Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Résultats commerciaux France novembre 2020

Le mois de novembre marque une nouvelle baisse des immatriculations en France et le second confinement y est pour beaucoup. Loin de la baisse drastique du début d’année, le marché français enregistre une chute de 27% sur le mois de novembre.
Résultats commerciaux France novembre 2020
Par le 01/12/2020

Le mois de novembre 2020 marque un nouveau coup d’arrêt pour ce qui est des immatriculations en France. Loin de la baisse historique survenue entre février et avril dernier, le marché automobile français a tout de même subi une perte de 27 % sur le simple mois de novembre. Après deux mois consécutifs de hausse, le marché français s’écroule de nouveau en ce mois de novembre en raison du second confinement avec 126 048 nouveaux véhicules particuliers.

Le mois de décembre s’annonce tout aussi compliqué puisque les dernières annonces gouvernementales tendent vers un déconfinement très léger. La fin de l’année risque d’être difficile à gérer pour les constructeurs.

Le Groupe Renault n’échappe évidemment pas à cette baisse et enregistre une chute de 34,2%  avec 28 022 nouvelles immatriculations. Son partenaire Dacia ne limite pas la casse et voit ses ventes baisser de plus de 31,9% par rapport au mois d’octobre avec 6 653 véhicules vendus. Avec 90 véhicules vendus, Alpine enregistre une baisse de 49,4 %.

Son concurrent direct, le Groupe PSA, s’en sort mieux même s’il subit une baisse de 23,4 % avec 41 772 nouvelles immatriculations. Citroën pèse lourd dans la balance avec une chute de 33,2% et 11 485 véhicules vendus. Peugeot et Opel enregistre une baisse respective de 19,7 et 21,6 % sur le mois de novembre.

Les deux groupes représentent plus de la moitié des parts du marché français avec 57,8 %, dont 34 % pour le Groupe PSA et 23,7 pour le Groupe Renault.

La Clio V talonne la 208

Clio 5

Depuis le début de cette difficile année 2020, le top 10 des véhicules particuliers vendus en France reste quelque peu inchangé. La Peugeot 208 reste le véhicule le plus vendu et représente 5,6 % de part du marché français avec 82 432 ventes. Pas loin derrière, on retrouve la Renault Clio V avec ses 73 436 véhicules vendus en France depuis le début de l’année. Pour ce qui est du reste du classement on retrouve :

- 3. Peugeot 2008 (59 582; 4,1%)

- 4. Citroën C3 (52 647; 3,6%)

- 5. Dacia Sandero (49 594; 3,4%)

- 6. Renault Captur (48 532; 3,3%)

- 7. Peugeot 3008 (40 726; 2,8%)

- 8. Renault Twingo (38 296; 2,6%)

- 9. Peugeot 308 (33 337; 2,3%)

- 10. Renault Zoe (31 431; 2,3%)

À noter la belle remontée de la Dacia Sandero avec ses 49 594 nouvelles immatriculations. La firme roumaine, qui a dévoilé une flopée de nouveaux modèles pour l’année à venir devrait sans aucun doute rester dans le haut du classement des ventes de véhicules particuliers.

Hors de ce top 10 on retrouve la Renault Mégane en 14e position avec une part de marché de 1,8 %. Cela reflète une nouvelle fois la difficulté que cette quatrième génération a pour s’imposer sur le marché. L’arrivée, dès la fin de l’année prochaine, de la Mégane eVision et son gabarit de SUV compact, devrait lui permettre de rebooster ses ventes. En revanche, la Talisman peine à se vendre et enregistre seulement 3 366 ventes depuis le début de l’année.

L’électrique et l’hybride continue sur leur lancée

Tandis que les motorisations thermiques perdent logiquement des parts du marché en raison des bonus/malus, l’électrique et l’hybride continuent de grappiller ces parts. Même si l’essence et le diesel représentent pour le moment plus des 3/4 des parts du marché avec 79% et plus de 1,1 million de véhicules vendus sur les 11 derniers mois, les véhicules « propres », à savoir les hybrides et électriques atteignent les 20% avec près de 300 000 ventes. Une forte croissance si l’on compare avec l’année 2019 et les petits 7,5 % de parts du marché.

Le Groupe Renault reste le leader de l’électrique en Europe comme en atteste une nouvelle fois la Renault Zoé avec ses 31 431 ventes sur l’année civile. Sa concurrente, la Nissan Leaf ne figure même pas dans le Top 100 des ventes de véhicules particuliers en France.

Le mois de décembre risque de dévoiler une nouvelle baisse des immatriculations en France avec le confinement qui perdure. 2021 devrait débuter de la plus mauvaise des manières pour les constructeurs français. Reste à savoir si les nouveaux modèles prévus pour l’année prochaine feront repartir les ventes à la hausse.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 30-1594-10471-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1513733011