Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

Voici à quoi ressemblera la future F1 2022

2022 s’annonce comme un tournant dans la catégorie reine de la course automobile. Alors que la nouvelle réglementation entre en vigueur la saison prochaine, la future Formule 1 se dévoile sous forme de show-car, avec quelques nouveautés.
Voici à quoi ressemblera la future F1 2022
Par le 23/06/2021

Si cette saison 2021 de Formule 1 se veut déjà bien plus attrayante que les saisons passées, celle qui suivra en 2022 devrait l’être encore plus. La raison ? Une nouvelle réglementation en vigueur mais aussi et surtout, une toute nouvelle monoplace, qui affiche des évolutions drastiques, notamment en termes d’aérodynamisme. Le prototype a d’ailleurs fuité sur les réseaux sociaux et devrait même être présenté au public lors du prochain Grand Prix de Grande-Bretagne, sur le circuit de Silverstone. Alors à quoi s’attendre pour cette saison 2022 et quelle est cette nouvelle réglementation qui doit permettre à toutes les écuries de pouvoir jouer la victoire ?

Moins de dépenses pour plus de spectacle

La F1 est critiquée depuis quelques années pour son manque d'attractivité

C’est la nouvelle politique que souhaite adopter la Formule 1. Afin de réduire les écarts entre Mercedes, Red Bull et Ferrari (même si ce dernier est dans le dur depuis deux saisons maintenant), la future réglementation qui entrera en vigueur dès 2022 veut freiner ces dépenses astronomiques qui creusent un fossé entre les cadors et le reste du paddock. 

Pour ce faire, des évolutions et changements s’imposent, notamment sur les voitures. Prévue à la base pour cette saison 2021, cette nouvelle réglementation arrivera finalement la saison prochaine, en raison de la pandémie de Covid-19. 

Les principaux changements interviendront sur l’aérodynamisme de la voiture. Actuellement, un pilote est en souffrance lorsqu’il suit une monoplace et ne peut pas contenir ses efforts plusieurs tours. Cela est dû aux fortes turbulences provoquées par les ailerons complexes et autres déflecteurs latéraux actuels, qui améliorent le comportement aérodynamique de la voiture et lui permettent de fendre l’air. Alors oui, les F1 vont vite, mais ces turbulences gâchent le spectacle car elles offrent moins de dépassements. 

Pour remédier à cette perte d’appuis, qui peut aller jusqu’à 50 % pour le pilote, causée par ces turbulences, la F1 mise sur « l’effet de sol ». Les prochaines voitures recevront ainsi de nouvelles évolutions, avec notamment un design et des ailerons simplifiés. L’arrivée de nouveaux diffuseurs permettra de mieux canaliser l’air et réduire cette perte d’appuis de l’ordre de 40 à 45 % par rapport à l’état actuel. 

Tout cela s’effectuera dans un écosystème où chacun aura sa chance de jouer la victoire, puisque les frais d’amélioration aérodynamique, stratosphérique actuellement pour gagner à peine un dixième, seront considérablement réduits dès 2022. Toutefois, ces changements auront un impact direct sur la vitesse des monoplaces, qui devraient tourner entre 1 et 3 secondes moins vite. Mais n’est-ce pas le prix à payer pour retrouver une discipline attrayante et excitante ?

Un look agressif et futuriste

La F1 2022 se veut encore plus agressive

Nul besoin d’attendre la saison 2022 et les annonces de chaque écurie pour savoir à quoi va ressembler la prochaine Formule 1. Depuis ce lundi, nos confrères italiens de LiveGP.it ont dévoilé les premières images de ce qui devrait ressembler à la future F1. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la monoplace sera encore plus impressionnante et agressive. 

Les premières photos montrent ainsi un nouvel aileron avant et une aérodynamique simplifiée, qui permettront aux pilotes de suivre une voiture et de rester dans son sillage sans subir de turbulences. Cela facilitera donc forcément les dépassements et offrira par la même occasion, plus de spectacle. 

Du spectacle, la Formule 1 le montre aussi avec son design. Si ce prototype n’adopte aucune couleur d’écurie, chacune pourra évidemment personnaliser sa monoplace. Et parce que la F1 se veut moderne et attractive, les futures monoplaces laisseront tomber les roues de 13'' au profit des 18'', déjà testées cette année lors de journées d’essais. 

Officiellement, cette nouvelle F1 sera présentée au public lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Elle pourrait même effectuer quelques tours de piste afin de donner un avant-goût de cette saison 2022 qui s’annonce des plus passionnantes. 

En attendant, rendez-vous dès ce vendredi pour suivre les premières séances d’essais libres du Grand Prix de Steiermark, en Autriche. Pour rappel, la lutte est acharnée entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Une lutte qui tourne tout de même à l’avantage du pilote Red Bull, vainqueur de la dernière course. 


 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 2-5-10762-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1190116182