Accueil >  Thématiques  >  Son - Vidéo - GPS  > 

Renault Easy Link

L’Easy Link est la troisième génération de systèmes connectés proposée par Renault sur toute sa gamme après les R-Link, R-Link Evolution et bien sur le R-Link 2, qui s’illustre par de nombreuses nouveautés.
Renault Easy Link
Par le 15/07/2019

Plutôt critiqué, le R-Link 1 a eu toutes les peines du monde à séduire. Souffrants de bugs importants  et de grosses lenteurs, il s’avérait également plutôt assez peu intuitif. Un retour à l’accueil ne permettait par exemple, pas de planifier un nouveau trajet, tandis que la lecture de musique sur une clé USB imposaient d’incessants « clic » pour la lancer.

 La version Evolution corrigeait pas mal de problèmes, mais c’est surtout le R-Link 2 qui a réellement permis de faire un bond en avant, sans pour autant faire taire les critiques, notamment au sujet de la réactivité.

Autre gros défaut, la fonctionnalité Android Auto et son pendant Apple Car Play n’ont été supportées que tardivement, avec impossibilité pour la plupart des anciens modèles de se montrer compatibles. Un vrai manque qui a froissé plus d’un client qui attendait justement cela pour pouvoir utiliser la célèbre application Waze.

Six ans après le premier R-Link, l’Easy Link prend donc la suite des deux précédemment cités, en apportant de nombreuses nouveautés.

Un écran tactile de 7 ou 9’’ selon les modèles et versions

A ce jour, l’Easy-Link est proposé soit avec un écran de 7 pouces, soit sur le haut de gamme, avec un écran de 9,3 pouces.

Le système est personnalisable, c’est-à-dire qu’outre l’installation d’applications tierces (type Waze par exemple), il est possible de modifier l’écran d’accueil, selon 5 profils d’utilisateurs.

Différents widget peuvent ainsi être disposés sur l’écran et viennent s’ajouter aux widgets de téléphonie, système multimédia et de navigation, qui eux, sont fixes.

Une mise à jour automatique grâce à une connectivité 4G

Bonne nouvelle, l’Easy Link dispose d’une connexion 4G grâce à une carte SIM intégrée. Attention cependant, cette connexion n’est  incluse que pendant 3 ans, incluant deux mises à jour de la carte de son pays favori chaque année.  Au-delà,  il sera nécessaire de reprendre un abonnement chez Renault.

Cette connectivité va clairement faciliter les choses car les mises à jour sont désormais automatiques, comme sur un smartphone. Baptisée « Over The Air », elle évite l’installation d’une sombre  application sur PC (R-Link 1), ou d’utiliser une clé USB (R-Link 2). L’installation d’applications utilise bien sûr également la connectivité intégrée.

Une cartographie signée TomTom, une recherche par Google

Comme pour les précédents systèmes, Renault fait de nouveau confiance à TomTom pour la partie cartographie et la planification des trajets. Mais ce n’est pas tout car TomTom s’occupe également de la mise à jour en temps réelle de la circulation et des zones de dangers, ainsi que des informations diverses comme la météo, les prix des stations de carburants, etc.

A l’inverse, Renault fait désormais appel à Google pour la reconnaissance vocale, et ainsi faciliter la diction à haute voix de la destination, ou encore envoyer ou écouter ses SMS ou mails. La firme américaine enrichie également la base des POI (points d’intérêts) de TomTom.

Pour ceux qui souhaitent utiliser une autre application, Waze est par exemple disponible à travers Android Auto ou Apple Car Play.

L’Easy Link, un système commun avec Nissan et Mitsubishi

Alors que le précédent R-Link -tout comme le média Nav d’ailleurs- était un produit purement Renault, le nouveau venu a été conçu avec Nissan, pour l’Alliance.

Articulé autour d’un éco-système appelé Easy Connect , ce dernier est constitué de différents services connectés via des applications. Il est ainsi désormais possible par exemple de localiser son véhicule à distance, de préparer son trajet sur son téléphone, ou de le terminer à pied via l’application My Renault.

Sur les véhicules électriques, elle permet de consulter/lancer la recharge de son véhicule.

Avec le temps, différents services viendront enrichir les possibilités. A noter qu’un site web à ce même nom permet d’ailleurs de déjà se connecter à tout cet éco-système.

L’appel d’urgence intégré

Proposé par Renault, notamment sur la Laguna 1 dès le début des années 2000 avant d’être totalement abandonné, le dispositif d’Appel d’Urgence via un bouton SOS est bien présent, conformément à la réglementation.

Le système comporte également l’appel à Renault Assistance en cas de panne via l’écran tactile.

Quels modèles Renault sont équipés de l’Easy-Link ?

L’Easy Link étant le dernier système connecté en date chez Renault, il est déployé sur tous les nouveaux modèles et notamment :

Les autres modèles à suivre seront bien sur la Mégane restylée, Talisman restylée et l’Espace restylé dont quelques prototypes sont en tests sur routes ouvertes.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif