Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Grand Prix F1 du Japon: Verstappen titré, Gasly chez Alpine, Ocon assure

Au terme d'une attente interminable et d'une course tronquée, Verstappen sur sa Red Bull a été titré dès cette après-midi. Alpine de son côté, grâce notamment à la 4ème place d'Ocon, a repris à McLaren la 4ème place du classement des constructeurs.
Grand Prix F1 du Japon: Verstappen titré, Gasly chez Alpine, Ocon assure
Par le 09/10/2022

Cet après-midi, nous avons assisté à une longue et assez ennuyeuse course pour ce Grand Prix du Japon, qui, comme souvent à Suzuka, s'est déroulé, ou plutôt, a tenté de se dérouler, sous la pluie.

Ces conditions climatiques compliquées expliquent d'ailleurs le déroulement de la course. Tous les pilotes prennent ainsi le départ en pneus intermédiaires. Forcément, étant donné les conditions d'adhérence assez précaires à 14H heure locale pour le départ de la course, les premiers virages sont mouvementés.  Quelques touchettes ici ou là, et notamment celle entre Vettel et Alonso provoquant la sortie de piste du pilote allemand, de belles tentatives de dépassement souvent vaines, mais surtout, une sortie de piste de Sainz dans le virage 12 qui poussera le pilote espagnol à mettre définitivement pied à terre.

Cette sortie de piste aura des répercussions sur le reste du peloton: en perdant le contrôle de sa monoplace le pilote espagnol va traverser la piste, manquant de peu une collision avec la Mercedes d'Hamilton, mais provoquant le décrochage d'un panneau publicitaire qui sera percuté par Pierre Gasly.

C'est alors que la voiture de sécurité est déployée, avant que le tour suivant, un drapeau rouge, ne soit brandi pour interrompre une course où plus rien ne semble géré, la faute à une visibilité de plus en plus médiocre. Les voitures rentrent ainsi dans la ligne des stands, avec un Pierre Gasly très remonté contre la direction de course, qui a laissé aller une dépanneuse sur la piste, alors que les monoplaces étaient encore sur le circuit. Une situation qui n'est pas sans rappeler le funeste Grand Prix du Japon 2014 qui a vu la mort du français Jules Bianchi après une collision avec... une dépanneuse qui avait déjà décidé de tenter une pointe de vitesse face aux F1.

La course reprend, le duel Ocon - Hamilton anime la course

La course ne reprendra que plus de 2H plus tard, vers 16h15 heure locale, le tout derrière la voiture de sécurité, et en pneus pluie, un choix ordonné par la direction de course. Pourtant, les pilotes ne tardent pas à tous rentrer au stand pour passer en intermédiaire. Au 9ème tour, quasiment tous les pilotes sont désormais en intermédiaires à une ou deux exceptions près.

Alpine dans la voie des stands

En tête de la course, Verstappen creuse vite l'écart sur la Ferrari de Leclerc, et la seconde Red Bull pilotée par Perez. Aux pieds du podium, Ocon tient tête à Hamilton. Le septuple champion du monde tentera tout pour passer le français, mais la vitesse de pointe de ce dernier et une excellente gestion de la course, lui permettra de rester devant l'anglais pourtant plus rapide sur un tour.

Un titre mérité pour Verstappen, mais dans la confusion

Il suffisait que Verstappen marque 6 points de plus que son plus proche poursuivant, Charles Leclerc pour être sacré champion. En se classant second à l'arrivée, Leclerc marque donc 18 points, contre 25 pour Verstappen. Cependant, tout le monde s'accorde pour dire que à peine de 50% de la course ayant pu être effectuée, seule la moitié des points ne peut être accordée, repoussant ainsi au prochain Grand Prix des USA le sacre du pilote Red Bull. C'est d'ailleurs ce que pense le clan de l'équipe autrichienne.

En réalité, la course ayant été relancée après l'interruption, c'est bien la totalité des points qui est accordée même si à peine 50% de la course s'est déroulée. Une règle incompréhensible de plus après le honteux Grand Prix de Belgique de l'année dernière.

Verstappen devient ainsi champion une seconde (mais méritée cette année) fois. Il l'apprendra devant les caméras. Quand à Leclerc, il sera rétrogradé à la 3ème place pour n'avoir pas rendu la place à Perez après une sortie de piste du pilote monégasque.

Alpine reprend la 4ème place, et attend Gasly

Avec la belle 4ème place d'Ocon (son meilleur résultat cette année après sa 6ème place au Grand Prix du Canada) et la 7ème place d'Alonso, l'équipe Alpine repars du Japon avec 18 points contre 1 seul pour McLaren. L'équipe récupère ainsi la 4ème place du classement général -qu'elle avait perdu au Grand Prix de Singapour- avec 143 points contre 130 pour l'équipe anglaise.

Par ailleurs, on a appris ce week-end que le remplaçant de Fernando Alonso qui a choisi de faire faux bond à Alpine, tout comme Oscar Piastri, avait été nommé. Sans grand surprise, Esteban Ocon fera équipe avec un autre français, Pierre Gasly.

Pierre Gasly signe chez Alpine F1

Pour cela, l'équipe française aurait fait un chèque de 8 à 10 millions d'euros à Red Bull pour racheter la dernière année de contrat du pilote AlphaTauri.

Une équipe 100% française en F1, on n'a plus vu cela depuis le milieu des années 90 lorsque les monoplaces bleues Ligier, motorisées par Renault, étaient pilotées par Olivier Panis et Eric Bernard.

Classement du Grand Prix F1 du Japon 2022

  1. Max Verstappen (Red Bull)
  2. Sergio Perez (Re Bull)
  3. Charles Leclerc (Ferrari)
  4. Esteban Ocon (Alpine)
  5. Lewis Hamilton (Mercedes)
  6. Sebastian Vettel (Aston Martin)
  7. Fernando Alonso (Alpine)
  8. Georges Russell (Mercedes)
  9. Nicholas Latifi (Williams)
  10. Lando Norris (McLaren)
  11. Daniel Ricciardo (McLaren)
  12. Lance Stroll (Aston Martin)
  13. Yuki Tsunoda (AlphaTauri)
  14. Kevin Magnusser (Haas)
  15. Valtteri Bottas (Alfa Romeo)
  16. Zhou Guanyu (Alfa Romeo)
  17. Pierre Gasly (AlphaTauri)
  18. Mick Schumacher (Haas)
  19. Alexander Albon (Williams)
  20. Carlos Sainz Jr (Ferrari)

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.