cinquième génération de la Renault Mégane qui arrivera fin 2021 en tout électrique également. L’électrique est donc bel et bien la mobilité de demain, du moins pour la firme française. Renault a également prévu un second moteur qui pourrait être intégré à la nouvelle Renault 5 avec au minimum une puissance de 45 chevaux.

Cette évolution, déjà en marche depuis quelques années, entraîne la fin de la motorisation thermique et plus précisément du diesel. Renault a déjà annoncé l’arrêt de ce moteur sur ses Captur et Scénic. Cela était prévu, d’ici 2022, chaque modèle aura sa déclinaison en tout électrique et plus aucun ne sera plus proposé en diesel. Seul l'un d’entre eux survivra, par obligation. Il s’agit du 2.0 Blue dCi qui continuera d’équiper les véhicules utilitaires. Le moteur diesel restant le plus approprié pour ce type de véhicule. Le constructeur français sait que les nouvelles mesures drastiques afin de viser la neutralité carbone mettront un terme au diesel dans les années à venir. C’est pourquoi il y a quelques semaines, Renault a signé un accord avec Plug Power pour mettre en place un programme hydrogène.

Les moteurs essence ne seront pas épargnés non plus puisque les 3 moteurs actuels (1.8 TCe, 1.3 TCe et 1.0 TCe) laisseront place à un nouveau moteur modulaire décliné en plusieurs versions avec des cylindrées et des puissances différentes. L’apparition de ce nouveau moteur interviendra dès 2022 avec le nouveau Kadjar II. Ce dernier sera évident associé à trois types d’hybridation.

Renault va donc réduire de 50 % les familles de motorisations d’ici à 2025. Voici la liste des nouveaux moteurs Renault :

- 1.2 TCe sans hybridation
- 1.2 TCe mild-hybrid (hybride doux) 48V
- 1.2 TCe E-Tech full hybrid
- 1.2 TCe E-Tech PHEV
- 1.5 TCe mild-hybrid 48V
- 1.5 TCe E-Tech full hybrid
- 1.5 TCe E-Tech PHEV

A noter que lors de la conférence Renault Talk #1, Renault a confirmé l'arrivée dès 2022 du 1.2 TCe E-TECH 200 ch. sur le futur Kadjar tandis que la version rechargeable attendra 2024.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 1-8-10541-planeterenault-amp0-device-2115851925