Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

Alpine F1 reste ouvert à un partenariat

C’est Laurent Rossi lui même qui l’a déclaré, l’écurie Alpine F1 reste ouverte à toute proposition concernant un partenariat pour les prochaines saisons. Après le départ de McLaren vers Mercedes, Alpine se retrouve sans écurie partenaire pour 2021.
Alpine F1 reste ouvert à un partenariat
Par le 19/03/2021

Pour la première fois depuis 2006, la marque française débute une saison de Formule 1 sans écurie partenaire. La dernière en date était McLaren qui a préféré se tourner du côté de chez Mercedes pour son moteur. Quelques semaines avant le retour des F1 en piste, Renault avait envisagée un partenariat avec Williams, qui a, semble-t-il, décidé de continuer l’aventure avec l’écurie allemande Mercedes.

Désormais renommée Alpine, l’écurie française a de nouvelles et grandes ambitions pour les années à venir en Formule 1. L’objectif est simple, continuer de s’améliorer pour gagner des courses et venir s’imposer tout en haut du classement au Championnat du Monde. Mais l’idée d’un partenariat avec une autre écurie serait également la bienvenue.

Alpine ne recherche pas activement

Alpine débutera la saison sans partenaire

Si en fin de saison dernière, Cyril Abiteboul, alors directeur de l’équipe Renault, avait déclaré être « heureux de se concentrer sur lui-même », après la fin de la collaboration avec McLaren, la donne a changé aujourd’hui après son éviction quelque peu inattendue.

L’homme de 43 ans a quitté Enstone lors de la transition vers Alpine et a été remplacé par Laurent Rossi. Ce dernier a récemment affirmé que le constructeur français restait ouvert à l’idée d’avoir une nouvelle écurie partenaire à l’avenir, sans pour autant rechercher activement. « Nous sommes ouverts à toutes les idées sans faire nécessairement de recherches », a-t-il indiqué le 2 mars dernier lors de la présentation de la monoplace baptisée A521.

Laurent Rossi en est conscient, « une écurie partenaire serait appréciée mais ce n’est pas une obligation car nous construisons déjà actuellement notre équipe de Formule 1 ». Le nouveau patron d’Alpine recherche avant tout une certaine stabilité et autonomie avant de se relancer dans un partenariat souvent compliqué et tendu, comme ce fut le cas ces dernières années avec l’écurie Red Bull.

Se tourner vers l'avenir 

Toutefois, la Formule 1 reste un milieu qui demande énormément d’investissements et l’acquisition d’un partenaire permettrait à l’écurie française de continuer à se développer. 2021 s’effectuera sans partenaire mais Laurent Rossi y voit là plusieurs aspects positifs.

En effet, se consacrer sur une seule et unique écurie permet d’investir tous les efforts à la conception du moteur et son installation dans la monoplace. Cela permet de rester concentré au maximum et ne pas être distrait par d’autres activités liées au partenariat.

Enfin, autre point important, si l’écurie n’est pas préparée à accueillir un partenaire, il devra redoubler d’efforts pour augmenter ses effectifs, ce qui peut entraîner une désorganisation au sein de l’écurie, affectant par la suite les résultats en course. Comme l’explique Laurent Rossi, « Je ne suis pas sûr que cela soit très souhaitable, nous sommes satisfaits de notre situation en ce moment ».

Pour rappel, l’Alpine A521 a effectué ses premiers tours de piste le week-end dernier sur le tracé de Sakhir à Bahreïn lors des tests de pré-saison. L’écurie française continue sa préparation avant le début de la compétition le week-end prochain, sur ce même circuit.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 2-5-10628-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1809886504