Accueil >  Gamme  >  Technique  > 

Le fonctionnement du système ABS et les principales pannes

Obligatoire sur toutes les voitures neuves depuis 2004, l'ABS est un dispositif visant notamment à raccourcir les distances de freinage en évitant de bloquer les roues. Mais comment fonctionne ce dispositif, et quelles sont les pannes possibles ?
Le fonctionnement du système ABS et les principales pannes
Par le 28/10/2023

Obligatoire dans les voitures neuves depuis 2004, l'ABS est un dispositif visant notamment à raccourcir les distances de freinage en évitant de bloquer les roues. Mais comment fonctionne ce dispositif et quelles sont les pannes les plus fréquentes ?

Créé dans les années 70 après des recherches menées dans les années 60, l'ABS, acronyme allemand (et non anglais contrairement à beaucoup d'autres) de "Antiblockiersystem," s'est surtout démocratisé dans les années 90 après avoir été monté principalement sur des modèles haut de gamme dans les années 80.

Ce dispositif indissociable de nos voitures modernes permet au conducteur de garder le contrôle du véhicule lors d'un freinage d'urgence, en évitant un blocage des roues, permettant ainsi de réduire la distance de freinage. En effet, si lors d'un freinage classique, celui-ci reste en sommeil, en revanche, en cas d'urgence, le réflexe des conducteurs est d'écraser la pédale, provoquant le blocage des roues. La voiture part alors en glissade, allongeant la distance d'arrêt et amenant la perte du contrôle du véhicule, surtout si les roues sont braquées.

S’il n’empêche pas la voiture de rouler, un dysfonctionnement de celui-ci peut s’avérer dangereux lors d’un freinage d’urgence surtout si d’autres dispositifs d’aide au freinage entrent en action. Pour autant, pour éviter son remplacement, il est de réparer un bloc ABS de la marque Renault avec diag-engine.fr. Fonctionnement, dispositifs complémentaires, pannes les plus fréquentes, nous faisons le point sur cet élément indispensable de nos voitures.

Comment fonctionne l'ABS ?

Le dispositif ABS comporte trois éléments principaux. Le premier est un capteur de vitesse présent sur chaque roue. Le second est le cerveau du système, à savoir le calculateur, qui, comme son nom l'indique, va venir calculer et analyser les données des différents capteurs. Enfin, le troisième est constitué d'une pompe liée à la partie hydraulique qui assure le freinage de la voiture.

Lors d'un freinage, les capteurs vont vérifier que les quatre roues restent en adhérence avec la route et ne glissent pas. Si le calculateur détecte un blocage, celui-ci va alors activer la pompe pour diminuer la pression du freinage, allant ainsi à l'encontre de la demande du conducteur. Par la succession de nombreux et rapides pompages, le calculateur analyse ainsi le point d'équilibre, provoquant d'ailleurs ces accoups caractéristiques dans la pédale de frein.

ABS, AFU, EBV et ESP, des systèmes complémentaires

Devenu obligatoire en Europe en 2004, l'ABS a largement été amélioré au fil des années par l'adjonction de dispositifs complémentaires. C'est ainsi que l'AFU (Aide au Freinage d'Urgence) a commencé à équiper bon nombre de voitures dans les années 2000. Comme pour l'ABS, l'AFU a dans un premier temps été monté sur les modèles haut de gamme, notamment chez Daimler à la fin des années 90, et notamment sur l'incroyable Mercedes Classe S.

L'AFU est un système qui analyse la pression exercée par le conducteur sur la pédale de frein. S'il détecte une urgence, il va venir encore accentuer celle-ci, tout en veillant, via l'ABS, à ce que sa propre action ne provoque pas le blocage des roues.

De son côté, l'ESP (contrôle de la stabilité), également rendu obligatoire en Europe dès 2012, va venir corriger la trajectoire, en relâchant la pression du freinage sur une ou plusieurs roues afin d'éviter au véhicule de devenir incontrôlable. S'il peut relâcher la pression, il peut aussi freiner la roue extérieure ou intérieure s'il détecte que la voiture ne répond plus correctement à l'angle du volant, pouvant provoquer une sortie de route. Un différentiel à glissement limité vient parfois le seconder sur certaines voitures sportives comme la Mégane III RS.

Différentiel à glissement limité

Enfin, l'EBV (Elektronische Bremsen Verteilung), également appelé EBD (Electronic brakeforce distribution), va venir répartir la puissance de freinage sur les quatre roues. Renault a d'ailleurs été le premier constructeur dans les années 2000 à équiper tous ses modèles de l'ABS couplé à l'EBV.

En résumé, ces quatre dispositifs sont de nos jours indissociables et complémentaires, alors que leur fonction de base est totalement contraire. Tandis que l'AFU va venir accentuer la pression sur la pédale, l'ABS va veiller à ce que les roues ne se bloquent pas en relâchant celle-ci, tandis que l'ESP va également venir relâcher le freinage sur une ou plusieurs roues afin de garder une trajectoire conforme à l'angle du volant.

À noter également un autre dispositif, le freinage d'urgence autonome (AEB pour Autonomous Emergency Braking), qui, s'il détecte via les radars avant ou arrière un obstacle comme un piéton, un cycliste ou même une voiture, va venir activer le freinage à la place du conducteur.

Quelles sont les principales pannes de l'ABS ?

Peu utilisés dans les faits car les freinages d'urgence sont relativement rares, les systèmes d'ABS se révèlent très fiables. Mais ils restent des équipements électroniques qui sont soumis aux affres du temps.

Heureusement, afin d'éviter de se retrouver sans freinage efficace lorsque celui-ci est requis, les voitures sont capables de détecter toute erreur du bloc ABS en prévenant le conducteur grâce à un voyant qui s'allume au tableau de bord. Ce dernier provoque d'ailleurs une contre-visite obligatoire lors du contrôle technique s'il est allumé.

Selon la panne, l'affichage de ce voyant peut être soit intermittent, soit fixe. Un voyant qui a tendance à clignoter provient le plus souvent d'un capteur ou d'une sonde soit défaillante, soit d'un mauvais contact sur celle-ci. Dans ce cas, la réparation est peu coûteuse. Autre panne possible, la défaillance du calculateur. Dans ce cas, l'affichage du voyant est fixe et le coût de remplacement bien plus important.


Version Desktop - 1-40-11737-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-247032771