Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

Renault Austral (2022) : toutes les infos sur le remplaçant du Kadjar

Ce mardi 8 mars, Renault présente officiellement son nouveau modèle Austral, remplaçant du Kadjar. Après l’avoir remarqué sur les routes sous son camouflage lors des phases de test, le SUV se dévoile au grand public dans sa version de série.
Renault Austral (2022) : toutes les infos sur le remplaçant du Kadjar
Par le 08/03/2022

Il est enfin là ! Comme nous vous l’annoncions précédemment, ce mardi 8 mars est la date de présentation officielle du nouveau modèle de la marque au losange, le Renault Austral. Après de nombreux rendus visuels dévoilant différentes parties du véhicule, ainsi qu’une apparition sur les routes sous camouflage, le remplaçant du Kadjar s’affiche enfin sous son design final, celui que l’on pourra croiser d’ici la fin de l’année 2022. 

Affichant un style très moderne, le SUV est vu par le constructeur français comme le pilier de la reconquête du segment C-SUV, largement dominé par le Peugeot 3008. Nouvelle plateforme, nouveau design, nouvelle motorisation, voici le tout nouveau Renault Austral 2022. 

Des lignes saillantes pour un effet plus dynamique 

Des lignes saillantes sur le capot et les flancs de ce nouveau modèle

Roues de 20 pouces (selon le degré de finition), skis avant et arrière, garde au sol de 17 cm, ceinture de caisse haute, lignes saillantes et très marquées, ce nouveau Renault Austral affiche un style moderne, assez musclé et reprend bien les attributs du SUV. L’Austral se veut 2 cm plus long que le Kadjar (4,51 m contre 4,49 m) et conserve quasiment les mêmes mensurations en largeur et en hauteur avec respectivement 1,83 m et 1,62 m, le tout pour un poids à partir de 1 373 kg, et environ 1 600 kg pour la version E-Tech hybrid. 

La face avant présente évidemment le nouveau logo Renault « Nouvel’R », une calandre à damier qui est traversée en partie haute par une ligne horizontale et qui s’étend jusqu’à la signature lumineuse à LED. Cette dernière représente bien l’identité de la marque au losange, mais que l’on ne retrouve pas sur la dernière Mégane E-Tech, récemment à l’essai sur les routes d’Espagne. À la différence de la nouvelle Mégane, qui propose sa lame F1 de couleur dorée, le Renault Austral a choisi de la laisser aux couleurs de la carrosserie. Enfin le capot, avec sa ligne proche des passages de roues, montre des lignes saillantes à l’intérieur des parties creusées, aux extrémités de ce dernier. 

La version "Esprit Alpine" de cet Austral

Dans sa version « Esprit Alpine », présentée ci-dessus, les faces latérales dévoilent de grandes roues 20’’ avec jantes noires. Selon le degré de finition, le SUV sera proposé avec des jantes de 17,18,19 ou 20’’, autant dire que le choix est large. Une nouvelle fois les lignes sont très marquées, aussi bien en partie basse avec ce pli juste au dessus du bas de caisse, qu’en partie haute, notamment au niveau des passages de roues et sur la partie arrière du véhicule, un peu à l’image des modèles Toyota, ce qui amène un côté dynamique. Comme pour beaucoup de modèles aujourd’hui, le SUV sera proposé dans une coloration bi-ton avec ce toit noir. Le contour des vitres sera de couleur aluminum sur les toutes les finitions, sauf sur « Esprit Alpine » qui propose des contours noirs. 

À l’arrière, le hayon incliné et la fine surface vitrée au niveau des custodes apportent un air de SUV Coupé et un aspect dynamique. La signature lumineuse à LED reprend la technologie de Nouvelle Mégane avec ces filaments micro-optiques découpés au laser et formant deux trames de stries pour un effet 3D de moirage. Le fin bandeau lumineux s’étend sur la partie haute du coffre sans rejoindre réellement le nouveau logo au centre. Le lettrage Austral, placé sous le logo, comporte un petit « E », en référence à la version full hybride. 

Un intérieur similaire à la Nouvelle Mégane E-Tech : pourquoi changer ce qui fonctionne bien ? 

La planche de bord du SUV, similaire à la Renault Mégane

À bord du SUV familial, une impression de déjà vue saute aux yeux. Logique, la planche de bord est identique à la Nouvelle Mégane E-Tech et c’est une bonne chose. On retrouve ainsi cette grande instrumentation numérique en forme de "L" de 24,3 pouces avec l’écran tactile en mode portrait de 12 pouces et le compteur numérique de 12,3 pouces. L’interface OpenR intègre Android Auto, Apple CarPlay mais aussi le système Google avec Google Maps. 

