Accueil >  Sport  >  Alpine F1 Team  > 

Alpine F1 : annoncé comme futur pilote en 2023, Oscar Piastri dit non

Retournement de situation du côté de l’écurie F1 Alpine. Pressenti et annoncé comme le remplaçant de Fernando Alonso en 2023, Oscar Piastri a démenti tout accord et affirmé ne pas rouler pour la marque l’an prochain. L’été va être très chaud !
Alpine F1 : annoncé comme futur pilote en 2023, Oscar Piastri dit non
Par le 03/08/2022

À 21 ans, Oscar Piastri fait déjà énormément parler de lui en F1 sans jamais avoir effectué une seule course dans la catégorie reine. Coup de théâtre cette semaine sur Twitter, le jeune Australien a réagi à un communiqué de la part d’Alpine le citant comme le remplaçant de Fernando Alonso, en partance pour Aston Martin, en 2023.

Problème, le champion de F2 en titre a démenti tout accord et a surtout affirmé qu’il ne roulerait pas pour Alpine en 2023 ! Erreur de jeunesse ou accord déjà trouvé ailleurs ? Le feuilleton n’a pas fini de faire débat. 

« Je ne piloterai pas pour Alpine l’année prochaine »

Oscar Piastri, ex-futur pilote Alpine ?

Quel pilote refuserai tout baquet en F1 pour faire partie de la liste très élitiste des 20 meilleurs pilotes au monde à rouler en catégorie reine du sport. Un homme a osé le faire, et il a pourtant un avenir prometteur dans la discipline. 

Oscar Piastri vient de mettre un vent monumental à l’équipe qui l’emploie en tant que pilote réserve, Alpine F1. Alors que tous les médias et passionnés souhaitent voir débarquer ce jeune pilote talentueux, champion de F2 et F3 en deux ans, en F1 au plus vite, ce dernier vient peut-être de se tirer une balle dans le pied avec ces déclarations. 

Lundi, Fernando Alonso, 6e du dernier Grand Prix de France, annonce son départ de l’écurie tricolore pour rejoindre Aston Martin en 2023, actuelle 9e au classement constructeurs. Sans annonce de la part d’Alpine, tout semblait enfin dire que le jeune Piastri allait enfin avoir sa chance et disposer du baquet de l’Espagnol dès l’an prochain. Il n’en sera rien, l’Australien a déclaré le lendemain, mardi 2 août : « Je vois que, sans mon accord, Alpine F1 a publié un communiqué de presse en fin d’après-midi indiquant que je roulerai pour eux l’an prochain. C’est faux et je n’ai pas signé de contrat avec Alpine pour 2023. Je ne roulerai pas pour Alpine l’an prochain. »

Un véritable coup de tonnerre pour l’écurie française, qui va même jusqu’à raisonner dans tout le paddock, tant cette annonce en cache forcément une autre derrière…

Alpine se justifie, McLaren entre dans la danse 

Quelques heures après l’annonce de Piastri, Alpine a réagi à ces propos et c’est le directeur de l’écurie, Otmar Szafnauer, qui s’en est chargé : « Il a des obligations contractuelles envers nous. Et nous en avons envers lui. Nous avons honoré ces obligations toute l’année. Et ces obligations s’étendent jusqu’en 2023, et possiblement en 2024 si certaines options sont activées. (…) Nous avons donc un contrat légal avec lui pour 2023. Et si une option est activée, [il vaut aussi] pour 2024. Donc je ne sais pas ce qu'il a fait avec McLaren. Comme je l'ai dit, je ne suis pas au courant. »

Le directeur Alpine y croit encore pour Piastri, même si ce dernier a sans doute une autre idée derrière la tête, et quand on y regarde de plus près, on ne peut pas vraiment lui en vouloir…

Depuis plusieurs semaines, Renault et Williams discutent autour d’un accord pour une éventuelle motorisation en 2023, en raison du souhait de Mercedes de se séparer de l’un des trois contrats de motorisation qu’elle possède actuellement (Aston Martin, McLaren et Williams). Les bruits de couloir évoquaient alors une sorte de négociation avec un certain Oscar Piastri dans le deal, membre de la famille Alpine. 

Mais avec ses difficultés depuis l’ère hybride, Williams ne semble pas attirer le jeune Australien, qui aurait plutôt des préférences pour McLaren. Le pilote réserve Alpine aurait donc entamé des discussions avec McLaren ces dernières semaines, ce qui expliquerait sa sortie sur les réseaux sociaux. 

Si beaucoup parleront de « gamin capricieux », en réalité ce dernier a tout simplement pris les devants et cherché un baquet en F1 qu’il attend depuis deux ans maintenant. Déjà soufflé sur le fil l’an dernier par Guanyu Zhou du côté de chez Alfa Romeo, ce baquet tant convoité pousse Piastri à faire des choix. 

Pris au dépourvu par l’annonce d’Alonso, Alpine a de son côté eu besoin de cet élément déclencheur pour « offrir » la place à Piastri, alors que l’écurie souhaitait avant tout prolonger l’Espagnol pour au moins une année en plus. Ne voulant pas être une seconde option, l’Australien est donc resté droit et honnête, ne désirant pas jouer sur plusieurs tableaux à la fois. 

McLaren semble alors être en position de force pour attirer le jeune talent l’an prochain, ce qui pousserait donc Daniel Ricciardo vers la sortie…. Australien lui aussi, l’ancien pilote Red Bull doit apprendre en même temps que nous que sa place en F1 est de plus en plus compromise pour 2023. 

Si l’hypothèse se confirme, Alpine doit encore trouver le futur remplaçant de Fernando Alonso. Quelles seraient les solutions ? Une arrivée de Pierre Gasly ? Peu probable. Le Normand est toujours lié à la famille Red Bull qui ne souhaite pas le lâcher mais qui le prive de résultats. De plus, sa relation avec Esteban Ocon est très compliquée. Parfois à la limite de l’acceptable en piste avec son coéquipier, comme on a pu le voir en Hongrie où le pilote Alpine bloque volontairement Alonso, ce duo risquerait fortement de contrarier les ambitions d’Alpine sur le long terme. Pourtant, un duo 100% français ferait rêver. 

Autre solution, un retour de Daniel Ricciardo, parti de l’écurie française il y a deux ans, encore sous pavillon Renault, l’Australien reste une solution crédible, même s’il manque cruellement de performances depuis son arrivée chez McLaren. Mais n’oublions pas que lors de son passage chez Renault, ce dernier avait tout de même signé 3 podium en deux saisons, avec une voiture loin d’être capable de jouer les trois premières places. 

La trêve estivale risque d’être agitée pour Alpine, qui devrait faire de nouvelles annonces dans les prochains jours. Attention à ne pas trop s’égarer et perdre le fil d’une saison où la 4e place constructeurs est clairement à la portée du Team…


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 2-5-11137-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1861060342