Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Le Salon de l’auto de Bruxelles 2022 finalement annulé

Alors que l'officialisation de sa tenue avait été faite il y a quelques jours, le Salon de l'auto de Bruxelles 2022 est finalement annulé en raison de la 5e vague de Covid-19. Un coup dur pour l'ensemble du secteur qui misait gros sur l'événement.
Le Salon de l’auto de Bruxelles 2022 finalement annulé
Par le 26/11/2021
Dernière mise à jour le 30/11/2021

La crise de Covid-19 continue d’impacter fortement le secteur de l’automobile. Pour cause, après 2021, le prochain salon de l'automobile de Bruxelles est une nouvelle fois annulé. Cette fois l'annonce est moins attendue, surtout qu'il y a encore une semaine, la tenue de l'événement avait été officialisée pour le mois de janvier 2022. Si les indicateurs ressentis lors du dernier salon de Munich en septembre était plutôt correct, la nouvelle vague du coronavirus a poussé à l'annulation de la 99e édition. Attendus à partir du 14 janvier 2022, les passionnés et constructeurs automobiles pourront néanmoins se rencontrer directement en concession, puisque les organisateurs ont tout de même décidé d'organiser un "petit" événement. Il faudra attendre 2023 désormais pour revoir le traditionnel Salon de Bruxelles, si la solution le permet...

Pas de Groupe Volkswagen, Stellantis présent mais finalement, le Salon n'aura pas lieu 

Stellantis présent, Volkswagen absent

Détenteur de presque 20 % du marché belge, Stellantis devenait donc l’acteur principal de ce 99e salon, à défaut de voir la présence d’Ieteren, importateur de tout le groupe Volkswagen, pour cause de désistement pur et simple. L'annonce de cette annulation fait donc les affaires de l'importateur du Groupe Allemand. À eux deux, ces groupes représentent tout de même 40 % du marché automobile belge, avec près de 450 000 nouvelles immatriculations chaque année pour le Groupe Volkswagen, c’est dire à quel point cette absence ne serait pas passée inaperçue.  

Porté sur l’électromobilité, le temps des salons a énormément évolué en quelques années. Terminées les grosses présentations de nouveautés européennes sur les terres bruxelloises, il faudra se contenter de concept-car, parfois futuriste, représentatif, ou non, de ce qui pourrait nous attendre dans les années à venir. 

70 % des constructeurs présents sur le marché belge étaient attendus lors de cet événement, très important aussi bien pour les passionnés que les constructeurs. La perte s'annonce une nouvelle fois colossale. 

Les salons automobiles, « la vitrine du secteur automobile »

Le salon de l'auto de Paris porte de Versailles, lui aussi annulé en raison du Covid

Que l’on se dise, les salons de l’automobile ont perdu de leur splendeur. Ceux qui nous faisaient rêver et aimer le monde de l’automobile ont évolué avec le temps et les nouvelles volontés concernant le climat et la lutte anti-pollution. Néanmoins, ils restent encore la vitrine du secteur automobile, comme l’annonce Dominique Fontignies, Directeur communications de Stellantis en Belgique et Luxembourg : « Le salon reste la vitrine du secteur automobile en janvier. Avant le covid, un tiers du volume du marché venait du salon automobile. Le salon reste un élément incontournable de notre stratégie ».

Dernier grand salon international en Europe, avant le salon de Munich en septembre dernier, la FEBIAC (Fédération Belge et Luxembourgeoise de l’Automobile et du Cycle) avait pris ses responsabilités pour reporter l’événement à janvier 2022. Les incertitudes concernant l’épidémie de Covid-19 rendent les manœuvres difficiles, d’autant plus qu’une 5e vague est d’ores et déjà annoncée. Et cette dernière aura eu raison de l'événement, comme l'a annoncé Andreas Cremer, PDG de Febiac, "nous prévoyons que la détérioration des conditions sanitaires et l'introduction de restrictions supplémentaires ne nous permettront pas d'accueillir le nombre de visiteurs prévu dans des conditions optimales". 

Alors que le rendez-vous était fixé du 14 au 23 janvier prochain, avec près de 500 000 personnes attendues pour l’événement dans les Palais du Heysel, le Salon de l'automobile de Bruxelles 2022 n'aura pas lieu pour la deuxième année d'affilée. L'annonce a été faite le même jour que la découverte du nouveau variant Omicron en Belgique. L'avenir s'annonce compliqué pour le secteur de l'automobile...


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1594-10912-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-544081225