48 couleurs sont disponibles pour ces bandeaux lumineux

Les matériaux sont bien choisis avec du plastique moussé sur les parties hautes, des inserts en bois véritable, du cuir ou de l’alcantara selon le degré de finition, ainsi que des bandeaux lumineux qui s'étendent des panneaux de portes en passant par la planche de bord. Comme sur Mégane électrique, le levier de vitesse migre derrière le volant, ce qui libère de l’espace au niveau de la console centrale. Renault a donc ajouté un repose-main coulissant pour une meilleure utilisation de la dalle tactile. La marque au losange est allée jusque dans les moindres détails puisqu'elle nous a confié avoir travaillé soigneusement sur le son émis par ce repose-main lorsqu’il coulisse, inspiré de l’univers de l’horlogerie. 

Un repose-main coulissant prend place au niveau de la console central

La sellerie en cuir est similaire au crossover électrique présenté il y a quelques semaines dans sa version Iconic. En finition « Esprit Alpine », elle se distingue par l’apparition de l’alcantara, de surpiqûres bleues et de petits insignes Alpine sur les appuis-têtes. 

La sellerie spécifique à la version Esprit Alpine de l'austral

En termes d’habitabilité, grâce à la nouvelle plateforme CMF-CD, avec les 4 roues repoussées au coin du véhicule et un empattement de 2,67 m, contre 2,64 m pour le Kadjar, l’espace est bon. La forme des sièges avant, avec cet espace vide entre le dossier et l’appui-tête, apporte un effet plus aéré et une meilleure visibilité au passager arrière sur l’interface numérique et la route. Le plancher, surélevé au niveau de la place du milieu, est légèrement incliné ce qui fait que les pieds ne sont pas vraiment posés à plat. L'appréhension d'un intérieur sombre et restreint comme sur Mégane électrique est balayée grâce notamment au toit panoramique, à un intérieur moins sombre et des parties vitrées plus importantes. Le conducteur ne dispose pas du rétroviseur intelligent puisque la lunette arrière est correcte et la vision est bonne. 

575 dm3 de volume de coffre pour les versions micro-hybrides

La banquette arrière est coulissante sur rails, simple et rapide à manier pour optimiser le volume de l’habitacle. Cette dernière est également réglable au niveau de son dossier avec une inclinaison pouvant aller de 25, 27 et 29°. Pour ce qui est du volume de coffre, dans ses versions micro-hybrides, ce dernier offre 500 dm3 (430 pour la version E-Tech Hybrid), et peut grimper jusqu’à 575 dm3 une fois la banquette coulissante avancée. Renault annonce que même avec la banquette avancée, un adulte peut-être confortablement installé. Nous avons donc testé et il ne faut pas prévoir de grands trajets dans ce cas… À noter également une ouverture de coffre motorisée mains libres, grâce à un simple passage du pied sous le bouclier arrière. 

Une gamme 100 % électrifiée pour le SUV poussé jusqu’à 200 chevaux 

La face arrière du SUV au losange

La gamme du Nouveau Austral se compose de trois motorisations électrifiées. Pas de diesel donc ni de version 100 % électrique, Renault mise encore sur l’hybridation, dans le cas d’un éventuel échec de la mobilité 100 % électrique. L’Austral s’équipe d’un 3 cylindres 1.2 l turbocompressé décliné sous plusieurs formes : une micro-hybridation 12 V, la même que sur le SUV-Coupé Arkana (équipé en revanche d'un 4 cylindres 1.3 l) disponible en 140 et 160 ch, un tout nouveau bloc micro-hybride, qui fait son arrivée au catalogue, de 48 V et 130 ch, la moins puissante de la gamme, ainsi qu’une version E-Tech hybride non rechargeable de 160 et 200 ch. 

Pas de version hybride rechargeable même si la plateforme CMF-CD, partagée notamment avec le Nissan Qashqai, permet l’introduction du système. Renault se fie aux ventes sur le marché et se réserve la possibilité, ou non, de l’intégrer dans la gamme. Preuve à l’appui, l’espace à la recharge en électricité est déjà prête à être installée et se situe juste à côté du réservoir d’essence. 

La motorisation E-Tech hybride s’équipe désormais d’une boîte de vitesses à crabots passant de 6 à 7 rapports. La version mild hybrid 12V en 140 ou 160 ch sera disponible, elle, avec une boîte de vitesses automatique X-Tronic, mais aussi en boîte manuelle 6 rapports pour la version en 140 ch. 

Ce Nouveau Renault Austral propose également pas moins de 32 aides à la conduite avec entre autres, le régulateur de vitesse adaptatif contextuel. Présent sur Nouvelle Mégane E-Tech, il permet d’abaisser la vitesse lors de l’arrivée vers un virage, rond point, mais aussi lors des changements de réglementations de vitesse. Le SUV se décline en deux roues motrices mais aussi avec le système 4CONTROL Advanced à quatre roues directrices et son train arrière multibras. Ce système, que l’on retrouve notamment sur la Talisman ou la Mégane R.S, entre autres, permet aux roues arrières de braquer, jusqu’à 5°, dans le sens inverse des roues avant à moins de 50 km/h, et dans le même sens que les roues avant, jusqu’à 1°, au-delà des 100 km/h. En termes de sécurité, aucun doute que le SUV suivra le même chemin que la Mégane électrique récemment, qui a obtenu la note de 5 étoiles lors du dernier crash-test. 

Côté consommation, Renault planche sur une moyenne de 5,3 l/100 km pour sa version micro-hybride et 4,6 l/100 km pour la version E-Tech, qui permettrait de rouler 80 % du temps en électrique en centre-ville. 

Retrouvez la présentation vidéo du Nouveau Renault Austral (2022) : 

 

 

L’inconnu du prix et l’arrivée d’une version haut de gamme inédite 

La face avant du SUV avec sa signature lumineuse en C

Prévu à la commercialisation pour le dernier trimestre de cette année, il est encore trop tôt pour parler des tarifs, même si la fourchette d’entrée de gamme pourrait bien se situer aux alentours des 33 000 €. La marque devrait pour autant les annoncer dans le courant du mois de mai. 

En revanche, une nouvelle finition attire l’attention. Avec la fin de la saga R.S, c’est Alpine Sport qui reprend le flambeau. Le A fléché sera bien juxtaposé sur le véhicule avec comme appellation « Esprit Alpine ». Cette version au look plus sportif doit, comme son nom l’indique, rappeler l’esprit sportif. À l’extérieur, seul les insignes Alpine en font référence, grâce au bleu, en revanche pour le reste, ce n’est pas vraiment le cas. Pour autant, cette finition renforce un peu plus le caractère du véhicule qui se pare d’une nouvelle teinte Gris Schiste Satin, spécialement réservée à cette finition. 

Pour l’aspect sportif, le SUV est rehaussé par une barre de calandre et lame sport, des jantes aluminium diamantées noires de 20’’ signées « Alpine », des barres de toit noires et des éléments de couleur Noir Étoilé, Noir Grand Brillant ou Ice Black. À l’intérieur, comme évoqué précédemment, cette version se distingue par une sellerie spécifique Alcantara et tissu type fibre de carbone. Le volant en cuir comporte des inserts Alcantara avec surpiqûres au couleur de la France. La planche de bord se pare également d’alcantara avec surpiqûres bleues. 

Ce Renault Austral sera produit en Espagne, comme beaucoup de futurs modèles hybrides de la marque, dans l’usine de Palencia. 

Gamme et fiche technique du Renault Austral (2022) : 

Finitions

  • Equilibre
  • Evolution 
  • Techno 
  • Techno Esprit Alpine 
  • Iconic 
  • Iconic Esprit Alpine 

Motorisations

  • Mild Hybrid 12V 140 ou 160 ch
  • Mild Hybrid 48V Advanced 130 ch
  • E-Tech Hybrid 400V 160 ou 200 ch

Dimensions et poids :

  • Longueur : 4,51 m
  • Largeur : 1,83 m
  • Hauteur : 1,62 m
  • Empattement : 2,67 m
  • Porte-à-faux avant : 925 mm
  • Porte-à-faux arrière : 917 mm
  • Garde au sol : 170 mm
  • Poids : à partir de 1 373 kg (environ 1 600 kg version E-Tech hybrid)
  • Volume de coffre banquette fixe : 500 dm3 (430 en version E-Tech Hybrid)
  • Volume de coffre banquette coulissante : jusqu’à 575 dm3 (555 en version E-Tech Hybrid)

En direct du forum...

[Austral] Le remplaçant du Kadjar présenté

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 1-8-11013-planeterenault-amp0-device-46740372