Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Renault lance la production de ses piles à combustibles

Neuf mois après la création de la société, Hyvia, co-entreprise entre le Groupe Renault et Plug Power, démarre la production des premières piles à combustibles à Flins. L’objectif est d’atteindre 30 % de pdm des véhicules utilitaires d’ici 2030.
Renault lance la production de ses piles à combustibles
Par le 22/03/2022

La première étape du projet industriel de la société Hyvia, joint-venture du Groupe Renault et Plug Power, dévoile l’assemblage et le test de piles à combustibles basés sur la technologie avancée de Plug Power. 

Neuf mois après sa création, Hyvia inaugure donc son usine au sein de la Refactory du Groupe Renault du côté de Flins, en Île-de-France. La marque au losange souhaite développer sa mobilité hydrogène, et pas uniquement sur ses véhicules utilitaires semble-t’il, puisque le constructeur français a récemment dévoilé un concept du futur Scénic… à hydrogène (même si le futur modèle de série sera électrique) tout comme Alpine avec son concept-car baptisé A4810.

Un objectif de 30% de parts de marché en Europe d’ici 2030

Les futurs Renault Master H2-TECH

Si le Scénic à hydrogène ne reste pour le moment qu’à l’étape de concept, le Master H2-TECH lui, verra bien le jour avec cette motorisation. En effet, l’objectif principal de cette nouvelle société Hyvia est d’atteindre 30% de parts de marché des véhicules utilitaires légers H2 en Europe d’ici 2030. Peu adapté aux véhicules légers particuliers en raison de l’encombrement du réservoir, ce carburant est toutefois très intéressant pour les véhicules utilitaires. L’avantage face à la motorisation 100 % électrique réside dans la recharge puisqu’un simple passage à la pompe permet, en 5 minutes, de remplir le réservoir de son véhicule à hydrogène. 

Avec peu de concurrence sur ce marché de l’hydrogène, cet objectif semble atteignable et comme l’affirme Andy Marsh, CEO de Plug Power, le développement ne fait que commencer : « Nous sommes présents en Europe depuis plus de 10 ans, en tant qu’investisseur majeur dans le développement de la filière H2 européenne. Nous accélérons notre croissance avec HYVIA, en partenariat avec Renault Group. Ensemble, nous prenons des mesures significatives pour lutter contre le changement climatique. »

L’usine Hyvia de Flins est donc la première étape d’un projet industriel plus vaste qui prend vie aujourd’hui avec 3 000 m2 et une équipe de 15 employés. 

Atteindre une capacité de production de 1 000 unités par an d’ici fin 2022

Les prochaines étapes sont dores et déjà planifiées. D’ici la fin de l’année 2022, Hyvia souhaite que la ligne d’assemblage des piles à combustibles atteigne une capacité de 1 000 unités par an, piles que l’on retrouvera sur les futurs Renault Master H2-Tech Van, Châssis Cabine et City Bus et une ligne d’assemblage des stations de recharge à hydrogène sera également lancée. 

Enfin, l’approvisionnement H2 commencera par l’installation d’un électrolyseur de 1MW qui fournira de l’hydrogène à l’usine (450 kg de H2/jour) afin de tester les piles à combustibles et les stations de recharge à hydrogène. Cela permettra, dans les débuts, d’alimenter une petite partie de véhicules utilitaires, qui pourrait donc évoluer et prendre de plus en plus d’ampleur à l’horizon 2030. 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.